Avis de vacance d'un emploi de directeur de projet (groupe III)

JORF n°0061 du 13 mars 2019
texte n° 60



Avis de vacance d'un emploi de directeur de projet (groupe III)

NOR: PRMG1907304V
ELI: Non disponible


Un emploi de directeur de projet (groupe III), placé auprès de la secrétaire générale, est à pourvoir au ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse et au ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.


Enjeux et responsabilités


Les 63 000 écoles, collèges et lycées de France représentent un patrimoine évalué à 150 millions de m2, dont la construction, l'entretien, la rénovation et la restructuration relèvent pleinement des compétences des communes (écoles), des départements (collèges) et des régions (lycées). L'état technique de ce parc, la sécurité, l'accessibilité, la performance énergétique, mais aussi l'adaptation des bâtiments aux pratiques pédagogiques, actuelles et futures, constituent des enjeux majeurs pour le bon fonctionnement du service public de l'éducation.
Ainsi, plusieurs axes majeurs d'évolution sont d'ores et déjà identifiés :


- l'extension du dispositif « classes à 12 » avec le dédoublement des classes de CP et de CE1 en éducation prioritaire ;
- l'évolution des bibliothèques centres documentaires et des centres de documentation et d'information des établissements scolaires ;
- le développement d'internats attractifs, reposant sur un projet éducatif d'excellence ;
- la création de véritables campus professionnels ;
- la réforme du lycée et du baccalauréat ;
- la dynamique créée autour de l'école du socle commun ;
- les enjeux du numérique.


Face à ces enjeux et aux évolutions à venir, la capacité des collectivités à développer des projets adaptés reste inégale d'un territoire à l'autre, comme le rappelle le rapport interministériel de 2017 « Favoriser la rénovation du patrimoine scolaire des quartiers populaires pour créer une école moderne et attractive ». Plusieurs acteurs proposent des référentiels, des guides ou des dispositifs d'accompagnement : le ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse (MENJ), à travers la plateforme Archiclasse notamment, des associations de collectivités, etc., mais une action plus cohérente et globale en appui des collectivités territoriales apparaît nécessaire.
Au sein du MENJ, plusieurs structures sont mobilisées sur la question des bâtiments des écoles, collèges et lycées, sans pour autant qu'un chef de file soit identifié à ce stade. La vision du ministère sur l'état du bâti scolaire reste de ce fait parcellaire et ne fait pas l'objet d'une consolidation.
Face à ces constats, le ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse a décidé de se doter d'une cellule sur le bâti scolaire, qui aura vocation à coordonner les actions autour de trois grands thèmes : le suivi de l'état bâtimentaire des établissements, la prévention des risques et la capacité de conseil auprès des collectivités maîtres d'ouvrage, notamment dans le cadre des réflexions autour de ce que doivent être les écoles, collèges et lycées du futur.


Missions principales du directeur de projet


- préfigurer et mettre en place la cellule bâti scolaire du ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse, rattachée à la secrétaire générale ;
- établir un état des lieux partagé des actions portées actuellement par les différentes structures ;
- proposer un mode de coordination de ces différents acteurs et, le cas échéant, une nouvelle répartition des rôles de chacun, la cellule ayant vocation à devenir le point d'entrée unique, clairement identifié, des collectivités territoriales en matière de bâti scolaire et à assurer un rôle d'interlocuteur privilégié auprès d'elles en termes d'apport d'expertise et de conseil,
- mettre en place un dispositif de suivi de l'état du bâti scolaire, consolidé au niveau national, permettant de disposer d'une vision globale de la situation bâtimentaire des écoles, collèges et lycées. Ce dispositif devra s'appuyer sur les éléments déjà existants, afin de limiter les sollicitations auprès des acteurs de terrain, et permettre une mise en commun et une analyse des différentes données recueillies ;
- assurer un rôle d'interface entre l'ensemble des parties prenantes : collectivités, usagers, services de l'administration centrale et services déconcentrés, autres services de l'Etat. Le directeur de projet devra également définir les modalités d'association des personnels, des corps d'encadrement et d'inspection, aux réflexions autour des enjeux du bâti scolaire ;
- proposer les modalités de conseil et d'animation au profit des différents acteurs ministériels et interministériels : constitution de groupes de travail sur les différents volets… ;
- formaliser la parole du ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse sur les questions liées au bâti scolaire : élaboration de référentiels, de guides, d'événements permettant de partager les enjeux et les grandes orientations.


Profil du candidat recherché


Le candidat doit être un fonctionnaire très expérimenté ayant exercé des responsabilités opérationnelles et ayant acquis une expérience en matière de conduite de projets et d'animation d'équipes pluridisciplinaires.
Une connaissance du fonctionnement des collectivités territoriales constitue une condition absolument nécessaire d'exercice du poste.
Une expérience antérieure dans le suivi d'opérations de construction ou de rénovation d'établissements scolaires constituerait un réel atout.


Personne à contacter


Mme Marie-Anne LEVEQUE, secrétaire générale du ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse et du ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation ; téléphone : 01-55-55-35-10 ; courriel : marie-anne.leveque@education.gouv.fr.


Procédure à suivre pour faire acte de candidature


Conformément aux dispositions du décret n° 2008-382 du 21 avril 2008 modifié relatif aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet des administrations de l'Etat et de ses établissements publics, les candidatures, accompagnées d'un curriculum vitae, doivent être transmises, par la voie hiérarchique, dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel, aux ministères de l'éducation nationale et de la jeunesse et de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation (direction générale des ressources humaines, service de l'encadrement, sous-direction de la gestion prévisionnelle et des missions de l'encadrement, bureau des emplois fonctionnels et des carrières), 72, rue Regnault, 75243 Paris Cedex 13, dgrh-e-1-2@education.gouv.fr et sur la boîte générique de la mission de la politique de l'encadrement supérieur (MPES) : mpes.mobilite@education.gouv.fr.