Arrêté du 24 mars 2014 modifiant l'arrêté du 17 février 2014 modifiant l'arrêté du 13 mai 2004 relatif au titre professionnel de technicien(ne) d'exploitation en transports terrestres de marchandises

Chemin :




Article
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2014/3/24/ETSD1407031A/jo/article_snum1



A N N E X E


INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES
Intitulé : technicien (ne) d'exploitation en transports terrestres de marchandises.
Niveau : IV.
Code NSF : 311 n.


Résumé du référentiel d'emploi


Dans le respect de la réglementation, le (la) technicien (ne) d'exploitation en transports terrestres de marchandises organise l'ensemble de la prestation de transport terrestre de marchandises dans un but d'optimisation des moyens et de la satisfaction client.
En fonction des caractéristiques de la commande, il (elle) vérifie leur faisabilité par les moyens propres de l'entreprise ou décide de la faire réaliser par un autre transporteur. En cas de besoin, il (elle) cherche de la marchandise à transporter ou en propose à d'autres transporteurs. Il peut utiliser les bourses de fret sur internet.
Afin d'engager le contrat de transport, le (la) technicien (ne) d'exploitation en transports terrestres de marchandises enregistre la commande.
Il (elle) affecte les véhicules aux conducteurs et organise le transport dans un souci d'efficacité technique, financière, commerciale, administrative et environnementale. Il (elle) peut coordonner l'activité de plusieurs opérateurs. Il (elle) suit l'activité des conducteurs et les assiste à distance en cas d'imprévu.
Pour disposer à chaque instant d'informations exactes sur l'activité en cours, le (la) technicien (ne) d'exploitation en transports terrestres de marchandises tient à jour les plannings et les tableaux de bord. Le (la) technicien (ne) d'exploitation en transports terrestres de marchandises assure la traçabilité des opérations, prévient les réclamations et les litiges et traite les dysfonctionnements dans le respect du contrat de transport. Il (elle) s'assure du bon déroulement des opérations, valide les documents, clôt le dossier transport et transmet les éléments pour la facturation aux services concernés.
En cas de litige relevant de ses attributions, il (elle) détermine l'indemnisation du client dans le respect de la réglementation et des procédures de l'entreprise.
Il (elle) utilise l'anglais au niveau A2 du cadre européen commun de référence pour les langues
Il (elle) utilise le vocabulaire technique fréquemment employé dans le domaine du transport terrestre.
Le (la) technicien (ne) d'exploitation en transports terrestres de marchandises travaille seul (e) ou en équipe sous la responsabilité du responsable d'exploitation. Il (elle) respecte les procédures de l'entreprise et la réglementation, rend compte régulièrement à sa hiérarchie et l'alerte en cas de dysfonctionnement dépassant le cadre de ses attributions. Il (elle) peut être force de proposition pour améliorer la qualité de service.
Il (elle) réagit rapidement en cas d'imprévu et modifie ses priorités.
Le (la) technicien (ne) d'exploitation en transports terrestres de marchandises communique fréquemment par téléphone. Il est quotidiennement en relation avec les clients, les conducteurs, les personnels des autres services et de nombreux interlocuteurs externes.
L'activité de ce métier s'exerce au sein d'entreprises de messagerie, de transport routier de marchandises ou dans les services transport d'entreprises. Les conditions d'exercice varient selon la taille de l'entreprise.
L'emploi est sédentaire et s'exerce au sein d'un service d'exploitation. En fonction des contraintes de l'activité du site, les horaires de travail peuvent être décalés ou postés et des astreintes sont possibles.


Capacités attestées et descriptif des composantes
de la certification
1. Prendre, rechercher et traiter les commandes
de transports terrestres de marchandises


Enregistrer une commande de transport y compris rédigée en anglais, et en vérifier la faisabilité.
Remettre du fret et en rechercher.
Etudier et choisir une solution de transport terrestre.


2. Organiser et suivre une opération
de transport terrestre de marchandises


Affecter les moyens et rassembler les documents nécessaires à la réalisation de l'opération de transport.
Mettre à jour et contrôler les plannings d'exploitation des transports.
Assurer l'appui aux conducteurs.
Assurer le suivi des différentes phases de transport
Clore le dossier de transport de marchandises et en assurer la traçabilité.


3. Suivre la qualité de service,
prévenir et traiter les litiges


Constituer un dossier litige relatif au transport de marchandises.
Traiter les litiges.
Renseigner les tableaux de bord et outils de suivi qualité et satisfaction client.


Compétences transversales de l'emploi
(le cas échéant)


Communiquer oralement avec les interlocuteurs d'un service d'exploitation des transports, y compris en anglais.
Organiser son activité en s'adaptant aux priorités d'un service exploitation des transports.


Secteurs d'activités ou types d'emploi
accessibles par le détenteur du titre


Les différents secteurs d'activités concernés sont principalement :
Les entreprises de service du secteur transport et logistique.
Les entreprises industrielles et commerciales comportant des activités de transport de marchandises.
Les types d'emplois accessibles sont les suivants :
― agent d'exploitation ;
― agent de planning ;
― affréteur ;
― assistant d'exploitation ;
― dispatcheur/ répartiteur transport routier de marchandises ;
― exploitant ;
― employé du service exploitation ;
― technicien d'exploitation ;
― responsable camionnage ;
― agent litiges transport de marchandises.
Codes ROME :
N4203-Intervention technique d'exploitation des transports routiers de marchandise.
N1201-Affrètement transport.
Réglementation de l'activité :
Néant.
Autorité responsable de la certification :
Ministère chargé de l'emploi.
Bases légales et réglementaires :
Code de l'éducation, articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Arrêté du 8 décembre 2008 relatif au règlement général des sessions de validation conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.
La réglementation applicable à ce titre professionnel est mise en œuvre à compter du 5 juin 2014.


Liens relatifs à cet article