Arrêté du 23 juillet 2009 portant révision de l'arrêté du 6 août 2004 relatif au titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie

JORF n°0176 du 1 août 2009 page 12872
texte n° 12




Arrêté du 23 juillet 2009 portant révision de l'arrêté du 6 août 2004 relatif au titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie

NOR: ECED0917386A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2009/7/23/ECED0917386A/jo/texte


La ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi,
Vu le code de l'éducation, et notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
Vu l'arrêté du 6 août 2004 relatif au titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie ;
Vu l'arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités et de compétences du titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative tourisme, loisirs, hôtellerie, restauration du 7 avril 2009,
Arrête :


L'arrêté du 6 août 2004 susvisé est ainsi modifié :
Les dispositions de l'article 3 sont remplacées par les dispositions suivantes :
« Le titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie est composé de deux unités constitutives dont la liste suit :
1. Assurer les opérations de la réception des clients d'un hôtel, y compris en anglais.
2. Contrôler et suivre l'activité de la réception d'un hôtel.
Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi. »


L'arrêté du 6 août 2004 susvisé est prorogé pour une durée de cinq ans à compter de la date d'entrée en vigueur du présent arrêté.


Les titulaires des certificats de compétences professionnelles (CCP) obtenus antérieurement à la publication du présent arrêté modificatif sont réputés avoir obtenu les certificats de compétences professionnelles de réceptionniste en hôtellerie selon le tableau de correspondances figurant ci-dessous :


TITRE PROFESSIONNEL DE RÉCEPTIONNISTE EN HÔTELLERIE
(arrêté du 6 août 2004)

TITRE PROFESSIONNEL DE RÉCEPTIONNISTE EN HÔTELLERIE
(présent arrêté)

Assurer les opérations de la réception des clients d'un hôtel, en français, en anglais et, le cas échéant, dans une seconde langue étrangère (espagnol, allemand ou italien).

Assurer les opérations de la réception des clients d'un hôtel, y compris en anglais.

Effectuer les opérations de contrôle des données de l'activité de l'hôtel.

Contrôler et suivre l'activité de la réception d'un hôtel.

Commercialiser les produits et services de l'hôtel à la réception en français, en anglais et, le cas échéant, dans une seconde langue étrangère (espagnol, allemand ou italien).

 


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


La ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexe



    A N N E X E


    INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES
    Intitulé :
    Titre professionnel : réceptionniste en hôtellerie.
    Niveau : IV.
    Code NSF : 334 t.


    Résumé du référentiel d'emploi


    Le (la) réceptionniste en hôtellerie accueille les clients d'un établissement hôtelier, y compris anglophones, les informe, les conseille, assure la promotion des prestations proposées par l'établissement (par exemple nuitées, restauration, organisation de séminaires,...) qu'il (elle) vend en tenant compte des objectifs de rentabilité de l'entreprise.
    Il (elle) informe les clients sur l'environnement touristique de l'établissement, leur apporte tout renseignement d'ordre pratique (par exemple horaires de trains, plans de la ville, adresses d'organismes officiels...) et procède éventuellement aux réservations (par exemple location de voitures, places de théâtre...), en tenant compte de la législation en vigueur et des consignes de sa hiérarchie.
    Il (elle) participe à la sécurité de l'établissement, des personnes et des biens.
    Il (elle) assure les tâches administratives relatives au séjour des clients et enregistre les informations dans le système de suivi d'activité de l'établissement.
    Il (elle) peut participer à la commercialisation des prestations proposées par l'établissement auprès d'une clientèle potentielle.
    Par la qualité de son accueil et des services rendus aux clients, il (elle) contribue à la fidélisation de la clientèle.
    Il (elle) saisit les facturations et enregistre les règlements à l'aide des outils mis en place par l'établissement, vérifie l'exactitude des données et clôture la journée d'exploitation.
    Selon les consignes de sa hiérarchie, et à partir des éléments recueillis lors de l'activité quotidienne, il (elle) réalise les statistiques analytiques de l'activité de l'établissement, les statistiques demandées par le ministère du tourisme et renseigne le tableau de bord de l'établissement.
    La pratique de l'anglais conversationnel et technique est nécessaire.
    Le (la) réceptionniste en hôtellerie exerce ses activités en face à face avec ses clients, au téléphone ou par l'intermédiaire de tout autre moyen de communication utilisé par l'entreprise.
    Il (elle) opère seul (e) ou en équipe en zone d'accueil de l'établissement hôtelier, où la station debout est communément requise. Des périodes d'intense activité, entrecoupées par des périodes plus calmes, caractérisent cet emploi et la simultanéité des demandes et des tâches sont pratiques courantes.
    Le contact avec les prestataires, les partenaires ou les clients étrangers sont fréquents dans le cadre de l'emploi. Dans ce cas, la pratique de l'anglais conversationnel et technique est nécessaire.
    Il (elle) peut être soumis (e) à des objectifs de résultats.
    Le port d'un uniforme ou d'une tenue adaptée à l'accueil des clients est réglementé par l'établissement.
    Habituellement, les horaires de travail sont décalés par roulement (avec ou sans coupure). Le travail le soir et la nuit, en fin de semaine et les jours fériés est habituel.
    La rémunération peut comporter des avantages en nature (par exemple repas, logement...).
    Le travail saisonnier est aussi une des conditions de travail possible pour ce poste.


    Capacités attestées et descriptif
    des composantes de la certification
    1. Assurer les opérations de la réception des clients d'un hôtel,
    y compris en anglais


    Accueillir les clients à la réception d'un hôtel, en tenant compte de leurs spécificités.
    Répondre aux demandes de réservation de prestations hôtelières, en contribuant aux objectifs de rentabilité.
    Procéder aux opérations d'arrivées et départs des clients d'un hôtel, en remédiant aux éventuels aléas.
    Assister les clients d'un hôtel dans l'organisation de leurs déplacements et loisirs.
    Vendre les produits et services d'un hôtel en contribuant au développement de l'activité


    2. Contrôler et suivre l'activité
    de la réception d'un hôtel


    Clôturer, selon une fréquence périodique, l'activité de la réception d'un hôtel en validant les documents supports d'analyse comptable et analytique.
    Gérer les flux d'informations liés aux activités de la réception de l'hôtel en utilisant différents médias, y compris en anglais.


    Secteurs d'activités ou types d'emploi
    accessibles par le détenteur du titre


    Les réceptionnistes en hôtellerie sont employés dans les types d'établissements suivants :
    ― les hôtels de tourisme ;
    ― les hôtels-clubs ;
    ― les résidences de tourisme ;
    ― les résidences médicalisée ;
    ― les villages de vacances ;
    ― l'hôtellerie de plein air ;
    ― les bateaux de croisière ;
    ― les établissements de thalassothérapie, de balnéothérapie ou de santé comportant un hébergement.
    Code ROME :
    13122-Réceptionniste en établissement hôtelier.
    Réglementation de l'activité :
    Néant.
    Autorité responsable de la certification :
    Ministère chargé de l'emploi.
    Bases légales et réglementaires :
    Articles L. 335-5 et suivants et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
    Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait à Paris, le 23 juillet 2009.


Pour la ministre et par délégation :

Le chef de la mission des politiques

de formation et de qualification

de la délégation générale à l'emploi

et à la formation professionnelle,

I. Postel-Vinay