Avis n° 2009-12 de la Commission consultative des trésors nationaux

JORF n°0288 du 12 décembre 2009 page 21525
texte n° 134



Avis n° 2009-12 de la Commission consultative des trésors nationaux

NOR: MCCF0927658V
ELI: Non disponible


Saisie par le ministre de la culture et de la communication, en application de l'article 7 du décret n° 93-124 du 29 janvier 1993 modifié relatif aux biens culturels soumis à certaines restrictions de circulation,
Vu le code du patrimoine, notamment ses articles L. 111-2 et L. 111-4 ;
Vu le décret n° 93-124 du 29 janvier 1993 modifié relatif aux biens culturels soumis à certaines restrictions de circulation, notamment son article 7 ;
Vu la demande de certificat d'exportation déposée le 23 juillet 2009 relative à un meuble attribué à Alexandre-Jean OPPENORDT, Grande commode de forme galbée dite « en sarcophage », d'après un modèle de Jean Bérain, décor de marqueterie en première partie de laiton sur écaille brune, enrichie d'ornements de bronze doré, vers 1690-1700 ;
La Commission régulièrement convoquée et constituée, réunie le 21 octobre 2009 ;
Après en avoir délibéré,
Considérant que le bien pour lequel le certificat d'exportation est demandé est un meuble inédit et exceptionnel de grandes proportions dont le modèle est attribué au célèbre ornemaniste Jean I Bérain (1640-1711) et la réalisation à l'ébéniste d'origine néerlandaise Alexandre-Jean Oppenordt (1639-1715), par référence à une petite commode de conception semblable conservée à la Wallace Collection à Londres ; qu'il est d'une grande rareté, notamment par ses caractéristiques stylistiques ainsi que son appartenance à un groupe très restreint de pièces ayant subsisté et pouvant être attribuées à Oppenordt, ébéniste du roi à partir de 1684 et destinataire de commandes royales, en particulier dans la période des grands travaux versaillais, vers 1684-1686 ; que l'originalité du modèle, très précoce par sa datation probable de la décennie de 1690-1700, manifestant une construction très inhabituelle, semble marquer une évolution formelle vers un nouveau type de meuble et préfigurer l'apparition de la commode du xviiie siècle ; que la qualité d'exécution du riche décor de marqueterie, principalement en première partie de laiton sur écaille brune, et de l'ornementation par des motifs figuratifs en bronze ciselé et doré, est remarquable ; que la provenance historique ancienne, révélée par la présence d'armoiries de la famille Colbert sur une serrure, s'avère prestigieuse, même si le commanditaire n'est pas encore précisément identifié ; que ce meuble, qui, à la différence de beaucoup d'autres de cette époque, a gardé son plateau de dessus en marqueterie, en dépit de sa fragilité extrême, est en bon état de conservation ; que cette commode, récemment découverte, revêt une importance artistique capitale en tant que jalon pour l'histoire du mobilier français, dont aucun exemple comparable n'est conservé dans les collections publiques françaises ;
Qu'en conséquence cette œuvre présente un intérêt majeur pour le patrimoine national du point de vue de l'histoire et de l'art et doit être considérée comme un trésor national ;
Emet un avis favorable au refus du certificat d'exportation demandé.


Pour la Commission :

Le président,

E. Honorat