Avis administratifs

Chemin :




Article
ELI: Non disponible

Sénat

Par arrêté n° 2016-176 du président et des questeurs du Sénat en date du 6 juillet 2016, un concours externe réservé aux personnes reconnues handicapées est ouvert pour le recrutement d'un administrateur-adjoint à compter du 1er avril 2017.
Au vu des résultats obtenus par les candidats, le jury peut décider, par avis motivé, d'établir une liste complémentaire comportant les noms des candidats qui lui paraîtraient aptes à occuper un poste d'administrateur-adjoint dans le cas de vacance se produisant dans le cadre d'emplois jusqu'au 1er avril 2019 ou, à l'inverse, de ne pas pourvoir le poste offert.

Lieu et dates des épreuves

Les épreuves se dérouleront à Pantin (93) et à Paris.
Les dates des épreuves de ce concours sont les suivantes : (1).
Epreuve de présélection : lundi 17 octobre 2016.
Epreuves d'admissibilité : lundi 28 et mardi 29 novembre 2016.
Epreuves d'admission : semaines des 20 et 27 février et du 6 mars 2017.

Préinscription et dépôt des dossiers

Les candidats peuvent se préinscrire à partir du site internet du Sénat : http://www.senat.fr/emploi, jusqu'au jeudi 15 septembre 2016. Les dossiers devront être retournés à la direction des ressources humaines et de la formation le vendredi 16 septembre 2016 au plus tard (le cachet de la poste faisant foi).

Conditions requises pour concourir

Peuvent concourir les candidats relevant, à la date de clôture des inscriptions, de l'une des catégories énoncées ci-dessous :

- travailleurs reconnus handicapés par une Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ou par une Commission technique d'orientation et de reclassement professionnel (COTOREP) ;
- victimes d'accident du travail ou de maladies professionnelles ayant entraîné une incapacité permanente au moins égale à 10 % et titulaires d'une rente attribuée au titre du régime général de sécurité sociale ou de tout autre régime de protection sociale obligatoire ;
- titulaires d'une pension d'invalidité attribuée au titre du régime général de sécurité sociale, de tout autre régime de protection sociale obligatoire ou au titre des dispositions régissant les agents publics à condition que l'invalidité des intéressés réduise au moins des deux tiers leur capacité de travail ou de gain ;
- anciens militaires et assimilés, titulaires d'une pension militaire d'invalidité au titre du code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre ;
- titulaires d'une allocation ou d'une rente d'invalidité attribuée dans les conditions définies par la loi n° 91-1389 du 31 décembre 1991 relative à la protection sociale des sapeurs-pompiers volontaires en cas d'accident survenu ou de maladie contractée en service ;
- titulaires de la carte d'invalidité définie à l'article L. 241-3 du code de l'action sociale et des familles ;
- titulaires de l'allocation aux adultes handicapés (AAH).

Il appartient aux candidats reconnus handicapés souhaitant bénéficier d'aménagements d'épreuves de déposer leur dossier d'inscription avant la date de clôture des inscriptions. La direction des Ressources humaines et de la Formation leur communiquera ensuite, par courrier, les coordonnées du médecin d'aptitude du Sénat, seul habilité à autoriser des aménagements d'épreuves.
La décision du médecin d'aptitude sera notifiée par la direction des Ressources humaines et de la Formation aux candidats intéressés.
Les candidats résidant hors d'Ile-de-France qui ne sont pas déclarés admis peuvent être remboursés des frais de transport engagés pour la participation à cette visite médicale (2).
Les candidats doivent, en outre :

- posséder, à la date de clôture des inscriptions, la nationalité française ou la nationalité d'un autre Etat membre de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen (3) ;
- jouir de leurs droits civiques ;
- présenter un bulletin n° 2 du casier judiciaire - ou équivalent pour les candidats non Français - ne comportant pas de mention incompatible avec l'exercice des fonctions postulées ;
- être âgés de plus de 18 ans au 1er janvier 2016 ;
- avoir satisfait à leurs obligations légales au regard du Code du service national. A défaut, les candidats seraient autorisés à participer aux épreuves mais devraient satisfaire à ces obligations légales avant la date fixée pour la prise effective des fonctions, sous peine de perdre le bénéfice de leur classement ;
- être titulaires d'un diplôme sanctionnant au moins trois années d'études supérieures. Cette condition de diplôme est appréciée à la date de clôture des inscriptions, soit le 16 septembre 2016.

Les candidats ne remplissant pas la condition de diplôme mais pouvant justifier d'un titre équivalent peuvent, à titre exceptionnel, solliciter une dérogation à cette condition au moyen du formulaire annexé à la brochure du concours pour être autorisés à concourir. Ces demandes sont examinées par une commission qui peut entendre le candidat si elle le juge utile.

IMPORTANT

L'entrée dans les cadres du Sénat est subordonnée à la production d'un certificat médical d'aptitude physique à l'exercice des fonctions postulées et au service actif de jour et de nuit, délivré par le médecin d'aptitude du Sénat.
Les candidats qui souhaiteraient avoir un avis sur leur aptitude physique avant de se présenter aux épreuves peuvent demander à passer une visite chez le médecin d'aptitude du Sénat dès l'avis d'ouverture du concours.
Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez contacter la direction des Ressources humaines et de la Formation au 01-42-34-20-96 / 34-24 / 34-70 / 46-92.

NATURE DES ÉPREUVES

Epreuve de présélection
Les candidats sont soumis à une épreuve écrite de présélection, sauf si le nombre de candidats admis à concourir est inférieur à 150.
Cette épreuve comprend deux parties :

- dans l'une, il est demandé aux candidats de répondre à un questionnaire à choix multiple sur des questions d'ordre général, juridique, administratif, logique, mathématique, comptable et relatives à l'environnement professionnel du Sénat (coefficient 2) ;
- dans l'autre, il est demandé aux candidats de répondre, à partir de documents qui leur sont fournis, à des questions ne relevant pas d'un programme spécifique, mais permettant d'apprécier leurs aptitudes et leur capacité de raisonnement (coefficient 1).

(durée : 1 h 30)
La note obtenue à cette épreuve n'est pas prise en compte pour la suite du concours.
Epreuves d'admissibilité
1. Etude de cas
Cette épreuve ne comporte pas de programme spécifique.
A partir d'un dossier documentaire qu'ils ont à exploiter, les candidats doivent formuler des propositions concrètes permettant de résoudre les questions posées, ce qui peut notamment comporter l'élaboration de notes de synthèse, de fiches, de tableaux et de lettres.
(durée : 4 heures - coefficient 4)
2. Résumé de texte
Les candidats doivent résumer un texte portant sur un sujet d'ordre général relatif aux problèmes politiques, économiques, culturels et sociaux du monde contemporain en un nombre maximum de mots indiqué dans le sujet (environ 10 % de la longueur initiale du texte).
Cette épreuve a pour objet d'apprécier tant la capacité des candidats à résumer un texte et leur maîtrise de la langue que leur compréhension de l'évolution politique, économique et sociale du monde et du mouvement des idées.
(durée : 3 heures - coefficient 3)
3. Mathématiques
Cette épreuve se compose d'un ou plusieurs exercices pratiques se rapportant aux domaines du programme (4).
Est autorisé l'usage d'une calculatrice de poche - y compris d'une calculatrice programmable et alphanumérique - à fonctionnement autonome sans imprimante, sans aucun moyen de transmission, et sans document d'accompagnement.
(durée : 3 heures - coefficient 3)
4. Epreuve obligatoire à option
Les candidats doivent choisir l'une des quatre épreuves suivantes (5) :

A Droit administratif
B Droit civil
C Droit du travail
D Gestion comptable et financière

Pour l'option " gestion comptable et financière ", est autorisé l'usage d'une calculatrice de poche - y compris d'une calculatrice programmable et alphanumérique - à fonctionnement autonome sans imprimante, sans aucun moyen de transmission, et sans document d'accompagnement. Le recours au Plan comptable général (liste des comptes uniquement) est également autorisé (fourni par le Sénat).
Dans chaque option, l'épreuve se compose d'une ou plusieurs questions ou exercices pratiques faisant appel aux connaissances correspondant aux domaines du programme (4).
(durée : 2 heures - coefficient 2)
Epreuves d'admission

ÉPREUVE ÉCRITE

1. Epreuve portant sur les institutions politiques françaises et européennes
L'épreuve se compose d'une ou plusieurs questions faisant appel aux connaissances correspondant aux domaines du programme (4). Des documents pourront être annexés au sujet.
(durée : 2 heures - coefficient 3)

ÉPREUVES ORALES

2. Epreuve de langue vivante
Cette épreuve porte sur l'une des langues vivantes suivantes : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, italien, néerlandais, polonais, portugais ou russe ((6)).
L'usage du dictionnaire n'est pas autorisé. Les candidats doivent, dans la langue choisie, faire le commentaire d'un texte écrit dans cette langue et répondre à des questions.
(préparation : 30 minutes - durée : 30 minutes - coefficient 1)
3. Epreuve de mise en situation collective
Lors de cette épreuve, les candidats sont répartis en groupes d'au moins trois personnes.
A partir d'un sujet de mise en situation qui leur est soumis, les candidats d'un même groupe procèdent, devant le jury, à un échange leur permettant d'exposer leur analyse de la situation et leur point de vue, de constater leurs points d'accord ou de désaccord et de proposer une ou plusieurs solutions à la situation donnée.
Chaque candidat est ensuite interrogé individuellement par le jury, en l'absence des autres candidats, sur les échanges auxquels il vient de participer.
Cette épreuve vise à apprécier les compétences relationnelles des candidats, leur comportement en interaction, leur réactivité ainsi que leur capacité d'analyse et d'écoute. Elle ne requiert pas de connaissance technique particulière et ne comporte aucun programme spécifique.
(durée : 25 minutes de mise en situation et 10 minutes d'interrogation individuelle - coefficient 2)

ou, si le nombre de candidats déclarés admissibles est inférieur à trois
Epreuve de mise en situation individuelle

Les candidats préparent une réponse structurée à une situation concrète qui leur est soumise et l'exposent au jury pendant 5 minutes environ.
Ils répondent ensuite à des questions du jury ayant pour point de départ leur exposé.
Cette épreuve vise à apprécier le comportement, la réactivité et la capacité d'analyse des candidats. Elle ne requiert pas de connaissance technique particulière et ne comporte aucun programme spécifique.
(préparation : 15 minutes - durée : 20 minutes - coefficient 2)
4. Entretien libre avec le jury
Cette épreuve consiste en un entretien visant à apprécier l'adéquation des candidats à l'emploi d'administrateur-adjoint et leur motivation pour exercer ces fonctions.
Pour cette épreuve, le jury dispose d'une fiche de renseignements individuelle, préalablement remplie par les candidats et ne faisant l'objet d'aucune notation.
(durée : 20 minutes - coefficient 5)

Jury

La composition du jury sera précisée ultérieurement.

(1) Les dates des épreuves sont données à titre purement indicatif et sont toujours susceptibles de modifications. Les candidats doivent se tenir informés.

(2) Sur présentation des justificatifs originaux et d'un relevé d'identité bancaire ou postal (dans la limite du tarif SNCF 2nde1 classe). Cette demande de remboursement doit être adressée à la direction des Ressources humaines et de la Formation du Sénat dans les deux mois suivant la date de publication des résultats d'admission.

(3) Les ressortissants de la Confédération suisse, de la Principauté de Monaco et de la Principauté d'Andorre sont également autorisés à concourir.

(4) Cf. brochure de présentation du concours.

(5) IMPORTANT : le choix de l'option doit être déterminé par le candidat lors du dépôt de la demande d'admission à concourir et ne peut plus être modifié après la date limite de dépôt des candidatures.

(6) IMPORTANT : le choix de la langue vivante doit être déterminé par le candidat lors du dépôt de la demande d'admission à concourir et ne peut plus être modifié après la date limite de dépôt des candidatures.


Liens relatifs à cet article