Décision du 11 juillet 2014 autorisant au titre de l'année 2014 l'ouverture d'un recrutement sans concours réservé d'adjoints de protection de 2e classe de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides

JORF n°0186 du 13 août 2014
texte n° 47




Décision du 11 juillet 2014 autorisant au titre de l'année 2014 l'ouverture d'un recrutement sans concours réservé d'adjoints de protection de 2e classe de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides

NOR: INTV1416871S
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decision/2014/7/11/INTV1416871S/jo/texte


Par décision du directeur général de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides en date du 11 juillet 2014, est autorisée au titre de l'année 2014 l'ouverture d'un recrutement sans concours réservé d'adjoints de protection de 2e classe de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides.
Le nombre d'emplois d'adjoint de protection de 2e classe de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides à pourvoir est fixé à 2.
Le dossier de candidature est composé d'une lettre de motivation et d'un curriculum vitae détaillé.
Il doit être envoyé par la voie postale uniquement, jusqu'au 5 septembre 2014, le cachet de la poste faisant foi, à l'Office français de protection des réfugiés et apatrides, service des ressources humaines, « Recrutement sans concours réservé d'adjoints de protection de 2e classe », 201, rue Carnot, 94136 Fontenay-sous-Bois Cedex. Tout dossier incomplet ou mal renseigné sera rejeté.
L'examen des candidatures est confié à une commission de sélection qui arrête, par ordre de mérite, la liste des candidats déclarés aptes.
Les auditions auront lieu à partir du 23 septembre 2014 dans les locaux de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides.
La liste des candidats autorisés à concourir sera fixée par décision du directeur général de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides.
Les membres du jury seront nommés par décision du directeur général de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides.
Les candidats seront convoqués individuellement pour passer les épreuves. Toutefois, le défaut de réception des convocations ne peut engager la responsabilité de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides.