Arrêté du 8 novembre 2018 autorisant l'ouverture au ministère de la justice, au titre de l'année 2019, de l'examen professionnel pour l'accès au corps interministériel des attachés d'administration de l'Etat

JORF n°0264 du 15 novembre 2018
texte n° 6




Arrêté du 8 novembre 2018 autorisant l'ouverture au ministère de la justice, au titre de l'année 2019, de l'examen professionnel pour l'accès au corps interministériel des attachés d'administration de l'Etat

NOR: JUST1830096A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2018/11/8/JUST1830096A/jo/texte


Par arrêté de la garde des sceaux, ministre de la justice, en date du 8 novembre 2018, est autorisée au titre de l'année 2019, l'ouverture d'un examen professionnel pour l'accès au corps interministériel des attachés d'administration de l'Etat.
Sont admis à prendre part aux épreuves les fonctionnaires de l'Etat appartenant au corps des secrétaires administratifs sous réserve qu'ils relèvent du ministère de la justice, ainsi qu'aux fonctionnaires détachés dans ce corps.
Les intéressés doivent justifier, au 1er janvier de l'année au titre de laquelle l'examen professionnel est organisé, d'au moins six années de services publics dans un corps ou cadre d'emplois de catégorie B ou de niveau équivalent. Les services en tant qu'agent non-titulaire ne sont pas pris en compte.
L'épreuve écrite de l'examen professionnel se déroulera au premier semestre 2019 dans les centres ouverts dans le ressort des délégations interrégionales du secrétariat général, ainsi qu'en outre-mer en tant que de besoin.
L'épreuve orale se déroulera au premier semestre 2019 à Paris.
Le nombre de postes offerts à l'examen professionnel est fixé à 18.
La composition du jury fera l'objet d'un arrêté ultérieur de la garde des sceaux, ministre de la justice.
Les modalités d'inscription sont les suivantes :
Les pré-inscriptions seront enregistrées sur le portail intranet du secrétariat général du ministère de la justice et sur le site internet du ministère de la justice du 13 novembre 2018 à partir de 10 heures au 14 décembre 2018 (au plus tard à 23 h 59, heure de Paris).
En complément de cette pré-inscription télématique, chaque candidat devra retourner :


- par voie électronique une fiche d'inscription, totalement complétée et validée par le service des ressources humaines du candidat, disponible sur le portail intranet et le site internet du ministère de la justice jusqu'au 14 décembre 2018 à concours-exa-pro.brfp-sdpp-srhsg-sg@justice.gouv.fr ;
- ou sous format papier, le cachet de la poste faisant foi, à l'adresse suivante : Ministère de la justice, SRH/ SDPP/ BRFP/Section du recrutement, Examen professionnel B en A, 13, place Vendôme, 75042 Paris Cedex 01.


Toute fiche incomplète, mal renseignée, non validée par le service des ressources humaines ou transmise hors délai est rejetée.
En cas d'impossibilité de s'inscrire par intranet ou internet, les candidats pourront obtenir un dossier imprimé d'inscription, sur demande écrite, à l'adresse précédemment indiquée.
Ce dossier dûment complété devra être retourné, par voie postale, à la même adresse, au plus tard le 14 décembre 2018 à 23 h 59, heure de Paris, le cachet de la poste faisant foi.
Les candidats admissibles devront transmettre par voie postale, en 4 exemplaires et au plus tard le 13 mars 2019, un dossier de reconnaissance des acquis de leur expérience professionnelle à l'adresse mentionnée à l'article 6 ainsi qu'un exemplaire par voie électronique en un seul fichier PDF à concours-exa-pro.brfp-sdpp-srhsg-sg@justice.gouv.fr.
Le dossier type pourra être téléchargé sur le portail intranet du secrétariat général du ministère de la justice et sur le site internet du ministère de la justice.
Tout envoi de dossier RAEP est définitif, aucune demande de modification ne sera prise en compte ultérieurement.
Les candidats n'ayant pas envoyé leurs dossiers RAEP, selon les formes sus-indiquées et dans le délai requis, ne pourront pas être auditionnés.
La composition du jury et la liste des candidats admis à concourir feront l'objet d'un arrêté ultérieur de la garde des sceaux, ministre de la justice.