Arrêté du 6 août 2019 fixant au titre de la session du 17 septembre 2019 le nombre de postes offerts aux différents concours de gardien de la paix de la police nationale

JORF n°0187 du 13 août 2019
texte n° 24




Arrêté du 6 août 2019 fixant au titre de la session du 17 septembre 2019 le nombre de postes offerts aux différents concours de gardien de la paix de la police nationale

NOR: INTC1922690A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2019/8/6/INTC1922690A/jo/texte


Par arrêté du ministre de l'intérieur en date du 6 août 2019, le nombre total de postes offerts aux concours de gardien de la paix pour l'accès au corps d'encadrement et d'application de la police nationale est fixé à 3 429, répartis de la manière suivante :


- premier concours national à affectation nationale : 1 115 postes ;
- premier concours national à affectation régionale Ile-de-France : 600 postes ;
- second concours national à affectation nationale : 857 postes ;
- second concours national à affectation régionale Ile-de-France : 857 postes.


Les postes offerts aux seconds concours, non pourvus à ce titre, pourront être respectivement attribués aux candidats des premiers concours nationaux.
En outre, 181 postes sont offerts aux bénéficiaires du code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de guerre.
A défaut de candidat qualifié inscrit sur la liste d'aptitude établie par le ministre chargé de la défense en application des dispositions du code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre pour exercer les fonctions de gardiens de la paix, l'emploi vacant ne peut être pourvu qu'en satisfaisant aux priorités définies à l'article L. 242.7 du même code et selon la procédure définie aux articles R. 242.17 et suivants du même code.
A défaut de candidat qualifié pour exercer les fonctions de gardien de la paix ou en cas de refus du candidat, l'emploi non pourvu dans les conditions définies à l'article L. 242.7 s'ajoute aux emplois à pourvoir au titre du recrutement suivant dans les conditions définies à l'article R. 242.21.