Avis d'appel au mécénat d'entreprise pour l'acquisition par l'Etat pour l'Etablissement public du musée du Louvre d'un tableau d'Antoine ou de Louis Le Nain, Le Reniement de saint Pierre, présentant un intérêt majeur pour le patrimoine national, dans le cadre de l'article 238 bis 0 A du code général des impôts

Chemin :




Article
ELI: Non disponible



La ministre de la culture et de la communication informe les entreprises imposées à l'impôt sur les sociétés d'après leur bénéfice réel qu'elles peuvent bénéficier de la réduction d'impôt sur les sociétés, prévue à l'article 238 bis 0 A du code général des impôts, égale à 90 % des versements qu'elles pourraient effectuer en participant à l'acquisition par l'Etat, pour le musée du Louvre, de l'œuvre d'intérêt patrimonial majeur suivante : un tableau, Le Reniement de saint Pierre, d'Antoine ou de Louis Le Nain, huile sur toile, 118 cm × 92 cm.
Le Reniement de saint Pierre semble avoir été offert comme morceau de réception à l'Académie, puis avoir été donné au cardinal Mazarin en 1656. Ce tableau est une œuvre exemplaire du courant de la première moitié du xviie siècle, appelé « les peintres de la réalité ». Il s'agit aussi d'un « nocturne », sujet rare dans l'œuvre des frères Le Nain. Le Reniement de saint Pierre, attribué à Antoine ou à Louis Le Nain, constitue un maillon capital dans la compréhension de la répartition respective du travail de chacun des trois frères Le Nain, aussi bien pour les œuvres qu'ils ont signées de leur patronyme que pour celles qui leur sont attribuées par les archives ou la tradition.L'œuvre s'impose comme un vibrant hommage à l'art du Caravage et des ténébristes.
La valeur d'achat est fixée à onze millions cinq cent mille euros (11 500 000 €).
Les offres de versement, établies selon le modèle prévu par l'instruction de la direction générale des impôts 4-C-6-02 n° 184 du 24 octobre 2002, doivent être adressées à la direction des musées de France, 6, rue des Pyramides, 75041 Paris Cedex 01, où les dossiers relatifs aux œuvres entrant dans le champ d'application de l'article 238 bis OA du code général des impôts peuvent être consultés par les entreprises intéressées.


Liens relatifs à cet article