Avis de vacance d'un emploi de chef de service (administration centrale)

JORF n°0160 du 12 juillet 2019
texte n° 133



Avis de vacance d'un emploi de chef de service (administration centrale)

NOR: PRMG1920382V
ELI: Non disponible


Sera prochainement vacant à l'administration centrale du ministère de la transition écologique et solidaire, un emploi de chef de service.
Cet emploi est placé auprès de la directrice des infrastructures de transport, à la direction générale des infrastructures, des transports et de la mer. Le ou la titulaire de l'emploi aura la charge du service de gestion du réseau routier national. Il ou elle exercera, également, les fonctions d'adjoint à la directrice des infrastructures de transport.


Missions principales


La direction générale des infrastructures, des transports et de la mer élabore et met en œuvre les orientations de la politique multimodale des transports terrestres et maritimes, dans le respect des principes du développement durable.
Auprès de la directrice des infrastructures de transport, le ou la chef du service de gestion du réseau routier national a la responsabilité de coordonner les actions des trois sous-directions chargées de la gestion du réseau routier national que ce soit pour le réseau non concédé sur les plans financier et fonctionnel ou pour le réseau concédé sur les plans réglementaire et contractuel.
Il ou elle assume également le rôle d'adjoint de la directrice des infrastructures de transport et joue à ce titre le rôle de référent tant vis-à-vis des directions interdépartementales des routes que du secrétariat général sur les questions sociales et de ressources humaines du domaine de responsabilité de la direction.


Enjeux, responsabilités


Le ou la chef du service de gestion du réseau routier national est l'interlocuteur privilégié des 11 directeurs interdépartementaux des routes qui sont responsables des 8 000 agents assurant la gestion du réseau routier non concédé et l'essentiel de l'ingénierie interne au domaine routier. Il ou elle s'appuie pour ce faire sur la sous-direction de gestion du réseau routier non concédé et du trafic. Il ou elle est à ce titre en contact régulier avec le secrétariat général, principalement la direction des ressources humaines, étant appelé à participer à différentes instances et groupes de travail avec les représentants du personnel.
Dans le cadre du projet de transformation de l'action publique, la direction des infrastructures de transport a engagé plusieurs chantiers de modernisation de son action. En particulier, a été lancé à l'automne dernier, une démarche portant « projet industriel du réseau routier national », dont le ou la chef de service en est un promoteur fort.
Il ou elle coordonne, au titre de son rôle d'adjoint ou d'adjointe de la directrice, le fonctionnement interne de la direction ce qui le ou la conduit à représenter cette dernière dans les groupes de travail internes à la direction générale, nécessitant du candidat ou de la candidate une appétence pour le pilotage d'activité une orientation « résultats » dans la gestion de projet.


Environnement professionnel


La direction des infrastructures de transport comporte près de 170 agents. Elle comprend :


- le service de gestion du réseau routier national composé de la sous-direction de la gestion du réseau routier non concédé et du trafic, de la sous-direction de la gestion du réseau autoroutier concédé et de la sous-direction de l'aménagement du réseau routier national ;
- la sous-direction des réseaux ferroviaires et des voies navigables ;
- la mission d'appui au réseau routier national ;
- la mission de coordination des actions européennes et internationales ;
- le département d'expertise des partenariats publics privés et de la conduite des projets délégués.


Au sein de la direction générale des infrastructures, des transports et de la mer, cette direction mène une activité opérationnelle dans le domaine routier que ce soit au travers des directions interdépartementales des routes ou en gérant directement les 19 contrats de concession autoroutière. Elle a notamment recours au réseau scientifique et technique du ministère. En outre, la direction des infrastructures de transport assure la tutelle de SNCF Réseau et de Voies navigables de France.


Profil du candidat ou de la candidate recherché


- formation généraliste de haut niveau, de type ingénieur ou administrateur civil expérimenté ;
- bonne connaissance du secteur des infrastructures de transport et de l'action publique ;
- très bonnes connaissances et si possible tenue de postes à responsabilités en services déconcentrés ou collectivités ;
- pratique réussie du dialogue social et bonnes connaissances des ressources humaines ;
- polyvalence, forte capacité de travail et de réactivité ;
- très bon niveau rédactionnel et maîtrise des outils de pilotage de l'activité ;
- compétences en termes d'encadrement et capacité à travailler en équipe ;
- aisance et capacité à dialoguer et négocier avec des partenaires nombreux et de haut niveau.


Conditions d'accès à l'emploi


Les candidats et les candidates devront satisfaire aux conditions d'accès prévues au décret n° 2012-32 du 9 janvier 2012 modifié relatif aux emplois de chef de service et de sous-directeur des administrations de l'Etat.
Conformément au décret n° 2016-664 du 24 mai 2016 portant création d'un comité d'audition pour la nomination de chefs de service des administrations de l'Etat, les candidats et les candidates pourront être auditionnés par un comité d'audition chargé d'émettre un avis sur l'aptitude de chaque candidat entendu à occuper l'emploi à pouvoir.
Les candidats et les candidates auditionnés devront renseigner et fournir un formulaire de déclaration d'intérêts conformément à l'article 25 ter de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires et au décret n° 2016-1967 modifié du 28 décembre 2016 relatif à l'obligation de transmission d'une déclaration d'intérêts.


Personnes à contacter


Mme Sandrine CHINZI, directrice des infrastructures de transport (tél : 01-40-81-17-76), et
M. Jacques SALHI, délégué aux cadres dirigeants (tél : 01-40-81-18-61).
Les candidatures, accompagnées d'un curriculum vitæ, d'une lettre de motivation et d'un état des services, doivent être adressées, par la voie hiérarchique, dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel, au secrétariat général du ministère de la transition écologique et solidaire, uniquement et impérativement par voie électronique aux adresses :
delcd.sg@developpement-durable.gouv.fr
sandrine.chinzi@developpement-durable.gouv.fr