Arrêté du 9 mars 2017 fixant les règles d'organisation générale, la nature et le programme des épreuves des concours pour le recrutement des techniciens des systèmes d'information et de communication de classe normale du ministère de l'intérieur




Arrêté du 9 mars 2017 fixant les règles d'organisation générale, la nature et le programme des épreuves des concours pour le recrutement des techniciens des systèmes d'information et de communication de classe normale du ministère de l'intérieur

NOR: INTA1704774A
Version consolidée au 19 avril 2019


Le ministre de l'intérieur et la ministre de la fonction publique,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 2004-1105 du 19 octobre 2004 relatif à l'ouverture des procédures de recrutement dans la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 2009-1388 du 11 novembre 2009 modifié portant dispositions statutaires communes à divers corps de fonctionnaires de la catégorie B de la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 2011-1987 du 27 décembre 2011 portant statut particulier du corps des techniciens des systèmes d'information et de communication du ministère de l'intérieur ;
Vu le décret n° 2013-908 du 10 octobre 2013 relatif aux modalités de désignation des membres des jurys et des comités de sélection pour le recrutement et la promotion des fonctionnaires relevant de la fonction publique de l'Etat, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière,
Arrêtent :


En application de l'article 6 du décret du 27 décembre 2011 susvisé, le ministre de l'intérieur procède au recrutement par concours des techniciens des systèmes d'information et de communication de classe normale dans les conditions fixées au présent arrêté.


Les concours externe et interne et le troisième concours pour le recrutement de techniciens des systèmes d'information et de communication de classe normale sont ouverts par arrêté du ministre de l'intérieur, après avis conforme du ministre chargé de la fonction publique. Cet arrêté fixe les dates limites de retrait et de dépôt des dossiers d'inscription et la date prévisionnelle des épreuves.
Le ministre de l'intérieur fixe par arrêté le nombre de postes à pourvoir.


Les concours interne, externe et le troisième concours comportent l'épreuve écrite d'admissibilité suivante :
Traitement de questions et résolution de cas pratiques, à partir d'un dossier, portant sur l'une des deux options suivantes choisies par le candidat le jour de l'épreuve :


- infrastructures et réseaux ;
- solutions logicielles et systèmes d'information.


Cette épreuve permet d'évaluer le niveau de connaissances du candidat, sa capacité à les ordonner pour proposer des solutions techniques pertinentes et à les argumenter.
Le dossier ne peut excéder 20 pages.
Le programme des épreuves associées à chacune des options figure en annexe au présent arrêté.
Durée : 3 heures. Coefficient 2.


I. - Le concours externe comporte les deux épreuves d'admission suivantes :
1° Entretien permettant au jury de vérifier la capacité du candidat à répondre aux exigences techniques requises pour l'exercice des missions de technicien des systèmes d'information et de communication de classe normale. Le jury apprécie également les qualités personnelles du candidat, son potentiel, son comportement face à une situation concrète, le cas échéant sous forme de mise en situation, ainsi que sa motivation.
L'entretien débute par un exposé du candidat sur son parcours et sa motivation, d'une durée de 5 minutes maximum.
Durée : 25 minutes. Coefficient 4.
2° Questions appelant des réponses écrites courtes en français, sur un document rédigé en anglais relatif aux systèmes d'information, destinées à évaluer le niveau de compréhension du candidat.
Cette épreuve obligatoire se déroule par anticipation à l'occasion des épreuves écrites d'admissibilité, mais les points sont pris en compte pour l'admission.
Durée : 1 heure. Coefficient 1.
II. - Le concours interne et le troisième concours comportent les deux épreuves d'admission suivantes :
1° Entretien permettant au jury de vérifier la capacité du candidat à répondre aux exigences techniques requises pour l'exercice des missions de technicien des systèmes d'information et de communication de classe normale. Le jury apprécie les qualités personnelles du candidat, son potentiel, son comportement face à une situation concrète, le cas échéant sous forme de mise en situation, ainsi que sa motivation.
Pour conduire l'entretien, le jury s'appuie sur le dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle.
Le candidat remet son dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle au service organisateur dans un délai fixé dans l'arrêté d'ouverture du concours. Le dossier est transmis au jury par le service organisateur.
Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte les rubriques mentionnées en annexe au présent arrêté. Il n'est pas noté.
Durée : 25 minutes. Coefficient 4.
2° Questions appelant des réponses écrites courtes en français, sur un document rédigé en anglais relatif aux systèmes d'information, destinées à évaluer le niveau de compréhension du candidat.
Cette épreuve obligatoire se déroule par anticipation à l'occasion des épreuves écrites d'admissibilité, mais les points sont pris en compte pour l'admission.
Durée : 1 heure. Coefficient 1.


Le jury, nommé par arrêté du ministre de l'intérieur, est présidé par un fonctionnaire de catégorie A.
Il comprend des fonctionnaires de catégorie A ou B, de niveau supérieur au grade de technicien des systèmes d'information et de communication de classe normale.
Il peut comprendre des agents publics en fonctions ou des personnalités extérieures désignées en raison de leurs compétences particulières.
Le jury peut se constituer en groupes d'examinateurs en fonction de l'importance de l'effectif concerné.
En cas de partage égal des voix, celle du président est prépondérante.
Peuvent être adjoints au jury des concepteurs et des correcteurs spécialisés pour l'épreuve d'admissibilité ainsi que des examinateurs pour l'épreuve d'admission de questions appelant des réponses écrites courtes en français à partir d'un document rédigé en anglais.


Chaque épreuve est notée de 0 à 20.
Toute note inférieure à 8 sur 20 à l'entretien d'admission est éliminatoire.
Le jury établit, par ordre alphabétique, pour chaque concours, la liste des candidats autorisés à se présenter à l'épreuve d'admission.
A l'issue de l'épreuve d'admission, le jury établit par ordre de mérite, la liste des candidats admis pour chaque concours et peut, dans les mêmes conditions, établir une liste complémentaire.

Article 7
A modifié les dispositions suivantes :


Le secrétaire général du ministère de l'intérieur est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexes

    PROGRAMME PAR OPTIONS DES ÉPREUVES DES CONCOURS POUR LE RECRUTEMENT DES TECHNICIENS DES SYSTÈMES D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION DE CLASSE NORMALE DU MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR
    Option infrastructures et réseaux

    1. Matériels et infrastructures :

    - micro-ordinateurs : architecture, constituants ;
    - périphériques : imprimantes, scanners, moniteurs ;
    - éléments de liaison (câblages, réseaux sans fil…) ;
    - virtualisation ;
    - cloud computing ;
    - réseaux de stockage.

    Equipements d'interconnexion de réseaux :

    - matériels : répéteurs, concentrateurs, commutateurs, routeurs ;
    - logiciels : systèmes d'exploitation routeurs, configurations, d'équipements via une interface web et en mode console.

    2. Sécurité des systèmes d'information :

    - types de faiblesses, attaques et risques associés ;
    - fonctions de sécurisation : authentification, fiabilité, intégrité, confidentialité, imputabilité ;
    - moyens de sécurisation : protocole de sécurité, pare-feu, infrastructures à clé publique, signature électronique, certificat, tiers de confiance ;
    - antivirus.

    3. Sécurisation des données :

    - onduleur ;
    - sauvegarde ;
    - redondance disque ;
    - sécurité d'accès : ports, chiffrement, pare-feu.

    4. Transmission du signal :

    - caractérisation du signal dans les domaines fréquentiels et temporels ;
    - transmission du signal sur support cuivre, fibre optique, hertzien, radio ;
    - techniques utilisées : modulation, codage bande de base, multiplexage, modulation par impulsions codées.

    5. Précâblage, câblage, normalisation :

    - supports physiques, - paires torsadées : caractérisation et classification (cat 5, 5e, 6…) ;
    - coaxial ;
    - fibres optiques ;
    - règles de câblage : perturbations, équipotentialité, brassage ;
    - recette de câblage, outils de test et de mesure ;
    - sécurité électrique (connaissances des normes).

    6. Généralités sur les réseaux :

    - architecture OSI, TCP/IP ;
    - topologies, méthodes d'accès ;
    - commutation, routage, encapsulation, multiplexage ;
    - réseaux cellulaires, réseaux sans fils.

    7. Interconnexions de réseaux :

    - routage, liaisons spécialisées, internet ;
    - VLAN ;
    - VPN.

    8. Administration du réseau :

    - définition d'un plan d'adressage IP ;
    - configurations de serveurs DHCP et DNS ;
    - partage des ressources, qualité de service ;
    - scripts.

    9. Voix et image sur IP :

    - constituants d'une architecture de téléphonie sur IP (call server, media gateway…) ;
    - codage de la voix et de la vidéo ;
    - protocoles de signalisation : SIP…

    10. Supervision du réseau :

    - SNMP (protocole simple de gestion de réseau) ;
    - analyse de logs (fichier ou base de données de tous les événements affectant un processus particulier d'exploitation du réseau).

    11. Exploitation du réseau :

    - techniques de recherche de pannes ;
    - recherche et exploitation de documentations, lecture de plans architecturaux ;
    - planification des tâches ;
    - réalisation d'un compte rendu.

    Option solutions logicielles et systèmes d'information

    1. Matériels et systèmes d'exploitation :

    - architecture d'un ordinateur et composants de base (unité centrale, mémoires, périphériques) ;
    - systèmes d'exploitation rôle, composition et principaux systèmes du marché.

    2. Accès et traitement des données :

    - formats de stockage, numérisation et compression ;
    - organisation et accès aux données ;
    - bases de données ;
    - contrôle d'accès (compte utilisateur, rôle et privilège) ;
    - formats d'échange.

    3. Technologiques récentes en matière de données et de stockage :

    - big data ;
    - cloud computing.

    4. Sécurité des systèmes d'information :

    - types de faiblesses, attaques possibles et risques associés ;
    - fonctions de sécurisation : authentification, disponibilité, intégrité, confidentialité, imputabilité ;
    - moyens de sécurisation : protocole de sécurité, pare-feu, IPS, infrastructures à clé publique, signature électronique, certificat, tiers de confiance ;
    - antivirus.

    5. Solutions logicielles et applications :

    - modèles d'architectures applicatives : client-serveur, 3-tiers, N-tiers, orientées services (SOA) ;
    - applications et sites web, collaboratifs, GED ;
    - applications mobiles ;
    - solutions du poste de travail : outils bureautiques, messagerie, navigateurs.

    6. Démarche de développement :

    - cycle de vie de la mise en œuvre d'une solution logicielle ;
    - méthodologies de développement (cycle en V, développement agiles) ;
    - identification des besoins fonctionnels et définition des spécifications techniques ;
    - analyse d'impact sur le système d'informations existant ;
    - élaboration d'un cahier des charges fonctionnel ;
    - identification et caractérisation des solutions techniques répondant au cahier des charges fonctionnel ;
    - conduite du développement : identification des tâches, ordonnancement, planification et suivi ;
    - détermination des tests nécessaires à la validation du service, rédaction d'un plan de test et d'un rapport de tests, métrologie ;
    - rédaction d'une documentation destinée aux utilisateurs ;
    - définition des indicateurs de qualité de service.

    7. Algorithmique et langages de programmation :

    - conception et programmation d'algorithmes simples et de moyenne complexité ;
    - éléments de base des langages de programmation (affectation, séquence, test, boucle) ;
    - types de données (nombre virgule flottante, caractère, chaine de caractères, tableau, booléen) et choix en fonction d'un problème à résoudre ;
    - fonctions, portée des variables et passage d'arguments ;
    - connaissance des principaux langages de programmation et de leurs usages ;
    - tests d'un programme (tests unitaires, intégration, fonctionnels …), suivi des bugs et corrections ;
    - documentation d'un programme.

    8. Supervision du système d'information :

    - analyse de logs (fichier ou base de données de tous les événements affectant un processus particulier d'exploitation du système d'information) ;
    - principes de supervision d'un système d'information ;
    - identification des indicateurs clés permettant de déterminer la disponibilité d'un service ou d'un système.

    9. Exploitation du système d'information :

    - analyse des informations de supervision pour assurer le maintien en condition opérationnelle ;
    - recherche et exploitation de documentations ;
    - planification des tâches ;
    - réalisation d'un compte-rendu.


    RUBRIQUES DU DOSSIER DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS DE L'EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

    1. Identification du candidat.
    2. Exposé des acquis de l'expérience professionnelle du candidat au regard de son parcours professionnel et de sa formation professionnelle et continue. Le candidat décrit :

    - son parcours professionnel en précisant les domaines fonctionnels dans lesquels il a exercé ses fonctions ainsi que les compétences acquises et développées à chaque étape de ce parcours ;
    - les formations dont il a bénéficié et qui lui paraissent illustrer le mieux les compétences acquises au cours de son parcours professionnel. Il explique les raisons de son choix.

    3. Motivations pour se présenter au concours pour l'accès au corps des techniciens des systèmes d'information et de communication de classe normale du ministère de l'intérieur : le candidat décrit en trois pages maximum les acquis de son expérience, ses atouts et ses motivations pour se présenter au concours.


Fait le 9 mars 2017.


Le ministre de l'intérieur,

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur des ressources humaines,

S. Bourron


La ministre de la fonction publique,

Pour la ministre et par délégation :

La sous-directrice de l'animation interministérielle des politiques de ressources humaines,

C. Krykwinski