Arrêté du 20 juillet 2018 relatif au titre professionnel de technicien de production en plasturgie




Arrêté du 20 juillet 2018 relatif au titre professionnel de technicien de production en plasturgie

NOR: MTRD1818079A
Version consolidée au 16 juillet 2019


La ministre du travail,
Vu les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Vu l'arrêté du 12 février 2004 modifié relatif au titre professionnel de technicien de production en plasturgie ;
Vu l'arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités et de compétences du titre professionnel de technicien de production en plasturgie ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de technicien de production en plasturgie ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative industrie du 21 juin 2018,
Arrête :


Le titre professionnel de technicien de production en plasturgie est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de deux ans à compter du 19 novembre 2018.
Il est classé au niveau IV de la nomenclature des niveaux de formation et dans le domaine d'activité 225 s (code NSF).

Le référentiel d'emploi, d'activités et de compétences et le référentiel de certification du titre professionnel sont disponibles sur le site www.travail-emploi.gouv.fr.


Le titre professionnel est composé des deux blocs de compétences qui suivent :
1. Régler et lancer une ligne automatisée de production plastique et surveiller son fonctionnement ;
2. Organiser la production et optimiser le process de fabrication sur une ligne automatisée de production plastique.
Ces blocs de compétences sont sanctionnés par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 22 décembre 2015 modifié.


Les titulaires des certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté sont réputés avoir obtenu les certificats de compétences professionnelles mentionnés au précédent article selon le tableau figurant ci-dessous :


Titre professionnel
technicien de production en plasturgie
(arrêté du 12 février 2004 modifié)

Titre professionnel
technicien de production en plasturgie
(présent arrêté)

Lancer et assurer le bon fonctionnement des équipements
d'une ligne automatisée de production plastique

Régler et lancer une ligne automatisée de production plastique
et surveiller son fonctionnement

Piloter et optimiser la fabrication sur une ligne automatisée
de production plastique

Organiser la production et optimiser le process de fabrication
sur une ligne automatisée de production plastique


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexe



    INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES


    Intitulé :
    Titre professionnel : Technicien de production en plasturgie (ancien intitulé : Technicien (ne) de Production en Plasturgie).
    Niveau : IV
    Code NSF : 225s
    Résumé du référentiel d'emploi :
    Le technicien de production en plasturgie a en charge le fonctionnement d'une ou plusieurs cellules ou lignes de production constituées de machines de plasturgie et d'équipements automatisés. Il réalise en équipe la production en série de pièces plastiques conformes en qualité, en quantité et dans le délai prévu par le programme de production. Il respecte les règles d'Hygiène, de Sécurité et d'Environnement (règles HSE), les procédures, les modes opératoires et les principes du développement durable de l'entreprise.
    Il intervient sur des cellules automatisées de plasturgie, équipées de robots de chargement-déchargement et transfert de pièces, et d'équipements périphériques tels que des broyeurs, des thermorégulateurs, des moyens de marquage, des moyens de conditionnement. Celles-ci peuvent être regroupées en îlots autonomes de fabrication.
    Les moyens de production mis en œuvre intègrent plusieurs technologies : mécanique, électricité, pneumatique, hydraulique, automatique, robotique et informatique.
    Sous la responsabilité de son hiérarchique auquel il rend compte, son activité couvre les domaines de la technique, du pilotage des moyens, du suivi de production, de l'encadrement des opérateurs, de la maintenance de premier niveau et de l'amélioration continue.
    Selon la taille, la complexité technique des process de production et l'organisation de l'entreprise, son champ d'intervention peut se limiter à l'assistance technique à l'équipe de production. Dans ce cas, en tant que référent technique appelé couramment " régleur ", il intervient dans l'atelier pour résoudre les problèmes techniques.
    Le technicien travaille au sein d'une équipe dans un atelier de transformation de matières plastiques. Il se conforme aux normes spécifiques en vigueur. Les conditions de travail sont fonction de l'activité industrielle. Les horaires sont en équipes postées, par roulement ou fixes.
    Il intervient techniquement, sans rôle hiérarchique, avec les opérateurs de production. Il est en relation avec les services techniques de l'entreprise. Il s'adapte régulièrement à de nouvelles machines, des nouveaux produits, nouvelles matières et nouvelles technologies mises en œuvre dans l'entreprise.
    La prise en compte de la sécurité au poste de travail est obligatoire dans ses actions.
    Le port d'équipements de protection individuelle ou de propreté tels que des chaussures de sécurité, un vêtement de travail et des protections anti-bruit est obligatoire.
    Aucune habilitation technique particulière n'est généralement requise.
    Cependant, le poste requiert parfois la maîtrise de la conduite d'engins de manutention de type gerbeur ou chariot élévateur. Une homologation de type CACES peut, selon les entreprises, être nécessaire pour la tenue de l'emploi.
    Certaines entreprises, selon leur activité, peuvent aussi exiger des habilitations électriques pour non électricien BS et BE Manoeuvre pour tenir l'emploi.
    L'utilisation des terminaux d'ordinateurs et des écrans tactiles d'une installation est nécessaire.
    Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :
    1. Régler et lancer une ligne automatisée de production plastique et surveiller son fonctionnement.
    Monter les outillages et préparer la fabrication d'une production plastique.
    Démarrer et arrêter une ligne de production plastique.
    Contrôler la conformité des pièces produites et stabiliser le process d'une production plastique.
    Diagnostiquer et contribuer à résoudre un dysfonctionnement sur une ligne de production plastique.
    2. Organiser la production et optimiser le process de fabrication sur une ligne automatisée de production plastique.
    Coordonner les activités des opérateurs de production.
    Accompagner l'adaptation des opérateurs de production au poste de travail.
    Proposer des améliorations techniques ou organisationnelles d'une ligne de production plastique.
    Secteurs d'activités et types d'emploi accessibles par le détenteur du titre :


    -le secteur de la plasturgie avec des entreprises transformant des matières thermoplastiques par des procédés automatisés ;
    -les autres secteurs d'activités avec des entreprises fabriquant des composants en matière plastique, comme des composants électriques, des pièces automobiles, des pièces médicales dans un atelier dit " intégré ".


    Technicien plasturgie, technicien de production, technicien d'atelier, monteur-régleur, régleur, technicien-régleur.
    Codes ROME :
    H3202 Réglage d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs
    H2504 Encadrement d'équipe en industrie de transformation
    Réglementation de l'activité :
    Sans objet.
    Autorité responsable de la certification :
    Ministère chargé de l'emploi.
    Bases légales et réglementaires :
    Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
    Arrêté du 22 décembre 2015 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
    Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d'examen pour l'obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait le 20 juillet 2018.


Pour la ministre et par délégation :

Le chef de la mission des politiques de certification professionnelle,

M. Charbit