Arrêté du 22 décembre 2003 relatif au titre professionnel de technicien(ne) de contrôle non destructif - Article ANNEXE

Chemin :




ANNEXE
INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES

Intitulé :

Titre professionnel : technicien(ne) de contrôle non destructif.

Niveau : IV.

Code NSF : 254 r.

Résumé du référentiel d'emploi

Le (la) technicien(ne) de contrôle non destructif intervient sur l'ensemble du processus de réalisation d'installation et d'exploitation d'une construction chaudronnée.

Son activité commence dès la mise en fabrication du produit : à partir d'un cahier des charges, il (elle) étudie, étalonne et conçoit les moyens de contrôle pour vérifier la qualité des structures et des installations qui ne modifient pas l'intégrité des produits en cours de fabrication, d'installation sur site ou en exploitation. Il (elle) planifie, prépare et met en oeuvre les procédés dans le respect des règles de prévention, interprète les indications obtenues et rédige les documents de contrôle dans le respect des impératifs de délai et de qualité.

Le (la) technicien(ne) de contrôle non destructif a un rôle d'appui et conseil vis-à-vis du personnel chargé de réaliser la mise en oeuvre des contrôles. Il (elle) participe à la qualification de procédés dont le soudage, il (elle) s'assure de la conformité des travaux aux exigences contractuelles et propose d'éventuelles actions correctives.

Capacités attestées et descriptif

des composantes de la certification

1. Contrôler par procédé surfacique

(magnétoscopie et ressuage) les produits soudés

Préparer le poste de travail, l'appareillage, les produits et effectuer les réglages dans le respect des règles de prévention, de sécurité et d'environnement.

Mettre en oeuvre les procédés de contrôle magnétoscopique et par ressuage en application d'instructions écrites issues du cahier des charges, relever, identifier, classer les indications de défauts.

Rédiger le document compte rendu des contrôles (magnétoscopie et ressuage) et inclure la cartographie des défauts repérés.

Maintenir et évaluer la capabilité des équipements de magnétoscopie et ressuage, les appareils de mesures et les produits mis en oeuvre dans ces procédés de contrôle.

Choisir la technique de contrôle en magnétoscopie et ressuage en fonction des demandes du client, des défauts à déceler, des limites de sensibilité.

2. Vérifier la compacité par radiographie (X et gamma) des produits métallurgiques (au niveau 2 de la norme de qualification et certification du personnel chargé des essais non destructifs)

Préparer le poste de travail, l'appareillage de radiographie X et gamma et les produits ; puis effectuer les réglages dans le respect des règles de prévention, de sécurité et d'environnement.

Mettre en oeuvre le procédé de contrôle volumique de radiographie en application d'instructions écrites issues du cahier des charges, traiter les films, relever, identifier, classer les indications de défauts.

Rédiger et constituer le dossier de compte rendu des contrôles radiographiques.

Maintenir et évaluer la capabilité des équipements de contrôle radiographique (X et gamma) les appareils de mesure, les produits de développement mis en oeuvre dans ces procédés de contrôle.

Argumenter sur le choix de la technique de contrôle volumique par radiographie X et gamma en fonction des demandes du client, des défauts à déceler, des limites de sensibilité.

Rédiger les instructions écrites pour assurer la conduite des essais par un opérateur de premier niveau selon la norme de qualification et certification du personnel chargé des essais non destructifs.

3. Rechercher les défauts des produits métallurgiques aux ultrasons (au niveau 2 de la norme qualification et certification du personnel chargé des essais non destructifs)

Mettre en oeuvre le procédé de contrôle par ultrasons, choisir les palpeurs, les cales étalon et sélectionner les paramètres de contrôle dans les plages de référence de la norme en vigueur. Appliquer les instructions écrites issues du cahier des charges dans la conduite de l'opération de contrôle, repérer, caractériser les défauts.

Consigner les résultats sur le document de compte rendu de contrôle par ultrasons, inclure la cartographie et le repérage des défauts.

Maintenir et évaluer la capabilité des matériels de contrôle par ultrasons, (palpeurs, cales étalon, générateurs) et tous les équipements annexes mis en oeuvre dans ce procédé.

Argumenter sur le choix de la technique de contrôle en volumétrie dynamique par ultrasons en fonction des demandes du client, des défauts à déceler, des limites de sensibilité, des impératifs de coûts.

Rédiger les instructions écrites pour assurer la conduite des essais par un opérateur de premier niveau selon la norme qualification et certification du personnel chargé des essais non destructifs.

4. Participer à la vérification de la conformité des produits métallurgiques et des installations en fabrication ou en exploitation

Réaliser les contrôles sur les produits en cours de fabrication et sur les installations de fabrication et d'exploitation en conformité avec le cahier des charges produit, les dossiers de fabrication, de réception et de suivi.

Contribuer à qualifier et valider les opérations de transformation des produits, les opérateurs, les matières d'oeuvre et les consommables.

Etablir, appliquer et suivre les plans d'inspection d'installations conformes aux dispositions réglementaires.

Statuer de la recevabilité de non-conformité et mettre en oeuvre les actions correctives.

5. Contribuer à la gestion, l'optimisation

et la planification des contrôles non destructifs

Saisir, ordonnancer, planifier les contrôles dans le cycle opératoire de fabrication et de réception du produit en s'aidant d'un logiciel de gestion de production assistée par ordinateur (GPAO).

Comparer, justifier et proposer des procédures et méthodes de contrôle mises en oeuvre et les faire évoluer.

Etablir et justifier les éléments de coût des interventions du contrôle.

Formaliser un procédé type de contrôle non destructif pour un environnement donné.

Secteurs d'activités ou types d'emploi

accessibles par le détenteur du titre

Entreprises de chaudronnerie, tuyauterie et de mécanosoudage.

Organismes de contrôle chargés de l'inspection des constructions soudées.

Codes ROME :

44151 - Contrôleur de la construction mécanique et du travail des métaux.

52211 - Technicien(ne) qualité de la construction mécanique et du travail des métaux.

52314 - Inspecteur de mise en conformité.

Réglementation de l'activité :

Respect de la norme de qualification et de certification du personnel chargé des essais non destructifs.

Autorité responsable de la certification :

Ministère chargé de l'emploi.

Bases légales et réglementaires :

Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;

Décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 ;

Arrêté du 25 novembre 2002.


Liens relatifs à cet article