Arrêté du 26 mars 2010 portant création d'une région de contrôle terminale identifiée TMA Seine dans la région de Melun (Seine-et-Marne)

JORF n°0083 du 9 avril 2010 page 6762
texte n° 4




Arrêté du 26 mars 2010 portant création d'une région de contrôle terminale identifiée TMA Seine dans la région de Melun (Seine-et-Marne)

NOR: DEVA0928123A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2010/3/26/DEVA0928123A/jo/texte


Le ministre d'Etat, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat, et le ministre de la défense,
Vu le code de l'aviation civile, et notamment les articles D. 131-1 à D. 131-10 ;
Vu le code de la défense, et notamment les articles D. 3224-13 à D. 3224-18 ;
Vu le décret n° 96-319 du 10 avril 1996 modifié relatif à la définition des espaces aériens dans lesquels sont assurés des services de la circulation aérienne ;
Vu l'arrêté du 19 juin 2006 relatif au directoire de l'espace aérien,
Arrêtent :

Article 1


Il est créé une région de contrôle terminale (TMA), identifiée TMA Seine, dans la région de Melun (Seine-et-Marne).

Article 2


Les limites en plan et en altitude de cette région de contrôle terminale, qui comprend sept parties, sont définies ci-après :



I. - Partie 1 : classe E


a) Limites latérales : ligne joignant les points :
48° 31 03'' N, 003° 22 18'' E - 48° 34 03'' N, 003° 42 40'' E ;
48° 22 47'' N, 003° 48 07'' E - 48° 08 11'' N, 003° 46 50'' E ;
48° 10 45'' N, 003° 31 08'' E - 48° 13 52'' N, 003° 22 24'' E ;
48° 20 25'' N, 003° 15 00'' E - 48° 31 03'' N, 003° 22 18'' E.
b) Limites verticales : de 2 500 pieds (750 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer à 3 500 pieds (1 050 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer.


II. - Partie 2 : classe E


a) Limites latérales : ligne brisée joignant les points :
48° 34 03'' N, 003° 42 40'' E - 48° 35 00'' N, 003° 49 12'' E ;
48° 35 00'' N, 004° 09 20'' E - 48° 14 52'' N, 004° 25 00'' E ;
48° 05 00'' N, 004° 06 00'' E - 48° 07 00'' N, 003° 54 00'' E ;
48° 08 11'' N, 003° 46 50'' E - 48° 22 47'' N, 003° 48 07'' E ;
48° 34 03'' N, 003° 42 40'' E.
b) Limites verticales : de 2 000 pieds (600 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer au niveau de vol 055 (1 700 mètres).


III. - Partie 3 : classe E
(à l'exclusion de la partie située sous la TMA Paris
et des voies aériennes)


a) Limites latérales : ligne joignant les points :
48° 10 45'' N, 003° 31 08'' E - 48° 05 00'' N, 004° 06 00'' E ;
47° 53 26'' N, 003° 44 00'' E - 47° 38 00'' N, 003° 44 00'' E ;
47° 38 00'' N, 003° 15 00'' E - 48° 00 00'' N, 003° 15 00'' E ;
48° 10 45'' N, 003° 31 08'' E.
b) Limites verticales : de 2 000 pieds (600 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer au niveau de vol 065 (2 000 mètres).


IV. - Partie 4 : classe E
(à l'exclusion de la LF-R 6 A et de la TMA 4.1 Seine
lorsqu'elles sont actives)


a) Limites latérales : ligne joignant les points :
49° 02 00'' N, 003° 29 00'' E - 49° 02 00'' N, 003° 57 00'' E ;
48° 58 34'' N, 004° 11 37'' E - 48° 54 00'' N, 004° 31 00'' E ;
48° 49 45'' N, 004° 34 30'' E - 48° 40 57'' N, 004° 32 20'' E ;
48° 35 00'' N, 004° 09 20'' E - 48° 35 00'' N, 003° 49 12'' E ;
48° 34 03'' N, 003° 42 40'' E - 49° 02 00'' N, 003° 29 00'' E.
b) Limites verticales : de 2 000 pieds (600 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer au niveau de vol 055 (1 700 mètres).


Partie 4.1 : classe D


a) Limites latérales : ligne joignant les points :
48° 52 40'' N, 004° 11 17'' E - 48° 52 15'' N, 004° 14 22'' E,
puis arc de cercle, de sens horaire, de 6 NM (11,15 kilomètres) de rayon centré sur le point :
48° 46 22'' N, 004° 12 36'' E, joignant le point précédent au point :
48° 40 29'' E, 004° 10 49'' E, puis le point :
48° 40 53'' N, 004° 07 44'' E,
puis arc de cercle, de sens horaire, de 6 NM (11,15 kilomètres) de rayon centré sur le point :
48° 46 46'' N, 004° 09 30'' E, joignant le point précédent au point :
48° 52 40'' N, 004° 11 17'' E.
b) Limites verticales : de 2 000 pieds (600 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer à 2 500 pieds (750 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer.


V. - Partie 5 : classe D


a) Limites latérales : ligne brisée joignant les points :
48° 38 50'' N, 002° 54 42'' E - 48° 37 39'' N, 003° 07 26'' E ;
48° 37 39'' N, 003° 10 54'' E - 48° 34 13'' N, 003° 16 48'' E ;
48° 25 18'' N, 003° 10 40'' E - 48° 29 00'' N, 002° 41 07'' E ;
48° 31 20'' N, 002° 50 50'' E - 48° 38 50'' N, 002° 54 42'' E.
b) Limites verticales : de 1 500 pieds (450 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer à 3 500 pieds (1 050 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer.


VI. - Partie 6 : classe E


a) Limites latérales : ligne brisée joignant les points :
48° 34 13'' N, 003° 16 48'' E - 48° 31 03'' N, 003° 22 18'' E ;
48° 20 25'' N, 003° 15 00'' E - 48° 19 27'' N, 003° 06 39'' E ;
48° 24 16'' N, 002° 5256'' E - 48° 24 07'' N, 002° 43 01'' E ;
48° 24 23'' N, 002° 23 45'' E - 48° 30 21'' N, 002° 29 18'' E ;
48° 29 00'' N, 002° 41 07'' E - 48° 25 18'' N, 003° 10 40'' E ;
48° 34 13'' N, 003° 16 48'' E.
b) Limites verticales : de 1 500 pieds (450 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer à 3 500 pieds (1 050 mètres) par rapport au niveau moyen de la mer.

Article 3


L'arrêté du 28 septembre 2009 portant création d'une région de contrôle terminale identifiée TMA Seine dans la région de Melun (Seine-et-Marne) est abrogé.

Article 4


Les dispositions du présent arrêté sont portées à la connaissance des usagers par la voie de l'information aéronautique.

Article 5


Le directeur des services de la navigation aérienne et le directeur de la circulation aérienne militaire sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait à Paris, le 26 mars 2010.


Le ministre d'Etat, ministre de l'écologie,

de l'énergie, du développement durable et de la mer,

en charge des technologies vertes

et des négociations sur le climat,

Pour le ministre et par délégation :

L'ingénieur général des ponts,

des eaux et des forêts,

chef de la mission Ciel unique européen

et de la réglementation

de la navigation aérienne,

G. Mantoux

Le ministre de la défense,

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur

de la circulation aérienne militaire,

P. Adam