Arrêté du 22 novembre 2019 portant création, à titre expérimental, d'un centre de gestion financière placé sous l'autorité du directeur départemental des finances publiques de la Vienne

JORF n°0280 du 3 décembre 2019
texte n° 31




Arrêté du 22 novembre 2019 portant création, à titre expérimental, d'un centre de gestion financière placé sous l'autorité du directeur départemental des finances publiques de la Vienne

NOR: CPAE1934049A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2019/11/22/CPAE1934049A/jo/texte


Le ministre de l'action et des comptes publics,
Vu le décret n° 2004-1085 du 14 octobre 2004 modifié relatif à la délégation de gestion dans les services de l'Etat ;
Vu le décret n° 2009-707 du 16 juin 2009 modifié relatif aux services déconcentrés de la direction générale des finances publiques ;
Vu le décret n° 2012-1246 du 7 novembre 2012 modifié relatif à la gestion budgétaire et comptable publique, notamment ses articles 41 et 76 ;
Vu le décret n° 2018-803 du 24 septembre 2018 modifiant le décret n° 2012-1246 du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique et autorisant diverses expérimentations, notamment son article 37 ;
Vu l'avis du comité technique de réseau de la direction générale des finances publiques en date du 28 octobre 2019,
Arrête :


Dans le cadre de l'expérimentation autorisée par l'article 37 du décret du 24 septembre 2018 susvisé, il est créé un centre de gestion financière placé sous l'autorité du directeur départemental des finances publiques de la Vienne.


Le centre de gestion financière est chargé de mutualiser :
1° L'exécution de tout ou partie des opérations de dépenses incombant aux ordonnateurs relevant du périmètre de l'expérimentation, précédemment confiée au centre de services partagés interministériel de la Vienne en application de l'article 76 du décret du 7 novembre 2012 susvisé ;
2° Le paiement des dépenses correspondantes.
Le centre de gestion financière constitue un guichet unique pour l'ensemble des opérations financières qu'il réalise au profit des services ordonnateurs et des opérateurs économiques.
Il assure également un rôle d'accompagnement et de conseil auprès des services ordonnateurs et des pouvoirs adjudicateurs afin de renforcer la performance de la chaîne financière.


Une convention de délégation de gestion, établie entre chaque ordonnateur concerné et la direction départementale des finances publiques de la Vienne, définit le périmètre des opérations de dépenses ainsi que la nature des actes de gestion et d'ordonnancement confiés au centre de gestion financière.


Pour l'exercice de leurs attributions, les agents du centre de gestion financière peuvent recevoir délégation de signature de l'adjoint auprès du directeur départemental des finances publiques chargé du contrôle et du paiement des dépenses de l'Etat afin de réaliser l'ensemble des transactions nécessaires dans le système d'information Chorus, de l'engagement au paiement des dépenses.


La liste des services ordonnateurs relevant du périmètre de l'expérimentation est annexée au présent arrêté.


L'expérimentation est conduite pendant une durée maximale de trois ans à compter de l'entrée en vigueur du présent arrêté.


Au plus tard à l'issue de la période d'expérimentation, le secrétaire général des ministères économiques et financiers et le directeur général des finances publiques adressent un rapport conjoint d'évaluation au ministre chargé du budget.


Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur le 1er janvier 2020.


Le directeur général des finances publiques est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexe


    ANNEXE
    SERVICES ORDONNATEURS RELEVANT DU PÉRIMÈTRE DE L'EXPÉRIMENTATION


    1° La direction régionale des finances publiques (DRFiP) de Nouvelle-Aquitaine et du département de la Gironde ;
    2° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) de la Charente ;
    3° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) de la Charente-Maritime ;
    4° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) de la Corrèze ;
    5° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) de la Creuse ;
    6° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) de la Dordogne ;
    7° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) des Landes ;
    8° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) de Lot-et-Garonne ;
    9° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) des Pyrénées-Atlantiques ;
    10° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) des Deux-Sèvres ;
    11° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) de la Vienne ;
    12° La direction départementale des finances publiques (DDFiP) de la Haute-Vienne ;
    13° La direction des créances spéciales du Trésor (DCST) ;
    14° La direction spécialisée de contrôle fiscal (DIRCOFI) Sud-Ouest ;
    15° La direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de Nouvelle-Aquitaine ;
    16° La direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE) de Nouvelle-Aquitaine ;
    17° La direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS) de Nouvelle-Aquitaine ;
    18° La direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Charente-Maritime ;
    19° La direction départementale déléguée de la cohésion sociale (DDDCS) de la Gironde ;
    20° La direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) des Pyrénées-Atlantiques ;
    21° La direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Vienne ;
    22° La délégation du réseau de l'action sociale, de l'hygiène et de la sécurité (ASHS) des ministères économiques et financiers de Nouvelle-Aquitaine ;
    23° La délégation du réseau de l'action sociale, de l'hygiène et de la sécurité (ASHS) des ministères économiques et financiers d'Ile-de-France ;
    24° Le musée national et domaine du château de Pau, service à compétence nationale ;
    25° Le musée de préhistoire des Eyzies-de-Tayac, service à compétence nationale.


Fait le 22 novembre 2019.


Pour le ministre et par délégation :

Le chef du service comptable de l'Etat,

O. Touvenin