Arrêté du 3 novembre 2016 modifiant l'arrêté du 19 février 2004 modifié relatif au titre professionnel de vendeur(se)-conseil en magasin

JORF n°0262 du 10 novembre 2016
texte n° 18




Arrêté du 3 novembre 2016 modifiant l'arrêté du 19 février 2004 modifié relatif au titre professionnel de vendeur(se)-conseil en magasin

NOR: ETSD1631871A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2016/11/3/ETSD1631871A/jo/texte


La ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social,
Vu les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Vu l'arrêté du 22 décembre 2015 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 19 février 2004 modifié relatif au titre professionnel de vendeur(se) spécialisé(e) en magasin ;
Vu le référentiel emploi, activités et compétences du titre professionnel de vendeur(se) spécialisé(e) en magasin ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de conseiller(ère) vendeur(se) spécialisé(e) en magasin ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative commerce et distribution du 29 septembre 2016,
Arrête :


L'article 1er de l'arrêté du 19 février 2004 modifié susvisé est remplacé par :


« Art. 1.-Le titre professionnel de vendeur (se)-conseil en magasin est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles au niveau IV de la nomenclature des niveaux de formation, dans le domaine d'activité 312 t (code NSF) et pour une durée de cinq ans à compter du 25 janvier 2017. Il sera réexaminé par la commission professionnelle consultative compétente au cours de cette période. »


L'article 2 de l'arrêté du 19 février 2004 modifié susvisé est remplacé par :


« Art. 2.-Le référentiel emploi, activités, compétences et le référentiel de certification du titre sont disponibles sur le site www. travail-emploi. gouv. fr. »


Les dispositions de l'article 3 de l'arrêté du 19 février 2004 modifié sont remplacées par :


« Art. 3.-Le titre professionnel de vendeur (se)-conseil en magasin est composé des deux unités constitutives suivantes :
1. Développer sa connaissance des produits et contribuer à l'animation de l'espace de vente ;
2. Vendre et conseiller le client en magasin ;
Elles sont sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans des conditions prévues par l'arrêté du 22 décembre 2015 susvisé. »


Les titulaires des certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la publication du présent arrêté modificatif sont réputés avoir obtenu les nouveaux certificats de compétences professionnelles selon le tableau de correspondance figurant ci-dessous :


TITRE PROFESSIONNEL VENDEUR(SE)-CONSEIL EN MAGASIN
(arrêté du 3 juillet 2003 modifié par arrêté du 16 janvier 2012)

TITRE PROFESSIONNEL VENDEUR(SE)-CONSEIL EN MAGASIN
(présent arrêté)

Vendre en magasin des produits et des prestations de services

Vendre et conseiller le client en magasin

Contribuer à l'animation et aux résultats d'un linéaire ou d'un point de vente

Développer sa connaissance des produits et contribuer à l'animation de l'espace de vente


L'annexe à l'arrêté du 19 février 2004 modifié susvisé est remplacée par l'annexe au présent arrêté modificatif. Elle comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexe


    ANNEXE
    INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES


    Intitulé : vendeur (se) conseil en magasin.
    Niveau : IV.
    Code NSF : 312t.
    Résumé du référentiel d'emploi :
    Le (la) vendeur (se)-conseil en magasin exerce son activité dans un environnement commercial omnicanal pour assurer la vente de produits et de services associés nécessitant l'apport de conseils et de démonstrations auprès d'une clientèle de particuliers ou parfois de professionnels qu'il (elle) accueille sur son lieu de vente, il (elle) doit prendre en compte l'ensemble du dispositif de commercialisation : point de vente et internet. Il (elle) participe à la tenue, à l'animation du rayon et contribue aux résultats de son linéaire ou du point de vente en fonction des objectifs fixés par sa hiérarchie.
    Acteur de la satisfaction et de la fidélisation des clients, il (elle) contribue à l'accueil, à la vente afin d'atteindre les résultats économiques du point de vente en appliquant la politique commerciale de l'enseigne. Interlocuteur (trice) privilégié (e), il (elle) personnalise la relation et accompagne le client engagé dans un parcours d'achat avec l'objectif d'optimiser l'expérience client vis-à-vis de l'enseigne. Il (elle) connait l'organisation du circuit d'approvisionnement et de distribution. Il (elle) maîtrise les caractéristiques, l'usage des produits de l'assortiment proposé par l'enseigne. Il (elle) participe à la théâtralisation du point de vente et peut faire des propositions pour améliorer la mise en valeur des produits et l'évolution des assortiments.
    Le (la) vendeur (se)-conseil en magasin exerce dans tous types de points de vente, grandes, moyennes et petites surfaces qui proposent des produits nécessitant une vente conseil en face à face.
    Il (elle) travaille généralement seul (e), mais peut solliciter ses collègues au cours des activités avec les clients, et collabore avec une équipe pour la maintenance de l'espace de vente.
    Ses horaires sont adaptés à l'amplitude d'ouverture du magasin et au flux client. En fonction de l'activité commerciale du magasin, il (elle) peut travailler le samedi, certains jours fériés, le dimanche et en dehors des heures d'ouvertures lors de manifestations commerciales spécifiques.
    La rémunération comprend généralement une partie fixe et une partie variable.
    Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :
    1. Développer sa connaissance des produits et contribuer à l'animation de l'espace de vente.
    Assurer une veille sur les produits et services proposés par l'enseigne.
    Contribuer à la tenue et à l'animation de l'espace de vente.
    Participer à la gestion des flux marchandises.
    2. Vendre et conseiller le client en magasin.
    Mener un entretien de vente de produits et de prestations de services en magasin.
    Consolider l'acte de vente lors de l'expérience client en magasin.
    Prendre en compte les objectifs fixés pour organiser sa journée de vente.
    Compétences transversales de l'emploi :
    Communiquer oralement (comprendre et s'exprimer).
    Mobiliser un comportement orienté client et une posture de service.
    Secteurs d'activité et types d'emplois accessibles par le détenteur du titre :
    Les différents secteurs d'activités concernés sont principalement :


    -grandes et moyennes surfaces alimentaires ou spécialisées,
    -grands magasins,
    -boutiques,
    -négoces interentreprises.


    Les types d'emplois accessibles sont les suivants :


    -vendeur (se),
    -vendeur (se) expert (e),
    -vendeur (se)-conseil,
    -vendeur (se) technique,
    -conseiller (ère) de vente,


    Codes ROME :
    D1214-Vente en habillement et accessoires de la personne.
    D1212-Vente en décoration et équipement du foyer.
    D1211-Vente en articles de sport et loisirs.
    D1209-Vente de végétaux.
    D1210-Vente en animalerie.
    Réglementation de l'activité :
    Néant.
    Autorité responsable de la certification :
    Ministère chargé de l'emploi.
    Bases légales et réglementaires :
    Code de l'éducation, les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
    Arrêté du 22 décembre 2015 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
    Arrêté du 21 juillet 2016 relatif au règlement général des sessions d'examen conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait le 3 novembre 2016.


Pour la ministre et par délégation :

Le chef de la mission suivi et appui de l'AFPA, de la délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle,

M. Charbit