Décret n°78-78 du 25 janvier 1978 fixant les attributions du secrétaire général de la défense nationale.




Décret n°78-78 du 25 janvier 1978 fixant les attributions du secrétaire général de la défense nationale.

Le Président de la République,

Sur le rapport du Premier ministre,

Vu l'ordonnance n° 59-147 du 7 janvier 1959 portant organisation générale de la défense ;

Vu le décret n° 61-879 du 8 août 1961 relatif à la composition et aux attributions du comité d'action scientifique de la défense ;

Vu le décret n° 62-808 du 18 juillet 1962 relatif à l'organisation de la défense nationale ;

Vu le décret n° 62-1208 du 17 octobre 1962 fixant la composition et les attributions du comité interministériel du renseignement ;

Vu le décret n° 71-992 du 10 décembre 1971 relatif au commandement des opérations dans les circonstances prévues aux articles 2 et 6 de l'ordonnance n° 59-147 du 7 janvier 1959,

Article 1 (abrogé au 24 avril 2007) En savoir plus sur cet article...

Le secrétaire général de la défense nationale assure le secrétariat des conseils et comités de défense.

Conformément aux directives du Président de la République et du Premier ministre, il conduit, en liaison avec les départements ministériels intéressés, les travaux préparatoires aux réunions. Il prépare les relevés de décisions. Il notifie les décisions prises et en suit l'exécution.

Article 2 (abrogé au 24 avril 2007) En savoir plus sur cet article...

Le secrétaire général de la défense nationale assiste le Premier ministre dans l'exercice de ses responsabilités en matière de direction générale de la défense.

A ce titre :

Il anime et coordonne, sur le plan interministériel, les études sur l'évolution des données de la politique générale de défense ;

En liaison avec les départements ministériels concernés, il suit l'évolution des crises et des conflits internationaux pouvant affecter les intérêts de la France en matière de sécurité et étudie les attitudes susceptibles d'être envisagées dans ce domaine ;

Il coordonne la préparation et la mise en oeuvre des mesures de défense incombant aux divers départements ministériels; il veille à la cohésion des textes établis par ceux-ci ; il prépare la réglementation interministérielle, en assure la diffusion et en suit l'application ; il préside la commission interministérielle de défense du territoire dont la composition et les attributions sont fixées par arrêté ;

Il organise les moyens de commandement et de liaison nécessaire au Gouvernement en matière de défense et en fait assurer le fonctionnement.

Article 3 (abrogé au 24 avril 2007) En savoir plus sur cet article...

Le secrétaire général de la défense nationale est associé à préparation et au développement des négociations ou réunions internationales ayant des implications sur la défense. Il est tenu informé de leurs résultats.

En matière de coopération et d'assistance militaires, il coordonne les mesures à prendre par les départements concernés et suit les actions entreprises.

Par délégation du Premier ministre, il préside les instances interministérielles chargées d'étudier, avant décision gouvernementale, les problèmes relatifs aux exportations d'armement, de matériels et de technologie de caractère stratégique; il en assure le secrétariat. Il suit la mise en oeuvre des procédures interministérielles destinées au contrôle de cessions de matières, matériels et technologie de caractère sensible.

Article 4 (abrogé au 24 avril 2007) En savoir plus sur cet article...

Le secrétaire général de la défense nationale assure le secrétariat du comité interministériel du renseignement.

En exécution des plans, orientations et décisions arrêtés en conseil de défense ou en comité interministériel du renseignement, il notifie les objectifs en matière de renseignements. Il anime la recherche du renseignement dans les domaines intéressant la défense et il en assure l'exploitation au profit du Gouvernement et des organismes concernés.

Article 5 (abrogé au 24 avril 2007) En savoir plus sur cet article...

Le comité d'action scientifique de la défense lui est rattaché. Il en anime les travaux et en assure l'exploitation.

Article 6 (abrogé au 24 avril 2007) En savoir plus sur cet article...

Par délégation du Premier ministre, il assure la tutelle de l'Institut des hautes études de défense nationale. Il veille à la coordination des enseignements de défense.

Article 7 (abrogé au 24 avril 2007) En savoir plus sur cet article...

Le secrétaire général de la défense propose, diffuse, fait appliquer et contrôler les mesures nécessaires à la protection du secret de défense.

Article 7-1 (abrogé au 24 avril 2007) En savoir plus sur cet article...

Le secrétaire général de la défense nationale instruit les demandes d'autorisation présentées en application de l'article 226-3 du code pénal. Il préside la commission chargée d'émettre un avis sur ces demandes d'autorisation.

Article 8 (abrogé au 24 avril 2007) En savoir plus sur cet article...

Le secrétariat général de la défense nationale constitue un service du Premier ministre.

Article 9 (abrogé au 24 avril 2007) En savoir plus sur cet article...

Sont abrogées toutes les dispositions contraires au présent décret et notamment :

- le décret n° 62-809 du 18 juillet 1962 fixant les attributions du secrétaire général de la défense nationale ;

- le décret n° 64-102 du 1er février 1964 portant création de la commission interministérielle de défense opérationnelle du territoire.

Article 10 (abrogé au 24 avril 2007)

Le Premier ministre est chargé de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Par le Président de la République :

VALERY GISCARD D'ESTAING.

Le Premier ministre, RAYMOND BARRE.