Décision n° 2009-132 du 20 janvier 2009 relative à un appel aux candidatures pour l'usage de fréquences en vue de l'exploitation de services de télévision thématiques ou généralistes d'expression locale diffusés en clair par voie analogique hertzienne terrestre dans le département de la Martinique

Chemin :




Article
ELI: Non disponible



1.2. Actionnaires ou associés qui détiennent directement une part égale ou supérieure à 10 % du capital ou des droits de vote aux assemblées générales de la société candidate :
1.2.1. Pour les personnes physiques :
― identité précise des personnes, description de leurs activités dans le secteur de la communication et des intérêts qu'elles y détiennent.
1.2.2. Pour les personnes morales :
― composition du capital, notamment sous la forme d'un organigramme des sociétés ayant des participations dans la société candidate et faisant apparaître les pourcentages de détention et les pourcentages des droits de vote dans le capital de la société candidate ;
― composition des organes de direction et d'administration ;
― comptes annuels pour les trois derniers exercices, le cas échéant ;
― description des activités et des participations dans la communication, notamment dans les secteurs de l'audiovisuel, de la presse, du cinéma, de la publicité et de l'internet.
1.3. Respect du dispositif relatif à la nationalité des candidats et à la concentration des médias :
La société candidate et, le cas échéant, les actionnaires qui la contrôlent devront justifier qu'ils ne se trouveront pas, en cas d'autorisation, dans les situations interdites par les articles 39, 40, 41, 41-2 et 41-3 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée en explicitant leur situation par rapport à chacun des critères fixés par la loi. A défaut, ils devront indiquer les moyens qu'ils envisagent pour y remédier (cf. brochure intitulée « Comment créer une télévision locale hertzienne »). Les solutions ne devront pas avoir pour effet de substituer une nouvelle candidature à celle qui avait été initialement présentée.


2. Associations


Les pièces suivantes devront être fournies :
― copie du récépissé de déclaration à la préfecture ou de la publication au Journal officiel ;
― statuts à jour, datés et signés ;
― liste des dirigeants, description de leurs activités dans le secteur de la communication et des intérêts qu'ils y détiennent ;
― extrait du bulletin n° 3 du casier judiciaire du directeur de la publication du service, au sens de l'article 93-2 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 ;
― procès-verbaux des assemblées générales des trois dernières années ;
― comptes annuels des trois derniers exercices ;
― description des activités, des participations et des projets de développement de l'association dans la communication, notamment dans les secteurs de l'audiovisuel, de la presse, du cinéma, de la publicité et de l'internet.
Respect du dispositif relatif à la concentration des médias :
L'association candidate devra justifier qu'elle ne se trouvera pas, en cas d'autorisation, dans les situations interdites par les articles 41, 41-2 et 41-3 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée en explicitant sa situation par rapport à chacun des critères fixés par la loi. A défaut, elle devra indiquer les moyens qu'elle envisage pour y remédier. Les solutions ne devront pas avoir pour effet de substituer une nouvelle candidature à celle qui avait été initialement présentée.


III. - Description du service


Le candidat décrit son service en tenant compte des règles fixées en application de l'article 27 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée, des règles particulières applicables au service qui doivent faire l'objet d'une convention en application de l'article 28 de la loi précitée ; le candidat accompagne sa déclaration de candidature, conformément à l'article 30 de la loi, des éléments constitutifs d'une convention comportant des propositions sur un ou plusieurs points mentionnés à l'article 28.
Le dossier comportera des précisions, notamment, dans les domaines suivants :
3.1. Caractéristiques générales du projet :
― nature et objet du service (obligatoirement en clair et gratuit) : généraliste ou thématique, à temps complet ou non. Dans cette dernière hypothèse, préciser, le cas échéant, avec quel éditeur de service le temps d'antenne serait partagé ;
― durée globale quotidienne de diffusion du service ;
― volume de diffusion de chacune des catégories de programmes : information, sport, fiction, documentaire, divertissement... ;
― grille quotidienne des programmes détaillant la nature, le genre, les horaires et la durée de diffusion et de rediffusion des émissions, son éventuelle évolution et le descriptif des principales émissions envisagées ;
― volume quotidien et hebdomadaire des programmes produits localement en première diffusion, leur nature ainsi que la fréquence probable de leur rediffusion ;
― en cas d'achats de programmes, préciser leur nature, le volume global de diffusion et, si possible, leur origine ;
― en cas de diffusion de messages publicitaires, indiquer la durée des séquences publicitaires en moyenne horaire et quotidienne ;
― en cas de diffusion d'émissions de téléachat, préciser les horaires et la fréquence de diffusion et s'il est envisagé de faire appel à une société extérieure ;
― indiquer, le cas échéant, la proportion d'infographie et de vidéographie dans la grille.
3.2. Caractéristiques du projet dans le domaine de l'information :
― durée quotidienne et hebdomadaire consacrée à l'information locale (distinguer la diffusion et la rediffusion) ;
― volume et périodicité des journaux d'information, des magazines spécialisés et des documentaires, notamment indiquer les jours et heures de diffusion des journaux d'information locale ;
― nombre de journalistes professionnels ;
― dispositions envisagées dans le domaine de la sauvegarde du pluralisme des courants d'expression ; en cas de diffusion d'émissions d'information politique et générale, le candidat devra indiquer les dispositions qu'il envisage de prendre en vue de garantir le caractère pluraliste de l'expression des courants de pensée et d'opinion, l'honnêteté de l'information ;
― collaboration, le cas échéant, avec des organes de presse écrite ;
― collaboration envisagée avec les collectivités locales ;
― le cas échéant, copie du contrat ou du projet de contrat d'objectifs et de moyens visé à l'article L. 1426-1 du code général des collectivités territoriales.
3.3. Dispositions en matière de production et de diffusion d'œuvres audiovisuelles et cinématographiques :
Le candidat précise la situation du service au regard des dispositions des décrets pris en application des dispositions de l'article 27 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée (cf. brochure « Comment créer une télévision locale hertzienne »), notamment le pourcentage d'œuvres audiovisuelles telles que définies à l'article 4 du décret n° 90-66 modifié, par rapport à l'ensemble des programmes que le service envisage de diffuser.
3.4. Données associées :
Préciser, le cas échéant, les données associées au programme de télévision, telles que le télétexte et le sous-titrage, destinées à l'enrichir et à le compléter.
3.5. Plan d'affaires :
Fournir le plan de financement prévisionnel et les justificatifs des financements prévus sur cinq ans. Le conseil appréciera la cohérence et la crédibilité du projet présenté ainsi que sa viabilité au regard des modalités des financements envisagées.
Ces différents documents devront être établis selon les normes de la comptabilité française et comporter un niveau de segmentation suffisamment précis. En particulier, le compte de résultat prévisionnel distinguera, le cas échéant, les recettes liées à la publicité, au parrainage et au téléachat.
Ressources publicitaires, de parrainage et de téléachat éventuelles : préciser les hypothèses de marché publicitaire et de zone de chalandise sur lesquelles la société candidate fonde ses estimations de recettes publicitaires ; distinguer éventuellement les recettes publicitaires locales des recettes publicitaires extralocales.
Soutien éventuel des collectivités territoriales : indiquer la nature, les modalités et le montant. Communiquer les justificatifs des aides des collectivités locales qui seraient appelées à contribuer au financement du projet.
Les charges d'exploitation distingueront les coûts de personnel, les coûts de diffusion, les achats de programmes et les autres charges.
Les documents seront fournis à la fois sous forme papier et sous forme électronique (fichier tableur au format Microsoft Excel).
Il est recommandé au candidat de s'appuyer sur les exemples indicatifs des tableaux fournis au VI de la présente annexe et de détailler les principales hypothèses retenues.
Les candidats devront faire la preuve de leur capacité à assumer les besoins de financement découlant du plan de développement proposé. Chaque financement devra être décrit précisément et justifié, notamment par, selon la source :
― les lettres d'engagement des sociétés effectuant des apports en fonds propres (maison mère, actionnaires...) accompagnées des états financiers de ces sociétés (les rapports d'activité des deux derniers exercices peuvent utilement être fournis) ;
― des lettres d'engagement d'établissements financiers en cas de recours à l'emprunt.
3.6. Régie publicitaire :
Le candidat précise les conditions dans lesquelles la commercialisation du service aura lieu et les liens capitalistiques entre le service et la régie. Il décrit l'activité de cette régie et donne la liste des services de communication audiovisuelle ou les titres appartenant à la presse écrite dont la régie assure la commercialisation.
3.7. Ressources humaines :
Indiquer l'évolution envisagée des effectifs sur cinq ans, selon le tableau fourni au VI de la présente annexe.


IV. - Capacité technique


4.1. Moyens techniques :
Le candidat décrit les moyens techniques qu'il envisage de mettre en œuvre pour assurer l'exploitation de son service.
4.2. Modalités de diffusion envisagées :
― émetteurs prévus ;
― exploitation directe ou sous-traitée ;
― expérience et qualification de l'exploitant ;
― en cas de sous-traitance, conditions financières du contrat.
Pour le site ou les sites d'émission proposés (qu'ils soient ou non mentionnés à l'annexe I de l'appel), le candidat devra préciser :
― localisation, altitude, propriétaire, permis de construire s'il y a lieu ;
― émetteurs de radiodiffusion déjà en service sur le site ;
― puissance apparente rayonnée envisagée ;
― caractéristiques de l'antenne (hauteur, diagramme, polarisation, constitution) ;
― matériel utilisé (type, puissance nominale, précision de la fréquence, spécifications techniques) ;
― conditions d'utilisation, sécurisation.
La personne morale candidate indique dans le dossier de candidature si elle envisage de se porter candidate pour un service à vocation locale par voie hertzienne terrestre en mode numérique.


V. - Mise en exploitation du service


Le candidat indique la date à laquelle il prévoit de démarrer le début des émissions.
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel rappelle que toute modification apportée à une candidature qui serait considérée comme substantielle ferait que la candidature correspondante serait regardée comme nouvelle et, dès lors, rejetée comme irrecevable.


VI. - Les tableaux
FORME INDICATIVE DES TABLEAUX À FOURNIR


Les tableaux fournis par les candidats s'inspireront de la forme indicative ci-dessous. Comme l'ensemble du dossier, ils sont présentés en langue française et selon les normes comptables françaises. Ils sont détaillés sur une période d'au minimum cinq ans. Les exercices se terminent au 31 décembre de chaque année. Ils doivent obligatoirement permettre de distinguer, le cas échéant, ce qui relève de la seule activité télévision analogique hertzienne de la société candidate des autres activités de cette société.


Tableaux des emplois





2009

2010

2011

2012

2013

Effectifs au 31 décembre.

 

 

 

 

 


Tableaux des investissements prévisionnels




EN MILLIERS D'EUROS

2009

2010

2011

2012

2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Préciser la durée d'amortissement.


Comptes de résultat prévisionnels




EN MILLIERS D'EUROS

2009

2010

2011

2012

2013

Recettes/produits d'exploitation :

 

 

 

 

 

― publicité et parrainage ;

 

 

 

 

 

― autres.

 

 

 

 

 

Charges d'exploitation :

 

 

 

 

 

― coûts de personnel ;

 

 

 

 

 

― coûts de diffusion ;

 

 

 

 

 

― achats de programmes ;

 

 

 

 

 

― autres charges (à détailler).

 

 

 

 

 

Résultat avant amortissements et charges financières.

 

 

 

 

 

Dotation amortissements et provisions.

 

 

 

 

 

Charges et produits financiers.

 

 

 

 

 

Résultat avant impôt.

 

 

 

 

 

Impôt et taxes.

 

 

 

 

 

Résultat net.

 

 

 

 

 

Capacité d'autofinancement (résultat net + dotation amortissements et provisions).

 

 

 

 

 


Bilans prévisionnels détaillés (2005 à 2009)




EN MILLIERS D'EUROS

2009

2010

2011

2012

2013

Immobilisations.

 

 

 

 

 

Total actif immobilisé brut

 

 

 

 

 

Amortissements.

 

 

 

 

 

Total actif immobilité net

 

 

 

 

 

Actif d'exploitation.

 

 

 

 

 

Actif hors exploitation.

 

 

 

 

 

Trésorerie.

 

 

 

 

 

Total actif circulant

 

 

 

 

 

Total actif

 

 

 

 

 



EN MILLIERS D'EUROS

2009

2010

2011

2012

2013

Fonds propres et capital social.

 

 

 

 

 

Résultat de l'exercice.

 

 

 

 

 

Report à nouveau.

 

 

 

 

 

Total capitaux propres

 

 

 

 

 

Provisions et charges.

 

 

 

 

 

Dettes à long terme (à détailler).

 

 

 

 

 

Dettes à court terme (à détailler).

 

 

 

 

 

Total dettes

 

 

 

 

 

Total passif

 

 

 

 

 


Plan de financement prévisionnel




EN MILLIERS D'EUROS

2009

2010

2011

2012

2013

Emplois :

 

 

 

 

 

― investissements ;

 

 

 

 

 

― remboursement de dettes financières :

 

 

 

 

 

― de long terme ;

 

 

 

 

 

― de court terme ;

 

 

 

 

 

― variation de besoin en fonds de roulement.

 

 

 

 

 

Total des emplois

 

 

 

 

 

Ressources :

 

 

 

 

 

― capacité d'autofinancement ;

 

 

 

 

 

― apport en fonds propres ;

 

 

 

 

 

― emprunts à long terme :

 

 

 

 

 

― emprunts intragroupes ;

 

 

 

 

 

― emprunts bancaires ;

 

 

 

 

 

― crédits fournisseurs ;

 

 

 

 

 

― autres (à détailler).

 

 

 

 

 

Total des ressources

 

 

 

 

 

Variation de la trésorerie (ressources-emplois).

 

 

 

 

 

Trésorerie en début de l'exercice.

 

 

 

 

 

Trésorerie en fin d'exercice.

 

 

 

 

 


Liens relatifs à cet article