Arrêté du 26 juillet 2004 relatif au titre professionnel de technicien(ne) supérieur(e) géomètre topographe, option cabinet de géomètre, option entreprise de travaux publics - Article Annexe

Chemin :




Annexe
ELI: Non disponible


A N N E X E


INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES
Intitulé :
Titre professionnel : technicien(ne) supérieur(e) géomètre topographe, option cabinet de géomètre, option entreprise de travaux publics.
Niveau : III.
Code NSF : 231 n.


Résumé du référentiel d'emploi


Le (la) technicien(ne) supérieur(e) géomètre topographe établit des plans et cartes à toutes les échelles à partir de relevés qu'il (elle) effectue sur le terrain. Ces plans représentent tous les détails apparents du sol en tenant compte des limites juridiques, des contraintes fiscales et du cadastre. Il (elle) participe aussi aux projets d'aménagement urbain et rural, aux projets fonciers et d'infrastructures et aux implantations d'ouvrages. Suivant l'importance du chantier ou de la mission, il (elle) organise, anime et contrôle les équipes de topographes.
En cabinet de géomètre, en tant que collaborateur direct du géomètre expert, il (elle) réalise des relevés topométriques (longueurs, surfaces, volumes...) à partir d'éléments fixes, existants et durables sur le terrain, afin de procéder à l'établissement de plans topographiques. A partir de ces plans, il (elle) est associé(e) aux études et projets pour aménager l'environnement ou la propriété foncière et immobilière, publique ou privée, individuelle ou collective.
Au sein d'une entreprise de travaux publics, en tant que collaborateur(trice) direct(e) de l'ingénieur ou du conducteur de travaux, il (elle) participe aux implantations d'ouvrages et au suivi des travaux sur chantier. Il (elle) élabore des devis et des études de prix. Il (elle) a de fréquents contacts internes et externes (riverains, maîtres d'ouvrage, maîtres d'oeuvre, entreprises, concessionnaires...) exigeant de fortes compétences relationnelles et rédactionnelles. Son activité s'exerce pour partie sur le terrain ou le chantier, mais comporte une bonne part de travail de bureau pour traiter les données recueillies.


Capacités attestées et descriptif
des composantes de la certification
1. Réaliser des levés topométriques et topographiques


Faire des levés topométriques et topographiques en utilisant les méthodes appropriées.
Faire un compte rendu écrit ou oral d'une mission.
Utiliser le matériel topométrique selon la spécificité de l'intervention.


Echanger consignes et informations avec les interlocuteurs internes et externes.2. Réaliser des études et des projets d'infrastructures
et de réseaux divers de moyenne importance


Rechercher et exploiter les informations réglementaires et techniques nécessaires à la réalisation des projets d'infrastructures et de réseaux.
Dessiner des plans topos à toute échelle (dessin manuel et dessin assisté par ordinateur).
Effectuer des métrés (longueurs, surfaces, volumes) des projets d'infrastructures et de réseaux.
Dresser des profils en long et des profils en travers (terrain naturel et projet).
Effectuer les calculs topométriques.
Echanger consignes et informations avec les interlocuteurs internes et externes.


3. Procéder à des implantations
et des réceptions d'ouvrages


Réaliser tout type d'implantation.
Réaliser des réceptions topographiques d'ouvrages conformément au cahier des charges.
Faire un compte rendu écrit ou oral d'une mission.
Effectuer les calculs topométriques.
Saisir, organiser, présenter (sous forme de plans et de listings), sécuriser et archiver des données.
Utiliser le matériel topométrique selon la spécificité de l'intervention.
Echanger consignes et informations avec les interlocuteurs internes et externes.
L'option cabinet de géomètre est constituée de deux unités constitutives dont la liste suit :


1. Réaliser des études et des projets fonciers (documents
d'urbanisme, lotissement, remembrement, documents d'arpentage)


Rechercher et exploiter les informations juridiques nécessaires à la réalisation des projets fonciers.
Dessiner des plans topos à toute échelle (dessin manuel et dessin assisté par ordinateur).
Effectuer les calculs de surfaces et d'éléments d'urbanisme (plan de déplacement urbain, coefficient d'occupation des sols...) des projets fonciers.
Effectuer les calculs topométriques.
Echanger consignes et informations avec les interlocuteurs internes et externes.


2. Etablir des plans d'architecture, de copropriétés,
de divisions volumétriques


Etablir des relevés d'architecture.
Faire un compte rendu écrit ou oral d'une mission.
Utiliser le matériel topométrique selon la spécificité de l'intervention.
Echanger consignes et informations avec les interlocuteurs internes et externes.
L'option entreprise de travaux publics est composée de l'unité constitutive suivante :


1. Participer à l'organisation et au suivi de production
d'un chantier de travaux publics


Echanger consignes et informations avec les interlocuteurs internes et externes.
Exploiter un planning de chantier de travaux publics.
Participer au suivi de la production d'un chantier de travaux publics.
Faire un compte rendu écrit ou oral d'une mission.
Certificat complémentaire de spécialisation (CCS) :
Mettre en oeuvre, assurer la maintenance et l'exploitation de système d'information géographique.
Saisir, organiser, présenter (sous forme de plans et de listings), sécuriser et archiver des données.
Faire un compte rendu écrit ou oral d'une mission.
Echanger consignes et informations avec les interlocuteurs internes et externes.
Structurer et traiter des informations associées aux bases de données « système d'information géographique » et « banque de données urbaines ».


Secteurs d'activités ou types d'emploi
accessibles par le détenteur du titre


Cabinet de géomètre.
Entreprise de travaux publics.
Code ROME :
61222 - Géomètre.
Réglementation de l'activité :
Néant.
Autorité responsable de la certification :
Ministère chargé de l'emploi.
Bases légales et réglementaires :
Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;
Décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 ;
Arrêté du 25 novembre 2002.