Arrêté du 23 mars 2007 portant création du titre professionnel de technicien(ne) supérieur(e) en gestion de production - Article ANNEXE

Chemin :




ANNEXE

Intitulé :

Titre professionnel : technicien(ne) supérieur(e) en gestion de production.

Niveau : III.

Code NSF : 200 p.

Résumé du référentiel d'emploi

Parmi les différents intervenants d'une entreprise de production, le (la) technicien(ne) supérieur(e) en gestion de production joue un rôle important.

Il (elle) planifie, dans un premier temps, les commandes fermes, les commandes sous option à confirmer, les prévisions commerciales d'un plan industriel et commercial en production, fait calculer, calcule les besoins nets produits et les charges. Il (elle) prévoit les situations futures de capacités et de ressources nécessaires à la production et, dans un deuxième temps, il (elle) planifie au plus juste le déroulement des opérations, il (elle) régule et suit la fabrication, il (elle) pallie les dysfonctionnements en terme de gestion. Pour ce faire, il (elle) utilise les données techniques, de stocks, des achats.

Il (elle) est le garant de la qualité du service délivré aux clients en terme de respect des délais.

Son périmètre d'intervention au sein d'une organisation, qui varie d'une grande entreprise à une PME, peut être interne à la production avec des relations à travers les différents services de l'entreprise (approvisionnement, commercial...) ou/et externe à l'entreprise avec des relations directes avec des clients et des fournisseurs pour suivre les commandes et optimiser les différents flux transverses (physiques et administratifs).

Dans tous les cas, il (elle) mène des actions d'amélioration avec obligation de résultats.

L'activité s'exerce dans et hors de l'atelier de production, habituellement en horaire de journée, et donne lieu à des déplacements fréquents à l'intérieur de l'entreprise.

L'activité comporte des relations quotidiennes de collaboration technique avec toutes les fonctions, du commercial aux achats, en passant par la fabrication et les fonctions : méthodes, maintenance,

bureau d'études, qualité, comptabilité, avec ses collaborateurs.

Souvent sollicité(e), le (la) technicien(ne) supérieur(e) en gestion de production rencontre des situations imprévues et y fait face, souvent en autonomie, dans le cadre de règles édictées par la direction générale ou par son responsable.

Il (elle) utilise quotidiennement les outils informatiques, la gestion informatisée de la production (GPAO), la bureautique, la messagerie électronique...

Ses activités peuvent s'effectuer seul(e), en pleine autonomie ou sous la responsabilité de son supérieur ou au sein d'une équipe qu'il (elle) anime et encadre.

Capacités attestées et descriptif

des composantes de la certification

Ce titre professionnel est composé des certificats de compétences professionnelles suivants :

1. Piloter à long terme les flux

de produits industriels

Planifier à long terme l'activité de production.

Gérer les stocks.

Adapter les actions et moyens en fonction des situations prévisionnelles.

2. Conduire les flux de production

à moyen et court terme

Déclencher l'approvisionnement des articles achetés et le lancement des articles fabriqués.

Contacter, renseigner et suivre les différents acteurs externes à son secteur.

Ordonnancer les opérations d'ordres de fabrication.

Suivre la production.

3. Optimiser l'outil de gestion de production

Mettre en oeuvre des améliorations de la gestion de production.

Lancer et mener à terme des projets industriels en gestion de production.

Animer les réunions de production de son secteur.

Secteurs d'activités ou types d'emploi

accessibles par le détenteur du titre

Tous secteurs industriels (mécanique, plasturgie, chimie, sidérurgie, métallurgie, électronique, textile, aéronautique, agroalimentaire, automobile...).

Fonction transverse.

Codes ROME :

52111 - Technicien(ne) de méthodes-ordonnancement-planification de l'industrie.

53111 - Cadre technique de méthodes-ordonnancement-planification.

Réglementation de l'activité :

Néant.

Autorité responsable de la certification :

Ministère chargé de l'emploi.

Bases légales et réglementaires :

Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;

Articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;

Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Liens relatifs à cet article