Arrêté du 22 décembre 2003 relatif au titre professionnel de tuyauteur industriel - Article ANNEXE

Chemin :




ANNEXE
INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES

Intitulé :

Titre professionnel : tuyauteur industriel.

Niveau : V.

Code NSF : 254 s.

Résumé du référentiel d'emploi

Le tuyauteur industriel, à partir d'un dossier technique, préfabrique des éléments de tuyauteries et réalise le montage des lignes alimentant différents équipements industriels.

Il intervient sur des travaux neufs mais aussi de maintenance ou de modifications d'installations existantes.

Le tuyauteur industriel préfabrique des tronçons de tuyauterie, selon plan, à partir de tubes, de raccords et d'accessoires (courbes à souder, tés, réductions) qu'il trace, débite mécaniquement ou par moyens thermiques, forme par cintrage manuel, ajuste et assemble par vissage, boulonnage et par points de soudure.

Sur le site de montage, le tuyauteur industriel manutentionne et monte les tronçons de tuyauterie préfabriqués sur les supports. Il pose les accessoires de robinetterie et assemble les éléments entre eux par points de soudure, par boulonnage avec joints d'étanchéité, ou par vissage. Il effectue les raccordements sur appareils (pompes,...), règle la position des supports et prépare les lignes pour épreuve d'étanchéité.

Capacités attestées et descriptif

des composantes de la certification

1. Préfabriquer des tronçons de tuyauterie

Exploiter les documents techniques de tuyauterie.

Dessiner une tuyauterie en représentation isométrique et orthogonale.

Tracer en tuyauterie un contour de pièce à l'aide d'un gabarit ou par tracés géométriques simples.

Tronçonner-scier un tube ou un profilé aux machines mécaniques.

Couper manuellement, par procédé plasma ou par oxycoupage des bords droits et évolutifs sur tôles, tubes et profilés.

Percer aux machines portatives et à colonne.

Chanfreiner mécaniquement, meuler et ajuster un profil de pièce manuellement aux outillages portatifs.

Contrôler dimensionnellement et géométriquement une pièce aux instruments de mesure ou par comparaison aux gabarits.

Cintrer un tube à froid par emboutissage et par enroulement sur machines mécaniques et hydrauliques.

Positionner, régler, pointer les composants d'un tronçon de tuyauterie.

Tracer les épures de piquages et d'intersections de tuyauteries.

Redresser des tuyauteries.

Raccorder de façon étanche des éléments de tuyauterie par boulonnage et par vissage.

2. Monter et assembler des lignes de tuyauterie sur site

Exploiter les documents techniques de tuyauterie.

Effectuer un relevé de cotes sur site de montage de tuyauteries.

Dessiner une tuyauterie en représentation isométrique et orthogonale.

Tracer des intersections de tubes par la méthode dite " de chantier ".

Couper manuellement, par procédé plasma ou par oxycoupage, des bords droits et évolutifs sur tôles, tubes et profilés.

Chanfreiner mécaniquement, meuler et ajuster un profil de pièce manuellement aux outillages portatifs.

Manutentionner des éléments de tuyauterie.

Positionner, régler, pointer les composants d'un tronçon de tuyauterie.

Contrôler dimensionnellement et géométriquement une pièce aux instruments de mesure ou par comparaison aux gabarits.

Redresser des tuyauteries.

Raccorder de façon étanche des éléments de tuyauterie par boulonnage et par vissage.

Monter et régler des éléments de tuyauterie sur le supportage.

Secteurs d'activités ou types d'emploi

accessibles par le détenteur du titre

Entreprises de tuyauterie, de chaudronnerie et de maintenance industrielle.

Construction et réparation navale.

Code ROME :

44134 - Tuyauteur.

Réglementation de l'activité :

Néant.

Autorité responsable de la certification :

Ministère chargé de l'emploi.

Bases légales et réglementaires :

Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;

Décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 ;

Arrêté du 25 novembre 2002.

NOTA :

Arrêté du 17 décembre 2008 article 1 : le titre professionnel de tuyauteur industriel est prorogé pour une durée d'un an à compter du 6 janvier 2009.


Liens relatifs à cet article