Arrêté du 26 juillet 2004 relatif au titre professionnel de technicien(ne) médiation services - Article Annexe

Chemin :




Annexe
ELI: Non disponible


A N N E X E


INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES
Intitulé :
Titre professionnel : technicien(ne) médiation services.
Niveau : IV.
Code NSF : 340 m.


Résumé du référentiel d'emploi


Le (la) technicien(ne) médiation services a pour mission essentielle de faciliter l'accès aux services et aux droits de toutes les personnes, qu'elles soient en simple recherche d'information - ne sachant pas comment s'adresser aux administrations, aux structures en charge d'un service public - ou confrontées à des situations conflictuelles récurrentes ou même en grande difficulté. Il (elle) travaille à partir d'une observation d'un territoire et du projet de la structure, pour cela, le (la) technicien(ne) médiation services :
- met en oeuvre des processus de médiation entre des personnes, ou entre des personnes et des professionnels spécialisés, ou encore entre des personnes et des structures ;
- organise des activités temporaires qui contribuent au renforcement du lien social ;
- articule son action avec celle d'autres acteurs (au sein d'administrations, d'associations, de services sociaux...) concernés par les mêmes problèmes et dysfonctionnements.
Cet emploi s'exerce dans un local de la structure qui emploie le (la) technicien(ne) médiation services, ou dans un espace public.
Les statuts juridiques des employeurs sont divers : associations, groupements d'employeurs, collectivités territoriales, administrations...
La spécificité de l'environnement peut amener à valoriser la connaissance d'une langue ou d'un milieu d'intervention (hospitalier, scolaire...).


Capacités attestées et descriptif
des composantes de la certification
1. Participer à des réseaux institutionnels et développer
ses propres réseaux, en fonction de son contexte d'emploi


S'approprier l'histoire de la vie du territoire d'activité.
Identifier les acteurs du territoire en lien avec son activité.
Créer, entretenir et développer son réseau.
Assurer une veille permanente sur le territoire d'activité.
Utiliser un outil de recherche d'information, les fonctions de base bureautiques et une procédure de classement.


2. Assurer un service de médiation


Enrichir une documentation pour l'équipe.
Utiliser un outil de recherche d'information, les fonctions de base bureautiques et une procédure de classement.
Assurer un premier niveau d'information et d'aide technique.
Etablir et maintenir une relation de confiance.
Analyser la demande, le besoin.
Accompagner les personnes dans la construction de leurs réponses.
Mener une action de médiation auprès d'une structure.
Evaluer et rendre compte sur les services rendus par le (la) technicien(ne) médiation services.
Analyser sa pratique de technicien(ne) médiation services.
Se protéger et protéger l'autre dans un cadre légal.


3. Organiser des activités supports à la médiation sociale


Utiliser un outil de recherche d'information, les fonctions de base bureautiques et une procédure de classement.
Concevoir ou participer à la conception d'un projet d'activité support à la médiation sociale.
Conduire ou participer à la conduite d'un projet d'activité support à la médiation sociale.
Mettre en oeuvre ou participer à la mise en oeuvre d'un projet d'activité support à la médiation sociale.
Evaluer et rendre compte sur les services rendus par le (la) technicien(ne) médiation services.


Secteurs d'activités ou types d'emploi
accessibles par le détenteur du titre


Le (la) technicien(ne) médiation services intervient de manière généraliste et peut aussi être spécialisé(e) sur des problématiques telles que la prévention santé, la parentalité, l'interculturalité.
Codes ROME :
...... (en cours).
23112 - Intervenant d'action sociale.
Réglementation de l'activité :
Néant.
Autorité responsable de la certification :
Ministère chargé de l'emploi.
Bases légales et réglementaires :
Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;
Décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 ;
Arrêté du 25 novembre 2002.