Arrêté du 14 décembre 2018 relatif au titre professionnel de technicien en montage et vente d'optique-lunetterie




Arrêté du 14 décembre 2018 relatif au titre professionnel de technicien en montage et vente d'optique-lunetterie

NOR: MTRD1833746A
Version consolidée au 24 juillet 2019


La ministre du travail,
Vu les articles L. 335-5 et L. 335-6 du code de l'éducation ;
Vu les articles R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Vu l'arrêté du 4 avril 2014 relatif au titre professionnel de technicien(ne) en montage et vente d'optique-lunetterie ;
Vu l'arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d'examen pour l'obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel emploi, activités et compétences du titre professionnel de technicien en montage et vente d'optique-lunetterie ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de technicien en montage et vente d'optique-lunetterie ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative industrie du 5 décembre 2018,
Arrête :


Le titre professionnel de technicien en montage et vente d'optique-lunetterie est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de 5 ans à compter du 26 mai 2019, au niveau IV dans le domaine d'activité 331s (code NSF).


Le référentiel emploi, activités, compétences et le référentiel de certification sont disponibles sur le site www.travail-emploi.gouv.fr.


Le titre professionnel de technicien en montage et vente d'optique-lunetterie est composé des trois blocs de compétences suivants :
1. Effectuer le montage et les réparations des équipements d'optique-lunetterie de détail.
2. Vendre des équipements et des produits d'optique-lunetterie de détail.
3. Réaliser le suivi des dossiers clients et des approvisionnements d'un magasin d'optique-lunetterie de détail.
Ils sont sanctionnés par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 22 décembre 2015 susvisé.


Les titulaires des certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté sont réputés avoir obtenu les certificats de compétences professionnelles mentionnés au précédent article selon le tableau figurant ci-dessous :


TITRE PROFESSIONNEL
Technicien(ne) en montage et vente d'optique lunetterie
(arrêté du 04/04/2014)

TITRE PROFESSIONNEL
Technicien en montage et vente d'optique-lunetterie
(présent arrêté)

Vendre des équipements personnalisés et des produits d'optique lunetterie
de détail

Vendre des équipements et des produits d'optique-lunetterie de détail

Traiter des procédures administratives dans un magasin d'optique lunetterie de détail

Réaliser le suivi des dossiers clients et des approvisionnements d'un magasin d'optique-lunetterie de détail

Effectuer le montage et les réparations des équipements d'optique lunetterie
de détail

Effectuer le montage et les réparations des équipements d'optique-lunetterie
de détail


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexe


    ANNEXE
    INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES


    Intitulé :
    Titre professionnel : Technicien en montage et vente d'optique-lunetterie (ancien intitulé : Technicien(ne) en Montage et Vente d'Optique Lunetterie)
    Niveau : IV
    Code NSF : 331s
    Résumé du référentiel d'emploi :
    Le technicien en montage et vente d'optique-lunetterie se situe dans une chaîne de prestations qui part de la prescription d'un professionnel de santé jusqu'à la réalisation d'un équipement généralement pris en charge par les organismes de couverture sociale.
    Sous le contrôle effectif et permanent d'un opticien diplômé et à partir de la prescription de l'ophtalmologiste, le technicien en montage et vente d'optique-lunetterie vend et réalise un équipement répondant aux besoins et attentes du client, aussi bien en termes d'usage, de budget, de confort que d'esthétique.
    Il fournit une prestation globale comprenant :


    - l'accueil clientèle ;
    - l'analyse de la demande ;
    - les conseils techniques et esthétiques ;
    - la formulation d'une offre personnalisée ;
    - la remise du devis ;
    - la gestion du dossier client ;
    - le suivi des commandes et des stocks ;
    - la réalisation de l'équipement ;
    - la livraison ;
    - le service après-vente.


    Les qualités principales attendues sont la polyvalence, le sens du relationnel, le sens de l'observation, de l'esthétique, l'organisation et la minutie.
    Les conditions générales d'exercice de l'emploi se situent dans deux espaces distincts : la surface de vente et l'atelier.
    Dans l'espace de vente le technicien en montage et vente d'optique-lunetterie est en contact direct avec le client où il intervient sous le contrôle effectif et permanent d'un opticien diplômé. Il utilise des appareils de mesure, des outils informatiques dotés de logiciels spécifiques et du petit outillage pour l'ajustage de l'équipement à la livraison et les opérations rapides d'après-vente.
    Dans l'atelier intégré au point de vente ou délocalisé, il assure le montage et la réparation des équipements. Il utilise des appareils de mesure, des machines pour l'usinage, de l'outillage pour le montage et la réparation.
    La journée continue est couramment pratiquée et l'activité est répartie sur la semaine.
    Les horaires sont généralement ceux des commerces de jour avec des amplitudes d'ouverture variables intégrant le samedi.
    La station debout est prédominante.
    Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :
    1. Effectuer le montage et les réparations des équipements d'optique-lunetterie de détail
    Monter les équipements d'optique-lunetterie.
    Retailler manuellement un verre détouré d'optique-lunetterie.
    Réparer ou remplacer des pièces défectueuses sur des montures.
    Relever les paramètres de montage d'un équipement d'optique-lunetterie.
    2. Vendre des équipements et des produits d'optique-lunetterie de détail
    Réaliser la vente-conseil en magasin d'optique-lunetterie de détail.
    Analyser la prescription médicale d'un équipement ophtalmique.
    Relever les paramètres de montage d'un équipement d'optique-lunetterie.
    Assurer la livraison et l'après-vente d'un équipement d'optique-lunetterie.
    3. Réaliser le suivi des dossiers clients et des approvisionnements d'un magasin d'optique-lunetterie de détail
    Gérer un dossier client en magasin d'optique-lunetterie de détail.
    Suivre les commandes et les mouvements de stock.
    Secteurs d'activités et types d'emploi accessibles par le détenteur du titre :


    - magasin d'optique-lunetterie de détail avec ou sans atelier intégré ;
    - ateliers décentralisés ou de sous-traitance ;
    - monteur vendeur lunetier ;
    - monteur lunetier ;
    - vendeur ;
    - monteur lunetier vendeur.


    Code ROME :
    J1405 Optique - lunetterie
    Réglementation de l'activité :
    L'activité de vente et de distribution des équipements de correction de vue est réglementée par le code de la santé.
    Autorité responsable de la certification :
    Ministère chargé de l'emploi.
    Bases légales et réglementaires :
    Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
    Arrêté du 22 décembre 2015 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
    Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d'examen pour l'obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait le 14 décembre 2018.


Pour la ministre et par délégation :

Le chef de la mission des politiques de certification professionnelle,

M. Charbit