Arrêté du 20 juin 2016 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Alsace » homologué par décret n° 2011-1373 du 25 octobre 2011 modifiant l'ordonnance n° 45-2675 du 2 novembre 1945 relative à la définition des appellations d'origine contrôlées des vins d'Alsace et homologuant les cahiers des charges des appellations d'origine contrôlées « Alsace » ou « Vin d'Alsace » et « Crémant d'Alsace » et des cinquante et une appellations « Alsace grand cru »

JORF n°0150 du 29 juin 2016
texte n° 43




Arrêté du 20 juin 2016 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Alsace » homologué par décret n° 2011-1373 du 25 octobre 2011 modifiant l'ordonnance n° 45-2675 du 2 novembre 1945 relative à la définition des appellations d'origine contrôlées des vins d'Alsace et homologuant les cahiers des charges des appellations d'origine contrôlées « Alsace » ou « Vin d'Alsace » et « Crémant d'Alsace » et des cinquante et une appellations « Alsace grand cru »

NOR: AGRT1604940A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2016/6/20/AGRT1604940A/jo/texte


Le ministre des finances et des comptes publics, le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, et le ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique,
Vu le règlement (UE) n° 1308/2013 du Parlement européen et du Conseil du 17 décembre 2013 portant organisation commune des marchés des produits agricoles ;
Vu le code de la consommation ;
Vu le code des douanes ;
Vu le code rural et de la pêche maritime, notamment son article L. 641-7 ;
Vu le décret n° 2011-1373 du 25 octobre 2011 modifiant l'ordonnance n° 45-2675 du 2 novembre 1945 relative à la définition des appellations d'origine contrôlées des vins d'Alsace et homologuant les cahiers des charges des appellations d'origine contrôlées « Alsace » ou « Vin d'Alsace » et « Crémant d'Alsace » et des cinquante et une appellations « Alsace grand cru » ;
Vu la proposition de la commission permanente du comité national des appellations d'origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées, et des eaux-de-vie de l'Institut national de l'origine et de la qualité en date du 11 février 2015,
Arrêtent :

Article 1


Le chapitre Ier du cahier des charges relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Alsace », homologué par le décret du 25 octobre 2011 susvisé, est modifié comme suit :
1° Au a du 2° du IV, les mots : « et 10 février 2011 » sont remplacés par les mots : « 10 février 2011 et 11 septembre 2014 » ;
2° Au tableau du a du 1° du VI, dans la partie : « Dispositions générales », sont insérées les lignes suivantes :


« Alsace » ou « vin d'Alsace » suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire
ou du nom d'un lieudit complétée par les mentions « vendanges tardives » ou « sélection de grains nobles »

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 4 500 pieds par hectare. Elles ne peuvent présenter un écartement entre rangs supérieur à 2 mètres.
Les vignes présentent un écartement sur le rang compris entre 0,75 mètre au minimum et 1,50 mètre au maximum.


3° Au tableau du b du 1° du VI, sont insérées les lignes suivantes :


« Alsace » ou « vin d'Alsace » suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire
ou du nom d'un lieudit complétée par les mentions « vendanges tardives » ou « sélection de grains nobles »

Les vignes sont taillées en taille Guyot simple ou double avec un maximum de :
10 yeux francs par mètre carré de surface au sol pour le cépage gewurztraminer Rs ;
8 yeux francs par mètre carré de surface au sol pour les autres cépages.


4° Au tableau du c du 1° du VI, sont insérées les lignes suivantes :


« Alsace » ou « vin d'Alsace » suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire
ou du nom d'un lieudit complétée par les mentions « vendanges tardives » ou « sélection de grains nobles »

Le feuillage est palissé en espalier ;
La hauteur de feuillage palissé ne peut être inférieure à 0,675 fois l'écartement entre les rangs. Cette hauteur est mesurée entre le fil d'attache et la limite supérieure de rognage établie à 0,20 mètre au moins au-dessus du fil supérieur de palissage ;
Le fil porteur de l'arcure est installé à une hauteur maximale de 1,10 mètre au-dessus du sol ;
L'écartement entre le fil porteur et le fil d'attache ne peut excéder 0,30 mètre.


5° Au tableau du d du 1° du VI, sont insérées les lignes suivantes :


« Alsace » ou « vin d'Alsace » suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire
ou du nom d'un lieudit complétée par les mentions « vendanges tardives » ou « sélection de grains nobles »

Tous cépages

10 000


6° Le b du 2° du VI est remplacé par les dispositions suivantes :
« b) Les plantations de vigne et les replantations sont réalisées avec un matériel végétal dont tous les composants sont produits en zones protégées ou ayant fait l'objet d'un traitement à l'eau chaude tel que défini par l'arrêté en vigueur relatif à la lutte contre la flavescence dorée. »
7° Au b du 2° du VII :
Après les mots : « la richesse en sucre des raisins », sont insérés les mots : « et les titres alcoométriques volumiques naturels des vins » ;
Le tableau est remplacé par le tableau suivant :


CÉPAGES

MENTION « VENDANGES TARDIVES »

MENTION « SÉLECTION DE GRAINS NOBLES »

RICHESSE MINIMALE
en sucre des raisins
(grammes par litre
de moût)

TITRE ALCOOMÉTRIQUE
volumique naturel
minimum

RICHESSE MINIMALE
en sucre
des raisins (grammes
par litre de moût)

TITRE ALCOOMÉTRIQUE
volumique naturel
minimum

Gewurztraminer Rs

270

16 %

306

18,2 %

Pinot gris G

Muscat à petits grains B, muscat à petits grains Rs, muscat ottonel B

244

14,5 %

276

16,4 %

Riesling B


8° Au tableau du b du 1° du VIII, sont insérées les lignes suivantes :


« Alsace » ou « vin d'Alsace » suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire
ou du nom d'un lieudit complétée par la mention « vendanges tardives »

Vins blancs

55

« Alsace » ou « Vin d'Alsace » suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire
ou du nom d'un lieudit complétée par la mention « sélection de grains nobles »

Vins blancs

40


9° Au tableau du 2° du VIII, sont insérées les lignes suivantes :


« Alsace » ou « vin d'Alsace » suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire
ou du nom d'un lieudit complétée par la mention « vendanges tardives »

Vins blancs

66

« Alsace » ou « Vin d'Alsace » suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire
ou du nom d'un lieu-dit complétée par la mention « sélection de grains nobles »

Vins blancs

48


10° Au tableau du 3° du VIII, sont insérées les lignes suivantes :


« Alsace » ou « vin d'Alsace » suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire
ou du nom d'un lieudit complétée par les mentions « vendanges tardives » ou « sélection de grains nobles »

- des parcelles de jeunes vignes qu'à partir de la 9e année suivant celle au cours de laquelle la plantation a été réalisée en place avant le 31 juillet ;
- des parcelles de jeunes vignes qu'à partir de la 8e année suivant celle au cours de laquelle le greffage sur place a été réalisé avant le 31 juillet ;
- des parcelles de vignes ayant fait l'objet d'un surgreffage, au plus tôt la 1re année suivant celle au cours de laquelle le surgreffage a été réalisé avant le 31 juillet, et dès que les parcelles ne comportent plus que des cépages admis pour l'appellation. Par dérogation, l'année suivant celle au cours de laquelle le surgreffage a été réalisé avant le 31 juillet, les cépages admis pour l'appellation peuvent ne représenter que 80 % de l'encépagement de chaque parcelle en cause.


11° Au f du 1° du IX, les mots : « capacité globale de la cuverie de vinification » sont remplacés par les mots : « capacité de cuverie de vinification ».
12° Au g du 1° du IX, le mot : « global » est supprimé.
13° Au 3° du XI :


- les mots : « La densité de plantation, les règles de palissage et de taille, ne s'appliquent pas aux parcelles de vignes plantées avant le 25 octobre 2011. Ces parcelles de vigne continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l'appellation “Alsace” ou “Vin d'Alsace” suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire ou du nom d'un lieudit jusqu'à leur arrachage et au plus tard jusqu'à la récolte 2033 incluse.
Toutefois, ces vignes :
- respectent les règles relatives à l'écartement entre fil porteur et fil d'attache et à la hauteur maximale du fil porteur de l'arcure,
- respectent les règles relatives au maximum d'yeux francs par pied et au nombre d'yeux francs par mètre carré de surface au sol,
- lorsqu'elles sont taillées selon le mode de taille en Guyot, sont obligatoirement taillées en taille Guyot simple ou Guyot double. » sont supprimés ;


- est inséré le tableau suivant :


« Alsace » ou « vin d'Alsace »

La densité de plantation, les règles de palissage et de taille, ne s'appliquent pas aux parcelles de vigne plantées avant le 25 octobre 2011. Ces parcelles de vigne continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l'appellation « Alsace » ou « Vin d'Alsace » jusqu'à leur arrachage et au plus tard jusqu'à la récolte 2033 incluse.
Toutefois, ces vignes :
- respectent les règles relatives à l'écartement entre fil porteur et fil d'attache et à la hauteur maximale du fil porteur de l'arcure ;
- respectent les règles relatives au maximum d'yeux francs par pied et au nombre d'yeux francs par mètre carré de surface au sol ;
- lorsqu'elles sont taillées selon le mode de taille en Guyot, sont obligatoirement taillées en taille Guyot simple ou Guyot double.

« Alsace » ou « Vin d'Alsace » suivie d'un nom de lieudit ou suivie d'une dénomination géographique complémentaire

La densité de plantation, les règles de palissage et de taille, ne s'appliquent pas aux parcelles de vigne plantées avant :
Le 25 octobre 2011 pour « Alsace » ou « Vin d'Alsace » suivie d'un nom de lieudit ou suivie d'une des dénominations géographiques complémentaires suivantes :
« Blienschwiller » ;
« Côtes de Barr » ;
« Côte de Rouffach » ;
« Klevener de Heiligenstein » ;
« Ottrott » ;
« Rodern » ;
« Saint-Hippolyte » ;
« Scherwiller » ;
« Vallée Noble » ;
« Val Saint Grégoire » ;
« Wolxheim ».
Le 19 septembre 2014 pour « Alsace » ou « Vin d'Alsace » suivie d'une des dénominations géographiques complémentaire suivantes :
« Bergheim » ;
« Coteaux du Haut-Kœnigsbourg ».
Ces parcelles de vigne continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l'appellation « Alsace » ou « Vin d'Alsace » suivie d'un nom de lieudit ou suivie d'une dénomination géographique complémentaire jusqu'à leur arrachage et au plus tard jusqu'à la récolte 2033 incluse.
Toutefois, ces vignes :
Respectent les règles relatives à l'écartement entre fil porteur et fil d'attache et à la hauteur maximale du fil porteur de l'arcure ;
Respectent les règles relatives au maximum d'yeux francs par pied et au nombre d'yeux francs par mètre carré de surface au sol :
Lorsqu'elles sont taillées selon le mode de taille en Guyot, sont obligatoirement taillées en taille Guyot simple ou Guyot double.

« Alsace » ou « Vin d'Alsace » suivie ou non d'une dénomination géographique complémentaire ou du nom d'un lieudit complétée par les mentions
« vendanges tardives » ou « sélection de grains nobles »

La densité de plantation, les règles de palissage et de taille, ne s'appliquent pas aux parcelles de vigne plantées avant la date d'homologation du présent cahier des charges. Ces parcelles de vigne continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l'appellation « Alsace » ou « Vin d'Alsace » suivie ou non du nom d'une dénomination géographique complémentaire ou du nom d'un lieudit, complétée de l'une des mentions vendanges tardives ou sélection de grains nobles jusqu'à leur arrachage et au plus tard jusqu'à la récolte 2033 incluse.
Toutefois, ces vignes :
- respectent les règles relatives à l'écartement entre fil porteur et fil d'attache et à la hauteur maximale du fil porteur de l'arcure ;
- respectent les règles relatives au maximum d'yeux francs par pied et au nombre d'yeux francs par mètre carré de surface au sol ;
- lorsqu'elles sont taillées selon le mode de taille en Guyot, sont obligatoirement taillées en taille Guyot simple ou Guyot double.


14° Le 4° du XI est supprimé.

Article 2


Le chapitre II du cahier des charges relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Alsace », homologué par le décret du 25 octobre 2011 susvisé, est modifié comme suit :
1° Le 2° du I est remplacé par les dispositions suivantes :
« 2. Déclaration préalable d'affectation parcellaire pour les vignes susceptibles de bénéficier d'une mention “vendanges tardives” ou “sélection de grains nobles”
La déclaration préalable d'affectation parcellaire est déposée, avant le 1er mars de l'année de la récolte, auprès de l'organisme de défense et de gestion.
Cette déclaration précise :


- l'identité de l'opérateur ;
- le numéro EVV ou SIRET ;
- l'identité de l'opérateur réceptionnant éventuellement les raisins ;
- pour chaque parcelle : la référence cadastrale, la superficie, le cépage. » ;


2° Au 4° du I :
Dans l'intitulé, les mots : « Déclaration relative à la capacité globale de la cuverie de vinification » sont remplacés par les mots : « Déclaration relative à la capacité de cuverie de vinification » ;
Au premier alinéa, les mots : « capacité globale de la cuverie » sont remplacés par les mots : « capacité de cuverie ».
Au deuxième alinéa, les mots : « capacité globale de la cuverie » sont remplacés par les mots : « capacité de cuverie ».

Article 3

Le chapitre III du cahier des charges relatif à l'appellation d'origine contrôlée " Alsace ", homologué par le décret du 25 octobre 2011 susvisé, est modifié comme suit :
1° Le tableau du I est remplacé par le tableau suivant :

POINTS PRINCIPAUX À CONTRÔLER
MÉTHODES D'ÉVALUATION
A - RÈGLES STRUCTURELLES
Appartenance des parcelles plantées à l'aire délimitée
Contrôles documentaire ou sur le terrain
B - RÈGLES LIÉES AU CYCLE DE PRODUCTION
B1 - Conduite du vignoble
Charge maximale moyenne à la parcelle
Contrôle sur le terrain.
B2 - Récolte, transport et maturité du raisin
Maturité du raisin : richesse en sucre et TAVNM
(incluant le contrôle des conditions spécifiques concernant les mentions traditionnelles Vendanges Tardives et Sélection de grains nobles)
Contrôles documentaire ou sur le terrain
C - CONTRÔLES DES PRODUITS
Vins conditionnés
Examen analytique et organoleptique

2° Le II est remplacé par les dispositions suivantes :
" Qualisud
BP 82256
31322 Castanet-Tolosan Cedex
Tél (33) (0)5.62.88.13.90
Fax (33) (0)5.62.88.13.91
Courriel : contact@qualisud.fr
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'Institut national de l'origine et de la qualité, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.
Le plan de contrôle rappelle les autocontrôles réalisés par les opérateurs sur leur propre activité et les contrôles internes réalisés sous la responsabilité de l'organisme de défense et de gestion. Il indique les contrôles externes réalisés par l'organisme tiers ainsi que les examens analytique et organoleptique. L'ensemble des contrôles est réalisé par sondage. "

Article 4

Le lien http://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-20b5399e-c513-44dd-b759-3139e0913809 permet de consulter le cahier des charges publié au Bulletin officiel du ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt.

Article 5


La directrice générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, la directrice générale des douanes et droits indirects et la directrice générale de la performance économique et environnementale des entreprises sont chargées, chacune en ce qui la concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 20 juin 2016.


Le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement,

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur général adjoint de la performance économique et environnementale des entreprises,

H. Durand


Le ministre des finances et des comptes publics,

Pour le ministre et par délégation :

Par empêchement de la directrice générale des douanes et droits indirects :

L'administratrice supérieure DDI, sous-directrice des droits indirects (sous-direction F),

C. Cléostrate


Le ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique,

Pour le ministre et par délégation :

Par empêchement de la directrice générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes :

Le chef du service de la protection des consommateurs et de la régulation des marchés,

S. Martin