Avis de vacance d'emplois de directeur de projet

JORF n°0212 du 13 septembre 2009
texte n° 36



Avis de vacance d'emplois de directeur de projet

NOR: PRMG0921216V
ELI: Non disponible



Il est créé un poste de directeur de projet (groupe II) chargé de la création du Centre des hautes études du ministère de l'intérieur (CHEMI) auprès du secrétaire général du ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales (MIOMCT). Cette création se place dans le cadre du contexte de la réforme de la formation supérieure des cadres susceptibles d'accéder aux postes de direction de haut niveau et d'une volonté d'enrichir l'offre transversale de formation des cadres dirigeants du ministère.
Ce directeur du projet CHEMI sera chargé de concevoir et de mettre en œuvre la création du nouveau centre à partir d'octobre 2009 avec :
1. L'élaboration des propositions pour les objectifs, le programme pédagogique, le chiffrage des moyens matériels et financiers et la gouvernance du CHEMI qui seront soumis à un comité de pilotage ministériel ;
2. L'étude de sa localisation et avec une réalisation de ses premières infrastructures, en veillant à ce qu'elle s'opère en lien avec la stratégie immobilière des implantations du ministère ;
3. L'appui au secrétaire général pour toutes les questions afférentes au CHEMI, et en particulier la coordination avec les directions générales et services du ministère, les services des ressources humaines, les écoles formant les cadres supérieurs et les experts nationaux, ainsi que le réseau territorial ;
4. La mise en place d'opérations testant les nouveaux concepts qui seront proposés, avec une recherche d'innovations pouvant contribuer à la performance et au rayonnement de ce nouvel opérateur transversal qui sera aussi l'un des outils du renforcement de la formation et de la recherche stratégique française ;
5. La négociation en vue de la signature de conventions de partenariat avec les hautes écoles du secteur public en France et en Europe, tels le Centre des hautes études militaires (CHEM), l'Institut diplomatique et des entités similaires de formation de cadres dirigeants du secteur privé ;
6. Tous les aspects de la préparation de la première promotion nationale des auditeurs du CHEMI qui devrait débuter son programme pédagogique en septembre 2010 en maintenant le lien étroit avec l'Institut national des hautes études de la sécurité intérieure et de justice (INHES-J).
La durée prévisible des fonctions est d'une année.
Le candidat devra faire preuve d'une excellente connaissance de l'administration du ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités locales et des métiers de ses cadres dirigeants. Il devra disposer de bonnes qualités relationnelles pour piloter le projet et des bases professionnelles solides dans les métiers de la sécurité et de l'administration territoriale. Une bonne vision des enjeux interministériels au sein des services du Premier ministre ou en cabinet ministériel ainsi que de la capacité d'attirer au CHEMI des formateurs et intervenants au plus haut niveau national, européen et international sera utile lors cette phase de création.
Enfin, une expérience d'au moins 20 années d'exercice dans la direction d'administrations, le pilotage et la gestion de projets, la communication, du lien avec des autorités de niveau décisionnel et le financement d'opérations est demandée. Des expériences de la formation des cadres dirigeants du secteur privé, et/ou dans d'autres hautes écoles des ministères de l'intérieur en Europe, seront des atouts valorisant une candidature.
Conformément aux dispositions du décret n° 2008-382 du 21 avril 2008 relatif aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet des administrations de l'Etat et de ses établissements publics, les candidatures, accompagnées d'un curriculum vitae, doivent être transmises, par la voie hiérarchique, au ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales (secrétariat général, direction de la modernisation et de l'action territoriale), place Beauvau, 75800 Paris, dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel.