Arrêté du 27 décembre 2007 portant création de la spécialité « vol libre » du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport




Arrêté du 27 décembre 2007 portant création de la spécialité « vol libre » du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport

NOR: SJSF0774782A


La ministre de la santé, de la jeunesse et des sports,
Vu le code du sport, notamment ses articles L. 212-1, R. 212-29 et D. 212-51 et suivants ;
Vu l'arrêté du 18 avril 2002 portant organisation du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport délivré par le ministère de la jeunesse et des sports ;
Vu l'arrêté du 24 juillet 2007 fixant le référentiel national de compétences de sécurité civile relatif à l'unité d'enseignement « prévention et secours civiques de niveau 1 » ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative des métiers du sport et de l'animation en date du 13 novembre 2007 ;
Sur proposition du directeur de la vie associative, de l'emploi et des formations,
Arrête :

Article 1 (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...


Il est créé une spécialité « vol libre » du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport.

Article 2 (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...


Cette spécialité est délivrée au titre de mentions dont la liste est ainsi définie :
― parapente ;
― deltaplane.

Article 3 (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...


La possession du diplôme mentionné à l'article 1er atteste, dans le domaine du vol libre, des compétences suivantes figurant dans le référentiel de certification :
― concevoir et mettre en oeuvre des actions d'animation, d'initiation et de progression jusqu'à l'autonomie, en assurant la sécurité des pratiquants et des tiers ;
― pratiquer le biplace pédagogique ;
― accompagner les pratiquants dans la découverte et le respect du cadre de pratique du vol libre ;
― participer au fonctionnement de la structure.

Article 4 (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...


Les référentiels professionnel et de certification mentionnés respectivement aux articles D. 212-22 et D. 212-23 du code du sport figurent respectivement aux annexes I et II au présent arrêté.

Article 5 (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...


Les exigences préalables requises pour accéder à la formation, prévues à l'article D. 212-28 du code du sport sont les suivantes :
― l'unité d'enseignement « prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC1) à jour du recyclage annuel avec production de l'attestation de recyclage annuel ;
― un certificat médical de non-contre-indication à la pratique sportive datant de moins de trois mois ;
― et une attestation de réussite aux exigences préalables liées à la pratique personnelle du candidat, délivrée dans les conditions définies en annexe III du présent arrêté, par le directeur régional de la jeunesse, des sports et de la vie associative ou par un expert désigné par ses soins.

Article 6 (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...


Les exigences préalables à la mise en situation pédagogique, prévues à l'article 14 de l'arrêté du 18 avril 2002 susvisé, sont définies en annexe IV du présent arrêté.
L'organisme de formation propose au jury mentionné à l'article R. 212-29 du code du sport les modalités de certification de ces capacités.

Article 7 (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...


Les titulaires du brevet d'Etat d'éducateur sportif du premier degré, option « vol libre », spécialité « parapente » ou spécialité « deltaplane » obtiennent de droit la validation des dix unités capitalisables du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité « vol libre » dans la mention correspondante.

Article 8 (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...


Les mentions « parapente » et « deltaplane » du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité « vol libre » peuvent être obtenues par la voie de la validation des acquis de l'expérience, selon les modalités définies en annexe V du présent arrêté.

Article 9 (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...


Le directeur de la vie associative, de l'emploi et des formations est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexes
    Annexe I (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...

    RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

    Introduction

    Les pratiquants du vol libre, pratique récente (années 70-80), sont appelés libéristes. Ils évoluent dans les zones régies principalement par la propriété des terrains utilisés, et la réglementation aérienne auxquelles ils doivent se soumettre. Ils pratiquent leurs disciplines tout au long de l'année, dans des milieux et avec des objectifs sportifs différents selon la saison. Ils sont tenus à la possession d'une assurance en responsabilité civile aérienne. On assiste actuellement à une forte diversification des formes de pratique : pratique de loisir sur site et hors site, vol de distance, soaring1 en bord de mer, vol montagne ou vol "rando", voltige, vol à ski, speed riding, mini-voile, vol biplace, treuil.

    Le développement du vol libre témoigne depuis ses origines et son introduction en France, à partir de 1970, de particularismes liés à l'implantation géographique, la saisonnalité, la nécessité d'une grande implication physique et morale et souvent d'une "bi qualification".

    I - Présentation du secteur professionnel

    Aujourd'hui, la Fédération Française de Vol Libre regroupe plus de 30 000 licenciés, répartis dans 600 clubs, sur l'ensemble du territoire métropolitain et outre mer (Réunion, Nouvelle-Calédonie, etc.). Elle est structurée en comités départementaux et/ou régionaux.

    En forte évolution de 1974 à 2000, le nombre de pratiquants en parapente et deltaplane s'est stabilisé ensuite. De nouvelles disciplines ou formes de pratiques ont vu le jour ou rejoint la fédération délégataire : voltige, speedriding, kite-surf et cerf-volant. Si la pratique encadrée du vol libre sur les massifs montagneux français reste majoritaire, les régions de plaine et les falaises de bord de mer ne sont pas en reste. L'organisation de stages à l'étranger constitue aussi une vitrine et un moyen d'élargir la période d'activité professionnelle.

    Plus de 100 000 personnes découvrent l'activité chaque année au travers des vols en biplace, principalement sur les périodes de congés scolaires.

    Il existe un important potentiel de futurs adeptes pour ce sport, dans une pratique de loisirs aux formes diverses. Les publics jeunes sont très largement attirés par des pratiques sportives synonymes d'évasion et de liberté.

    Enfin, le parapente est proposé depuis 1996 au sein d'établissements scolaires du second degré et d'universités, le plus souvent en partenariat avec des structures affiliées à la fédération. 600 à 700 professionnels encadrent aujourd'hui les disciplines parapente et delta, au travers de 200 structures d'enseignement, ou entreprises individuelles, qui sont souvent à la recherche de renforts d'encadrement pendant le pic de sur-fréquentation estivale.

    Le développement du vol libre s'oriente ces dernières années autour de plusieurs axes :

    - la diversification vers des pratiques exigeantes techniquement et psychologiquement (voltige, speed riding, mini voile, voile montagne). A ce titre l'évolution du matériel accompagne la naissance et l'orientation de ces formes de pratique ;

    - on note également un retour aux tendances originelles du vol libre : matériel léger de mise en oeuvre facile, vol hors site, et pratique de loisir ;

    - l'ouverture vers le milieu scolaire conduit également à élargir les périodes d'accueil des publics au sein des structures d'enseignement. Les activités vol libre s'invitent dans le cadre de cours d'EPS ou de l'UNSS, d'option au baccalauréat, de classes transplantées du second degré.

    A terme, ces orientations doivent permettre de prolonger l'activité saisonnière vers une activité de 4 à 8 mois, voire pérenniser à l'année un certain nombre d'emplois.

    Le développement de ces activités induit pour les structures la nécessité de s'engager dans la prospection de nouveaux marchés, l'élaboration de nouveaux produits. Il est indispensable également d'encadrer le public local, et notamment les jeunes qui veulent poursuivre dans une pratique de loisir.

    L'apparition d'une spécialité "vol libre" du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport s'avère donc nécessaire pour favoriser une professionnalisation des acteurs de l'encadrement de ces activités.

    II- Description du métier

    Le Brevet Professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, spécialité "vol libre" est un diplôme de niveau IV.

    2.1 Appellation :

    Moniteur de vol libre, moniteur de deltaplane ou de parapente.

    2.2 Entreprises et structures employeurs :

    Le secteur est marqué par le travail indépendant et les micros entreprises. Certains de ces professionnels ont parfois le statut de salarié ou relèvent de la fonction publique territoriale.

    2.3 Publics concernés :

    Tous publics à partir de 14 ans (sauf publics à mobilité réduite).

    Jeunes de moins de 14 ans sous la responsabilité d'un professionnel de niveau supérieur.

    Tous publics en biplace (sauf public à mobilité réduite).

    2.4 Champ et nature des interventions

    Le moniteur réalise les interventions suivantes dans le support de sa mention :

    - il conçoit et met en œuvre des actions d'animation,

    d'initiation et de progression jusqu'à l'autonomie, en assurant la sécurité des pratiquants et des tiers,

    - il pratique le biplace pédagogique,

    - il accompagne les pratiquants dans la découverte et le respect du cadre de pratique du vol libre,

    - il participe au fonctionnement de la structure.

    2.5 Situations fonctionnelles

    Le métier est exercé par des femmes et des hommes, appartenant à des équipes restreintes. Fortement soumis aux contraintes météorologiques, il est marqué par une forte saisonnalité et une mobilité géographique, un travail intensif à horaire variable.

    L'emploi comme la structure sont parfois non pérennes.

    2.6 Autonomie et responsabilité

    Il est autonome dans ses actions pédagogiques qui s'inscrivent dans le projet de la structure.

    Il est responsable de la sécurité des pratiquants qu'il encadre et des tiers, de la gestion logistique de son activité et du respect du cadre de pratique de l'activité (réglementation, déontologie, environnement naturel).

    2.7 Evolution dans le poste et hors du poste

    L'entrée dans le métier est précédée d'une pratique personnelle du support de la mention jusqu'à un niveau de pilote confirmé et une expérience en compétition.

    L'évolution dans la carrière, dans les limites des cadres réglementaires, s'effectue souvent soit vers des fonctions de gestion d'école, d'encadrement de formes de pratiques différenciées, d'enseignement auprès de publics particuliers (jeunes de 12 à 14 ans, personnes à mobilité réduite...), d'intervention dans la formation, (accueil de stagiaires ou participation à des actions de formation), soit vers des fonctions d'entraîneur, voire vers la conduite de projets à caractère plus complexe.

    Ces compétences pourront, dans certains cas, être valorisées dans le cadre de diplômes de niveau supérieur.

    III - Fiche descriptive d'activités du titulaire

    3.1 - Il conçoit et met en œuvre des actions d'animation, d'initiation et de progression dans le support de la mention jusqu'à l'autonomie, en assurant la sécurité des pratiquants et des tiers

    Il organise sa pratique dans le cadre de séances, de stages, et de suivi de progression :

    - il prend en compte les participants selon leurs attentes et leurs niveaux ;

    -il prépare le matériel et les outils pédagogiques dont le biplace ;

    - il prévoit la logistique des déplacements ;

    - il actualise ses connaissances et son niveau technique.

    Il conduit une action éducative, de la découverte de l'activité jusqu'à l'autonomie :

    - il identifie les caractéristiques du public ;

    - il propose des situations pédagogiques respectant les étapes de la progression dans les quatre domaines de l'analyse, de la technique, du mental et du cadre de pratique ; il encadre un à plusieurs pratiquants ;

    - il met en œuvre des méthodes d'apprentissage ;

    - il transmet les connaissances théoriques nécessaires à la pratique ;

    - il collabore avec une équipe d'encadrement ;

    - il évalue son action pédagogique ;

    - il peut être amené à assister un professionnel de niveau supérieur dans l'encadrement de publics particuliers et de pratiques différenciées.

    Il met en œuvre les moyens permettant une pratique en sécurité :

    - il prend en compte la disponibilité physique et mentale des pratiquants ;

    - il repère dans l'environnement de pratique, les éléments pertinents de météorologie, l'aérologie, les particularités des sites utilisés ;

    - il veille au respect de la réglementation des espaces concernés ;

    - il s'assure de la fiabilité du matériel ;

    - il veille à assurer l'adéquation entre environnement, matériel et pratiquants ;

    - il identifie son propre niveau de vigilance du moment ;

    - il prévient les comportements à risque ;

    - il réagit en cas d'incident ou d'accident ;

    - il met en œuvre les procédures d'alerte et de secours.

    3.2 - Il pratique le vol biplace pédagogique dans le support de la mention

    Il organise sa pratique :

    - il entretient son niveau de pratique en biplace ;

    - il s'assure de la fiabilité du matériel de vol ;

    - il accueille le ou les pratiquants ;

    - il prend en compte les attentes, le gabarit et le niveau d'expérience des pratiquants ;

    - il choisit un site adapté ;

    - il organise la logistique.

    Il réalise les vols en biplace :

    - il repère dans l'environnement de pratique les éléments pertinents pour la réalisation des vols en sécurité ;

    - il présente le cadre et le déroulement de son intervention ;

    - il explicite les temps du vol et les conduites attendues du pratiquant ;

    - il assure le déroulement en sécurité des différentes phases d'un vol : décollage, vol, atterrissage ;

    - il dialogue pendant et après le vol avec le pratiquant ;

    - il propose une participation active au pratiquant dans la conduite du vol.

    3.3- Il accompagne les pratiquants dans la découverte et le respect du cadre de pratique du vol libre

    - il sensibilise le public aux nuisances possibles de la pratique sur l'environnement naturel et humain ;

    - il explicite les règles des espaces terrestre et aérien ;

    - il informe le public des exigences et des risques liés à la pratique.

    3.4- Il participe au fonctionnement de la structure

    - il accueille le public ;

    - il participe à la planification des actions de la structure ;

    - il participe aux tâches administratives de la structure ;

    - il participe à la gestion du matériel ;

    - il participe à la promotion de la structure ;

    - il participe à la gestion des sites ;

    - il peut être amené à participer à l'organisation du projet de la structure.

    (1) Ou vol "en dynamique", écoulement plus ou moins laminaire du vent ou de la brise rencontrant un relief.

    Annexe II (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...

    RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

    UC transversales

    UC 1 : Etre capable de communiquer dans les situations de la vie professionnelle

    OI 1.1 Etre capable de communiquer oralement avec ses interlocuteurs :
    OI 1.1.1 Etre capable d'entrer en relation avec un interlocuteur,
    OI 1.1.2 Etre capable de transmettre des informations,
    OI 1.1.3 Etre capable de prendre en compte l'expression des interlocuteurs,
    OI 1.1.4 Etre capable d'argumenter ses propos.
    OI 1.2 Etre capable de produire les différents écrits de la vie professionnelle :
    OI 1.2.1 EC de rédiger des écrits techniques, pédagogiques, et/ou administratifs,
    OI 1.2.2 EC de réaliser des documents élémentaires d'information et de communication.
    OI 1.3 Etre capable d'utiliser les technologies de l'information et de la communication dans les situations courantes de la vie professionnelle :
    OI 1.3.1 Etre capable d'utiliser les outils bureautiques,
    OI 1.3.2 Etre capable d'utiliser des supports multimédias,
    OI 1.3.3 Etre capable de communiquer à distance et en différé.
    OI 1.4 Etre capable de constituer une documentation sur un thème de la vie professionnelle
    OI 1.4.1 Etre capable d'exploiter différentes sources documentaires,
    OI 1.4.2 Etre capable d'organiser les informations recueillies,
    OI 1.4.3 Etre capable d'actualiser ces données documentaires.

    UC 2 : Etre capable de prendre en compte les caractéristiques des publics pour préparer une action éducative

    OI 2.1 Etre capable d'analyser les différents publics dans leur environnement :
    OI 2.1.1 EC d'identifier les différentes caractéristiques des publics,
    OI 2.1.2 EC d'analyser les potentialités des publics,
    OI 2.1.3 EC d'analyser les motivations des publics.
    OI.2.2 EC de choisir des démarches adaptées aux différents publics :
    OI 2.2.1 Etre capable de sélectionner des modes de relation adaptés aux publics,
    OI 2.2.2 Etre capable de prendre en compte les besoins particuliers de différents publics,
    OI 2.2.3 Etre capable de veiller à l'intégrité physique et morale des publics.

    UC 3 : Etre capable de préparer un projet ainsi que son évaluation

    OI 3.1 Etre capable d'identifier les ressources et les contraintes :
    OI 3.1.1 Etre capable de repérer les contraintes de l'environnement,
    OI 3.1.2 Etre capable d'identifier les ressources et les partenaires,
    OI 3.1.3 Etre capable d'appréhender les incidences du projet dans l'environnement.
    OI.3.2 Etre capable de définir les objectifs du projet d'animation :
    OI 3.2.1 Etre capable de situer le projet d'animation dans son environnement,
    OI 3.2.2 Etre capable de préciser la finalité,
    OI 3.2.3 Etre capable de décliner les objectifs.
    OI 3.3 Etre capable d'élaborer un plan d'action :
    OI 3.3.1 Etre capable d'organiser le déroulement général du projet,
    OI 3.3.2 Etre capable de planifier les étapes de réalisation,
    OI 3.3.3 Etre capable de vérifier la disponibilité des moyens nécessaires à la conduite du projet,
    OI 3.3.4 Etre capable de prévoir des solutions alternatives,
    OI 3.3.5 Etre capable de préparer la promotion du projet.
    OI 3.4 Etre capable de préparer l'évaluation du projet :
    OI 3.4.1 Etre capable de choisir des modalités et des outils d'évaluation,
    OI 3.4.2 Etre capable de se doter de repères et d'indicateurs opérationnels,
    OI 3.4.3 Etre capable de proposer une grille d'évaluation.

    UC 4 : Etre capable de participer au fonctionnement de la structure

    OI 4.1 Etre capable de contribuer au fonctionnement de la structure :
    OI 4.1.1 Etre capable d'identifier les rôles, statuts et fonctions de chacun,
    OI 4.1.2 Etre capable de s'intégrer à une équipe de travail,
    OI 4.1.3 Etre capable de participer à des réunions internes et externes,
    OI 4.1.4 Etre capable de respecter les obligations légales et de sécurité,
    OI 4.1.5 Etre capable de présenter le bilan de ses activités.
    OI 4.2 Etre capable de participer à l'organisation des activités de la structure :
    OI 4.2.1 Etre capable de contribuer à la programmation des activités,
    OI 4.2.2 Etre capable de gérer le matériel et l'utilisation des équipements,
    OI 4.2.3 Etre capable d'articuler son activité avec la vie de sa structure.

    UC de spécialités

    UC 5 : Etre capable de préparer une action d'animation en vol libre

    OI 5.1 : Etre capable d'analyser le contexte de l'action :
    OI 5.1.1 Etre capable d'identifier le type d'action,
    OI 5.1.2 Etre capable de prendre en compte les contraintes liées au milieu,
    OI 5.1.3 Etre capable d'évaluer les moyens matériels et humains nécessaires.
    OI 5.2 : Etre capable de prendre en compte les caractéristiques du public concerné :
    OI 5.2.1 Etre capable de situer son action par rapport aux motivations et attentes du public,
    OI 5.2.2 Etre capable d'identifier les caractéristiques à prendre en compte (âge, morphologie, niveau d'expérience),
    OI 5.2.3 Etre capable d'adapter le contenu de son action aux publics accueillis.
    OI 5.3 : Etre capable de préparer le matériel et les outils pédagogiques :
    OI 5.3.1 Etre capable de choisir le matériel adapté aux pratiquants,
    OI 5.3.2 Etre capable de détecter les défectuosités apparentes du matériel,
    OI 5.3.3 Etre capable de préparer le matériel pédagogique : radios, aile biplace, etc.,
    OI 5.3.4 Etre capable d'optimiser l'organisation des déplacements.
    OI 5.4 Etre capable d'organiser son action en tenant compte des règles et de la sécurité :
    OI 5.4.1 Etre capable de prendre en compte les règles du cadre de pratique,
    OI 5.4.2 Etre capable de choisir un site de pratique adapté à la séance,
    OI 5.4.3 Etre capable de prévoir la possibilité d'intervention des secours.

    UC 6 : Etre capable d'encadrer un groupe dans le cadre d'une action d'animation en vol libre

    OI 6.1 Etre capable de favoriser l'autonomie des pratiquants :
    OI 6.1.1 Etre capable de créer les situations permettant la participation individuelle et collective,
    OI 6.1.2 Etre capable de favoriser l'entraide au sein du groupe,
    OI 6.1.3 Etre capable de mettre en place des situations privilégiant l'apprentissage d'une sécurité active,
    OI 6.1.4 Etre capable de permettre aux pratiquants de s'auto évaluer.
    OI 6.2 Etre capable de prévenir les comportements à risques :
    OI 6.2.1 Etre capable d'expliciter les règles de fonctionnement de la séance,
    OI 6.2.2 Etre capable de faire partager les règles de sécurité individuelles et collectives,
    OI 6.2.3 Etre capable d'évaluer le comportement des pratiquants en situation,
    OI 6.2.4 Etre capable de faire preuve d'autorité pour faire respecter la sécurité des pratiquants,
    OI 6.2.5 Etre capable de réagir en cas d'incident ou d'accident.
    OI 6.3 Etre capable d'agir en cas de maltraitance et de situation conflictuelle :
    OI 6.3.1 Etre capable de prévenir les incivilités,
    OI 6.3.2 Etre capable de repérer les cas de maltraitance de mineurs et d'agir en conséquence,
    OI 6.3.3 Etre capable de favoriser l'écoute et le respect de soi et des autres.

    UC 7 : Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires à la conduite d'une action d'animation en vol libre

    OI 7.1 Etre capable de mobiliser des connaissances liées à la sécurité dans la pratique :
    OI 7.1.1 Etre capable d'identifier les éléments météorologiques, aérologiques et topographiques d'un secteur de pratique,
    OI 7.1.2 Etre capable d'anticiper l'évolution des conditions sur un site,
    OI 7.1.3 Etre capable d'expliquer les principes aérodynamiques et mécaniques du pilotage d'une aile,
    OI 7.1.4 Etre capable de prendre en compte les caractéristiques du matériel,
    OI 7.1.5 Etre capable de diagnostiquer l'état du matériel.
    OI 7.2 Etre capable de mobiliser des connaissances liées aux règles :
    OI 7.2.1 Etre capable d'expliquer les contraintes réglementaires d'utilisation des milieux terrestre et aérien,
    OI 7.2.2 Etre capable mobiliser les connaissances réglementaires liées à l'encadrement des activités en vol libre,
    OI 7.2.3.Etre capable de suivre les règles spécifiques locales d'usage d'un site particulier.
    OI 7.3 Etre capable de mobiliser des connaissances liées à l'analyse de l'activité du pratiquant :
    OI 7.3.1 Etre capable d'expliciter les étapes de la progression dans les quatre domaines (analyse, technique, mental
    et cadre de pratique),
    OI 7.3.2 Etre capable d'évaluer les capacités motrices des pratiquants,
    OI 7.3.3 Etre capable d'identifier le niveau de disponibilité physique et mentale des pratiquants.

    UC de mention (parapente ou deltaplane)

    UC 8 : Etre capable de conduire une action éducative en parapente/deltaplane

    OI 8.1 Etre capable d'encadrer la pratique de la découverte de l'activité jusqu'à l'autonomie :
    OI 8.1.1 Etre capable d'organiser l'espace de pratique pour optimiser les temps d'activité,
    OI 8.1.2 Etre capable d'évaluer le niveau des pratiquants en situation,
    OI 8.1.3 Etre capable d'assurer l'adéquation entre environnement, matériel et pratiquants,
    OI 8.1.4 Etre capable de mettre en place des situations pédagogiques respectant les étapes de progression,
    OI 8.1.5 Etre capable de mettre en oeuvre différentes méthodes d'apprentissage,
    OI 8.1.6 Etre capable de rester attentif à l'état mental des pratiquants,
    OI 8.1.7 Etre capable de transmettre les connaissances nécessaires à la pratique,
    OI 8.1.8 Etre capable d'utiliser différents outils pédagogiques dont le biplace.
    OI 8.2 Etre capable de faire découvrir le cadre de pratique :
    OI 8.2.1 Etre capable d'expliquer les règles de l'activité et les contraintes de sécurité,
    OI 8.2.2 Etre capable de faire prendre en compte au pratiquant les règles des espaces terrestre et aérien,
    OI 8.2.3 Etre capable de sensibiliser les pratiquants aux nuisances possibles de la pratique sur l'environnement naturel,
    OI 8.2.4 Etre capable de présenter les exigences et les risques liés à la pratique.
    OI 8 3 Etre capable d'évaluer son action :
    OI 8.3.1 Etre capable d'identifier son propre niveau de vigilance du moment,
    OI 8.3.2 Etre capable d'adapter les situations d'apprentissage aux réalisations des pratiquants,
    OI 8.3.3 Etre capable d'adapter la situation aux évolutions de l'environnement,
    OI 8.3.4 Etre capable d'évaluer les progrès des pratiquants à l'issue de la séance,
    OI 8.3.5 Etre capable d'expliciter ses choix techniques et pédagogiques.

    UC 9 : Etre capable de maîtriser les techniques nécessaires à la mise en œuvre d'une action éducative en parapente/deltaplane

    OI 9.1 Etre capable de faire preuve de maîtrise technique :
    OI 9.1.1 Etre capable de réaliser des prestations techniques,
    OI 9.1.2 Etre capable d'intervenir en vol auprès des pratiquants,
    OI 9.1.3 Etre capable de réaliser des vols en biplace.
    OI 9 2 Etre capable d'expliciter les différentes techniques :
    OI 9.2.1 Etre capable d'analyser les gestes des pratiquants,
    OI 9.2.2 Etre capable d'identifier l'origine des erreurs techniques des pratiquants,
    OI 9.2.3 Etre capable de démontrer les différentes techniques déclinées dans la progression.
    OI 9.3 Etre capable de maîtriser les techniques professionnelles :
    OI 9.3.1 Etre capable d'optimiser l'utilisation de la radio,
    OI 9.3.2 Etre capable de maîtriser l'utilisation du biplace,
    OI 9.3.3 Etre capable d'identifier les signes de vieillissement du matériel,
    OI 9.3.4 Etre capable de collaborer avec un second encadrant,
    OI 9.3.5 Etre capable de mettre en œuvre les actions de secours,
    OI 9.3.6 Etre capable de suivre les évolutions de la pratique.

    UC d'adaptation

    UC 10 : UC d'adaptation à l'emploi et au contexte particulier

    Annexe III (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...

    EXIGENCES PRÉALABLES À L'ENTRÉE EN FORMATION

    Les exigences préalables requises pour accéder à la formation, prévues au troisième alinéa de l'article 5 du présent arrêté sont les suivantes :

    - être capable de justifier d'un niveau de pilote dans l'activité constitutive de la mention (deltaplane ou parapente) de niveau V dans la nomenclature de la Fédération aéronautique internationale (FAI),

    - être capable de justifier d'un niveau de performance dans l'activité constitutive de la mention.

    Il est procédé à la vérification de ces exigences préalables au moyen de la production d'une attestation délivrée par le directeur technique national du vol libre. Cette attestation certifie la participation, au cours des trois dernières années, et dans l'activité constitutive de la mention, à trois manches de compétition figurant dans un calendrier national, avec un résultat, pour chacune, dans la première moitié du classement.

    Dispenses :

    Sont dispensés de la vérification de ces exigences les candidats pouvant justifier, dans la limite des trois dernières années :
    Pour la mention parapente :
    - d'un classement en compétition de niveau "Elite" ; ou
    - d'un classement dans la première moitié d'un championnat national ; ou
    - d'un classement, à la date de clôture de la saison régulière, "dans le premier quart du classement général officiel, toutes catégories" de la coupe fédérale de distance (CFD).
    Pour la mention deltaplane :
    - d'un classement dans la première moitié d'un championnat national ; ou
    - d'un classement, à la date de clôture de la saison régulière, dans le premier quart du "classement open individuel", de la coupe fédérale de distance (CFD).

    Annexe IV (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...

    EXIGENCES PRÉALABLES À LA MISE EN SITUATION PÉDAGOGIQUE

    Capacités professionnelles :

    - être capable d'identifier dans l'environnement les éléments pertinents pour une pratique en sécurité (météorologie, aérologie, particularité des sites et réglementation spécifique) ;

    - être capable de présenter les caractéristiques du matériel ;

    - être capable de réaliser des vols en biplace ;

    - être capable d'animer une séance de découverte de l'activité ;

    - être capable d'utiliser les outils pédagogiques de guidage ;

    - être capable de réagir en cas de mise en jeu de la sécurité des pratiquants.

    L'acquisition de ces capacités est attestée par le responsable de l'organisme de formation ; elles figurent dans le livret de formation.

    Annexe V (abrogé au 31 décembre 2018) En savoir plus sur cet article...

    MODALITÉS PARTICULIÈRES DE VALIDATION DES ACQUIS DE L'EXPÉRIENCE EN VUE DE L'OBTENTION D'UN DIPLÔME PERMETTANT L'ENSEIGNEMENT, L'ANIMATION OU L'ENCADREMENT D'UNE ACTIVITÉ S'EXERÇANT DANS UN ENVIRONNEMENT SPÉCIFIQUE

    Exigences techniques préalables

    Le candidat demandant une validation des acquis de l'expérience en vue de l'obtention du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, spécialité "vol libre" mention "deltaplane" ou mention "parapente" doit satisfaire aux exigences techniques préalables à l'entrée en formation telles qu'elles sont mentionnées à l'annexe III du présent arrêté ou justifier des dispenses prévues par cette même annexe.

    Mise en situation professionnelle

    Cette mise en situation professionnelle reconstituée consiste en :

    1) une étude de cas visant à évaluer l'aptitude du candidat à encadrer en sécurité

    et

    2) la réalisation d'un vol biplace.

    Est dispensé de cette deuxième épreuve le titulaire :

    - de l'attestation de qualification et d'aptitude délivrée pour l'encadrement du biplace, en application de l'arrêté du 10 novembre 1998 relatif aux conditions de délivrance de l'attestation de qualification et d'aptitude à l'encadrement professionnel du vol libre ;

    - ou de la qualification biplace, deltaplane ou parapente (suivant la mention), délivrée par la Fédération française de vol libre,

    - ou de la qualification moniteur biplace parapente (pour la spécialité parapente), en cours de validité, délivrée par la Fédération française de parachutisme,

    Le candidat qui a subi cette mise en situation avec succès obtient de droit la validation de l'unité capitalisable 9 "être capable de maîtriser les techniques nécessaires à la mise en oeuvre d'une action éducative en parapente ou deltaplane".

Fait à Paris, le 27 décembre 2007.

Pour la ministre et par délégation :
La sous-directrice de l'emploi
et des formations,
A. Beunardeau