Arrêté du 19 novembre 2014 fixant le règlement, la nature et le programme des épreuves des concours externe et interne pour l'accès au corps des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne




Arrêté du 19 novembre 2014 fixant le règlement, la nature et le programme des épreuves des concours externe et interne pour l'accès au corps des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne

NOR: DEVA1418146A
Version consolidée au 21 février 2017


La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et la ministre de la décentralisation et de la fonction publique,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;
Vu la loi n° 89-1007 du 31 décembre 1989 modifiée relative au corps des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne ;
Vu le décret n° 90-998 du 8 novembre 1990 modifié portant statut du corps des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne, notamment ses articles 4 et 6 ;
Vu le décret n° 2004-1105 du 19 octobre 2004 relatif à l'ouverture des procédures de recrutement dans la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres d'emplois de la fonction publique,
Arrêtent :


En application des dispositions prévues à l'article 14 du décret du 8 novembre 1990 modifié susvisé, le règlement, la nature et le programme des épreuves des concours externe et interne pour l'accès au corps des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne sont fixés suivant les modalités ci-après.


Les concours externe et interne sont ouverts, après avis conforme du ministre chargé de la fonction publique, dans les conditions fixées à l'article 2 du décret du 19 octobre 2004 susvisé.
Les membres des jurys des concours externe et interne sont désignés par arrêté du ministre chargé de l'aviation civile.
Le jury peut être commun aux deux concours.
Les membres des jurys sont désignés pour une période maximale de quatre ans. En cas d'impossibilité majeure de remplacer un membre à l'échéance de son mandat, le ministre peut prendre la décision de reconduire la période pour une année supplémentaire.
Le jury est présidé par un fonctionnaire appartenant à un corps classé en catégorie A ou un agent contractuel de même niveau affecté à la direction générale de l'aviation civile ou au Conseil général de l'environnement et du développement durable.
L'arrêté nommant le jury désigne en tant que vice-président le ou les membres du jury remplaçant le président dans le cas où celui-ci se trouverait dans l'impossibilité d'assurer sa fonction.
Le jury comprend, en outre, trois ou quatre membres parmi les fonctionnaires ou agents contractuels relevant soit de la direction générale de l'aviation civile, soit de l'établissement public Météo-France, soit d'une autre administration.
Des correcteurs et examinateurs qualifiés peuvent être adjoints au jury. Ils peuvent participer aux délibérations avec voix consultative.


Les candidats au concours externe devront justifier au 1er novembre de l'année du concours d'un titre ou diplôme classé au moins au niveau III relevant des domaines des mathématiques, des sciences et des formations techniques ou d'une qualification ou d'une formation reconnue comme équivalente à l'un de ces titres ou diplômes dans les conditions fixées par le décret du 13 février 2007 susvisé.


La ministre chargée de l'aviation civile arrête la liste des candidats autorisés à concourir.


La nature des épreuves, leur durée et les coefficients qui leur sont applicables sont fixés comme suit :


NATURE DES ÉPREUVES

DURÉE

PRÉPARATION

COEFFICIENT

Admissibilité

1. Epreuves écrites obligatoires :

1.1. Mathématiques

4 heures

2

1.2. Physique

4 heures

2

1.3. Français

4 heures

2

1.4. Anglais

2 heures

3

2. Epreuve écrite obligatoire à option (choix d'une seule épreuve) :

2.1. Mathématiques, ou

4 heures

3

2.2. Physique, ou

4 heures

3

2.3. Sciences industrielles pour l'ingénieur

4 heures

3

3. Epreuve écrite facultative (choix d'une seule épreuve) :

3.1. Connaissances aéronautiques, ou

1 heure

1

3.2. Langue vivante, ou

1 heure

1

3.3. Informatique

1 heure

1

Admission

4. Epreuves orales obligatoires

4.1. Mathématiques

30 minutes

30 minutes

2

4.2. Physique

30 minutes

30 minutes

2

4.3. Français

30 minutes

30 minutes

2

4.4. Anglais

15 minutes

20 minutes

2

Le programme de ces épreuves figure en annexe I et II du présent arrêté.


Lors de l'inscription, les candidats font connaître leur choix parmi les épreuves écrites obligatoires à option et les épreuves écrites facultatives.
Les candidats ne peuvent choisir qu'une seule épreuve parmi les épreuves écrites obligatoires à option.
L'épreuve écrite facultative de langue vivante porte au choix du candidat sur les langues vivantes suivantes : allemand, espagnol ou italien.


Il est attribué à chaque épreuve une note de 0 à 20. Chaque note est multipliée par le coefficient prévu à l'article 5 ci-dessus.
Toutefois, pour les matières facultatives, seuls sont pris en compte les points excédant la note de 10 sur 20.


A l'issue des épreuves écrites d'admissibilité, pour chacun des concours, le jury établit par ordre alphabétique la liste des candidats autorisés à prendre part aux épreuves orales d'admission.
Nul ne peut être déclaré admissible s'il n'a participé à l'ensemble des épreuves écrites d'admissibilité et obtenu à l'épreuve d'anglais une note au moins égale à 8 sur 20 et aux autres épreuves écrites une note au moins égale à 5 sur 20.
Les candidats déclarés admissibles sont convoqués individuellement.


A l'issue des épreuves orales d'admission, pour chacun des concours, le jury établit, par ordre de mérite, la liste des candidats définitivement admis. Il peut établir une liste complémentaire.
Nul ne peut être déclaré admis s'il n'a participé à l'ensemble des épreuves orales obligatoires d'admission et obtenu un total de points au moins égal à 200 pour l'ensemble des épreuves ainsi qu'une note au moins égale à 12 sur 20 à l'épreuve orale d'anglais, une note au moins égale à 8 sur 20 à l'épreuve orale de français et une note au moins égale à 5 sur 20 aux épreuves orales de mathématiques et physique.
En cas d'égalité entre plusieurs candidats, la priorité est accordée à celui qui a obtenu la note la plus élevée à l'épreuve orale obligatoire n° 4.4.


La nomination en qualité d'élève ingénieur du contrôle de la navigation aérienne est subordonnée aux résultats favorables de l'examen médical organisé par la direction générale de l'aviation civile.

Article 11
A modifié les dispositions suivantes :
  • Annexes

    PROGRAMME DES CONCOURS EXTERNE ET INTERNE DES INGÉNIEURS DU CONTRÔLE DE LA NAVIGATION AÉRIENNE

    Admissibilité

    1. Epreuves écrites obligatoires

    1.1. Mathématiques (durée : 4 heures ; coefficient 2).
    Programme en vigueur dans les classes préparatoires de physique, chimie, sciences de l'ingénieur (PCSI) et Physique, chimie (PC).
    1.2. Physique (durée : 4 heures ; coefficient 2).
    Programme de 1re année en vigueur dans les classes préparatoires de mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur (MPSI) et programme de 2e année (cf. programme détaillée en annexe II).
    1.3. Français (durée : 4 heures ; coefficient 2).
    L'épreuve écrite de composition française consiste en la rédaction par le (ou la) candidat(e) d'un résumé et d'un commentaire à partir d'une citation de texte. Elle doit essentiellement permettre d'apprécier son aptitude à exposer des idées d'une manière claire et logique dans un français correct.
    1.4. Anglais (durée : 2 heures ; coefficient 3).
    L'épreuve écrite d'anglais consiste en une série de questions qui permettent de s'assurer que le (ou la) candidat(e) dispose des connaissances nécessaires dans les domaines du vocabulaire et des structures de la langue pour s'exprimer correctement sur des sujets de la vie pratique ou de l'actualité générale.

    2. Epreuve écrite obligatoire à options
    (Le candidat doit obligatoirement choisir l'une des épreuves énumérées ci-dessous)

    2.1. Mathématiques (durée : 4 heures ; coefficient 3).
    Programme en vigueur dans les classes préparatoires de mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur (MPSI) et mathématiques, physique (MP).
    2.2. Physique (durée : 4 heures ; coefficient 3).
    Programme en vigueur dans les classes préparatoires de physique, chimie, sciences de l'ingénieur (PCSI) et physique, chimie (PC).
    2.3. Sciences industrielles pour l'ingénieur (durée : 4 heures ; coefficient 3).
    Programme en vigueur dans les classes préparatoires de physique, chimie, sciences de l'ingénieur (PCSI) et physique, sciences de l'ingénieur (PSI).

    3. Epreuve écrite facultative
    (Seuls sont pris en compte les points excédant la note de 10 sur 20)

    Au choix du candidat :
    3.1. Connaissances aéronautiques (durée : 1 heure ; coefficient 1).
    Circulation aérienne :

    - les règles de l'air : domaine d'application, règles générales, régimes IFR et VFR.

    Services de la circulation aérienne :

    - définition, divisions de l'espace aérien, service du contrôle de la circulation aérienne, service d'information et d'alerte ;
    - procédures du service du contrôle d'aérodrome, du service du contrôle d'approche et du service du contrôle régional ;
    - procédures de calage altimétrique ;
    - procédures usuelles pour la préparation et l'exécution des vols, procédures d'attente et d'approche, procédures radar.

    Navigation :

    - notions de navigation : la sphère terrestre, dimensions, mouvement ;
    - définition des termes suivants : axe des pôles, équateur, méridiens, parallèles, coordonnés géographiques, azimut, relèvement, les cartes, représentation de la surface de la Terre sur un plan, notions élémentaires sur le canevas de Mercator, échelles, navigation à l'estime, triangle de vitesse, ses éléments, le vent (vitesse et direction), la vitesse sol, construction du triangle des vitesses.

    Météorologie :

    - phénomènes météorologiques intéressant les aérodromes : vent au sol, relation entre le vent et la distribution de la pression, loi de Buys Ballot ;
    - la pression atmosphérique, les calages altimétriques ;
    - le brouillard : types de brouillard, mode de formation, givrage, danger pour l'aéronautique.

    Notion d'aérodynamique et de technologie aéronautique :

    - l'avion, éléments d'aérodynamique, portance, traînée, équation du vol en palier, en montée, en descente ;
    - les gouvernes, dispositifs hypersustentateurs ;
    - notions élémentaires sur les propulseurs et les instruments de bord.

    3.2. Langue vivante (durée : 1 heure ; coefficient 1).
    L'épreuve écrite facultative de langue vivante doit permettre de juger de l'étendue du vocabulaire et des connaissances grammaticales du (ou de la) candidat(e) ainsi que la facilité avec laquelle il (ou elle) peut traduire un texte.
    Cette épreuve peut comporter une version sur un sujet non technique, quelques lignes de thème ou la rédaction d'un court exposé dans l'une des langues suivantes : allemand, espagnol ou italien.
    3.3. Informatique (durée : 1 heure ; coefficient 1).
    Programmes en vigueur dans les classes préparatoires scientifiques de 1re et 2e année.

    Admission

    4. Epreuves orales obligatoires

    4.1. Mathématiques (durée : 30 minutes, préparation : 30 minutes ; coefficient 2).
    Programme en vigueur dans les classes préparatoires de physique, chimie, sciences de l'ingénieur (PCSI) et physique, chimie (PC).
    4.2. Physique (durée : 30 minutes, préparation : 30 minutes ; coefficient 2).
    Programme de 1re année en vigueur dans les classes préparatoires de mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur (MPSI) et programme de 2e année (cf. programme détaillée en annexe II).
    4.3. Français (durée : 30 minutes, préparation : 30 minutes ; coefficient 2).
    L'épreuve orale de français se présente sous la forme d'un commentaire et d'une analyse de texte de portée générale.
    L'épreuve doit permettre d'évaluer la prestation orale du candidat.
    4.4. Anglais (durée : 15 minutes, préparation : 20 minutes ; coefficient 2).
    L'interrogation du candidat se fonde sur l'écoute de deux enregistrements authentiques, en langue anglaise, d'extraits de dialogues ou d'interviews traitant des sujets d'actualité générale.
    Ces extraits sont chacun d'une durée d'environ deux minutes.
    L'épreuve doit permettre de déterminer l'aptitude des candidats à s'exprimer correctement et à comprendre des documents sonores.


    PROGRAMME DE PHYSIQUE (SECONDE ANNÉE)

    NOTIONS ET CONTENUS
    CAPACITÉS EXIGIBLES
    1. Transfert thermique par conduction
    Formulation infinitésimale des principes de la thermodynamique :
    Premier principe :
    Deuxième principe :
    avec
    pour une évolution monotherme.
    Enoncer et exploiter les principes de la thermodynamique pour une transformation élémentaire.
    Utiliser avec rigueur les notations d et δ en leur attachant une signification.
    Equation de la diffusion thermique.
    Etablir l'équation de diffusion vérifiée par la température, avec ou sans terme source.
    Analyser une équation de diffusion en ordre de grandeur pour relier des échelles caractéristiques spatiale et temporelle.
    2. Champ électrique en régime stationnaire
    Potentiel scalaire électrique.
    Relier l'existence du potentiel scalaire électrique au caractère irrotationnel de E. Exprimer une différence de potentiel comme une circulation du champ électrique.
    Propriétés topographiques.
    Associer l'évasement des tubes de champ à l'évolution de la norme de E en dehors des sources. Représenter les lignes de champ connaissant les surfaces équipotentielles et inversement. Evaluer le champ électrique à partir d'un réseau de surfaces équipotentielles.
    Energie potentielle électrique d'une charge ponctuelle dans un champ électrique extérieur.
    Etablir la relation Ep = qV. Appliquer la loi de l'énergie cinétique à une particule chargée dans un champ électrique.
    Analogie entre champ électrique et champ gravitationnel.
    Etablir un tableau d'analogies entre les champs électrique et gravitationnel.
    Flux du champ électrostatique. Théorème de Gauss.
    Cas de la sphère, du cylindre " infini " et du plan " infini ".
    Etablir les expressions des champs électrostatiques créés en tout point de l'espace par une sphère uniformément chargée en volume, par un cylindre " infini " uniformément chargé en volume et par un plan " infini " uniformément chargé en surface.
    Etablir et énoncer qu'à l'extérieur d'une distribution à symétrie sphérique, le champ électrostatique créé est le même que celui d'une charge ponctuelle concentrant la charge totale et placée au centre de la distribution.
    Utiliser le théorème de Gauss pour déterminer le champ électrostatique créé par une distribution présentant un haut degré de symétrie.
    Etude du condensateur plan comme la superposition de deux distributions surfaciques, de charges opposées.
    Etablir et citer l'expression de la capacité d'un condensateur plan dans le vide.
    3. Magnétostatique
    Courant électrique. Vecteur densité de courant volumique. Distributions de courant électrique filiformes.
    Déterminer l'intensité du courant électrique traversant une surface orientée.
    Propriétés de flux et de circulation. Théorème d'Ampère.
    Applications au fil rectiligne " infini " de section non nulle et au solénoïde " infini ".
    Etablir les expressions de champs magnétostatiques créés en tout point de l'espace par un fil rectiligne " infini " de section non nulle, parcouru par des courants uniformément répartis en volume, par un solénoïde " infini " en admettant que le champ est nul à l'extérieur.
    4. Equations de Maxwell
    Principe de la conservation de la charge : formulation locale.
    Etablir l'équation locale de la conservation de la charge en coordonnées cartésiennes dans le cas à une dimension.
    Equations de Maxwell : formulations locale et intégrale.
    Associer l'équation de Maxwell-Faraday à la loi de Faraday.
    Citer, utiliser et interpréter les équations de Maxwell sous forme intégrale.
    Associer le couplage spatio-temporel entre champ électrique et champ magnétique au phénomène de propagation.
    Vérifier la cohérence des équations de Maxwell avec l'équation locale de la conservation de la charge.
    5. Energie du champ électromagnétique
    Loi d'Ohm locale ; densité volumique de puissance Joule.
    Analyser les aspects énergétiques dans le cas particulier d'un milieu ohmique.
    Densité volumique d'énergie électromagnétique et vecteur de Poynting : bilan d'énergie.
    Citer des ordres de grandeur de flux énergétiques moyens (flux solaire, laser…).
    Utiliser le flux du vecteur de Poynting à travers une surface orientée pour évaluer la puissance rayonnée.
    Effectuer un bilan d'énergie sous forme locale et intégrale.
    Interpréter chaque terme de l'équation locale de Poynting, l'équation locale de Poynting étant fournie.
    6. Propagation et rayonnement
    Onde plane dans l'espace vide de charge et de courant ; onde plane progressive et aspects énergétiques.
    Citer les solutions de l'équation de d'Alembert à une dimension.
    Décrire la structure d'une onde plane et d'une onde plane progressive dans l'espace vide de charge et de courant.
    Onde plane progressive monochromatique.
    Onde plane progressive monochromatique polarisée rectilignement.
    Citer les domaines du spectre des ondes électromagnétiques et leur associer des applications.
    Reconnaître une onde polarisée rectilignement.
    Propagation d'une onde plane transverse progressive monochromatique dans un plasma localement neutre et peu dense. Vitesse de phase, vitesse de groupe. Cas de l'ionosphère.
    Utiliser la notation complexe et établir la relation de dispersion.
    Définir le phénomène de dispersion.
    Expliquer la notion de fréquence de coupure et citer son ordre de grandeur dans le cas de l'ionosphère.
    Décrire la propagation d'un paquet d'ondes dans un milieu linéaire dispersif par superposition d'ondes planes progressives monochromatiques.
    Calculer la vitesse de groupe à partir de la relation de dispersion. Associer la vitesse de groupe à la propagation de l'enveloppe du paquet d'ondes.
    Propagation d'une onde électromagnétique dans un milieu ohmique en régime lentement variable.
    Effet de peau.
    Réflexion sous incidence normale d'une onde plane, progressive et monochromatique polarisée rectilignement sur un pan conducteur parfait.
    Onde stationnaire.
    Etablir et interpréter l'expression de la grandeur caractéristique d'atténuation de l'onde électromagnétique dans un milieu ohmique.
    Etablir l'expression de l'onde réfléchie en exploitant les relations de passage fournies.
    Interpréter qualitativement la présence de courants localisés en surface.
    7. Dynamique du point matériel. -
    Référentiels non galiléens
    Mouvement d'un référentiel par rapport à un autre dans les cas du mouvement de translation et du mouvement de rotation uniforme autour d'un axe fixe.
    Vecteur rotation d'un référentiel par rapport à un autre.
    Lois de composition des vitesses et des accélérations dans le cas d'une translation, et dans le cas d'une rotation uniforme autour d'un axe fixe : vitesse d'entraînement, accélérations d'entraînement et de Coriolis.
    Lois de la dynamique du point en référentiel galiléen dans le cas où le référentiel entraîné est en translation, ou en rotation uniforme autour d'un axe fixe par rapport à un référentiel galiléen.
    Forces d'inertie.
    Caractère galiléen approché de quelques référentiels : référentiel de Copernic, référentiel géocentrique, référentiel terrestre.
    Reconnaître et caractériser un mouvement de translation et un mouvement de rotation uniforme autour d'un axe fixe d'un référentiel par rapport à un autre.
    Exprimer le vecteur rotation d'un référentiel par rapport à un autre.
    Relier les dérivées d'un vecteur dans des référentiels différents par la formule de la dérivation composée.
    Citer et utiliser les expressions de la vitesse d'entraînement et des accélérations d'entraînement et de Coriolis.
    Exprimer les forces d'inertie, dans les seuls cas où le référentiel entraîné est en translation ou en rotation uniforme autour d'un axe fixe par rapport à un référentiel galiléen.
    Décrire et interpréter les effets des forces d'inertie dans des cas concrets : sens de la force d'inertie d'entraînement dans un mouvement de translation ; caractère centrifuge de la force d'inertie d'entraînement dans le cas où le référentiel est en rotation uniforme autour d'un axe fixe par rapport à un référentiel galiléen.
    Utiliser les lois de la dynamique en référentiel non galiléen dans les seuls cas où le référentiel entraîné est en translation ou en rotation uniforme autour d'un axe fixe par rapport à un référentiel galiléen.
    Citer quelques manifestations du caractère non galiléen du référentiel terrestre.
    Estimer, en ordre de grandeur, la contribution de la force d'inertie de Coriolis dans un problème de dynamique terrestre.
    8. Complément de mécanique du solide. -
    Lois du frottement solide
    Lois de Coulomb du frottement de glissement dans le seul cas d'un solide en translation.
    Aspect énergétique.
    Utiliser les lois de Coulomb dans les trois situations : équilibre, mise en mouvement, freinage.
    Formuler une hypothèse (quant au glissement ou non) et la valider.
    Effectuer un bilan énergétique.
    Effectuer une mesure d'un coefficient de frottement.


Fait le 19 novembre 2014.


La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie,

Pour la ministre et par délégation :

La chef du bureau de la gestion des personnels et du recrutement,

V. Sauvageot


La ministre de la décentralisation et de la fonction publique,

Pour la ministre et par délégation :

La sous-directrice de l'animation interministérielle des politiques de ressources humaines,

C. Krykwinski