Arrêté du 24 juin 2019 modifiant l'arrêté du 19 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement technique

JORF n°0171 du 25 juillet 2019
texte n° 35




Arrêté du 24 juin 2019 modifiant l'arrêté du 19 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement technique

NOR: MENH1913063A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2019/6/24/MENH1913063A/jo/texte


Le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse et le ministre de l'action et des comptes publics,
Vu le code de l'éducation ;
Vu le décret n° 72-581 du 4 juillet 1972 modifié relatif au statut particulier des professeurs certifiés ;
Vu l'arrêté du 19 avril 2013 modifié fixant les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement technique,
Arrêtent :


L'annexe I de l'arrêté du 19 avril 2013 susvisé est modifiée comme suit pour ce qui concerne la section sciences industrielles de l'ingénieur :
1. Dans le 1° du A relatif aux épreuves d'admissibilité et dans le 1° du B relatif aux épreuves d'admission, les mots : « système pluritechnique » sont remplacés par les mots : « système pluritechnologique ».
2. Au 1° du A, après l'intitulé de l'épreuve, le troisième alinéa est remplacé les dispositions suivantes :
« Elle permet également de vérifier que le candidat est capable d'élaborer tout ou partie de l'organisation d'une séquence pédagogique, relative à l'enseignement de technologie du collège ou aux enseignements technologiques non spécifiques du cycle terminal “sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” ou à l'enseignement de sciences de l'ingénieur du lycée général, ainsi que les documents techniques et pédagogiques associés (documents professeurs, documents fournis aux élèves, éléments d'évaluation). »
3° Au 1° du B, après l'intitulé de l'épreuve, la seconde phrase du deuxième alinéa est remplacée par les dispositions suivantes :
« L'exploitation pédagogique attendue, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques non spécifiques du cycle terminal « sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D) » ou à l'enseignement des sciences de l'ingénieur du lycée général. »
4. Le 2° du B est modifié comme suit :
a) Après l'intitulé de l'épreuve, dans la première phrase du deuxième alinéa, après les mots : « L'épreuve est basée » sont insérés les mots : « , dans l'option choisie, » ;
b) Dans la seconde phrase du même alinéa, après le mot : « supports » est inséré le mot : « pluritechnologiques ».


A l'annexe II du même arrêté, le B relatif à l'épreuve d'admission est modifié comme suit pour ce qui concerne la section sciences industrielles de l'ingénieur :
1° Le troisième alinéa débutant par les mots : « Le support du travail pratique » est remplacé par les dispositions suivantes :
« L'épreuve prend appui sur les investigations et les analyses effectuées par le candidat pendant les quatre heures de travaux pratiques relatifs à un système pluritechnologique et comporte un exposé suivi d'un entretien avec les membres du jury. L'exploitation pédagogique attendue, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques non spécifiques du cycle terminal “ sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D) du lycée ” ou à l'enseignement des sciences de l'ingénieur du lycée général. »
2° Au sixième alinéa débutant par les mots : «-analyser et vérifier », les mots : « système pluritechnique » sont remplacés par les mots : « système pluritechnologique ».


Les dispositions du présent arrêté prennent effet le 1er septembre 2019.


Le directeur général des ressources humaines est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 24 juin 2019.


Le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse,

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur général des ressources humaines,

E. Geffray


Le ministre de l'action et des comptes publics,

Pour le ministre et par délégation :

La sous-directrice des compétences et des parcours professionnels,

C. Lombard