Arrêté du 12 juillet 2019 portant création du titre professionnel de coordinateur BIM du bâtiment

JORF n°0173 du 27 juillet 2019
texte n° 22




Arrêté du 12 juillet 2019 portant création du titre professionnel de coordinateur BIM du bâtiment

NOR: MTRD1919974A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2019/7/12/MTRD1919974A/jo/texte


La ministre du travail,
Vu le code de l'éducation, notamment ses articles L. 335-5 et R. 338-1 ;
Vu le code du travail, notamment ses articles L. 6113-1, L. 6113-3 et L. 6113-5 ;
Vu le décret n° 2019-14 du 8 janvier 2019 relatif au cadre national des certifications professionnelles ;
Vu l'arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités et de compétences du titre professionnel de coordinateur BIM du bâtiment ;
Vu le référentiel d'évaluation du titre professionnel de coordinateur BIM du bâtiment ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative du bâtiment et des travaux publics en date du 26 juin 2019,
Arrête :


Le titre professionnel de coordinateur BIM du bâtiment est créé. Il est enregistré dans le répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de cinq ans à compter du 30 septembre 2019. Il est classé au niveau 6 du cadre national des certifications professionnelles et dans le domaine d'activité 230n (code NSF).


Le référentiel d'emploi, d'activités et de compétences et le référentiel d'évaluation du titre professionnel de coordinateur BIM du bâtiment sont disponibles sur le site www.travail-emploi.gouv.fr.


Le titre professionnel de coordinateur BIM du bâtiment est composé deux blocs de compétences suivants :
1° Développer les pratiques BIM spécifiques à l'entreprise ;
2° Coordonner l'action de l'entreprise durant un projet BIM ;
Ils sont sanctionnés par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 22 décembre 2015 susvisé.


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel dans le répertoire national des certifications professionnelles.


Le délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexe


    ANNEXE
    INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES


    Intitulé :
    Titre professionnel : Coordinateur BIM du bâtiment.
    Niveau : 6.
    Code NSF : 230n.
    Résumé du référentiel d'emploi :
    Dans une logique d'amélioration continue, le coordinateur BIM veille à la bonne application des chartes, méthodes et protocoles sur des projets à réaliser selon une démarche BIM. Il assure l'enrichissement continu de la maquette numérique. Garant de sa qualité, il contribue ainsi à l'exécution optimale des travaux et à l'atteinte des objectifs de l'entreprise.
    Les missions du coordinateur BIM se situent à l'interface du BIM Manager et du BIM modeleur. Il prend en considération les attentes du BIM Manager et lui rend compte. Il se maintient en permanence informé des évolutions logicielles et matérielles, dans un environnement numérique en évolution permanente. Rompu aux techniques de modélisation, il assiste et informe les BIM modeleurs dans leurs actions de production. Il les accompagne dans la prise en main d'outils dédiés et dans le développement de leur technicité.
    Le coordinateur BIM se voit confier des tâches de gestion de projet BIM et de coordination d'équipe. Il peut toutefois conserver tout ou partie du rôle de BIM modeleur suivant la dimension et l'organisation de la structure dans laquelle il évolue.
    En interne, sous la responsabilité de son supérieur hiérarchique, ses interlocuteurs sont suivant les cas les modeleurs, les techniciens d'études et méthodes, et les conducteurs de travaux. A l'externe, il est en relation avec le BIM Manager et la maîtrise d'œuvre, les éventuels coordinateurs BIM repérés sur le projet parmi les sous-traitants de l'entreprise ou les autres entreprises participant au projet, et plus généralement tous les intervenants participant à l'acte de construire.
    L'emploi repose sur un travail collaboratif, il requiert une forte capacité organisationnelle et relationnelle ainsi qu'une appétence à l'informatique et aux outils numériques. Il s'exerce principalement dans les locaux de l'entreprise. Suivant les spécificités d'un projet, des déplacements peuvent être nécessaires, notamment lors des réunions de travail et d'échange portant sur la qualité et la cohérence de la maquette.
    Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :
    1. Développer les pratiques BIM spécifiques à l'entreprise
    Analyser le niveau de maturité BIM de l'entreprise.
    Développer les processus BIM internes de l'entreprise.
    Assister les BIM modeleurs dans leur utilisation des standards BIM de l'entreprise.
    2. Coordonner l'action de l'entreprise durant un projet BIM
    Modéliser et exploiter les maquettes numériques du projet BIM.
    Répondre aux spécifications d'un projet BIM.
    Communiquer et collaborer autour de la maquette numérique partagée du projet BIM.
    Secteurs d'activités et types d'emploi accessibles par le détenteur du titre :
    La maîtrise d'œuvre et les cabinets d'architectes.
    Les bureaux d'études spécialisés ou tous corps d'état.
    Les petites et moyennes entreprises générales du bâtiment.
    Les entreprises générales de grande taille du bâtiment.
    Coordinateur BIM.
    Référent BIM.
    Responsable BIM.
    Expert BIM.
    Codes ROME :
    F1106 Ingénierie et études du BTP.
    F1104 Dessin BTP.
    Réglementation de l'activité :
    Néant.
    Autorité responsable de la certification :
    Ministère chargé de l'emploi.
    Bases légales et réglementaires :
    Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
    Arrêté du 22 décembre 2015 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait le 12 juillet 2019.


Pour la ministre et par délégation :

Le chef de la mission des politiques de certification professionnelle,

R. Johais