Décret n° 2015-541 du 15 mai 2015 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Picpoul de Pinet »


JORF n°0113 du 17 mai 2015 page 8393
texte n° 11




Décret n° 2015-541 du 15 mai 2015 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Picpoul de Pinet »

NOR: AGRT1509061D
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/5/15/AGRT1509061D/jo/texte
Alias: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/5/15/2015-541/jo/texte


Publics concernés : opérateurs intervenant dans la production de « Picpoul de Pinet ».
Objet : appellation d'origine contrôlée « Picpoul de Pinet » ; modification du cahier des charges ; dispositions relatives au lien avec la zone géographique.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : le décret modifie le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Picpoul de Pinet » homologué par le décret n° 2013-851 du 23 septembre 2013 : les dispositions relatives au lien entre les spécificités de l'appellation d'origine contrôlée et celles de la zone géographique sur le territoire de laquelle elle est produite sont précisées.
Références : le décret peut être consulté sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr). Le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Picpoul de Pinet » modifié par le présent décret peut être consulté, dans sa rédaction issue de cette modification, sur le site du ministère chargé de l'agriculture, à la rubrique « Publication », « Bulletin officiel » (http://agriculture.gouv.fr).
Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement,
Vu le règlement (UE) n° 1308/2013 du Parlement européen et du Conseil du 17 décembre 2013 portant organisation commune des marchés des produits ;
Vu le code général des impôts ;
Vu le code rural et de la pêche maritime, notamment le titre IV du livre VI ;
Vu le décret n° 2013-851 du 23 septembre 2013 homologuant le cahier des charges relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Picpoul de Pinet » ;
Vu la proposition de la commission permanente du comité national des appellations d'origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées, et des eaux-de-vie de l'Institut national de l'origine et de la qualité en date du 20 janvier 2015,
Décrète :


Le point X du chapitre Ier du cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Picpoul de Pinet » homologué par le décret du 23 septembre 2013 susvisé est remplacé par les dispositions suivantes :


« X.-Lien à la zone géographique
« 1. Informations sur la zone géographique
« a) Description des facteurs naturels contribuant au lien


« La zone géographique est située en bordure de l'étang de Thau, à proximité de la mer Méditerranée, de chaque côté de la via Domitia, entre les communes d'Agde, de Pézenas et de Sète.
« Les formations géologiques et pédologiques datées du Crétacée et du Pliocène dessinent des reliefs doux descendant en pente douce vers l'étang et exposés généralement au nord-ouest-sud-est.
« Le vignoble s'étage des bords de l'étang jusqu'à 100 mètres d'altitude. Sur le plateau, il est continu, tandis qu'il est imbriqué entre pinèdes et garrigues dans la partie septentrionale de la zone géographique.
« La zone géographique bénéficie d'une pluviométrie annuelle de 600 millimètres, pratiquement la plus faible du département de l'Hérault, et particulièrement faible durant l'été. La température annuelle moyenne est élevée. Les masses d'eau environnantes jouent un rôle déterminant en modérant les écarts de température : la proximité de la mer et de l'étang de Thau réduit les amplitudes thermiques annuelles et quotidiennes, les brises maritimes limitent les hausses de températures diurnes estivales. La flore naturelle spontanée témoigne de ce milieu maritime chaud, avec des bosquets de pins et chênes verts ou kermès qui parsèment le paysage.


« b) Description des facteurs humains contribuant au lien


« La vocation viticole de l'aire géographique de l'appellation “ Picpoul de Pinet ” est attestée dès l'époque romaine, comme en témoigne des vestiges de villas gallo-romaines.
« Ce vignoble, proche des ports antiques d'Agde et de Sète, est l'un des vignobles historiques des bords de la Méditerranée. Baptisé “ vignoble de la Marine ” ou “ La Marine ”, il est connu dès l'Antiquité pour ses vins blancs.
« Le cépage piquepoul B, bien implanté dans un de ses sites de prédilection et qu'Olivier de Serres, en 1608, cite parmi les cépages nobles de qualité sous le nom de “ Pique-poule blanc ”, présente la faculté de s'égrener facilement et l'usage est de disposer des “ plateaux ” sous les souches afin de récupérer les grains très mûrs.
« Dès 1902, les producteurs s'organisent au sein du Trust des producteurs de vins blancs, qui préfigure l'organisme de défense et de gestion actuel.
« Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, des arrêtés fixent les prix des vins de “ Piquepoul de Pinet ”, permettant ainsi d'en encadrer et protéger la production. Le 11 décembre 1945, un arrêté classe le “ Piquepoul de Pinet ” dans la catégorie vins blancs du Languedoc et, le 26 novembre 1954, les vins blancs de la zone géographique sont reconnus en appellation d'origine vin délimité de qualité supérieure “ Picpoul de Pinet ”.
« En 1960, le projet fédérant quinze appellations d'origine vin délimité de qualité supérieure historiques du département de l'Hérault et de l'Aude aboutit avec la reconnaissance de l'appellation d'origine vin délimité de qualité supérieure “ Coteaux du Languedoc ”, le nom de “ Languedoc ” s'imposant comme porteur des valeurs historiques et culturelles de cette viticulture millénaire.
« Les producteurs de l'appellation d'origine vin délimité de qualité supérieure “ Picpoul de Pinet ” adhèrent à ce projet en 1984.
« Lors de la reconnaissance de l'appellation d'origine contrôlée “ Coteaux du Languedoc ”, en 1985, l'usage du nom de “ Picpoul de Pinet ” est maintenu, avec la possibilité de compléter le nom de l'appellation d'origine contrôlée par la dénomination géographique complémentaire “ Picpoul de Pinet ” (vins blancs issus du seul cépage piquepoul B).
« Dès les années 1990, forts de leur histoire et s'appuyant sur les caractéristiques du milieu naturel de la zone géographique et sur leur savoir-faire et leur maîtrise, tant à la vigne qu'au chai, du cépage piquepoul B, les producteurs conduisent une politique de mise en valeur des spécificités de leur terroir.
« Le savoir-faire viticole s'exprime dans le choix des lieux d'implantation du vignoble en ne retenant que les parcelles situées en pente douce, présentant des sols à bon régime hydrique, sans contrainte à l'enracinement.
« Ce savoir-faire viticole s'exprime également dans le choix des modes de conduite en favorisant, pour un cépage vigoureux et peu productif, la taille courte, avec un mode de conduite traditionnel en gobelet ou cordon de Royat, la maîtrise de la production avec un rendement modéré, une densité à la plantation supérieure à 4 400 pieds par hectare et un niveau de maturité des raisins élevé dans le respect des usages.
« Enfin, le savoir-faire viticole s'exprime dans les dispositions rigoureuses de transport de la vendange, qui permettent de préserver la qualité de ce cépage à pellicule fine, et dans la mise en œuvre d'un pressurage direct d'une vendange protégée, pour préserver la finesse aromatique et l'équilibre des vins.
« Afin de conserver la diversité patrimoniale de ce cépage emblématique de la zone géographique, les producteurs ont mis en place un conservatoire des clones, qui sert de base à toute la sélection des plants.


« 2. Informations sur la qualité et les caractéristiques des produits


« La production de l'appellation “ Picpoul de Pinet ” se décline exclusivement en vin blanc, issu d'un cépage unique, le piquepoul blanc.
« Les vins présentent une robe brillante, de couleur or pâle avec des reflets verts dans leur jeunesse.
« Leur nez, fin et élégant, est le plus souvent floral (tilleul, aubépine) et fruité dans des notes d'agrumes (pamplemousse, citron) avec une pointe minérale.
« La bouche présente un équilibre fin et frais et est dotée d'une arête acide caractéristique qui identifie les vins parmi l'ensemble des vins blancs de la région. Ils s'accordent parfaitement avec les productions locales de l'étang de Thau (coquillages et crustacés) ou les produits de la mer et ils sont généralement commercialisés dans leur jeunesse.


« 3. Interactions causales


« Le “ Picpoul de Pinet ” est un vin blanc issu du seul cépage piquepoul B, parfaitement adapté au milieu naturel de l'aire géographique. En effet, ce secteur, situé au nord de l'étang de Thau, reçoit peu de précipitations, mais les sols profonds et drainants, couplés aux influences marines humides, favorisent la maturation optimale de ce cépage tardif, ce qui permet l'expression d'arômes floraux et fruités, avec des notes d'agrumes et une pointe minérale, associés à une pointe d'acidité qui démarquent le “ Picpoul de Pinet ” des autres vins blancs de la région.
« Le savoir-faire des vignerons s'exprime à la fois dans le choix des lieux d'implantation du vignoble et dans le choix des modes de conduite en favorisant, pour ce cépage vigoureux, un mode de conduite traditionnel et une maîtrise de la production, ce qui permet d'atteindre un niveau de maturité des raisins élevé dans le respect des usages.
« Enfin, les producteurs assurent et préservent la finesse aromatique et l'équilibre des vins en apportant le plus grand soin au transport de la vendange et à son pressurage.
« Les vins de cette appellation sont brillants, de couleur or pâle. L'accord du “ Picpoul de Pinet ” avec les fruits de mer et poissons réputés de l'étang de Thau a favorisé l'essor commercial de ce produit historique. »

Le cahier des charges est publié, dans sa rédaction issue de cette modification, au Bulletin officiel du ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt et peut être consulté à l'adresse suivante : http://agriculture.gouv.fr/bulletin-officiel.


Le ministre des finances et des comptes publics, le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, le ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique et le secrétaire d'Etat chargé du budget sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 15 mai 2015.


Manuel Valls

Par le Premier ministre :


Le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement,

Stéphane Le Foll


Le ministre des finances et des comptes publics,

Michel Sapin


Le ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique,

Emmanuel Macron


Le secrétaire d'Etat chargé du budget,

Christian Eckert