Avis relatif à l'ouverture d'un concours sur titres pour le recrutement d'ingénieurs militaires d'infrastructure de la défense au titre de l'article 5 du décret n° 2010-1239 du 20 octobre 2010 modifié portant statut particulier du corps des ingénieurs militaires d'infrastructure de la défense

JORF n°0058 du 10 mars 2018
texte n° 97



Avis relatif à l'ouverture d'un concours sur titres pour le recrutement d'ingénieurs militaires d'infrastructure de la défense au titre de l'article 5 du décret n° 2010-1239 du 20 octobre 2010 modifié portant statut particulier du corps des ingénieurs militaires d'infrastructure de la défense

NOR: ARMH1806733V
ELI: Non disponible


Un concours d'admission dans le corps des ingénieurs militaires d'infrastructure de la défense (IMI) au titre de l'article 5 du décret n° 2010-1239 du 20 octobre 2010 modifié portant statut particulier du corps des ingénieurs militaires d'infrastructure de la défense (recrutement initial sur titres) est ouvert en 2018. Quatre postes sont ouverts au titre de ce recrutement.
Les candidats ou candidates civils doivent justifier de l'un des diplômes ou titres de formation suivants :


- diplôme ou autre titre de formation délivré en France et reconnu comme conférant le titre ou le diplôme d'ingénieur par la commission des titres d'ingénieur (CTI) ;
- diplôme ou titre d'ingénieur délivré dans les conditions fixées par l'article L. 642-1 du code de l'éducation ;
- diplôme ou autre titre autorisant à exercer les fonctions d'architecte et de maître d'œuvre ;
- diplôme de master 2 (troisième cycle de l'enseignement supérieur) ou un titre reconnu équivalent par le ministre chargé de l'enseignement supérieur relevant de l'un des domaines d'exercice des fonctions dévolues aux ingénieurs militaires d'infrastructure de la défense : nucléaire ou sûreté nucléaire, soutien des infrastructures terrestres, portuaires et aéronautiques, environnement, développement durable, marchés publics de travaux ou industriels ;
- diplôme ou autre titre de formation équivalent à ceux mentionnés ci-dessus et obtenu dans un autre État membre de l'Union européenne ou dans un autre État partie à l'accord sur l'Espace économique européen. Ces documents sont présentés, le cas échéant, dans une traduction en français établie par un traducteur assermenté.


Les candidats ou candidates doivent posséder la nationalité française, être âgés de vingt-sept ans (1) (2) au plus au 1er janvier 2018, satisfaire aux conditions d'aptitude médicale à l'emploi et être en règle au regard des obligations du service national.
Les dossiers de candidatures préciseront « recrutement IMI par article 5 » et doivent parvenir en recommandé avec accusé de réception pour le 13 avril 2018 au plus tard, le cachet de la Poste faisant foi, à la Direction centrale du service d'infrastructure de la défense, bureau de gestion des personnels militaires, section gestion corps des IMI, 3, rue de l'Indépendance Américaine, CS 80601, 78013 Versailles Cedex.
Ils comprennent :


- un curriculum vitae ;
- une lettre de motivation ;
- une copie du (ou des) diplôme (s) ou titre (s) requis ;
- une copie de la carte nationale d'identité ou du passeport attestant de la nationalité française et en cours de validité ;
- une copie de l'attestation de participation à la journée d'appel de préparation à la défense ou à la journée défense-citoyenneté ;
- un certificat d'aptitude médicale physique délivré par un médecin des armées ;
- un extrait de casier judiciaire ;
- l'imprimé de contrôle élémentaire de recrutement (envoyé au candidat ou candidate par voie électronique).


Le certificat d'aptitude médicale délivré par un médecin des armées pourra être envoyé jusqu'au 4 mai 2018, terme de rigueur.
Pour tous renseignements complémentaires écrire à : dcsid.recrutement.fct@intradef.gouv.fr en indiquant « recrutement IMI par article 5 ».


(1) Les conditions d'âge sont reculées d'un temps égal à celui effectué au titre du volontariat dans les armées, sans toutefois pouvoir excéder un an.


(2) Peut se prévaloir du report de l'âge limite, à 45 ans au plus, tout candidat ou candidate qui, à la date à laquelle s'apprécie la condition d'âge pour participer au concours, justifie qu'il ou elle assure l'entretien et l'éducation de son enfant âgé de moins de 16 ans vivant au foyer, ou qu'il ou elle a élevé dans les mêmes conditions pendant 5 ans au moins un enfant avant son seizième anniversaire.


L'âge limite mentionné ci-dessus s'entend sans préjudice » de l'application des autres dispositions législatives ou réglementaires relatives au report de limite d'âge au titre des charges de famille.