Arrêté du 6 août 2004 relatif au titre professionnel de monteur(se) truquiste, option trucages évolués, option monteur(se) graphiste

JORF n°190 du 17 août 2004 page 14675
texte n° 17




Arrêté du 6 août 2004 relatif au titre professionnel de monteur(se) truquiste, option trucages évolués, option monteur(se) graphiste

NOR: SOCF0411630A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2004/8/6/SOCF0411630A/jo/texte


Le ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale,
Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;
Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;
Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel de monteur(se) truquiste, option trucages évolués, option monteur(se) graphiste ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de monteur(se) truquiste, option trucages évolués, option monteur(se) graphiste ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative gestion et traitement de l'information du 23 juin 2004,
Arrête :

Article 1


Le titre professionnel de monteur(se) truquiste, option trucages évolués, option monteur(se) graphiste, est créé.
Il est délivré dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.
Il est classé au niveau III de la nomenclature des niveaux de formation, telle que définie à l'article 2 du décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 susvisé et dans le domaine d'activité 323 t (code NSF).
Il sera réexaminé par la commission professionnelle consultative compétente dans un délai de trois ans.

Article 2


Le référentiel d'emploi, d'activités, compétences et le référentiel de certification du titre professionnel de monteur(se) truquiste, option trucages évolués, option monteur(se) graphiste, sont disponibles dans tout centre AFPA ou centre agréé.

Article 3


Le titre professionnel de monteur(se) truquiste, option trucages évolués, option monteur(se) graphiste, est composé de trois unités constitutives communes aux deux options dont la liste suit :
1. Configurer un système de montage non linéaire pour l'acquisition, la gestion, le montage et la sauvegarde des médias ;
2. Réaliser différents types de montage ;
3. Corriger et retoucher des séquences vidéo et exécuter des montages trucages simples,
et, au choix des unités constitutives, de l'une des options suivantes :
- soit l'option « trucages évolués » composée de l'unité constitutive suivante :
1. Exécuter des montages trucages évolués ;
- soit l'option « monteur(se) graphiste » composée de l'unité constitutive suivante :
1. Exécuter des travaux graphiques destinés aux montages vidéo.
Les unités peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.

Article 4


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.

Article 5


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que son annexe au Journal officiel de la République française.

Annexe


A N N E X E


INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES
Intitulé :
Titre professionnel : monteur(se) truquiste, option trucages évolués, option monteur(se) graphiste.
Niveau : III.
Code NSF : 323 t.


Résumé du référentiel d'emploi


Le (la) monteur(se) truquiste sur système de montage non linéaire assure seul(e) ou en équipe, et/ou sous la responsabilité d'un réalisateur, « le montage et s'il y a lieu » les trucages d'un projet audiovisuel. Son travail s'insère dans le processus de production d'un produit audiovisuel donc en aval de la phase « prises de vue/tournage » et en amont de la post-production sonore et de la diffusion/exploitation du produit.
Garant(e) de la bonne exécution technique du projet lors du montage, de l'acquisition de tous les éléments nécessaires pour effectuer ce travail, jusqu'à la sortie finale du projet monté et de la sauvegarde des éléments de travail, il (elle) est également responsable de la bonne conduite du projet en coopération avec le responsable de la production et de la qualité technique des séquences montées.
L'option « trucages évolués » intègre la réalisation de trucages complexes. Le (la) monteur(se) ajoute et configure plusieurs pistes vidéo et couches d'image à la piste vidéo qui sert de support, paramètre leurs comportements ou aspects et installe et gère des effets dynamiques. Enfin, suivant le progiciel utilisé, il (elle) configure des trucages par groupes d'effets imbriqués ou synchronisés.
L'option « monteur(se) graphiste » intègre la création graphique destinée à la vidéo graphiste. Le (la) monteur(se) crée des éléments graphiques qui seront appliqués à des plans ou séquences vidéo. Ces créations peuvent être fixes ou animées, et en général en deux dimensions. Il (elle) crée également des textes typographiques évolués fixes ou animés, en deux ou trois dimensions. Ces travaux se font souvent à l'aide d'outils de création dédiés (logiciels spécifiques).


Capacités attestées
et descriptif des composantes de la certification
1. Configurer un système de montage non linéaire pour l'acquisition,
la gestion, le montage et la sauvegarde des médias


Configurer les progiciels utilisés.
Installer et configurer les périphériques de contrôle, d'acquisition, de sortie, de stockage, de sauvegarde et de mise en microréseau.
Numériser, enregistrer, gérer et sauvegarder tous les éléments d'un projet de montage.


2. Réaliser différents types de montage


Créer et ajuster des enchaînements de plans avec différents types de raccords en « coupe franche » (cut).
Créer et ajuster des enchaînements de plans avec différents types de raccords à effets simples.
Créer et structurer un montage à l'aide de séquences montées (récit, rythme).


3. Corriger et retoucher des séquences vidéo
et exécuter des montages-trucages simples


Corriger après numérisation les défauts visuels techniques des plans à monter.
Corriger ou modifier la colorimétrie d'un fichier vidéo ou de l'ensemble d'un montage (étalonnage d'égalisation).
Modifier partiellement un ou plusieurs plans en cachant ou modifiant une partie de l'image (rotoscopie, rognage, « motion tracking »...).
Importer, traiter et ajouter des éléments typographiques fixes ou animés à la piste vidéo montée,
et, au choix des unités constitutives, de l'une des options suivantes :
- soit l'option « trucages évolués » composée de l'unité constitutive suivante :
1. Exécuter des montages trucages évolués ;
Ajouter et configurer plusieurs couches ou pistes supplémentaires (image, vidéo) ;
Installer et gérer des effets dynamiques par images-clé ;
Configurer des trucages par groupes d'effets imbriqués ou synchronisés ;
- soit l'option « monteur(se) graphiste » composée de l'unité constitutive suivante :
1. Exécuter des travaux graphiques destinés aux montages vidéo ;
Créer des éléments graphiques fixes ou animés, en deux ou trois dimensions, destinés à être appliqués à des séquences vidéo ;
Créer des textes typographiques évolués, fixes ou animés, à l'aide d'un outil de création dédié ;
Ajouter et configurer plusieurs couches ou pistes supplémentaires (image, vidéo).


Secteurs d'activités ou types d'emploi accessibles
par le détenteur du titre


Cet emploi s'exerce dans le contexte de projets émanant :
- d'une société de post-production ;
- d'un service audiovisuel d'une entreprise privée ou publique ;
- d'une chaîne de télévision publique ou privée, nationale, régionale ou locale.
Code ROME :
21227 - Professionnel(le) du montage de l'image et du son.
Réglementation de l'activité :
Néant.
Autorité responsable de la certification :
Ministère chargé de l'emploi.
Bases légales et réglementaires :
Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;
Décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 ;
Arrêté du 25 novembre 2002.


Fait à Paris, le 6 août 2004.

Pour le ministre et par délégation :


Par empêchement de la déléguée générale

à l'emploi et à la formation professionnelle :

Le directeur, délégué adjoint,

S. Clement