Arrêté du 21 avril 2016 relatif au barème de l'aide au maintien à domicile pour les retraités de la fonction publique d'Etat

JORF n°0102 du 30 avril 2016
texte n° 25




Arrêté du 21 avril 2016 relatif au barème de l'aide au maintien à domicile pour les retraités de la fonction publique d'Etat

NOR: RDFF1531046A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2016/4/21/RDFF1531046A/jo/texte


La ministre des affaires sociales et de la santé, la ministre de la fonction publique et le secrétaire d'Etat chargé du budget,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1986 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, notamment son article 9, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 2006-21 du 6 janvier 2006 modifié relatif à l'action sociale au bénéfice des personnels de l'Etat, notamment son titre Ier ;
Vu le décret n° 2012-920 du 27 juillet 2012 modifié relatif à l'introduction d'une aide au maintien à domicile pour les retraités de l'Etat,
Arrêtent :


Le plan d'action personnalisé, le soutien ponctuel en cas de retour d'hospitalisation, le soutien ponctuel en cas de période de fragilité physique ou sociale et l'aide « habitat et cadre de vie » font l'objet d'un financement partagé entre les retraités et l'Etat.
Le taux de participation de l'Etat prévu à l'article 7 du décret du 27 juillet 2012 susvisé est fixé conformément aux tableaux annexés au présent arrêté.


La dépense annuelle totale prise en compte pour un plan d'action sociale dans le cadre d'un plan d'action personnalisé est plafonnée à 3 000 €.


La dépense annuelle totale prise en compte dans le cadre du soutien ponctuel en cas de retour d'hospitalisation est plafonnée à 1 800 € pour une durée maximale de trois mois effectifs.


La dépense annuelle totale prise en compte dans le cadre du soutien ponctuel en cas de période de fragilité physique ou sociale est plafonnée à 1 800 € pour une durée maximale de trois mois effectifs.


Le plafond d'aide annuel au titre de l'aide « habitat et cadre de vie » est fixé à :
3 500 € pour les personnes dont les ressources sont inférieures à 895 € pour une personne seule et 1 551 € pour un ménage ;
3 000 € pour les personnes dont les ressources sont inférieures à 1 141 € pour une personne seule et 1 820 € pour un ménage ;
2 500 € pour les personnes dont les ressources sont inférieures à 1 259 € pour une personne seule et 1 923 € pour un ménage.


Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur au lendemain du jour de sa publication au Journal officiel de la République française.


L'arrêté du 4 juillet 2014 relatif au barème de l'aide au maintien à domicile pour les retraités de l'Etat est abrogé.


Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexe


    ANNEXE
    PLAN D'ACTIONS PERSONNALISÉ


    RESSOURCES MENSUELLES

    Personne seule

    Ménage

    Participation du retraité

    Participation de l'Etat

    Jusqu'à 836 €

    Jusqu'à 1 452 €

    10 %

    90 %

    De 837 € à 895 €

    De 1 453 € à 1 551 €

    14 %

    86 %

    De 896 € à1 010 €

    De 1 552 € à 1 698 €

    21 %

    79 %

    De 1 011 € à 1 091 €

    De 1 699 € à 1 756 €

    27 %

    73 %

    De 1 092 € à 1 141 €

    De 1 757 € à 1 820 €

    36 %

    64 %

    De 1 142 € à 1 259 €

    De 1 821 € à 1 923 €

    51 %

    49 %


    AIDE « HABITAT ET CADRE DE VIE »


    RESSOURCES MENSUELLES

    Personne seule

    Ménage

    Participation de l'Etat
    calculée sur le coût des travaux pris en compte,
    dans la limite du plafond d'intervention fixé

    Jusqu'à 836 €

    Jusqu'à 1 452 €

    65 %

    De 837 € à 895 €

    De 1 453 € à 1 551 €

    59 %

    De 896 € à1 010 €

    De 1 552 € à 1 698 €

    55 %

    De 1 011 € à 1 091 €

    De 1 699 € à 1 756 €

    50 %

    De 1 092 € à 1 141 €

    De 1 757 € à 1 820 €

    43 %

    De 1 142 € à 1 259 €

    De 1 821 € à 1 923 €

    37 %


Fait le 21 avril 2016.


La ministre de la fonction publique,

Pour la ministre et par délégation :

Le sous-directeur des rémunérations, de la protection sociale et des conditions de travail,

L. Crusson


La ministre des affaires sociales et de la santé,

Pour la ministre et par délégation :

Le chef de service,

F. Godineau


Le secrétaire d'Etat chargé du budget,

Pour le secrétaire d'Etat et par délégation :

Par empêchement du directeur du budget :

La sous-directrice,

M. Camiade