Arrêté du 6 novembre 2009 relatif à l'initiation des personnes non médecins à l'utilisation des défibrillateurs automatisés externes

JORF n°0266 du 17 novembre 2009 page 19843
texte n° 19




Arrêté du 6 novembre 2009 relatif à l'initiation des personnes non médecins à l'utilisation des défibrillateurs automatisés externes

NOR: SASP0926411A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2009/11/6/SASP0926411A/jo/texte


La ministre de la santé et des sports,
Vu le code de la santé publique, et notamment ses articles R. 6311-14, R. 6311-15 et R. 6311-16 ;
Vu l'avis de la Commission nationale des formations aux soins d'urgence et à la gestion de crises sanitaires,
Arrête :


L'utilisation d'un défibrillateur automatisé externe par des personnes non médecins en cas d'arrêt cardiaque repose sur des gestes simples pour lesquels une initiation courte et pratique est de nature à augmenter le taux de survie des victimes.


Cette initiation, non obligatoire, a pour objet l'acquisition par la population des connaissances nécessaires à :
― identifier les signes permettant de reconnaître un arrêt cardiaque ;
― réaliser, auprès d'une victime d'un arrêt cardiaque, les gestes permettant d'augmenter les chances de survie.


Cette initiation est dispensée par les formateurs en premiers secours des associations agréées ou des organismes habilités à l'enseignement du secourisme, des enseignants des centres d'enseignement des soins d'urgence et les professionnels de santé dont l'éducation et la prévention font partie de leur domaine de compétences.
Sa durée est au maximum d'une heure.
Elle est réalisée en groupes de dix à douze personnes afin que chacune d'elles puisse pratiquer, elle-même, les gestes adaptés en situation de simulation.
Elle ne donne lieu à aucune délivrance de diplôme ou d'attestation.


Les connaissances à acquérir concernent les domaines suivants :
― les mécanismes physiopathologiques de l'arrêt cardiaque : rappel bref ;
― la reconnaissance d'un arrêt cardiaque : théorie et pratique ;
― la conduite à tenir devant un arrêt cardiaque (appeler ― masser ― défibriller) : démonstration pratique.


Le directeur général de la santé ou son représentant est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait à Paris, le 6 novembre 2009.


Pour la ministre et par délégation :

La directrice générale adjointe

de la santé,

S. Delaporte