Arrêté du 31 juillet 2003 relatif au titre professionnel d'agent d'intervention sur équipements électroniques - Article ANNEXE

Chemin :




ANNEXE

Intitulé :

Titre professionnel : agent d'intervention sur équipements électroniques.

Niveau : V.

Code NSF : 255 r.

Résumé du référentiel d'emploi

A partir des directives données par son responsable et en exploitant les notices d'utilisation du constructeur ainsi que l'instrumentation appropriée, l'agent d'intervention sur équipements électroniques est chargé de l'installation, la mise en service ainsi que de la maintenance corrective et/ou préventive d'appareils, d'équipements, d'installations, ou de systèmes... à forte composante électronique et/ou micromécanique. Il est généralement spécialisé sur un type d'activité, un domaine, un matériel (horodateurs, compteurs de taxis, monnayeurs...).

Bien que travaillant au sein d'une équipe, l'AIEE organise son travail seul ou en équipe selon l'importance des travaux en assumant la responsabilité sur le plan de la technique et de la sécurité.

En contact avec le client, il doit être capable de comprendre la problématique de ce dernier et de lui fournir l'assistance nécessaire pour l'exploitation de ses équipements. Par sa prestation, l'agent contribue à valoriser l'image de marque de sa société.

Capacités attestées et descriptif

des composantes de la certification

1. Installer et mettre en service

les équipements électroniques

Déballer les équipements électroniques et vérifier le contenu.

Contrôler la conformité des sources d'alimentation (en énergie électrique).

Exploiter la documentation technique de l'équipement électronique.

Interconnecter les appareils d'une installation en respectant les consignes.

Régler, paramétrer, configurer les équipements électroniques de son domaine d'application.

Contrôler le bon fonctionnement de chaque équipement électronique de l'installation.

Assurer le bon fonctionnement de l'installation suivant les spécifications techniques prédéfinies.

Finaliser ses interventions d'installation et de mise en service d'équipements électroniques dans un cadre administratif, organisationnel et comptable.

2. Diagnostiquer et assurer la maintenance

des équipements électroniques

Observer les dysfonctionnements, constater les conséquences et décrire " l'état des lieux " des équipements électroniques de l'installation.

Analyser les symptômes et poser un diagnostic sur les équipements électroniques de son domaine d'application.

Utiliser les appareils de mesure appropriés de son domaine d'application.

Identifier la cause de panne sur équipements électroniques.

Evaluer la faisabilité de l'intervention.

Remédier aux dysfonctionnements des équipements électroniques de son domaine d'application.

Finaliser ses interventions de maintenance d'équipements électroniques dans un cadre administratif, organisationnel et comptable.

3. Remettre en état (électronique-mécanique) les équipements

électroniques dans un secteur d'application

Procéder aux démontages et remontages d'un sous-ensemble (électronique et/ou mécanique), d'un élément mécanique.

Souder, dessouder, interconnecter les composants ou sous-ensembles électroniques.

Procéder au changement de composants électroniques, de pièces mécaniques.

Tester le bon fonctionnement de l'équipement après la remise en état.

Finaliser ses interventions de remise en état des équipements électroniques dans un cadre administratif, organisationnel et comptable.

Secteurs d'activités ou types d'emploi

accessibles par le détenteur du titre

Entreprises tous secteurs assurant la maintenance des équipements électroniques (Horodateur, compteur de taxi, monnayeur, machine à sous...).

RATP, SNCF, service entretien mairie...

Codes ROME :

44341 - Polymaintenicien ;

52333 - Maintenicien en électronique.

Réglementation de l'activité :

Néant.

Autorité responsable de la certification :

Ministère chargé de l'emploi.

Bases légales et réglementaires :

Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;

Décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 ;

Arrêté du 25 novembre 2002.