Arrêté du 8 novembre 2012 fixant les conditions d'obtention du brevet de sécurité routière correspondant à la catégorie AM du permis de conduire




Arrêté du 8 novembre 2012 fixant les conditions d'obtention du brevet de sécurité routière correspondant à la catégorie AM du permis de conduire

NOR: INTS1239010A
Version consolidée au 26 juillet 2016


Le ministre de l'intérieur,
Vu le code de la route, notamment ses articles L. 213-1, L. 213-7, L. 211-1, R. 211-1 et R. 211-2 ;
Vu le code des assurances, notamment son article L. 211-1 ;
Vu le décret n° 2011-1475 du 9 novembre 2011 portant diverses mesures réglementaires de transposition de la directive 2006/126/CE relative au permis de conduire, notamment son article 2 ;
Vu l'arrêté du 8 janvier 2001 modifié relatif à l'exploitation des établissements d'enseignement, à titre onéreux, de la conduite des véhicules terrestres à moteur et de la sécurité routière ;
Vu l'arrêté du 8 janvier 2001 relatif aux conditions d'agrément des associations qui s'appuient sur la formation à la conduite et à la sécurité routière pour faciliter l'insertion ou la réinsertion sociale ou professionnelle,
Arrête :

Le brevet de sécurité routière correspondant à la catégorie AM du permis de conduire, exigé conformément à l'article R. 211-2 du code de la route pour conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger à moteur, se compose d'une partie théorique et d'une partie pratique.
La partie théorique est validée par la délivrance de l'attestation scolaire de sécurité routière de premier ou de second niveau ou par l'attestation de sécurité routière mentionnées à l'article R. 211-1 du code de la route.
La partie pratique, ouverte aux seuls titulaires de l'attestation scolaire de sécurité routière de premier ou de second niveau ou de l'attestation de sécurité routière, est constituée d'une phase d'enseignement hors circulation, d'une phase de conduite sur les voies ouvertes à la circulation publique, et d'une phase de sensibilisation aux risques dans les conditions définies par le présent arrêté.
Elle comporte deux options distinctes : une option cyclomoteur et une option quadricycle léger à moteur accessibles à partir de l'âge de 14 ans. Le suivi de l'option cyclomoteur vaut reconnaissance du suivi de l'option quadricycle léger à moteur.


La partie pratique, option cyclomoteur, dont le programme de formation est défini à l'annexe 1, est effectuée par un enseignant titulaire de l'autorisation d'enseigner la conduite des véhicules de la catégorie A en cours de validité.
La partie pratique, option quadricycle léger à moteur, dont le programme de formation est défini à l'annexe 1, est effectuée par un enseignant titulaire de l'autorisation d'enseigner en cours de validité.

L'organisation de la partie pratique du brevet de sécurité routière et la délivrance dudit brevet sont assurées par les établissements d'enseignement, à titre onéreux, de la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière ou les associations d'insertion ou de réinsertion sociale ou professionnelle agréés par le préfet au titre des articles L. 213-1 et L. 213-7 du code de la route.
Pour assurer la partie pratique, option cyclomoteur, les responsables de ces établissements ou associations doivent effectuer une déclaration préalable auprès de la préfecture du lieu d'exercice de leur activité sous la forme d'un dossier comportant :
― la photocopie de leur agrément préfectoral ;
― une photocopie de l'autorisation d'enseigner la conduite des véhicules de la catégorie A d'un enseignant attaché à l'établissement ;
― la justification de la propriété ou de la location du ou des cyclomoteurs ainsi que, pour chacun d'eux, l'attestation couvrant les dommages pouvant résulter d'accidents causés aux tiers dans les conditions prévues par l'article L. 211-1 du code des assurances.
Lorsque les conditions énumérées ci-dessus sont remplies, le préfet délivre un agrément valable pour la formation pratique du brevet de sécurité routière, option cyclomoteur, par un arrêté modifiant l'arrêté de délivrance de l'agrément principal pour les responsables des établissements et associations mentionnés au premier alinéa du présent article ; la durée de validité de l'agrément est liée à la durée de validité de l'agrément principal.
Au moins deux mois avant la fin de la validité de l'agrément, son titulaire adresse au préfet du département du lieu de la formation une demande de renouvellement de l'agrément accompagnée des pièces énumérées au présent article.
Lorsqu'une des conditions mises à la délivrance de cet agrément cesse d'être remplie ou en cas de non-respect des dispositions du présent arrêté, le préfet retire l'agrément après avoir appliqué la procédure contradictoire.


Sur cyclomoteur, la formation pratique est d'une durée de sept heures, conformément au programme défini à l'annexe 1.
Le nombre d'élèves en circulation par enseignant est limité à trois. L'enseignant s'assure du port, par ses élèves, des équipements adaptés à la conduite d'un véhicule à deux roues à moteur.
Il assure un enseignement, soit aux commandes d'une motocyclette ou d'un cyclomoteur, soit à bord d'un véhicule dont le poids total autorisé en charge n'excède pas 3,5 tonnes. Dans ce dernier cas, celui-ci est muni d'un panneau ou d'inscriptions visibles de l'avant et de l'arrière portant une des mentions « auto-école », « voiture-école » ou « véhicule-école », dans les conditions fixées au 4° du b de l'article 6 de l'arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l'exploitation des établissements d'enseignement, à titre onéreux, de la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière.
Les élèves, et l'enseignant lorsqu'il conduit une motocyclette ou un cyclomoteur, doivent être équipés d'un gilet portant la mention « moto-école » ou « cyclo-école », conforme aux dispositions de l'article R. 317-25 du code de la route, identifiable par les autres usagers.
Un système homologué permettant une liaison permanente (radio) est obligatoire entre l'enseignant et chaque élève.
Le choix des itinéraires est établi de telle manière que l'enseignant puisse surveiller ses élèves, de manière effective et permanente, en toute circonstance, sans danger pour ses élèves et les autres usagers.
Tout enseignement simultané de la conduite des cyclomoteurs et d'une autre catégorie de véhicule est interdit.


Sur quadricycle léger à moteur, la formation pratique est d'une durée de sept heures, conformément au programme défini à l'annexe 1.
Un enseignant ne peut encadrer en circulation qu'un seul élève.
L'enseignant dispense la formation pratique soit dans le quadricycle léger à moteur conduit par l'élève, soit à bord d'un véhicule suiveur dont le poids total autorisé en charge n'excède pas 3,5 tonnes, munis d'un panneau ou d'inscriptions conformément aux prescriptions mentionnées à l'article 4. En cas d'utilisation d'un véhicule suiveur, un système homologué permettant une liaison permanente (radio) est obligatoire entre l'enseignant et l'élève.
Si la formation est assurée sur un quadricycle léger à moteur n'appartenant pas à l'établissement, le responsable de l'établissement vérifie, avant que ne débute la formation, que l'assureur du véhicule couvre bien la période d'apprentissage.
Tout enseignement simultané de la conduite d'un quadricycle léger à moteur et d'une autre catégorie de véhicule est interdit.

A l'issue de la formation, le titulaire de l'agrément délivre une attestation de suivi, option cyclomoteur ou quadricycle léger à moteur, conforme au modèle défini à l'annexe 2.


L'attestation de suivi de la formation pratique du brevet de sécurité routière option cyclomoteur ou quadricycle léger à moteur autorise, pendant quatre mois à compter de la date de sa délivrance, la conduite, sur le territoire national, d'un cyclomoteur ou d'un quadricycle léger à moteur... Au-delà de ce délai, le conducteur doit être titulaire du brevet de sécurité routière.

Article 7
A modifié les dispositions suivantes :


Le présent arrêté entrera en vigueur à compter du 19 janvier 2013.


Le délégué à la sécurité et à la circulation routières est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexes

    PROGRAMME DE FORMATION DU BREVET DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE OPTION " CYCLOMOTEUR " ET OPTION " QUADRICYCLE LÉGER À MOTEUR"


    L'enseignant de la conduite et de la sécurité routière adapte les contenus de la formation à l'option choisie par l'élève : cyclomoteur ou quadricycle léger à moteur.
    Cette formation s'organise autour des trois types d'enseignement suivants :
    ― formation pratique hors circulation ;
    ― formation pratique en circulation ;
    ― sensibilisation aux risques.

    Séquence 1 : formation pratique hors circulation
    (durée : 2 heures)

    Elle doit permettre l'acquisition des connaissances et compétences suivantes :
    ― les équipements indispensables à la conduite d'un cyclomoteur ― leurs rôles ;
    ― la connaissance des principaux organes du véhicule (cyclomoteur ou quadricycle). Savoir effectuer les contrôles indispensables du véhicule pour l'entretien et le maintien de la sécurité ;
    ― la maîtrise technique du véhicule hors circulation.

    1. Les équipements ― Leurs rôles

    Le port obligatoire du casque. Son rôle : protection en cas de chutes et de chocs. Le choix d'un casque adapté. L'utilisation, le réglage et l'entretien du casque.
    Le port obligatoire de la ceinture de sécurité. Son rôle en cas de chocs.
    Les vêtements adaptés : combinaison ou blouson en cuir ou veste épaisse, pantalons épais, bottes ou chaussures fermées et montantes, gants. Leurs rôles : protection en cas d'intempéries, de chutes (brûlures) et détectabilité de jour et de nuit.
    2. La découverte des principaux organes du véhicule ― Les contrôles indispensables à l'entretien et au maintien de la sécurité
    Le tableau de bord : compteurs, voyants, témoins.
    L'éclairage : savoir vérifier la propreté et le fonctionnement des feux avant chaque départ. Savoir régler la hauteur du projecteur.
    Les freins : en fonction du type de freins, à tambour ou à disque, savoir contrôler l'usure éventuelle, régler le câble ou contrôler le niveau de liquide de freins.
    Les pneumatiques : contrôle de la pression et des flancs du pneumatique.
    La chaîne : savoir vérifier la tension et le graissage.
    L'huile moteur : connaître l'emplacement, savoir vérifier le niveau et rajouter de l'huile si nécessaire.
    Batterie : savoir la brancher et connaître les dangers inhérents aux véhicules électriques.
    Le carburant : connaître l'emplacement et savoir vérifier le niveau.
    La présignalisation en cas de panne.

    3. La maîtrise du véhicule hors circulation

    La position de conduite (bras, dos, jambes, pieds et mains) ― Le réglage du/des rétroviseur(s).
    Pour le quadricycle : réglage du siège, du volant et des rétroviseurs.
    La mise en marche, le démarrage et l'arrêt du véhicule.
    Pour les cyclomoteurs : le maintien de l'équilibre et de la stabilité en ligne droite (exercices sans et avec passager).
    Le ralentissement, le freinage et l'immobilisation du véhicule ― Pour les cyclomoteurs, le maintien de l'équilibre et de la stabilité.
    Tourner à droite et à gauche, réalisation de virages et demi-tours (importance du regard). Pour les cyclomoteurs, exercices sans et avec passager. Maintien de la stabilité.
    Réaliser des manœuvres de freinage et d'évitement.

    Séquences 2 et 4 : formation pratique en circulation
    (durée : 4 heures de conduite effective par élève)

    Pour chacune des compétences à développer, le formateur devra insister sur l'importance :
    ― de l'utilité et du respect de la règle ;
    ― de la prise d'information, de la communication et du partage de la route avec les autres usagers ;
    ― des facteurs et de la prise de conscience des risques.
    Le module en circulation doit permettre l'acquisition des connaissances et compétences suivantes :
    Démarrer le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu'il soit déjà ou non dans la circulation :
    ― s'insérer en sécurité dans la circulation ;
    ― prendre en compte la vitesse des autres véhicules et s'assurer d'être bien vu.
    Ralentir et immobiliser le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu'il soit déjà ou non dans la circulation ou pour la quitter :
    ― freinage et, pour le cyclomoteur, maintien de la stabilité ;
    ― arrêt et départ en circulation (feux, stop...) ;
    ― ralentir pour quitter la circulation et s'arrêter.
    Rechercher les indices utiles : signalisation, clignotants, trajectoire, regard des autres usagers.
    Adapter l'allure en fonction de ses capacités, des possibilités du véhicule, de la signalisation, de la réglementation et des situations rencontrées (autres usagers, configuration des lieux, visibilité...).
    Apprécier et maintenir les distances de sécurité latérales et longitudinales en toutes circonstances.
    Négocier un virage.
    Choisir la position sur la chaussée :
    ― en ligne droite, virage, en situation de croisement ou de dépassement ;
    ― en tenant compte de la signalisation verticale et horizontale (marquages au sol, voies réservées...) ;
    ― en intégrant les particularités des autres véhicules, notamment les véhicules lourds (gabarit, angles morts...).
    Franchir les différents types d'intersections :
    ― détecter et identifier le type d'intersection ;
    ― évaluer la visibilité ;
    ― adapter sa vitesse ;
    ― respecter les règles relatives aux ordres de passage ;
    ― s'arrêter, le cas échéant, et repartir ;
    ― dégager une intersection.
    Changer de direction :
    ― avertir de son intention ;
    ― se placer. Tenir compte des particularités des autres véhicules, notamment les véhicules lourds (gabarit, angles morts...) ;
    ― adapter sa vitesse ;
    ― respecter les règles de priorité ;
    ― dégager l'intersection.

    Séquence 3 : sensibilisation aux risques
    (durée : 1 heure)

    Afin d'être pleinement bénéfique aux élèves, cette séquence doit être organisée entre les séquences 2 et 4 précitées.
    Sont abordés les thèmes suivants :
    ― sensibilisation aux risques spécifiques à la conduite des cyclomoteurs et quadricycles légers à moteur et aux cas d'accidents les plus caractéristiques impliquant ces véhicules :
    ― la vitesse et ses conséquences (équilibre, adhérence, force centrifuge, freinage) ;
    ― échanges sur les comportements par rapport au phénomène vitesse ;
    ― échanges sur les situations vécues en première partie de conduite en circulation.

    ATTESTATION DE SUIVI DE LA FORMATION PRATIQUE DU BREVET DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE

    Cette attestation est délivrée en application de l'article 6 de l'arrêté du 8 novembre 2012 susvisé.

    Nom de l'organisme :

    N° d'agrément :

    N° SIREN ou SIRET :

    Adresse :

    Date et lieu de délivrance de l'agrément préfectoral :

    Atteste que :

    Nom de famille :

    Nom d'usage :

    Prénom(s) :

    Né(e) le :

    à :

    Adresse :



    a suivi les sept heures de formation pratique (rayer la mention inutile) :

    ― option cyclomoteur

    ― option quadricycle léger à moteur

    Date de délivrance de l'attestation :

    Signature du bénéficiaire de la formation

    Cachet de l'organisme ayant dispensé la formation et signature du titulaire de l'agrément

    Avertissement :

    Le titulaire de la présente attestation, pendant une durée de quatre mois à compter de la date de sa délivrance, est autorisé à conduire, sur le territoire national, les cyclomoteurs ou les quadricycles légers à moteur.


Fait le 8 novembre 2012.


Pour le ministre et par délégation :

Le délégué à la sécurité

et à la circulation routières,

F. Péchenard