Liste des immeubles protégés au titre de la législation sur les monuments historiques au cours de l'année 2002

JORF n°70 du 23 mars 2003 page 5243
texte n° 17




Liste des immeubles protégés au titre de la législation sur les monuments historiques au cours de l'année 2002

NOR: MCCE0300235K
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/liste/2003/3/23/MCCE0300235K/jo/texte


Ain


Meillonas. - Eglise Saint-Oyen, en totalité (cad. F 117) : classement par arrêté du 7 novembre 2002.


Aisne


Blérancourt. - Château de Blérancourt, ancien château des ducs de Gesvres, actuellement musée national de la coopération franco-américaine : le pont, les douves et la terrasse du château, les murs de clôture des jardins qui entourent le château, les ruines des communs et les sols archéologiques (cad. A 495, 497 à 500, 502, 505, 506, 508, 509, 515, 518, 521, 522, 527, 528, 530, 531, 534, 535, 539, 545, 549 à 552, 554 à 556, 558, 559, 564, 1398, 1399, 1900, 1901) : inscription par arrêté du 28 septembre 2001, modifiée par arrêté du 1er février 2002.
Fourdrain. - Prieuré de Saint-Lambert : l'ensemble du site du prieuré en totalité, son ensemble fortifié avec ses fossés et ses berges, ainsi que tous les bâtiments du prieuré qu'il abrite (à l'exception de ceux déjà inscrits) (cad. AI 130 à 132) : inscription par arrêté du 2 avril 2002.
Guise. - Hôtel Warnet, Armes (place d') 113, 123 : la totalité des bâtiments, ainsi que la cour et son mur d'enceinte, composant l'hôtel (cad. AB 300 à 302) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.
Margival. - Ferme de Montgarny : la ferme en totalité, y compris la cour comprenant le pédiluve et l'ancienne fumière, ainsi que les façades et toitures des maisons ouvrières, des logements du contremaître et du régisseur (cad. ZD 4 a) : inscription par arrêté du 2 avril 2002.
Paars. - Domaine du château : les communs comprenant la basse-cour avec son mur et sa grille de clôture, les façades et toitures des bâtiments formant le colombier, la grange, la remise, l'écurie et la maison dite « du jardinier » ; le portail d'entrée avec sa grille, sa demi-lune et ses chasse-roues, ainsi que le mur de clôture ; le jardin (cad. B4 761 à 774) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.
Pont-Saint-Mard. - Château : le parc, le jardin et les murs de clôture (cad. B2 438, 440 à 444, 1543) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.


Allier


Bellenaves. - Château de Bellenaves : le château en totalité, y compris son enceinte, son parc avec son mur de clôture, son portail, ses pavillons de gardien, ses communs avec ses éléments sculptés (chien, armoiries), son canal et toutes les pièces intérieures avec leurs décors (boiseries, stucs, cheminées, peintures) comprenant notamment le grand escalier avec sa rampe en fer forgé, la cuisine, la grande salle du donjon, la bibliothèque, la salle d'archives avec sa porte blindée, la salle à manger, le grand salon, le salon aux saisons, la salle médiévale, la chambre de la tour, la galerie centrale, la chambre troubadour à alcôve, la chambre des filles (cad. AV 7, 12 à 14, 18, 190) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Chemilly. - Domaine des Girodeaux : le domaine en totalité, y compris la chapelle, le logis avec ses décors intérieurs, la grange-étable, le pigeonnier-porche et les jardins (cad. A 237, 238) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Saint-Gérand-de-Vaux. - Château des Guichardots : le château en totalité, y compris ses décors intérieurs (vestibule avec son vitrail, salle à manger, grand salon, billard, cabinet avec son plafond peint, chambres) (cad. G 192) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Vichy. - Temple protestant, Docteur-Max-Durand-Fardel (rue du) 10 : le temple en totalité, y compris ses décors intérieurs (cad. AZ 12) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Vieure. - Château de la Salle : le château en totalité, y compris son parc avec ses clôtures et portails, ses communs et pavillons, ainsi que ses intérieurs avec leurs décors (ancienne et nouvelle chapelles, escaliers, cuisine, latrines, grand salon, chambres) (cad. A 147, 148, 207, 208) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.


Alpes-de-Haute-Provence


Barcelonnette. - Villa Bleue, Porfirio-Diaz (avenue) 1 ; Berwick (avenue de) : la villa en totalité ainsi que le parc, les portails, la clôture sur mur-bahut et les façades et toiture de la maison fermière qui l'accompagne (cad. AD 369) : inscription par arrêté du 9 juillet 2002.


Alpes-Maritimes


Nice. - Gare du Sud, Général-de-Gaulle (place du) : le bâtiment des voyageurs constituant la façade de l'ancienne gare (cad. LT 433) : inscription par arrêté du 23 septembre 2002.


Ardennes


Marcq. - Château de Marcq dit « château Mercier » : le corps de logis en totalité ; le passage entre cour et jardin au nord du logis ; le passage avec porte charretière et porte piétonne, au centre de l'aile d'entrée ; le mur de clôture au sud, est et nord entourant le jardin (cad. AB 66, 67) : inscription par arrêté du 25 février 2002.


Aube


Montreuil-sur-Barse. - Eglise Saint-Gilles, en totalité (cad. AB 57) : classement par arrêté du 14 novembre 2002.


Aude


Carcassonne. - Théâtre municipal, Courtejaire (rue), en totalité (cad. BM 326) : inscription par arrêté du 2 juillet 2002.
Caunes-Minervois. - Ancienne abbaye : les bâtiments de l'ancienne abbaye en totalité, à savoir : le cloître avec son sol médiéval, les bâtiments bordant le cloître à l'ouest et à l'est, le grand corps du xviie siècle au sud, l'ancien logis abbatial, les vestiges du mur de clôture, y compris la poterne au nord du logis (cad. D 490 à 493, 1901, 2487, 2488, 2508, 2561 : bâtiments conventuels ; D 472, 479, 480, 2373 : logis abbatial ; D 475 : poterne ; D 499, 2091 : mur de clôture) : inscription par arrêté du 25 octobre 2002.
Narbonne. - Palais des sports, des arts et du travail, Frédéric-Mistral (boulevard), en totalité (cad. BH 22) : inscription par arrêté du 11 juillet 2002.


Aveyron


Aubin. - Ecole Jules-Ferry du Gua : les façades et les toitures de l'école, avec ses murs de clôture et de soutènement, ses escaliers et ses portails (cad. BM 353) : inscription par arrêté du 5 juin 2002.
Conques. - Ancienne abbaye Sainte-Foy : l'aire du cloître avec son bassin en serpentine et les bâtiments qui l'entourent : réfectoire et bâtiment du Trésor (cad. AB 412, 413, 262) : classement par arrêté du 22 novembre 2002.
Mayran. - Ancienne grange monastique de Ruffepeyre, en totalité, y compris le bâtiment annexe, la cour et le puits (cad. I 19) : inscription par arrêté du 18 février 2002.


Bouches-du-Rhône


Aix-en-Provence. - Logis du Bras d'Or ou maison de Darius Milhaud, Barthélémy-Niollon (place) 2 ; Joseph-Villevielle (rue) 2 : la maison en totalité (cad. AN 13) : inscription par arrêté du 28 novembre 2002.
Marseille. - Marégraphe, Président-John-Fitzgerald-Kennedy (corniche) 174 : ensemble immobilier du marégraphe, avec l'appareil et les installations techniques (cad. E 5, quartier d'Endoume ; domaine public maritime naturel) : classement par arrêté du 28 octobre 2002.
Phare du Planier : le phare et ses annexes, à l'exception des dispositifs techniques (cad. B 4, quartier les Iles) : inscription par arrêté du 2 septembre 2002.
Tarascon. - Casernes Kilmaine dénommées aussi le quartier Kilmaine ou les casernes, Jules-Ferry (boulevard) : l'ensemble des casernes, à savoir : les façades et les toitures de l'ensemble des bâtiments ; les murs de clôture, les cours et les espaces libres et plantés ; ainsi que la totalité des intérieurs du quartier ancien et l'intérieur du manège principal (cad. L. 1627) : inscription par arrêté du 28 novembre 2002.


Calvados


Caen. - Hôtel de Blangy, Engannerie (rue de l') 9 : les façades et les toitures ; l'escalier avec sa cage ; les deux salons du premier étage avec leur décor (cad. KS 65) : inscription par arrêté du 29 août 2002.
Monastère de la Visitation, Abbatiale (rue de l') 3 : la chapelle, à l'exception du choeur des religieuses (cad. KZ 70) : inscription par arrêté du 19 novembre 2002.


Cantal


Allanche. - Eglise Saint-Jean-Baptiste, en totalité (cad. AC 87) : classement par arrêté du 17 octobre 2002.
Anglards-de-Salers. - Château de Longevergne : le château, en totalité, y compris ses intérieurs avec leurs décors de lambris, cheminées, stucs comprenant notamment le salon, la salle à manger, la bibliothèque et les chambres (cad. ZL 71, 72) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.
Auzers. - Château d'Auzers : les décors intérieurs comprenant notamment les escaliers ; au sous-sol, l'ancienne cuisine, la salle d'armes, l'oratoire ; au rez-de-chaussée, la bibliothèque, le salon rouge, le grand salon, la petite bibliothèque verte, la chambre Empire, la chambre verte, la chambre rose ; au premier étage, le corridor, la chambre bleue, la chambre polonaise, la chambre à niche, la chambre aux oiseaux, la chambre bleue ; ainsi que les bâtiments de communs et les jardins (cad. C 64 à 70 ; ZP 62) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Bassignac. - Maison du prieuré de Vendes, en totalité, y compris ses aménagements et décors intérieurs : salle commune avec son pavement, sa cheminée, son potager et sa souillarde, escaliers, chambres avec leurs lambris (cad. B 875) : inscription du 12 février 2002.
Cassaniouze. - Eglise Notre-Dame de la Purification : le clocher (cad. AC 79) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Dienne. - Château de la Cheyrelle, en totalité, y compris le pavillon du gardien, le jardin avec ses aménagements (clôtures, mur de soutènement, bancs) et les pièces suivantes avec leur décor : cuisine, salle à manger, salon et petit bureau de la tour nord-ouest, situés à l'étage de soubassement ; hall et vestibule d'entrée, cabinet de toilette de la tour ouest, situés au rez-de-cour ; chambre sud, cabinet de toilette de la tour nord-ouest, et les chambres du premier étage (couloir, portes, lits) (cad. AS 151 à 155, 160, 254) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Montvert. - Domaine de Dilhac, en totalité, comprenant la maison de maître avec ses cheminées et boiseries (salle, cuisine, escalier, chambres), les logis de ferme, la grange-étable et la fourniole (cad. B 264, 266, 267, 297) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.
Omps. - Château de La Plaze, en totalité, y compris ses décors intérieurs avec notamment : rez-de-chaussée : escalier, vestibule, salon, salle à manger, cuisine ; premier étage : salon de musique, chambre à la rose, chambre aux palmes, chambre aux carquois, chambre aux guirlandes, chambre aux paysages, chambre aux lauriers, chambre aux paniers ; deuxième étage : grenier, lits de domestiques ; ainsi que la grange et les jardins avec leurs terrasses (cad. A 432 à 434, 726, 738, 740) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Saint-Bonnet-de-Salers. - Château fort de Leybros, en totalité, avec toutes les pièces et leur décor, comprenant notamment plusieurs cheminées monumentales (cad. C 235) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Saint-Flour. - Hôtel de Montchauvel, Sorel (rue) 26-28 : l'hôtel en totalité, y compris ses intérieurs (escalier à balustres, salles du rez-de-chaussée et du premier étage, avec leurs décors de boiseries, cheminées et stucs) et les communs (pavillon du gardien, écuries) (cad. AR. 413, 426) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.
Saint-Just. - Ferme d'Estremiac : la ferme en totalité, comprenant le logis avec ses cheminées, lits clos, boiseries, potager, souillarde, les granges-étables avec leurs stabulations, la maison du fermier avec son four, la porcherie, ainsi que la cour avec ses clôtures et sa croix (cad. B 196, 197) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.
Salins. - Château de Mazerolles : le château, en totalité, y compris ses décors intérieurs (salle à manger, salon de Triton, chapelle, salles du donjon, chambre bleue, chambre jaune à alcôve) ainsi que ses communs, son pigeonnier, et son jardin avec ses terrasses (cad. A 349, 387, 388, 393) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.
Tournemire. - Château d'Anjony : l'aile du xviiie siècle avec ses pièces et leurs décors, les bâtiments de communs, les jardins avec leurs terrasses et les vestiges du château (à l'exclusion du donjon classé) (cad. B 4 à 9) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Vic-sur-Cère. - Château de Comblat : le château en totalité, y compris ses intérieurs avec leurs décors (cheminées monumentales, lambris, cheminées du xviiie siècle avec leurs trumeaux peints) comprenant notamment l'ancienne cuisine (rez-de-chaussée du donjon), la salle d'archive (dernier niveau de la tour nord), le vestibule d'entrée et son escalier, les chambres du premier étage, ainsi que l'ensemble des dépendances comprenant le pavillon de jardin avec son décor peint, les communs, la chapelle, et les jardins avec leurs terrasses, bassin et fontaine (cad. AP 140 à 142, 279) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.
Ydes. - Château de Trancis : le château, en totalité, y compris ses décors intérieurs (vestibule, escaliers, bibliothèque, salle du jardin, salle à manger, salon, chambres) et son jardin avec ses terrasses et sa fabrique (cad. ZH 60, 97) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.


Charente


Alloue. - Logis de la Vergne, maison de Maria Casarès, en totalité (cad. E 619) : inscription par arrêté du 12 décembre 2002.
Bessac. - Moulin à vent de La Paille, en totalité (cad. A 754, 832) : inscription par arrêté du 12 décembre 2002.
Chalais. - Château : l'ensemble des bâtiments bâtis (logis, pavillon, châtelet, enceinte, communs) constituant le château, en totalité, y compris son décor intérieur, ainsi que le sol des parcelles, pouvant contenir des vestiges archéologiques (cad. C 54 à 56) : inscription par arrêté du 4 septembre 2002.
Confolens. - Ancien abattoir, actuellement ateliers municipaux : les façades et toitures de la halle des ateliers communaux (cad. AL. 136) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Nanteuil-en-Vallée. - Manoir d'Aizecq : le pigeonnier en totalité (cad. AL. 62) : inscription par arrêté du 30 décembre 2002.
Pleuville. - Château de Gorce : le châtelet d'entrée en totalité, y compris sa passerelle d'accès, les façades et toitures du logis y compris la tour en ruine, ainsi que les façades et toitures des deux ailes des communs (cad. H 327) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.


Charente-Maritime


Ars-en-Ré. - Batterie Kora-Karola : la batterie avec tous ses ouvrages (cad. AE 39, 41, 42, 44) : inscription par arrêté du 24 juillet 2002.
Fontaines-d'Ozillac. - Eglise Saint-Martin, en totalité (cad. AC 19) : classement par arrêté du 30 juillet 2002.
Fouras. - Fort Lapointe ou fort Vasou, en totalité (cad. F 45 à 48) : inscription par arrêté du 8 février 2002.
Mathes (Les). - Batterie Rest Adler Cosel (le Requin) : la batterie avec tous ses ouvrages (cad. B 4733, 4822 à 4828, 4842) : inscription par arrêté du 24 juillet 2002.
Batterie Wesel Flakberg : la batterie avec tous ses ouvrages (cad. B 4804 à 4813) : inscription par arrêté du 24 juillet 2002.
Mirambeau. - Eglise Saint-Martin du Petit-Niort, Saint-Martin (place), en totalité (cad. AH 70) : classement par arrêté du 4 juin 2002.
Nieul-le-Virouil. - Eglise Saint-Sévérin, Eglise (place de l'), en totalité (cad. AK 169) : classement par arrêté du 30 juillet 2002.
Rochelle (La). - Ancien hôtel du Commerce, Verdun (place de) 10, 12 : pour l'hôtel sis au n° 10, place de Verdun : la façade sud donnant rue Rambaud (n°s 9-11), les toitures et l'escalier ; pour l'hôtel sis au n° 12, place de Verdun : la façade nord donnant place de Verdun, les toitures ainsi que l'escalier (cad. AD 98) : inscription par arrêté du 12 décembre 2002.
Eglise Saint-André et Sainte-Jeanne-d'Arc de Fétilly : l'église en totalité, y compris son décor (cad. CH 345) : inscription par arrêté du 27 février 2002.
Groupe scolaire Paul-Doumer, Gaston-Périer (rue) 19 : l'ensemble des bâtiments constituant le groupe scolaire, en totalité (cad. CS 184) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Groupe scolaire Pierre-Loti, Pierre-Loti (avenue) 20 : tous les bâtiments (y compris le blockhaus) constituant le groupe scolaire, en totalité (cad. AT 6) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Le slipway situé sur le côté sud du bassin à flot extérieur du port de La Rochelle, les éléments bâtis correspondant aux parcelles EH Dpa 47, Dpd 47 et les éléments non bâtis n'étant pas cadastrés : classement par arrêté du 13 décembre 2002.
Royan. - Centre protestant, Aunis (rue) ; Alsace-Lorraine (à l'angle de la rue) : le centre protestant en totalité, comprenant le temple, le parvis, la salle des fêtes, le logement du gardien et le presbytère (cad. AH 450) : inscription par arrêté du 4 septembre 2002.
Le marché en totalité (cad. AK 546) : classement par arrêté du 14 juin 2002.
Villa Hélianthe, Grandière (boulevard de la) 38 : les façades et toitures (cad. AL 586) : inscription par arrêté du 28 mai 2002.
Villa Ombre Blanche, Frédéric-Garnier (boulevard) 70 : les façades et les toitures (cad. AN 497) : inscription par arrêté du 27 février 2002.
Saint-Georges-des-Coteaux. - Château de Romefort : la chapelle sur porche (cad. ZC 104, 105) : classement par arrêté du 11 décembre 2002.
Saint-Martin-de-Ré. - Maison à pan-de-bois dite de la Vinatrie, Mérindot (rue) 15 : la maison en totalité (cad. AE 217) : inscription par arrêté du 15 janvier 2002.
Saint-Thomas-de-Conac. - L'église en totalité (cad. B 1368) : inscription par arrêté du 30 juillet 2002.
Tremblade (La). - Batterie Muschel : la batterie avec tous ses ouvrages (cad. D 148 ; BX 64 à 68) : inscription par arrêté du 24 juillet 2002.
Varzay. - Gare ferroviaire, Gare (place de la) 1 : le bâtiment principal, le local technique et sanitaire ainsi que l'enclos de la gare (cad. AK 289) : inscription (pour une durée de trois ans) par arrêté du 27 août 2002.


Cher


Argent-sur-Sauldre. - La fabrique de jardin dite « Temple de Bacchus », dépendant des jardins du château (cad. AP 15) : classement par arrêté du 7 novembre 2002.
Bruère-Allichamps. - Château dénommé « Châteaufer » : le corps de logis en totalité ; la chapelle située à l'extrémité sud du bâtiment de communs est, en totalité ; les façades et les toitures des deux bâtiments de communs situés dans l'avant-cour, à l'exception de la chapelle inscrite en totalité ; le portail d'entrée et le mur de clôture de l'avant-cour ; les fossés ; le sol des parcelles ZC 41 et ZC 43, correspondant à l'avant-cour, à la cour et au jardin (cad. ZC 41, 43) : inscription par arrêté du 12 septembre 2002.
Charenton-du-Cher. - La « Grosse Forge » : les façades et les toitures de la maison du maître des forges (cad. F 814, lieudit Les Forges) ; les murs de clôture de la cour et du jardin de la maison du maître de forges (cad. F 813, 814, 824, 825, lieudit Les Forges) ; les façades et les toitures du bâtiment d'habitation des ouvriers (cad. F 137, lieudit Les Forges) ; les façades et les toitures de l'écurie-grange (cad. F 137, lieudit Les Forges) ; les murs de clôture de la cour commune à l'écurie-grange et au bâtiment d'habitation des ouvriers (cad. F 137, lieudit Les Forges) ; les vestiges de la fenderie (cad. F 135, lieudit Le Grand Bief) ; le mur de retenue qui prolonge la fenderie à l'est (cad. F 135, lieudit Le Grand Bief) ; le pont du déversoir (cad. F 821, lieudit Les Forges) ; le sol des parcelles cadastrales correspondant à l'ancienne emprise du site de la forge, à savoir les parcelles F 135 (ancien étang de la forge, en grande partie), lieudit Le Grand Bief, 136, 137, 813 à 819, 821 à 825, lieudit Les Forges : inscription par arrêté du 19 décembre 2002.


Corrèze


Argentat. - Les deux granges-étables juxtaposées de l'Hospital (cad. AK 164, 262) : inscription par arrêté du 22 mars 2002.
Brive-la-Gaillarde. - Immeuble, République (rue de la) 47 : les façades et les toitures (cad. BK 128) : inscription par arrêté du 4 mars 2002.
Lestards. - Eglise Saint-Martial (cad. D 247) : classement par arrêté du 9 avril 2002.
Lissac-sur-Couze. - Château de Mauriolles : le corps de logis, l'orangerie, le fossé sec, les deux pavillons, les terrasses, les murs d'enceinte, la grange, le four, avec leur terrain d'assiette (cad. AM 101, 102), ainsi que le promontoire et l'habitat troglodytique médiéval (cad. AN 33, 36, 117, 122) : inscription par arrêté du 31 octobre 2002.


Côte-d'Or


Beaune. - Ecole de jeunes filles, actuellement collège Jules-Ferry, Jules-Ferry (boulevard) 45 : l'école en totalité, soit la partie construite par les architectes Camelot et Herbé, inaugurée en 1937, à l'exception des parties construites en 1976 (cad. AL 45) : inscription par arrêté du 18 mars 2002.
Dijon. - Eglise Notre-Dame : la chapelle de l'Assomption et la sacristie, y compris les couloirs d'accès, la grille de clôture, place Notre-Dame, le mur de la rue du Rabot, les sols (cad. BO 490) : inscription par arrêté du 5 juillet 2002.
Lacanche. - Maison Coste : la maison en totalité, y compris le pavillon à l'angle nord-ouest du parc (cad. AB 150) : inscription par arrêté du 5 juin 2002.


Côtes-d'Armor


Quessoy. - Château de la Fontaine-Saint-Père, à savoir : le logis xviiie siècle et le corps de bâtiment liant le logis à l'ancien manoir, en totalité ; les façades et les toitures de l'aile en retour du logis principal, de l'ancien manoir dit « Le Couvent », de la bergerie et du pressoir ; les sols du jardin sud, de la cour, du verger et du potager avec leurs portails et les murs de clôture (cad. E 1091 à 1093, 1083, 1867, 1869) : inscription par arrêté du 22 mars 2002.
Château de la Houssaye, en totalité (cad. A 1123) : inscription par arrêté du 22 mars 2002.
Manoir de La Rocherousse : le manoir en totalité, y compris les murs de sa cour et les enceintes, les douves et le canal, les façades et les toitures des communs du xixe siècle, du pressoir et de la chapelle (cad. ZM 150, 151) : inscription par arrêté du 22 mars 2002.


Creuse


Gartempe. - Château de Gartempe : les façades, les toitures et le terrain d'assiette (cad. A 875 à 877) : inscription par arrêté du 25 mars 2002.
Nouhant. - Maison forte du Fressineau : les façades et les toitures (cad. E 48) : inscription par arrêté du 25 mars 2002.


Dordogne


Angoisse. - Château de Rouffiac : le château en totalité (CAD ZL 51), le jardin et l'étang (CAD ZL 56, 47, 48, 50) : inscription par arrêté du 15 mars 2002.
Beaumont. - Château de Bannes : l'ensemble formé par le château avec sa barbacane et son pigeonnier (CAD A 317, 318) : classement par arrêté du 13 février 2002.
Bergerac. - Eglise Notre-Dame, Sainte-Catherine (rue) : l'église en totalité (CAD DI 627) : classement par arrêté du 17 octobre 2002.
Buisson-de-Cadouin (Le). - Grotte ornée souterraine de Cussac, en totalité (CAD D 405, 406, 506 à 508, 510, 512 à 515, 519, 534, 539 à 542, 786, 812 ; D partie de chemin rural, lieudit Genestal, domaine public, non cadastré ; D partie de la voie communale n° 211, lieudit Pecpugné ouest, domaine public, non cadastré ; D partie de la voie communale n° 212, lieudit Pecpugné est, domaine public, non cadastré ; E 278, 298 à 300, 318, 319, 899, 900, 975) : classement par arrêté du 3 juillet 2002.
Cendrieux. - Château de La Pommerie : le château en totalité, avec ses deux ailes en retour (CAD D 342) : inscription par arrêté du 15 mars 2002.
Champagne-et-Fontaine. - Domaine du château de Clauzuroux (également sur communes de La Chapelle-Grésignac et Cherval) : le jardin, le parc, le moulin avec son bief, l'escalier d'eau, le pigeonnier et les dépendances (maison de régisseur et grange) (CAD Champagne-et-Fontaine ZM 31 : le parc ; 39 : le pigeonnier ; 28 : les dépendances ; 26, 27 : le moulin ; 28 à 31 : la partie occidentale du bief ; Cherval ZA 59 : le jardin à la française, l'escalier d'eau, la partie orientale du bief ; La Chapelle-Grésignac ZC 11 : la partie orientale du bief) : inscription par arrêté du 17 décembre 2002.
Chapelle-Grésignac (La). - Domaine du château de Clauzuroux : voir commune de : Champagne-et-Fontaine.
Cherval. - Domaine du château de Clauzuroux : voir commune de : Champagne-et-Fontaine.
Creysse. - Domaine du château de Tiregand : le château, les communs, le parc, les terrasses, les douves et la rotonde (CAD AE 43, 44, 46 : château et communs ; 45, 47, 48 : parcelles entourant le château ; 36 à 42, 49, 50 : les trois terrasses, les douves, la rotonde ; 19, 28 à 35, 65, 75, 82 : le parc et les allées ; 81 : les autres communs, constitués des vestiges du château médiéval ; 73, 74, 78 à 80 : la partie du parc entourant ces communs ; 76 : le parc en étoile) : inscription par arrêté du 20 décembre 2002.
Lalinde. - Eglise Sainte-Colombe, en totalité (CAD AD 65) : classement par arrêté du 13 février 2002.
Saint-Cyprien. - Château xviiie siècle : le parc du château en totalité, avec ses terrasses et sa pièce d'eau (CAD AB 709, 535 à 537, 620, 616, 618 ; G 325) : inscription par arrêté du 20 décembre 2002.
Saint-Jean-de-Côle. - Ancien prieuré ou ancienne abbaye, Vieux-Pont (place du) : l'aile est comprenant la bibliothèque et une galerie de l'ancien cloître ; l'aile sud comprenant la deuxième galerie subsistante du cloître ; le sol de la cour intérieure (CAD B 493) ; l'aile ouest (CAD B 480) ; le jardin (CAD B 494) ; le mur de clôture du jardin, avec sa tour, mur mitoyen entre les parcelles B 494 et B 495 : inscription par arrêté du 25 juillet 2002.
Saint-Médard-de-Mussidan. - Château de Longua : le château et ses dépendances, en totalité (CAD E 156) : inscription par arrêté du 2 janvier 2002.
Villefranche-de-Lonchat. - Mairie : les façades et toitures, le hall d'entrée et la cage d'escalier du bâtiment de la mairie (CAD A 2122) : inscription par arrêté du 10 juin 2002.
Villefranche-du-Périgord. - Eglise Saint-Etienne des Landes, en totalité (CAD A 187) : inscription par arrêté du 15 octobre 2002.


Doubs


Appenans. - Chalet Meiner : le chalet en totalité, y compris les immeubles par destination qu'il contient (CAD B 1063) : inscription par arrêté du 27 novembre 2002.
Bief. - Maison Boiteux, en totalité (CAD C 25) : inscription par arrêté du 27 décembre 2002.
Chalezeule. - Demeure dite « Château de la Juive », Buis (chemin des) 3 : le corps de logis en totalité, avec ses décors immeubles par destination ; la façade est du bâtiment des communs ; le parc (CAD AV 64) avec son mur de clôture et son portail (CAD AV 63, 64) : inscription par arrêté du 27 décembre 2002.
Châtillon-sur-Lison. - Château : le logis en totalité, avec ses décors immeubles par destination, sa cour et ses terrasses ; la cour des communs et les façades et toiture de la maison du gardien ; les soutènements, murs et arcades voûtées des terrasses alentours du corps de logis et de la cour des communs ; le parterre ovale et le jardin à murs coupe-vent ; le parc avec la glacière et les murs qui l'entourent ; le mur du verger ; les sols, les sous-sols et les vestiges archéologiques qu'ils contiennent pour les parcelles 88 à 96 et 100 (CAD A 82, 88 à 96, 98 à 100) : inscription par arrêté du 4 décembre 2002.
Franois. - Demeure, Grande-Rue ; Eglise (rue de l') 1 : les vestiges du mur et des tours du clos ainsi que les façades et toiture du corps de logis (CAD AA 42) : inscription par arrêté du 4 décembre 2002.
Remoray-Boujeons. - Presbytère de Remoray, Mairie (place de la) 9 : la chambre à l'angle sud de l'étage avec ses papiers peints (CAD B 496) : classement par arrêté du 21 mars 2002.
Russey (Le). - Hôtel de ville, Dominique-Parrenin (place), en totalité (CAD E 89) : inscription par arrêté du 30 octobre 2002.


Eure


Barneville-sur Seine. - Domaine d'Yville : voir commune de Yville-sur-Seine (Seine-Maritime).
Bourth. - Becquet de l'Iton : l'ensemble de l'ouvrage situé sur l'Iton et comprenant les bassins de retenue, déversoirs, éperon et ouvrages de maçonnerie, jusqu'à la séparation des bras de Breteuil et de Verneuil, ainsi que les parcelles 107, 108, 110 (CAD non cadastré, domaine public ; B 107, 108, 110) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.
Conches-en-Ouche. - Ancienne abbaye : l'ancienne hôtellerie, à l'exclusion des aménagements hospitaliers ; l'ancien pressoir en totalité, à l'exclusion des bâtiments adventices ; l'ensemble des celliers, en totalité ; le mur d'enclos de l'ancien potager avec son portail est ; les vestiges de l'ancienne abbatiale et les vestiges archéologiques connus ou à découvrir ainsi que l'assise foncière (CAD AD 89, 91, 95 à 97, 305, 306, 308) : inscription par arrêté du 24 juillet 2002.
Evreux. - Théâtre municipal, Général-de-Gaulle (place du), en totalité (CAD XM 72) : inscription par arrêté du 22 novembre 2002.
Landin (Le). - Château du Landin : le château, les communs et dépendances, le parc avec la grille d'honneur et la clôture, la motte et les vestiges archéologiques connus ou à découvrir, en totalité (CAD A 100 à 103, 111, 148, 149) : inscription par arrêté du 29 avril 2002.
Louviers. - Château Saint-Hilaire : le logis en totalité, y compris le bâtiment adjacent dit « chapelle », sis 44, avenue Henri-Dunant (CAD AK 113) : inscription par arrêté du 13 septembre 2002.
Louye. - Château de la Héruppe : le logis en totalité, l'avenue et les jardins, sols, murs et l'ensemble des aménagements (CAD A 660, 661) : inscription par arrêté du 23 octobre 2002.
Neaufles-Auvergny. - Domaine de la Chapelle : voir commune de Neuve-Lyre (La).
Neubourg (Le). - Le Vieux Château, en totalité, à savoir : l'ancien château et la Maison Neuve attenante au logis, y compris ses extensions ; l'ensemble des dispositifs défensifs (courtines, portes et tours) ; les sols de la basse-cour et des fossés situés entre la rue de Brionne et la place du Château au sud, le front bâti à l'est et la limite des anciens fossés sur les parcelles 89, 91 et 93 au nord et à l'ouest (CAD AV 89, 91 à 93) : inscription par arrêté du 29 juillet 2002.
Neuve-Lyre (La). - Domaine de la Chapelle (également sur commune de Neaufles-Auvergny) : château, pavillon de chasse et chapelle, pavillon de gardien, orangerie et communs, avenue d'accès, cour d'honneur et petit parc avec leurs aménagements (CAD La Neuve-Lyre AE 13 à 15, 18, 19 ; Neaufles-Auvergny G 119 à 121) : inscription par arrêté du 30 mai 2002.
Pressagny-l'Orgueilleux. - Château de la Madeleine : le château en totalité, avec le pavillon de gardien et le mur d'enceinte avec ses piliers et grilles au nord et à l'est, en bordure de la route de Pressagny-l'Orgueilleux à Vernonnet (CAD AD 3, 4) : inscription par arrêté du 6 juin 2002.


Eure-et-Loir


Chartres. - Eglise Saint-Jean-Baptiste, située quartier de Rechèvres, Espérance (rue de l') ; Paix (à l'angle de la rue de la) : l'église en totalité (CAD DD 154) : inscription par arrêté du 19 décembre 2002.
Escorpain. - Château d'Escorpain : les façades et toitures du château ; les dépendances (pavillons de gardien, grange, pigeonnier, chenils, écuries, ancienne buanderie, ainsi que la bibliothèque en totalité, à l'exclusion des garages situés sur les parcelles 216 et 217) ; l'inscription du sol des parcelles 207, 210 et 217, y compris les jardins et les grilles (CAD A 207, 210, 217) : inscription par arrêté du 3 octobre 2002.
Lèves. - Eglise Saint-Lazare, Grands-Prés (rue des) : les façades et les toitures (CAD AI 22) : inscription par arrêté du 15 octobre 2002.


Finistère


Landéda. - Ancien couvent Notre-Dame-des-Anges : l'ancien couvent, à savoir l'ensemble des bâtiments conventuels en totalité, y compris la fontaine, les sols des deux cours, des jardins et vergers, du cimetière, et les murs de clôture (CAD C 889, 888, 887, 1, 2) : inscription par arrêté du 11 février 2002.
Landudec. - Château de Guilguiffin : le château et le parc, à savoir les façades et les toitures du logis, l'escalier intérieur et sa rampe en fer forgé, les deux salons de part et d'autre du hall d'entrée (grand salon et salle à manger) ; les façades et les toitures des communs et de la chapelle (cour nord) ; la cour d'honneur avec sa clôture (cour sud) ainsi que le pigeonnier, la fontaine, le bassin et le pédiluve à chevaux situés dans le parc (sud-est), le jardin clos de murs à l'est du logis, les allées formant la patte-d'oie avec leurs abords boisés, à savoir l'allée sud-est jusqu'à la fontaine, l'allée est jusqu'aux vestiges archéologiques inclus, les allées sud, sud-ouest et ouest jusqu'au chemin périphérique desservant le hameau de Kernévez, le tapis vert et ses deux clôtures, l'allée d'arrivée au château, y compris les deux piliers d'entrée placés en bordure de la route départemantale n° 784 jusqu'au hameau de Véloury et Le Cosquer, l'allée ouest en cours de reconstitution, la parcelle boisée au nord du château, y compris le mur nord longeant la route nationale et les vestiges archéologiques qu'elle contient (CAD B 748, 750, 812, 96, 81, 82, 177, 178, 180, 181, 209, 210, 602, 609, 726, 732, 734, 739, 741, 743, 791, 793, 795, 797, 809, 813, 15, 20, 22, 28, 70, 71, 73 à 76, 85, 86, 93, 176, 545, 727, 733, 735, 744, 792, 794, 796, 811, 814, 829, 830, 831, 833, 100, 789, 21, 29, 798, 34, 31, 606, 608) : inscription par arrêté du 7 août 2002.
Morlaix. - Couvent des Ursulines, Ursulines (rue des) 3 : les façades et les toitures des quatre corps de bâtiment formant le quadrilatère conventuel, y compris les deux passerelles établies sur l'élévation est de l'aile est, de l'ensemble du cloître qu'il contient, y compris la galerie haute de l'aile nord, de l'église, des deux ailes en retour d'équerre à l'ouest formant la cour d'entrée et la cour Sainte-Angèle (à l'exclusion du bâtiment appelé l'Externat placé dans l'extrémité ouest de l'aile parallèle à l'église), du tour d'exposition contenu dans l'ancienne sacristie de l'aile sud, des sols des cours et des jardins et des murs de clôture, de l'ensemble du décor du choeur des religieuses et de sa tribune, à savoir les panneaux de lambris moulurés, les stalles, la chaire de la prieure, les panneaux de lambris peints couvrant les élévations est, ouest, nord et sud (CAD AV 60, 224) : inscription par arrêté du 5 juillet 2002.
Plounéventer. - Manoir de Mézarnou : le manoir dans sa totalité, ainsi que le sol de la cour, le mur de clôture sud de la cour et le bassin qu'elle contient (CAD G 78, 1231) : classement par arrêté du 9 avril 2002.


Gard


Bagnols-sur-Cèze. - Hôtel, République (rue de la) 19 : la cage d'escalier et ses galeries en totalité, les façades sur cour avec leurs toitures correspondantes ainsi que le sol de la cour, le passage d'entrée et la porte sur la rue (CAD BE 301) : inscription par arrêté du 25 juin 2002.
Nîmes. - Demeure, Crucimèle (rue de la) 5 : les façades et toitures de la maison et, en totalité, l'enfilade des trois salons au sud, les écuries, la cour, les terrasses et le jardin, y compris le mur d'enceinte et le portail (CAD DP 333) : inscription par arrêté du 16 décembre 2002.
Eglise Notre-Dame-du-Suffrage et Saint-Dominique, Bir-Hakeim (rue) 300 : l'église en totalité (CAD CY 97) : inscription par arrêté du 5 février 2002.
Lycée technologique régional Dhuoda, Dhuoda (rue) 17 : la partie construite en 1936 en totalité, à l'exclusion des ateliers (CAD EW 496, lot 1) : inscription par arrêté du 5 février 2002.
Saze. - Château de Saze : le château et son assiette foncière, à l'exclusion du pavillon récent situé sur la parcelle 247 (CAD AA 52, 54, 247, 248) : inscription par arrêté du 9 décembre 2002.
Vigan (Le). - Ancien hôtel de Faventines dit Château d'Assas, Alzon (route d') : l'ancien hôtel (cad. AB 563) avec les bâtiments du portail (cad. AB 558, 559), ceux des dépendances (cad. AB 556, 565), ainsi que la cour (cad. AB 562) et le jardin (cad. AB 746) : classement par arrêté du 9 avril 2002 ; le bâtiment des communs (cad. AB 561) : inscription par arrêté du 9 avril 2002.
Villeneuve-lès-Avignon. - Ancien hôtel Calvet dit Hôtel du Prince de Conti, République (rue de la) 43, 45 : l'hôtel en totalité, à l'exclusion des parties classées (cad. CH 46 à 49) : inscription par arrêté du 27 mars 2002.
Ancien hôtel de Roux, République (rue de la) 57, 59 : l'hôtel en totalité (cad. CH 13 à 19) : inscription par arrêté du 27 mars 2002.
Ancienne livrée cardinalice d'Arnaud de Via, République (rue de la) 1 : le corps de bâtiment principal (aile ouest) (cad. CB 154, 15), le sol du jardin (cad. CB 155) et du clos des cloîtres (cad. domaine public), ainsi que le porche d'entrée (cad. CB 18) : classement par arrêté du 17 octobre 2002


Haute-Garonne


Cox. - Ancienne poterie Laballe : l'ancienne poterie en totalité, y compris le four de cuisson et les deux tours de l'atelier (cad. A1 295) : inscription par arrêté du 4 juillet 2002.
Fousseret (Le). - Eglise Saint-Pierre-ès-Liens : l'église en totalité (cad. AB 369) : inscription par arrêté du 31 juillet 2002.
Saint-Michel. - Château de Saint-Michel : façades et toitures du château et de l'ensemble des bâtiments de communs ; portail d'entrée et murs de liaison entre les bâtiments ; sol de la parcelle d'assiette ; à l'intérieur du logis, les deux pièces - grand salon et bibliothèque - ornées de gypseries rocaille (cad. A1 594) : inscription par arrêté du 10 janvier 2002.


Gers


Saint-Jean-Poutge. - Château de Herrebouc : les communs et le moulin du château, en totalité (cad. A 8, 9) : inscription par arrêté du 5 juin 2002.
Sauvetat (La). - Château de Sérillac : le château, avec ses communs, les vestiges de sa chapelle et son sol d'assiette (cad. AK 17) : inscription par arrêté du 31 juillet 2002.


Gironde


Ambarès-et-Lagrave. - Eglise Saint-Pierre, en totalité (cad. BE 272) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Baigneaux. - Croix de cimetière du xvie siècle (cad. D 504) : inscription par arrêté du 10 juin 2002.
Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul, en totalité (cad. D 69) : inscription par arrêté du 10 juin 2002.
Baron. - Eglise Saint-Christophe : l'église en totalité, à l'exclusion de la crypte classée (cad. AH 12) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Baurech. - Château de Lacaussade : le logis et son aile de commun attenante ; l'aire de la cour intérieure ; les terrasses à balustres (cad. B 622) ; les murs de clôture avec leurs portails (cad. B 625) : inscription par arrêté du 2 janvier 2002.
Beautiran. - Château de Couloumey : le logis, la terrasse sur jardin, les ailes de communs (excepté la dépendance nord-est remaniée), la cour d'accès nord avec son pigeonnier, les murs de clôture et leurs portails, le jardin sud, les deux allées plantées d'arbres menant aux pièces d'eau (cad. C 345 : logis, ailes de communs, chapelle, cour nord et pigeonnier sis 12, rue des Landes ; C 227 : jardin avec ses murs de clôture et leurs portails ; C 212, 223 : allées) : inscription par arrêté du 16 avril 2002 ; les pièces d'eau situées au sud du château, avec leur système de pont, canaux et bassins maçonnés (cad. C 214, 216 à 221) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Berson. - Maison forte du Boisset : le logis, les communs, l'enceinte avec ses tours, les vestiges des bâtiments, les ponts, le portail, le fossé y compris sa partie comblée, et la totalité des sols entourés par le fossé (cad. A 686 à 691) : inscription par arrêté du 25 juillet 2002.
Bordeaux. - Pont dit « Pont de Pierre » situé entre les places Stalingrad et Bir-Hakeim, en totalité (cad. non cadastré) : inscription par arrêté du 17 décembre 2002.
Bossugan. - Eglise Saint-Laurent, en totalité (cad. ZB 68) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Cadillac. - Eglise Saint-Martin, en totalité (cad. A 350) : classement par arrêté du 22 novembre 2002.
Civrac-sur-Dordogne. - Eglise Saint-Michel, en totalité (cad. B 145) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Créon. - Eglise Notre-Dame, en totalité (cad. AB 455) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Doulezon. - Eglise Notre-Dame (cad. B 347) : classement par arrêté du 17 décembre 2002.
Floirac. - Maison dite Maison Lemoine, Plateaux (chemin des) 2, en totalité (cad. AS 446) : inscription par arrêté du 28 novembre 2002.
Générac. - Maison forte du Prat : la maison forte avec ses bâtiments, terrasse, courtines, cour, pont d'accès et fossés et sol d'assiette, à l'exception de la maison xxe siècle bâtie dans l'angle ouest (cad. E3 525 à 527) : inscription par arrêté du 25 juillet 2002.
Langoiran. - Cinéma Splendid, Michel-Picon (avenue) : le cinéma en totalité, avec sa cour attenante et les murs de clôture de cette dernière (cad. A 262) : inscription par arrêté du 8 octobre 2002.
Mauriac. - Eglise Saint-Saturnin (cad. ZM 39) : classement par arrêté du 22 novembre 2002.
Mazères. - Domaine de Roquetaillade : le parc du château de Roquetaillade comprenant l'ensemble des vestiges de l'enceinte médiévale avec la barbacane, le ruisseau du Pesquey et ses berges (cad. D 340, 341, 343 à 351) ; le chalet du xixe siècle (cad. D 342) ; le pigeonnier du Crampet (cad. D 330) : inscription par arrêté du 7 novembre 2002.
Mazion. - Demeure dite « Domaine de Valette » (cad. B 540) : inscription par arrêté du 15 octobre 2002.
Montagne. - Eglise Notre-Dame de Parsac, en totalité (cad. 313 B 591) : classement par arrêté du 13 février 2002.
Mourens. - Eglise Saint-Martin, en totalité (cad. A 430) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Réole (La). - Maison dite Maison Seguin, Maurice-Moussillac (rue) 7, en totalité (cad. AO 211) : inscription par arrêté du 7 novembre 2002.
Maisons médiévales, André-Bénac (rue) 27, 29 ; Jean-Delsol (avenue), en totalité (cad. AO 580, 581) : inscription par arrêté du 7 février 2002.
Roquebrune. - Eglise Saint-Jean, en totalité (cad. ZC 103) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Saint-Jean-de-Blaignac. - Eglise Saint-Jean, en totalité (cad. ZE 175) : classement par arrêté du 17 décembre 2002.
Saint-Macaire. - Maison dite « Maison de Gassies », Yquem (rue) 12 : la maison et ses cours attenantes, en totalité (cad. A 1033) : inscription par arrêté du 25 juillet 2002.
Saint-Vincent-de-Paul. - Eglise Saint-Vincent-de-Paul, en totalité (cad. C 105) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Saint-Vincent-de-Pertignas. - Eglise Saint-Vincent (cad. ZC 58) : classement par arrêté du 22 novembre 2002.
Sainte-Florence. - Eglise Sainte-Florence, en totalité (cad. ZC 16) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Sainte-Radegonde. - Eglise paroissiale Sainte-Radegonde : l'église en totalité, avec les façades et toitures du bas-côté (cad. AE 119) : classement par arrêté du 22 novembre 2002.
Sauve (La). - Ancienne abbaye de la Sauve-Majeure : les parties non encore classées de l'abbaye (cad. AP 120, 121, 124 à 127, 130, 202, 203, 274 à 276, 278), y compris la grange dîmière (cad. AP 277) : classement par arrêté du 9 avril 2002.
Sauveterre-de-Guyenne. - Eglise Saint-Christophe du Puch : l'église en totalité, à l'exclusion du portail classé (cad. AT 237) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Eglise de Saint-Romain de Vignague, en totalité (cad. ZE 64) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Vayres. - Château de Vayres : les façades et toitures du château, du moulin et des dépendances (cad. E 856) ; les jardins avec les parties bâties situés sur les parcelles E 853 à 855, 857 à 864, 1062, 1063, 1832, 1834 : classement par arrêté du 4 octobre 2001, modifié par arrêté du 9 avril 2002.
Villenave-d'Ornon. - Château de Sallegourde, Carle-Vernet (rue) 71 : les façades et toitures des deux corps de logis en retour d'équerre et des deux pavillons du château (cad. BI 42) : inscription par arrêté du 31 janvier 2002.


Hérault


Aniane. - Eglise paroissiale Saint-Sauveur, ancienne abbatiale (cad. BD 190) : classement par arrêté du 9 septembre 2002.
Béziers. - Ancien centre d'apprentissage pour garçons, actuel lycée professionnel Jean-Mermoz, Ferdinand-de-Lesseps (rue) : l'ancien centre d'apprentissage, à l'exclusion de l'ancienne salle des fêtes (cad. OS 281) : classement par arrêté du 13 février 2002.
Clermont-l'Hérault. - Monument aux morts, Jean-Jaurès (place) : le monument aux morts en totalité, y compris le square du Général-de-Gaulle qui l'abrite avec l'ensemble des aménagements bâtis qui l'entourent et le sol de la parcelle (cad. BP 152) : inscription par arrêté du 5 février 2002.
Lodève. - Monument aux morts, Résistance (allées de la) : le monument aux morts en totalité (cad. AD 223), y compris l'ensemble des aménagements bâtis qui l'entourent avec le sol correspondant (cad. AD 224 : aménagements dans le jardin public) : inscription par arrêté du 5 février 2002.
Montpellier. - Ancien hôtel Duffau, ancien grand séminaire, maison Sénard-Paquier, Abbé-Marcel-Montels (rue de l') ; Pasteur (boulevard) ; Providence (rue de la) : les bâtiments de l'ancien hôtel Duffau (xviiie siècle), de la maison Sénard-Paquier (xviie siècle) et de l'ancienne église du grand séminaire, ainsi que du sol des parcelles correspondantes (centre Saint-Guilhem), en totalité (cad. BY 44, 45, 50) : inscription par arrêté du 7 mars 2002.
Immeuble, ancienne synagogue, Barralerie (rue) 1 ; Palais-des-Guilhem (rue du) 20 : les immeubles comportant les vestiges de l'ancienne synagogue, ensemble cultuel hébraïque, y compris l'espace de l'ancienne venelle (actuellement en coeur d'îlot, située sur la parcelle HR 172), avec notamment l'ancien bain rituel juif, en totalité (cad. HR 172 à 174) : inscription par arrêté du 14 janvier 2002.
Eglise paroissiale Saint-Thérèse-de-Lisieux, Assa (avenue d'), en totalité (cad. KM 74, 222) : inscription par arrêté du 7 mars 2002.
Saint-Chinian. - Ancienne abbaye bénédictine, Promenade (rue de la) ; Marché (rue du) ; Bénédictins (place des) ; Grand'Rue : les bâtiments monastiques, avec l'ancienne église abbatiale, les bâtiments autour du cloître et ceux abritant la mairie, y compris le bâtiment en prolongement à l'ouest ainsi que le sol des parcelles de l'ancien enclos abbatial (actuellement propriétés communales, à l'exclusion des constructions récentes ajoutées dans l'espace des anciens jardins), en totalité (cad. AD 406, 412, 413, 415, 511 à 513) : inscription par arrêté du 7 mars 2002.


Ille-et-Vilaine


Epiniac. - Ancienne abbaye de la Vieuville : les vestiges de l'abbaye en totalité, comprenant l'aile occidentale et son prolongement de communs, l'aile centrale et l'aile orientale avec son pan de mur encore en élévation ; les sols des parcelles B 140, 143 correspondant aux emplacements de la cour de service, de l'ancien cloître et de l'église (cad. B 140, 143, 145) : inscription par arrêté du 14 janvier 2002.
Langon. - Eglise Saint-Pierre, Eglise (place de l'), en totalité (cad. AB 179) : inscription par arrêté du 14 janvier 2002.


Indre


Châtillon-sur-Indre. - Ancien château : la place du Vieux-Château (cad. domaine public communal, non cadastré) ; le sol des parcelles AM 62 (38, rue Isorée), 66 (1, place du Vieux-Château), 77 (9, place du Vieux-Château), 78 (place du Vieux-Château), 82 (11, place du Vieux-Château), 97 (2, place du Vieux-Château et 8, place du Marché), 254 (place du Vieux-Château), 265 (3-5-7-9, place du Vieux-Château), 284 (8, place du Vieux-Château), 285 (6, place du Vieux-Château), 286 (4, place du Vieux-Château), 343, 344 (place du Marché) ; intérieurs du logis et de la chapelle (cad. AM 97, 284 à 286) ; terrasse devant le logis, ses murs de soutènement et leurs contreforts (cad. AM 279 (place du Lion-d'Or), 284 à 286, 303 (7, place du Lion-d'Or), 306 (3, place du Lion-d'Or), 308 (5, place du Lion-d'Or), 309 (1, place du Lion-d'Or)) ; tour carrée de l'enceinte, adossée au bâtiment dit des prisons (cad. AM 265 [5, place du Vieux-Château]) ; façades et toiture de la tour carrée de l'enceinte (cad. AM 82) ; bâtiment dit « des prisons » (cad. AM 77 et 265) : inscription par arrêté du 12 mars 1999, modifiée par arrêté du 14 janvier 2002.
Pêchereau (Le). - Maison dite « à trois carres », Petites-Chaumes (rue des) 6 : les façades et les toitures (cad. AN 376) : inscription par arrêté du 12 septembre 2002.
Veuil. - Château de la Tour du Breuil : le pavillon de la chapelle, en totalité (cad. ZI 89) : inscription par arrêté du 4 avril 2002.


Indre-et-Loire


Bourgueil. - Abbaye de Saint-Pierre de Bourgueil, Le-Jouteux (avenue) : les parties suivantes de l'abbaye et les sols qui constituent une réserve archéologique : la grange Rochouart et les façades et toitures de la maison Orye qui lui est accolée (cad. E 1274) ; les façades et toitures du bâtiment situé à l'emplacement des anciennes étables (cad. E 1275) ; le bâtiment contenant les anciennes prisons et des logements (cad. E 1427) ; la grange dîmière (cad. E 1427) ; l'emprise au sol du choeur détruit de l'abbatiale (cad. E 553) ; le bâtiment dit « du réfectoire » et les parties subsistantes du cloître (cad. E 550) ; les façades et toitures des bâtiments fermant la cour du cloître au nord (cad. E 550, 1427) ; la porte d'accès monumentale et les façades et toitures des bâtiments de la cure et de l'aumônerie (cad. E 549, 1247) ; la porte de la Crosse donnant sur la cour du logis abbatial (cad. E 1429) ; le logis abbatial et les grands greniers (cad. E 1429) ; le jardin en terrasse dit « le château » (cad. E 559) ; les façades et toitures du moulin surplombant le Changeon et de la maison basse attenante au sud (cad. E 1314, 1315) ; le pont sur le Changeon avec ses portes (cad. E 1429) ; le grand jardin, y compris la clôture et le bassin (cad. E 589, 590) ; les façades et toitures de la partie à deux niveaux de la maison du jardinier (cad. E 1412) ; ainsi que les parcelles E 545, 549 à 553, 558, 559, 589, 590, 819, 1094, 1247, 1248, 1270, 1271, 1273 à 1276, 1314, 1315, 1317, 1412, 1428, 1429 : inscription par arrêté du 7 novembre 2002.
Nouâtre. - Eglise paroissiale Saint-Léger, en totalité (cad. C 316) : classement par arrêté du 9 septembre 2002.
Richelieu. - Immeuble, Grande-Rue, 4 ; Marché (place du) 2-4 : les façades et les toitures sur la place du Marché et sur la cour du corps de logis et des ailes en retour d'équerre ; le porche situé dans le corps de logis principal ; l'escalier parallèle au porche dans le corps de logis principal ; le comble situé dans le corps de logis principal et sa cheminée en pierre ; la cour intérieure (cad. C 211, 213, 214) : inscription par arrêté du 27 septembe 2002.
Immeuble, Grande-Rue, 6 : les façades et les toitures sur cour du corps de logis et de l'aile située à l'angle sud-est, en retour d'équerre ; le porche ; l'escalier parallèle au porche dans le corps de logis principal ; le comble du corps de logis principal et sa cheminée de pierre ; la cour intérieure (cad. C 203, 204, 213) : inscription par arrêté du 27 septembre 2002.
Maison des prêtres de la mission, dite « ancienne cure », Henri-Proust (rue) 2 ; Loudun (rue de) 1, 3 : l'ancien cloître en totalité, y compris la cour intérieure ; les annexes de l'église situées au pourtour du choeur ; le portail d'accès situé 2, rue Henri-Proust ; le portail d'accès situé 3, rue de Loudun (cad. C 125, 127, 172, 173, 1316, 1317) : inscription par arrêté du 22 avril 2002.
Villaines-les-Rochers. - Eglise paroissiale Saint-André, Eglise (rue de l'), en totalité (cad. C 54, 55) : classement par arrêté du 7 novembre 2002.


Jura


Cressia. - Le lavoir et la fontaine-abreuvoir, en totalité (cad. AB 243 ; domaine public, non cadastré) : inscription par arrêté du 27 décembre 2002.
Eglise, Principale (rue) : l'église en totalité, ainsi que le mur du cimetière (cad. AB 220) : inscription par arrêté du 27 décembre 2002.
Pin (Le). - Château du Pin : le donjon, l'enceinte, le corps de logis avec son escalier xvie siècle (à l'exception des intérieurs restaurés au xxe siècle du corps de logis et des intérieurs de la maison du régisseur incluse dans le mur d'enceinte) (cad. B 119) : classement par arrêté du 21 mars 2002.
Port-Lesney. - Ermitage Notre-Dame de Lorette : les façades et toitures (cad. AC 319) : inscription par arrêté du 27 mai 2002.
Vaux-sur-Poligny. - Ancien prieuré de Vaux, puis ancien petit séminaire, actuellement collège Notre-Dame de Vaux : le sol, les murs, les voûtes et les arcades des galeries du cloître ; les sols des deux cours du cloître ; le grand escalier avec sa cage et ses décors immeubles par destination ; les deux préaux nord avec l'escalier qui les relie (cad. AB 117) : inscription par arrêté du 27 mai 2002.


Landes


Amou. - Eglise Saint-Pierre, en totalité (cad. AB 316) : inscription par arrêté du 17 janvier 2002.
Arjuzanx. - Eglise Saint-Jean-Baptiste, en totalité (cad. D 86) : inscription par arrêté du 17 janvier 2002.
Escalans. - Château de Caumale : le logis fortifié, l'enceinte et les piliers des anciens portails, y compris les piliers du portail ouvrant sur la route départementale n° 35, et l'ancien parterre en totalité ; les façades et toitures des communs délimitant la cour intérieure du château et les bâtiments des communs formant le « Petit Caumale » (cad. F 114, 115, 136) : inscription par arrêté du 31 janvier 2002.
Gaujacq. - Château de Sourdis, en totalité (cad. ZO 68) : classement par arrêté du 13 février 2002.
Renung. - Eglise Saint-Pierre, en totalité (cad. D 163) : inscription par arrêté du 17 janvier 2002.
Rimbez-et-Baudiets. - Eglise Saint-Luperc de Rimbez : l'église et le sol archéologique de l'ancien cimetière (cad. B 162) : inscription par arrêté du 25 juillet 2002.
Vielle-Saint-Girons. - Balise xixe siècle dite « Amer d'Huchet », en totalité (cad. AT 99) : inscription par arrêté du 13 mai 2002.
Bungalow dit « Maison Boulart » : le bungalow en totalité, ainsi que ses dépendances : la chapelle, la maison des charpentiers et le hangar à bateaux (cad. AT 20) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.


Loir-et-Cher


Courmemin. - Maison à pans de bois de la fin du xve siècle et du début du xvie siècle, François-Ier (rue) 10, en totalité (cad. C 645) : inscription par arrêté du 3 octobre 2002.
Romorantin-Lanthenay. - Usine Normant, actuellement usine « Matra Automobile », Normant (rue) ; Saint-Exupéry (avenue) ; Saint-Roch (faubourg) : la porte d'entrée, dite porte des Béliers, ainsi que trois travées à gauche de celle-ci et une travée à droite, en totalité ; l'ancienne salle des métiers à tisser (aujourd'hui atelier de montage métallique, bâtiment C), construite selon le procédé Hennebique et constituée de deux étages avec quatre travées au rez-de-chaussée et cinq travées au premier étage (cad. BH 492) : inscription par arrêté du 3 octobre 2002.
Veilleins. - Maison à pans de bois des xvie et xviiie siècles (ancienne auberge), Romorantin (rue de) 3 : les façades et les toitures de l'ancienne auberge (cad. C 402) : inscription par arrêté du 3 octobre 2002.
Vendôme. - Quartier Rochambeau : le manège en totalité (cad. AR 544) ; les façades et toitures des écuries I (cad. AR 540, 542), K (cad. AR 541) et L (cad. AR 541, 543) : inscription par arrêté du 2 juillet 2002.


Loire


Saint-Etienne. - Ancienne chambre de commerce, Résistance (rue de la) 36 : les façades et les toitures, ainsi que les deux jardins attenants et les deux fontaines, la salle d'honneur (cad. PW 105) : inscription par arrêté du 29 mai 2002.
Ancienne condition des Soies, Elisée-Reclus (rue) 14 : les façades et toitures, l'escalier avec sa cage (cad. BS 69) : inscription par arrêté du 29 mai 2002.
Bourse du travail, Victor-Hugo (cours) 10 : les façades et toitures, le noyau central constitué du péristyle, de la salle Sacco et Vanzetti et de la salle des fêtes (cad. PT 70) : inscription par arrêté du 3 juin 2002.
Centrale énergie de la Manufacture française d'armes et cycles, dite Manufrance, Fauriel (cours) 53 : les façades et toitures, et le matériel industriel à l'intérieur du bâtiment : tableaux électriques, pont roulant et deux moteurs (cad. HR 238 à 240, 337 à 339, 250) : inscription par arrêté du 22 décembre 2002.
Hôpital de la Charité, Michelet (rue) : façades et toitures, montée d'escalier, palier du premier étage et salle d'honneur du bâtiment administratif (cad. ES 94) : inscription par arrêté du 2 décembre 2002.
Immeuble, République (rue de la) 11 : les façades et les toitures (cad. BW 74) : inscription par arrêté du 3 juin 2002.


Haute-Loire


Alleyras. - Château de la Beaume : le château en totalité, y compris ses décors intérieurs : cuisines, escalier, cabinet voûté orné de scènes peintes, grande salle, salon, chambres avec leurs cheminées à trumeaux, alcôves et plafond peint, ainsi que les communs et le jardin clos (cad. A 51 à 54) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.
Chaise-Dieu (La). - Ancienne abbaye de la Chaise-Dieu : les cours (Lafayette et de l'Echo) (cad. non cadastré, domaine public) et les bâtiments de communs (cad. AB 631, 632) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Charraix. - Eglise Saint-Sébastien : l'église en totalité, y compris le cimetière avec sa clôture et sa croix (cad. B 617, 618, 626) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.
Dunières. - Château fort de Joyeuse, en totalité (cad. AY 115) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.
Maison Malartre : la maison en totalité, y compris les décors intérieurs (parquets marquetés, lambris, faux-marbres, cheminées, stucs, lavabo et buffet encastré) du vestibule, de la cage d'escalier, de la salle à manger, du salon jaune, du salon blanc, du salon ovale, de la chambre blanche, de la chambre à la vigne, de la chambre de l'évêque, ainsi que l'allée d'accès, la cour, les jardins, le portail, le pont, les communs et le moulinage avec ses installations (cad. AI 249, 253 ; AH 263 à 269) : inscription par arrêté du 18 novembre 2002.
Esplantas. - Château fort d'Esplantas : le château fort en totalité, y compris ses enceintes, terrasses, jardins, ainsi que toutes ses pièces avec leurs décors (escaliers, cheminées, boiseries) (cad. A 77, 79, 80, 813, 814, 817, 819, 820) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Fontannes. - Pont de la Bajasse : voir commune de Vieille-Brioude.
Montusclat. - Maison Mate : la maison en totalité, y compris ses intérieurs avec leurs décors (escaliers, cheminées monumentales, boiseries) (cad. AB 17 à 19) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Maison Sauron : la maison en totalité, y compris ses intérieurs avec leurs décors (cheminées, boiseries) (cad. AB 199, 200) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Puy-en-Velay (Le). - Eglise Sainte-Thérèse du Val-Vert : l'église en totalité (cad. AT 55) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Saint-Arcons-de-Barges. - Eglise Notre-Dame de l'Assomption : l'église en totalité, ainsi que le cimetière avec son enfeu et son mur de clôture (cad. B 22) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Vieille-Brioude. - Léproserie de la Bajasse : l'église en totalité (cad. C 1477) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Pont de la Bajasse (également sur commune de Fontannes), voie communale n° 4 : le pont sur la Sénouire (cad. non cadastré, domaine public) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.


Loire-Atlantique


Bouvron. - Château de Quéhillac : les façades et couvrements du château proprement dit ; les fuie et chapelle en totalité (avec les peintures murales de la chapelle en particulier) ; les façades et couvrements de la maison du chapelain ; le « jardin » avec ses murs de clôture et les constructions qui s'y greffent (la maison dite du jardinier en particulier) ; les douves et les deux ponts d'accès ; l'ensemble des allées du parc boisé (cad. C 19, 22, 641, 642, 650 à 655, 667) : inscription par arrêté du 22 novembre 2002.
Pornichet. - Villa Ker Souveraine : la villa en totalité avec ses décors intérieurs ; le terrain d'assiette, avec ses murs et portails de clôture (cad. AB 227) : inscription par arrêté du 19 septembre 2002.


Loiret


Jouy-le-Potier. - Château du Lude : la plate-forme ; les façades et toitures du château (cad. C 155) : inscription par arrêté du 19 novembre 2002.


Lot


Figeac. - Hôtel d'Arnaldy ou de Monsembernard : l'hôtel en totalité, y compris le sol de la cour d'honneur (cad. AB 227, 231) : inscription par arrêté du 31 juillet 2002.
Flaugnac. - Château de Saint-Privat : la chapelle en totalité (cad. B 136) : inscription par arrêté du 31 juillet 2002.
Gréalou. - Site archéologique du dolmen des Aguals ou de la Combe de l'Ours (également sur commune de Montbrun) : le dolmen (cad. Gréalou A 538 c ; Montbrun A 61, partie nord-ouest délimitée par une ligne fictive partant au sud-ouest du droit de la limite entre cette parcelle 61 et la parcelle 62 et la prolongeant jusqu'à la limite entre les parcelles 61 et 60) : inscription par arrêté du 19 octobre 2001, modifiée par arrêté du 7 janvier 2002.
Saignes. - Château de Saignes : les façades et toitures du château ainsi que les sols portant ce château, ses dépendances et la chapelle (cad. B 494, 495) : inscription par arrêté du 21 janvier 2002.


Lot-et-Garonne


Agen. - Ancien hôtel particulier dit « Maison Jailles », Auguste-Gué (rue) 7 (cad. BK 622) : inscription par arrêté du 20 décembre 2002.
Domaine de Bagatelle, Georges-Delpech (avenue) 88 ter : en totalité, le logis, à l'exclusion de l'étage et du local de cuisine adossé à la façade arrière, le bâtiment de cuisine du xviiie siècle (cad. BP 42), la maison dite « maison de Beauvoir », l'orangerie (cad. BO 235), la ferme (cad. BO 234), le jardin (cad. BP 42 ; BO 234, 235) avec ses terrasses et ses aménagements comme le sentier d'accès (cad. BO 13) et les portails, les murs de soutènement, le belvédère, les escaliers et les sentiers : inscription par arrêté du 28 novembre 2002.
Duras. - Château de Duras : le château avec tous les bâtiments qui le composent, ainsi que ses cours, garenne et terrasses et leurs murs de soutènement (cad. AB 1 à 17, 19 à 21) : classement par arrêté du 3 mai 2002.


Lozère


Estables. - Domaine du château de Combettes : la maison d'habitation en totalité ; les façades et toitures de tous les bâtiments des communs ainsi que du porche ; le sol de la cour et des deux parcelles de potager avec leurs murs de clôture (A 333 à 335) : inscription par arrêté du 25 juin 2002.


Maine-et-Loire


Daumeray. - Ancienne église paroissiale Saint-Germain, en totalité (cad. F 433) : inscription par arrêté du 19 septembre 2002.
Feneu. - « Petit moulin » à eau de Sautret : les façades et toitures de l'ensemble du moulin et de l'habitation du meunier ; l'ensemble des installations techniques et machines du moulin proprement dit ; les sols d'assiette de la chaussée médiévale (avec les vestiges du « grand moulin ») (cad. E 362, lieudit le Pré-Moulin, 363, lieudit Pré du Chaussereau, 365, lieudit Le Moulin de Sautret) : inscription par arrêté du 19 septembre 2002.
Grugé-l'Hôpital. - Château de Champiré : le château proprement dit en totalité (aile ancienne et reconstruction de 1770) ; les façades et les toitures des communs entourant la cour des communs (écurie, orangerie, aile mixte : habitation et dépendances) ; le terrain d'assiette de l'ancien manoir ; les deux bassins aménagés dans le cours de l'Arraise (cad. ZE 35, 36) : inscription par arrêté du 22 novembre 2002.
Sainte-Gemmes-d'Andigné. - Château de la Chetardière : le château en totalité (cad. C 50) ; le jardin clos de murs de son allée périphérique (cad. C 44, 45, 48, 49) ; les allées latérale et axiale (cad. C 56, 599) ; le vivier (cad. C 57) : inscription par arrêté du 19 septembre 2002.


Manche


Brévands. - L'église, y compris la sacristie, et à l'exclusion de la crypte classée (cad. A 113) : inscription par arrêté du 13 juin 2002. La crypte (cad. A 113) : classement par arrêté du 9 septembre 2002
Cherbourg. - Ancienne abbaye Notre-Dame-du-Voeu à Octeville, Abbaye (rue de l') : l'ensemble des bâtiments, vestiges et sols de l'ancienne abbaye (cad. BI 81) : classement par arrêté du 9 septembre 2002.
Fermanville. - Manoir d'Inthéville : les façades et les toitures du logis et de l'ensemble des communs, y compris la charretterie et la tour de défense nord-est ; la chapelle en totalité (cad. AI 257, 258) : inscription par arrêté du 31 octobre 2002.
Lozon. - Manoir d'Hubertant : les façades et les toitures, l'escalier, les quatre cheminées (trois au premier étage et une au deuxième étage) (cad. C 262) : inscription par arrêté du 26 mars 2002.
Sotteville. - Château de Sotteville : le corps de logis du château (cad. A 248) : inscription par arrêté du 13 février 2002. Les trois cheminées de la cuisine, de la salle des gardes et de la salle à manger ; les deux colombiers et la boulangerie, en totalité ; les façades et les toitures des communs entourant la cour d'honneur, y compris celles de la grange attenante au colombier nord (cad. A 217, 218, 248) : classement par arrêté du 13 février 2002.


Marne


Bignicourt-sur-Saulx. - Château : le bâtiment principal en totalité, les pavillons du pigeonnier et du four en totalité, la chapelle en totalité (cad. AB 194, 197) : inscription par arrêté du 26 décembre 2002.
Reims. - Eglise Saint-Nicaise, Marne (rue de la) : l'église en totalité (cad. CH 489) : classement par arrêté du 13 février 2002.


Haute-Marne


Cirey-sur-Blaise. - Château : le vestibule d'entrée, son escalier, ainsi que les autres parties voûtées des bâtiments du xviie siècle (cad. C 347) : classement par arrêté du 9 septembre 2002.
Langres. - Maison dite « Hôtel Piétrequin », Croisette (rue de la) 10 : la maison en totalité (cad. BD 92) : inscription par arrêté du 26 décembre 2002.


Mayenne


Fromentières. - Château de Beaubigné : les façades et toitures du logis et de tous les bâtiments de communs (maison du garde, boulangerie, bergerie, chenil, bûcher, orangerie, serre,...) ; l'atelier de peintre avec son décor et l'écurie avec tous ses aménagements en totalité ; les jardins avec la « petite maison des enfants » et les murs de soutènement des terrasses au sud (cad. A 101, 103 à 105, 109) : inscription par arrêté du 19 août 2002.
Peuton. - Logis de la Girouardière : le logis, la chapelle, le four à pain et la tour protégeant l'entrée nord en totalité ; les façades et toitures du bâtiment de communs, ainsi que le terrain d'assiette archéologique de l'ancien système de défense (cad. D 490, 601) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.


Meurthe-et-Moselle


Allondrelle-la-Malmaison. - Chapelle-ermitage de Sainte-Reine : la chapelle et le logis adjacent de l'ermite (cad. C 172) : inscription par arrêté du 5 novembre 2002.


Meuse


Etain. - Hôtel de ville, Jean-Baptiste-Rouillon (place) 1, en totalité (cad. AB 119) : inscription par arrêté du 5 novembre 2002.
Marville. - Ancienne enceinte urbaine, Vieille-Halle (rue de la) : les murs de terrasses incluant en partie basse la courtine ; le jardin aménagé dans l'ancien fossé et la partie correspondante du chemin de ronde, avec les glacis ; les structures maçonnées du jardin, avec la salle voûtée ouvrant sous la terrasse de la maison n° 8 ainsi que le pavillon d'angle sud-est (cad. AB 301 à 304, 486, 305 p) : inscription par arrêté du 22 novembre 2002.
Saint-Mihiel. - Maison, Porte-à-Metz (rue) 17 : la cheminée du rez-de-chaussée (cad. AL 235) : inscription par arrêté du 5 novembre 2002.
Verdun. - Synagogue et ancienne maison du rabbin, Jacobins (impasse des) 1 ; Frères-Boulhaut (rue des) 13 : la synagogue située 1, impasse des Jacobins, en totalité, y compris le parvis, les deux escaliers extérieurs et les grilles (cad. AM 85) ; les façades et les toitures de l'ancienne maison du rabbin adjacente située 13, rue des Frères-Boulhaut, y compris les vestiges de l'ancien couvent des Dominicains (cad. AM 86) : classement par arrêté du 7 octobre 2002.


Morbihan


Crach. - Aqueduc gallo-romain de Rosnarho : les vestiges de l'aqueduc en totalité, soit les quinze piles et la rampe maçonnée, plus le terrain (sol et sous-sol) limité par un rectangle de la longueur de l'ouvrage encore visible, soit 106 mètres, et s'étendant en largeur jusqu'à deux mètres de part et d'autre des piles de l'ouvrage (cad. C 589) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Monterrein. - Château et parc de la Haute-Touche : le château en totalité, les façades et les toitures des éléments composant l'entrée du domaine, à savoir : la chapelle, le colombier ainsi que les douves et le portail, le parc paysager et le jardin régulier, le calvaire (cad. ZE 89, 91 à 93, 88, 84 à 86) : inscription par arrêté du 9 novembre 2001, modifiée par arrêté du 28 mars 2002.
Vraie-Croix (La). - Site gallo-romain du Nal : le site gallo-romain comprenant les vestiges et l'ensemble de la parcelle ZB 61 (sol et sous-sol) sur laquelle ils sont situés, à l'exclusion du bâtiment moderne : inscription par arrêté du 16 avril 2002.


Moselle


Forbach. - Carreau du Siège Simon I et II : Cantine (n° 4) : les façades et les toitures ; magasin et atelier (n°s 5 et 6) : la totalité, à l'exclusion de la forge, de la construction occupant l'espace entre les deux avant-corps, des éléments adossés sur les façades, du bâtiment adossé à la façade est et des unités de rangement ; bâtiment principal (n° 9) : les façades et la toiture, le hall et les bureaux, l'ossature apparente de la salle des pendus et le grill supportant les vestiaires, la distribution sous forme de rue intérieure centrale ; lampisterie (n° 12) : les façades et les toitures, à l'exclusion des ajouts récents sur les façades et des liaisons organiques (n° 11) entre la lampisterie et les bains douches ; chevalement du puits I (n° 14) : la totalité, permettant les aménagements nécessaires à la maintenance ou à la mise en sécurité des ouvrages ; bâtiment de la machine d'extraction du puits I (n° 15) : la totalité, incluant les machines immeubles par destination ; centrale électrique (n° 16) : les façades et les toitures, y compris de l'annexe (n° 16b) sur le flanc est qui accueillait la salle des commandes, à l'exclusion de l'édifice en béton prolongeant celle-ci au sud, le hall et l'escalier central à double révolution ; chevalement et recette du puits II (n° 36) : la totalité, permettant les aménagements nécessaires à la maintenance ou à la mise en sécurité des ouvrages ; ancien bâtiment de la machine d'extraction du puits II (n° 38) : les façades et les toitures (cad. 46 197/6) : inscription par arrêté du 11 juillet 2002.
Metz. - Hôtel des Arts et Métiers, dit aussi Maison des Corporations, Foch (avenue) 1, 3 ; Raymond-Mondon (place) 5 ; Gambetta (rue) 2, 2 bis, en totalité (cad. 31 55 a, 55 b) : inscription par arrêté du 5 novembre 2002.
Plappeville. - Ancienne maison du pasteur Paul Ferry, dite le Migomay, Lorry (rue de) 9, en totalité (cad. 1 277/180) : inscription par arrêté du 22 novembre 2002.
Sarreinsming. - Site archéologique du domaine gallo-romain situé au lieudit « Heidenkopf », en totalité (cad. 6 37 à 40) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.


Nièvre


Anthien. - Château de Villemolin : les façades et toitures du château avec la terrasse, des communs, avec l'orangerie, de la maison du régisseur et de la maison du xve siècle, des petits bâtiments logeant le poulailler et le chenil ; la galerie reliant le château à la chapelle ; le puits, le pédiluve, le jardin contenant la glacière et la serre, le portail d'entrée et les murs de clôture (cad. D 625 à 640) : inscription par arrêté du 9 avril 2002.
Guérigny. - Château de la Chaussade : le château en totalité, y compris les dépendances, le parc, la cour verte et la cour du château (cad. AN 3, 4, 80 à 83, 176, 303 à 306) : inscription par arrêté du 11 mars 2002.
Larochemillay. - Château de La Roche : le château en totalité ; les façades et toitures du commun et de la maison du régisseur ; la tour médiévale ; la terrasse avec ses balustrades ; les murs de soubassement ; les deux portails ; l'emprise du jardin (cad. B 285, 294, 296, 297, 759, 760) : inscription par arrêté du 15 mars 2002.
Mouron-sur-Yonne. - Château de Coulon : le château, les communs, le colombier, le parc, le portail, les terrasses et bassins, le pressoir, en totalité (cad. B 81 à 86, 89, 90, 337, 339) : inscription par arrêté du 6 juin 2002.
Nevers - Ancienne chapelle Saint-Sylvain, Mademoiselle-Bourgeois (rue) 52 : l'ensemble de l'intérieur décoré de peintures murales (cad. AL 80, 81) : classement par arrêté du 13 février 2002.
Saint-Honoré-les-Bains. - Château de la Montagne : le parc et tous les éléments qu'il contient : les terrasses, les murs, les bassins, la maison de poupée, les parterres et allées d'arbres, les façades et toitures de l'ancien bâtiment de la tuilerie (cad. D1 à 3, 5 à 10, 101 à 106, 108 à 110, 112, 114 à 120, 123 à 125, 262, 345 à 361) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.
Saint-Péreuse. - Château de Besne : les communs (écurie, vacherie), la maison du gardien, le chenil, le colombier, en totalité ; le mur situé dans la cour avec sa tourelle, le puits, le portail et la grille, le jardin et les murs de clôture (cad. B 436 à 438, 440, 441) : inscription par arrêté du 25 février 2002.
Toury-Lurcy. - Anciens logements ouvriers dits « les Casernes » : les façades et toitures (cad. C 139) : inscription par arrêté du 13 mai 2002.
Le château, la tour circulaire, les communs, l'écurie, la forge, le colombier, le parc, les murs de clôture et les tourelles d'angle, en totalité (cad. C 97 à 110, 142, 509 à 515, 602) : inscription par arrêté du 30 avril 2002.


Nord


Armentières. - Hôtel de ville, Général-de-Gaulle (place du) ; Saint-Vaast (place) ; Vivat (place du) : pour les parties extérieures : le beffroi, les façades et toitures sur rue ; pour les parties intérieures : l'escalier d'honneur (y compris la rampe et la verrière), le couloir de desserte du premier étage, les salles d'apparat au premier étage (y compris leur décor) : la salle du conseil municipal, le salon d'honneur, la salle des fêtes et des mariages, la salle des commissions (cad. BH 12) : inscription par arrêté du 4 mars 2002.
Comines. - Eglise Saint-Chrysole, Grand-Place : l'église en totalité, y compris le monument aux morts de la guerre de 1914-1918, partie intégrante du clocher (cad. AZ 354) : classement par arrêté du 9 septembre 2002.
Dunkerque. - Hôtel de ville, Charles-Valentin (place) ; Pommes (ruelle aux), Faulconnier (rue) ; Michel-de-Swaen (rue) : pour les parties extérieures : le beffroi, les façades et toitures, y compris celles de la cour intérieure, à l'exception des extensions contemporaines ; pour les parties intérieures : le hall et l'escalier d'honneur (y compris la rampe et la verrière), le couloir de desserte du premier étage, les salles d'apparat du premier étage (la salle de la rotonde, la salle des mariages, la salle du conseil, la salle des commissions) avec leur décor (cad. XM 293) : inscription par arrêté du 4 mars 2002.
Flêtre. - Ancien château de Wignacourt, Strazeele (route de) 18 : le donjon (cad. A 1088) et les parcelles A 851 à 853, 855, 1054 à titre de réserve archéologique : inscription par arrêté du 3 décembre 2002.
Goeulzin. - La tour glacière-pigeonnier, Jules-Ferry (rue) 162 (cad. AB 34) : inscription par arrêté du 3 décembre 2002.
Lille. - Couvent des Dominicains, Salomon (avenue) 7 (cad. AO 35) : inscription par arrêté du 7 mai 2002.
Hôtel de ville, Roger-Salengro (place) ; Augustin-Laurent (place) ; Réduit (rue du) ; Saint-Sauveur (rue) : l'hôtel de ville en totalité, à l'exclusion de l'extension contemporaine (cad. TR 7) : classement par arrêté du 3 mai 2002.
Palais Rameau, Vauban (boulevard) 39 : le bâtiment du Palais Rameau en totalité, avec sa serre (à l'exclusion de la maison du concierge et du jardin avec sa clôture) (cad. NW 266) : classement par arrêté du 9 septembre 2002, modifié par arrêté du 24 octobre 2002.
Maubeuge. - Eglise Saint-Pierre - Saint-Paul, Franklin-Roosevelt (rue) 13 : en totalité (cad. N 153) : inscription par arrêté du 2 mai 2002.
Saint-Saulve. - Carmel de Valenciennes, Henri-Barbusse (rue) 1 : l'église du carmel en totalité (cad. AB 216) : inscription par arrêté du 7 mai 2002.
Sebourg. - Maison d'habitation dite « maison-plante », Eth (rue d') 22, en totalité (cad. AB 64) : classement par arrêté du 9 septembre 2002.
Templeuve. - Hôtel de ville de Templeuve, Général-de-Gaulle (place du) : les façades et toitures sur rue ; le vestibule et l'escalier d'honneur ; la salle des fêtes (cad. B 795) : inscription par arrêté du 16 mai 2002.


Oise


Boissy-le-Bois. - Château : la grange et le pigeonnier : façades et toitures ; la conciergerie et le jardin potager en totalité (cad. A 42 à 45 ; C 471) : inscription par arrêté du 2 avril 2002.
L'église en totalité (cad. C 13) : inscription par arrêté du 2 avril 2002.
Breteuil. - Maison natale d'Hippolyte Bayard (cad. AH 351) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.
Coye-la-Forêt. - Le château avec les décors intérieurs des petit et grand salons (lambris du xviiie siècle), son parc, ses aménagements hydrauliques, les douves en eau, le pont métallique de Pinel, les deux pavillons d'entrée et la ferme (cad. AI 1 à 5, 17, 19 à 24 ; A 33, 34, 3) : inscription par arrêté du 2 avril 2002.
Cramoisy. - Ancienne usine dite « Parvillée » : l'ancienne usine, les façades et toitures des deux bâtiments en pierre de l'entrée de l'usine, rue du Moulin, de l'ancienne filature comprenant les deux bâtiments en pierre de taille, du grand hall de cuisson avec son lanterneau, de l'atelier de fabrication en rez-de-chaussée, ainsi que du grand atelier d'assemblage, y compris le prolongement postérieur à 1920 qui s'inscrit dans la continuité architecturale et visuelle de la partie élevée en 1900 (cad. AC 22) : inscription par arrêté du 16 décembre 2002.
Lachapelle-aux-Pots. - Fours de la Crapaudière (cad. AB 136, 149) : inscription par arrêté du 8 septembre 2000, modifiée par arrêté du 18 février 2002.
Litz. - Eglise Saint-Lucien (cad. AE 131) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.
Moulin-sous-Touvent. - Butte des Zouaves (cad. A 31) : inscription par arrêté du 2 avril 2002.
Roy-Boissy. - Ancienne abbaye de Lannoy : les restes de l'ancienne abbaye composés des bâtiments conventuels, de la maison de justice, de la ferme et du moulin (non compris l'hôtel abbatial déjà protégé) (cad. A 57, 62, 68, 69, 72 à 76, 82, 277 à 281) : inscription par arrêté du 2 avril 2002.


Orne


Condeau. - Château de Villeray : les façades et les toitures du château ; l'escalier avec sa cage (cad. ZB 41) : inscription par arrêté du 25 octobre 2002.
Forêt-Auvray (La). - Château de la Forêt-Auvray : l'ensemble de l'enceinte et des tours, la poterne et les douves (cad. C 43, 44, lieudit le Château) : classement par arrêté du 9 avril 2002.
Mortrée. - Château d'O : le parc du château, tel qu'il est délimité sur le plan annexé à l'arrêté, et comprenant : les murs de clôture ; les portails et leurs grilles ; les avenues ; les parterres de gazon ; les jardins fruitiers et potagers et leurs murs ; le système hydraulique comprenant la rivière, les canaux et leurs ponts ; les sauts-de-loup ; les douves et leurs ponts ; l'étang et son île ; le bief du moulin avec ses vannes ; les façades et les toitures du moulin, de la maison du pont et de la charretterie (cad. BC 114, 115 ; YA 126, 131 à 136, 140 à 146, 148 à 166, 169, 170, 174, 175 ; YP 26, 27) : inscription par arrêté du 22 mai 2002.
Saint-Céneri-le-Gérei. - Ancien hôtel Legangeux, devenu Auberge des Peintres, Saint-Pierre (route de) : les façades et les toitures ; la salle du rez-de-chaussée et les deux pièces du premier étage, avec leurs peintures murales (cad. AA 44) : inscription par arrêté du 29 août 2002.
Torchamp. - Château : le vestibule d'entrée, le salon, la salle à manger, la chambre nord et le boudoir, avec leurs décors ; les façades et toitures de la chapelle, des écuries, du petit pavillon et de l'orangerie ; la cour d'honneur, les douves avec le pont, le portail ; le colombier de la ferme, en totalité ; l'allée d'accès, y compris l'allée latérale nord-ouest ; le potager avec ses murs de clôture ; le jardin d'agrément avec ses murs (cad. H 5 à 8, 18, 19, 23, 24, 28) : inscription par arrêté du 15 octobre 2002.


Pas-de-Calais


Aire-sur-la-Lys. - Casernes Taix et Listenois, Alliés (rue des) 1 ; Tanneurs (rue des) : la caserne Taix (ancienne caserne de cavalerie) en totalité ; les façades et toitures de la caserne Listenois (ancienne caserne d'infanterie) ; les façades et toitures, dont celles sur la rue des Tanneurs, des pavillons des officiers des deux casernes (cad. AD 706) : inscription par arrêté du 2 mai 2002.
Marck. - Eglise Saint-Martin, Saint-Martin (impasse), en totalité (cad. AE 54) : inscription par arrêté du 17 janvier 2002.
Wierre-au-Bois. - Manoir : les façades et toitures du manoir, des communs, la terrasse, son mur de clôture et de soutènement (cad. AB 43) ; les parcelles AB 35, 44, 42 contenant les vestiges de l'ancienne motte féodale et des fortifications : inscription par arrêté du 9 octobre 2002.


Puy-de-Dôme


Billom. - Collège des Jésuites, Collège (rue du) 4 : le collège en totalité, y compris l'emprise de la chapelle et les aménagements intérieurs (salles, galeries, grille, menuiseries) (cad. AK 316) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Châtelguyon. - Villa « Les Jeannettes », Lacroix (rue) 22 : la villa en totalité, y compris les intérieurs (menuiseries, cheminées) et les murs de clôture avec leurs grilles (cad. AM 200) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Clermont-Ferrand. - Couvent de l'Immaculée-Conception, Bansac (rue) 11 : la chapelle, en totalité (cad. HV 179) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Halle aux Blés, Ballainvilliers (rue) 11 (cad. IN 1) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Immeuble Chabert, Julien (avenue) 36 : l'immeuble en totalité, y compris ses aménagements intérieurs (cad. IT 206) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Immeuble Fourton, Julien (avenue) 42 : l'immeuble en totalité, y compris ses aménagements intérieurs (cad. IT 187) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Immeuble Masson, Julien (avenue) 17 : l'immeuble en totalité, y compris ses aménagements intérieurs (cad. IT 212) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Immeuble Pincot, Duclaux (boulevard) 11, 11 bis, en totalité (cad. IT 27) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Maison, République (avenue de la) 38 bis : la maison en totalité, y compris les décors intérieurs (verrières, boiseries, cheminées, escalier) (cad. BZ 301) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Marché Saint-Joseph, en totalité (cad. HV 112) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Dallet. - Oppidum du Puy du Mur (également sur communes de Vertaizon et Mezel) : l'oppidum en totalité, comprenant notamment une enceinte fortifiée, un habitat et une motte castrale (cad. Dallet ZE 242, ZD 479 ; Vertaizon ZN 1, 2, 135 ; Mezel AC 49, 76, 230, 232, 244) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Davayat. - Maison de La Treille, Eglise (rue de l') 25 : la maison en totalité, y compris les bâtiments de communs et son jardin avec ses clôtures (cad. A 1397 ; ZB 216) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Joserand. - Le château en totalité, y compris ses décors intérieurs (escalier, vestibules, cuisine, salle à manger, grand salon, galerie, salon grenat, petit salon lambrissé, chambres des étages, pièces des tours avec leur cheminée), l'enceinte extérieure avec ses courtines formant terrasses, ses tours, la porterie, les communs avec leur clôture, l'orangerie, la serre, les jardins avec leurs système hydraulique (à l'exclusion des parties déjà classées) (cad. B 1507, 1569, 1571) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Maringues. - Hôtel Grimardias ou hôtel Dumas de Vault, Beaudet-Lafarge (rue) 10 : l'hôtel en totalité, y compris les pièces suivantes avec leur décor : étage de soubassement : caves voûtées ; rez-de-chaussée : bibliothèque, salle à manger, salon, ancienne cuisine, petit salon sud ; escalier avec sa cage et son cycle de toiles peintes de scènes mythologiques ; premier étage : chambre aux peintures, chambre aux roses ; deuxième étage : chambre au papier de Jouy, chambre aux carquois, chambre à alcôve (cad. AM 157) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Mezel. - Oppidum du Puy du Mur : voir commune de Dallet.
Mons. - Villa de la Presle : la villa en totalité, y compris ses intérieurs avec leur décor (hall, salons, salle à manger, jardin d'hiver, chambres), ses dépendances (chalet, serre, ferme, chenil), parc avec son allée d'accès, ses clôtures, son système hydraulique et ses fabriques (cad. ZR. 65, 97, 98) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Riom. - Pavillon Dumesnil, République (boulevard de la) 9 : le pavillon en totalité, y compris l'allée d'accès avec son portail, ses fontaines, le pavillon avec ses décors (cuisine, salle à manger, salons, chambres) et son parc enclos (cad. BW 211, 549) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Saint-André-le-Coq. - Château de Pagnant : le château en totalité, y compris ses décors intérieurs (salon, salle à manger, chambre), son parc avec ses clôtures, fontaine, bassins, et ses dépendances agricoles (granges, remises, écuries, pigeonnier) (cad. YE 130, 131, 150, 153) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Saint-Cirgues-sur-Couze. - Château de Saint-Cirgues : le château en totalité, y compris ses décors intérieurs (chapelle, escaliers, boiseries, cheminées) et son parc avec ses clôtures (B 404, 405) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Saint-Priest-Bramefant. - Château de Maulmont : le château en totalité, y compris les terrasses, les vestiges de la commanderie des chevaliers de Malte, de l'Hôtel-Dieu Saint-Barthélemy de Clermont et tous les décors intérieurs (lambris, cheminées...) des salons, salles à manger, chambres, cabinets et escaliers (cad. ZP 57) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Thiers. - Château de Franc-Séjour : le château en totalité, y compris tous ses intérieurs avec leurs décors (salle à manger lambrissée, salon aux verdures, chambres à alcôve, antichambre), la ferme et ses dépendances, les jardins avec leurs terrasses, fontaines, portails et système hydraulique (cad. BD 220) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Forges Mondière : les forges en totalité, y compris les aménagements intérieurs avec les machines de fabrication et les turbines hydrauliques (cad. AT 40) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Usine du May, en totalité, y compris son monte-charge (cad. AT 41) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Vertaizon. - Oppidum du Puy du Mur : voir commune de Dallet.


Pyrénées-Atlantiques


Eaux-Bonnes. - Ancien hôtel des Princes, Castellane (avenue) : l'hôtel en totalité, ainsi que la façade sur rue des maisons Prat-Dumas, Paris et Cazaux qui lui sont attenantes (cad. AN 171 à 173) : inscription par arrêté du 28 novembre 2002.
Lestelle-Bétharram. - Calvaire et chemin de croix extérieur : la chapelle de la première station (cad. B 316) ; la chapelle de la deuxième station (cad. B 314) ; la chapelle de la troisième station (cad. B 311) ; la chapelle de la quatrième station (cad. B 327) ; la chapelle de la cinquième station (cad. B 326) ; la chapelle de la sixième station (cad. B 324) ; la chapelle de la septième station (cad. B 330) ; la chapelle de la huitième station (cad. B 332) ; la chapelle de la neuvième station (cad. B 331) ; la chapelle de la dixième station (cad. B 333) ; le calvaire avec ses trois croix et son groupe sculpté qui constitue la onzième station (cad. B 329) ; la chapelle de la douzième station (cad. B 335) ; la Pietà en marbre qui constitue la treizième station (cad. B 328) ; la chapelle de la quatorzième station (cad. B 336) ; la chapelle de la Résurrection, quinzième station (cad. B 337) ; la colline et la parcelle d'assiette (cad. B 328) ; le chemin rural qui dessert les stations (cad. domaine public, non cadastré) : classement par arrêté du 13 février 2002.
Orthez. - Ancien couvent de la Visitation, Saint-Gilles (rue) 25 : l'ancien couvent en totalité, avec les restes de son parc (cad. AK 286) : inscription par arrêté du 28 novembre 2002.
Pau. - Villa Sainte-Hélène, actuellement résidence du préfet de département, Norman-Prince (avenue) 27-29 : la villa en totalité, ainsi que le parc et son portail, le mur d'enceinte, la maison du concierge, les écuries et le manège (cad. CW 18) : inscription par arrêté du 15 octobre 2002.


Pyrénées-Orientales


Prats-de-Mollo-la-Preste. - Tour de Mir, en totalité, y compris son assiette foncière (cad. E 887) : inscription par arrêté du 16 décembre 2002.


Bas-Rhin


Dachstein. - Ancien château des évêques de Strasbourg, dit Vieux Château, Principale (rue) 4, 4 c ; Couvent (rue du) 108 : portails d'entrée sur rues, et murs d'enceinte du domaine ; vestiges du château médiéval : douves, tour ronde (au nord-ouest du château actuel) et tour carrée (à l'est du château actuel) ; château Renaissance et ses transformations et agrandissements du xixe siècle : façades, y compris les enduits néo-Renaissance, toitures ; tourelle d'escalier en vis et cheminée des cuisines, en totalité ; dépendances au nord du château : façades et toitures ; puits néo-Renaissance dans la cour ; parc, cf. plan annexé au dossier (cad. 3 11, 21/12) : inscription par arrêté du 23 décembre 2002.
Diedendorf. - Ancien château Streif de Lauenstein, Principale (rue) 51 : le décor intérieur d'origine : voûtes, plafonds à solives, peintures murales ; les boiseries, planchers et cheminées rapportés, du xviiie siècle (cad. 1 416/372) : inscription par arrêté du 23 décembre 2002.
Geipolsheim. - Eglise catholique Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus, Liberté (rue de la) : la peinture murale : Sainte-Trinité, de Robert Gall (1947) (cad. 49 620/240) : inscription par arrêté du 23 décembre 2002.
Huttenheim. - Chapelle Notre-Dame du Grasweg, Premier-Décembre (rue du), en totalité (cad. 7 7) : inscription par arrêté du 23 décembre 2002.
Molsheim. - Ancien couvent d'Augustines Notre-Dame, Gare (avenue de la) ; Notre-Dame (rue) : l'église du Sacré-Coeur ou chapelle Notre-Dame ou chapelle des Chanoinesses, en totalité (cad. 5 47) : inscription par arrêté du 5 avril 2002.
Neuve-Eglise. - Eglise catholique Saint-Nicolas, Eglise (rue de l') : tour-choeur, en totalité ; nef et sacristie est : façades et toitures ; mur d'enceinte du cimetière (cad. 1 50) : inscription par arrêté du 5 avril 2002.
Strasbourg. - Cimetière juif de Koenigshoffen, Tour (rue de la) 29, en totalité (cad. MX 17, 20, 22) : inscription par arrêté du 23 décembre 2002.
Lycée international des Pontonniers, Pontonniers (rue des) 1 : Lycée international des Pontonniers : façades, toiture, murs et grilles de clôture en fer forgé (à l'exclusion du gymnase) ; à l'intérieur : couloirs avec leur sol et portes d'entrée des salles, escalier principal et cage d'escalier en totalité, escalier secondaire, salle des professeurs et bibliothèque des professeurs au premier étage. Maison de la Directrice : façades et toitures ; à l'intérieur : vestibule et hall d'entrée, escalier, cage d'escalier et palier du premier étage, avec leurs boiseries d'origine, y compris les placards de deux pièces sur rue du premier étage (cad. 26 27/19, 35/19) : inscription par arrêté du 5 avril 2002.
Maison du sculpteur Alfred Marzolff, Pontonniers (rue des) 3 : façades et toitures ; à l'intérieur, au rez-de-chaussée : vestibule d'entrée voûté et hall d'entrée en totalité, escalier, salon, salle à manger et atelier (cad. 26 36/19) : inscription par arrêté du 5 avril 2002.
Woerth. - Château de Woerth, Moulin (rue du) 2 : donjon, en totalité, avec escalier d'accès en vis ; aile principale (nord-est) : façades, toitures et escalier extérieur ; à l'intérieur : escalier en vis et oriel, en totalité ; plafonds lambrisssés et stuqués ; aile secondaire (nord-ouest) : façades et toiture ; à l'intérieur, escalier à balustres. Petite dépendance : façades et toiture. Ancien cellier, 10, rue du Moulin : façades et toiture (cad. 3 24, 25, 29, 206/24, 217) : inscription par arrêté du 5 avril 2002.


Haut-Rhin


Cernay. - Ancien tribunal cantonal, Georges-Risler (rue) 5 : Façades, toiture et mur de clôture avec grille en fer forgé ; à l'intérieur : vestibule, hall d'entrée et escalier avec sa cage (cad. 18 33) : inscription par arrêté du 5 avril 2002.
Eglise catholique Saint-Etienne, Eglise (place de l') : le cycle de peintures murales représentant le Credo (René Kuder, 1930) (cad. 1 11) : inscription par arrêté du 23 décembre 2002.
Rixheim. - Les éléments suivants du parc Zuber, parc de l'ancienne commanderie, Zuber (rue) 28 : cour d'honneur avec son parterre d'arbres ; parc paysager à l'anglaise, y compris le kiosque-belvédère, la serre et ses installations techniques, ainsi que le mur de clôture du parc (cad. DC 5) : inscription par arrêté du 23 décembre 2002.
Sainte-Croix-aux-Mines. - Pont de la Timbach situé sur la rivère Liepvrette, en totalité (cad. non cadastré) : inscription par arrêté du 23 décembre 2002.
Wintzenheim. - Ferme Saint-Gilles : façades et toitures (cf. plan annexé au dossier) ; escalier à balustres dans l'aile est ; ancienne chapelle Saint-Gilles avec peintures murales au rez-de-chaussée de l'aile nord (cad. 82 1) : inscription par arrêté du 5 avril 2002.


Haute-Saône


Arc-lès-Gray. - Maison Trayvou : voir commune de Gray.
Charcenne. - Chapelle Notre-Dame de Leffond, voie communale dite de Leffond : la chapelle et le bâtiment qui la jouxte, en totalité (cad. ZH 114) : inscription par arrêté du 5 juin 2002.
Chapelle du cimetière, Nouvelle-Rue : la chapelle ainsi que l'enclos du cimetière, en totalité (cad. AA 167) : inscription par arrêté du 5 juin 2002.
Fretigney-et-Velloreille. - Ancienne abbaye cistercienne Notre-Dame de la Charité de Neuvelle-lès-la-Charité : la glacière, en totalité (cad. A 461) : inscription par arrêté du 30 octobre 2002.
Gray. - Maison Trayvou (également sur commune d'Arc-lès-Gray), Villeneuve (quai) 17, 18 : en totalité, le logis, les écuries, les remises leur faisant face à l'est ; en totalité, l'entrepôt au sud-ouest de la cour d'honneur ; façades et toitures des autres corps de bâtiment bordant la cour d'honneur ; parc en totalité, y compris les grilles et les clôtures (cad. Gray AE 9, 10 ; Arc-lès-Gray AD 99) : inscription par arrêté du 27 décembre 2002.
Maison, ancien grenier, Marché (rue du) 10-12, en totalité (cad. AC 152, 153) : classement par arrêté du 4 juin 2002.
Marnay. - Château de Marnay : la plate-forme en totalité, sols et sous-sols, y compris les parements extérieurs et la base de la tour ronde à l'angle nord-est ; l'aile nord et l'escalier en vis en totalité ; la façade est de l'aile est et sa toiture ; la partie nord de l'aile est, depuis l'emplacement de la chapelle (non compris), en totalité, y compris les cheminées et plafonds ; la tourelle en surplomb au nord-est, en totalité ; le sous-sol voûté de l'aile est ; la façade sud du bâtiment sud ; la porterie, façades et toitures ; le pavillon des archives et la tour mitoyenne, au nord-ouest, en totalité (cad. AB 249, 310, 309, 311, 381, 251, 344, 436, 437, 243, 244, 245, 449) : inscription par arrêté du 6 décembre 2002.


Saône-et-Loire


Clayette (La). - Le château de La Clayette en totalité, à l'exception des parties classées, comprenant : les bâtiments, murs de clôture, ouvrages d'art et sols (cad. La Clayette AB 1 à 6, 9, 10 ; AE 24, 33 à 35 ; Curbigny A 190, 191) : inscription par arrêté du 1er octobre 2002.
Cluny. - Hôpital-hospice, ancien Hôtel-Dieu, Hôpital (place de l') 13 : la chapelle et l'apothicairerie (cad. AM 406) : classement par arrêté du 3 mai 2002.
Curbigny. - Château de la Clayette : voir commune de Clayette (La).
Demigny. - Château : les façades, toitures et structures du château ; les façades et toitures des dépendances abritant le pressoir ; le pressoir ; le parc du château (cad. H 1125, 1126, 1129) : inscription par arrêté du 5 juin 2002.
Martigny-le-Comte. - Château de Comune, en totalité, y compris son assiette, les fossés et le colombier (cad. D 171, 172, 174, 968) : inscription par arrêté du 5 juin 2002.
Montbellet. - Ancienne commanderie du Temple Sainte-Catherine : la chapelle en totalité (cad. AB 2) : classement par arrêté du 13 février 2002. Le sol des parcelles d'emprise de l'ancienne commanderie (cad. AB 2, 3) : inscription par arrêté du 13 février 2002.
Ozolles. - Domaine de Rambuteau : les parties suivantes du domaine (à l'exception du château, des deux bâtiments de communs proches de celui-ci, de la chapelle et de l'ensemble de la ferme), à savoir : le parc, le jardin régulier, le potager, les deux demi-lunes d'entrée (sol, murs, statues, portail et clôtures), incluant les deux étangs de la Glacière et l'étang neuf, le canal et, en totalité : l'orangerie-serre, la glacière, les ruines de la tour (cad. E 103 à 105, 107, 112 à 115, 117 à 125, 155, 190, 230 à 235) : classement par arrêté du 21 février 2002.
Saint-Aubin-sur-Loire. - Eglise Saint-Aubin, en totalité (cad. B 319) : classement par arrêté du 9 septembre 2002.


Sarthe


Courdemanche. - Eglise Notre-Dame, en totalité (cad. A 578) : inscription par arrêté du 4 février 2002.
Fresnay-sur-Sarthe. - La Cave du Lion, en totalité (cad. AI 172) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Mans (Le). - Hôtel Richer de la Jousserie : l'ensemble des plafonds (cad. CR. 9) : inscription par arrêté du 11 juillet 2002.
Marçon. - Restaurant scolaire en totalité, avec ses installations intérieures (cad. AB 203, 204) : inscription par arrêté du 19 septembre 2002.
Moncé-en-Saosnois. - Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul, en totalité (cad. A 523) : inscription par arrêté du 4 février 2002.
René. - Eglise Saint-Pierre : les façades et toitures (cad. A 487, 1041) : inscription par arrêté du 4 février 2002.
Saint-Ulphace. - Eglise Saint-Ulphace, en totalité (cad. A 364) : inscription par arrêté du 4 février 2002.


Paris


Paris 02. - Immeuble, ancien hôtel particulier Desmarets, Vivienne (rue) 18 : l'ensemble des façades et toitures du bâtiment sur rue, sur cour et sur l'ancien jardin (à l'exception des adjonctions du xxe siècle sur l'ancien jardin tel qu'il est indiqué sur le plan annexé à l'arrêté) ; l'escalier principal, y compris la rampe, et sa cage ; l'intérieur du rez-de-chaussée, du premier et du deuxième étages du bâtiment entre la cour et l'ancien jardin (tel qu'il est indiqué sur le plan annexé à l'arrêté) (cad. AF 02-02) : inscription par arrêté du 3 septembre 2002.
Paris 04. - Hôtel de Chenizot, Saint-Louis-en-l'Ile (rue) 51, 53 : l'ensemble des façades et des toitures sur rue et sur les deux cours ; la porte située sous le passage reliant les deux cours (P) ; les escaliers AB, C, D, E, F et G ; le sol des deux cours (cad. 04 AV 84) : classement par arrêté du 11 octobre 2002.
Immeuble, Quincampoix (rue) 27 : l'escalier et sa cage (cad. 04 AC 11) : inscription par arrêté du 31 janvier 2002.
Paris 07. - Palais de l'Alma, Branly (quai) 11, en totalité (cad. CO 4) : classement par arrêté du 30 octobre 2002.
Paris 08. - Ancien hôtel de Pourtalès, Tronchet (rue) 7 : l'hôtel en totalité ainsi que le sol de la parcelle 08-03 BS 114 sur laquelle il est situé : inscription par arrêté du 17 septembre 2002.
Immeuble, Elysée (rue de l') 4, en totalité (cad. BP 31) : classement par arrêté du 22 novembre 2002
Immeuble, Elysée (rue de l') 12 bis-14 : l'hôtel particulier, en totalité (cad. BP 6A-6B) : classement par arrêté du 22 novembre 2002.
Immeuble, Franklin-Roosevelt (avenue) 30 : le vestibule et la cage d'escalier (cad. 08-02 BI 40) : inscription par arrêté du 9 décembre 2002.
Immeuble dit « La Pagode rouge » ou galerie CT Loo & Cie, Courcelles (rue de) 48 : les façades et toitures ; la salle dite des « cavaliers » au rez-de-chaussée et son décor ; le palier et les deux salles en laque du Shansi au premier étage et leurs décors ; la galerie indienne au quatrième étage et son décor ; l'ensemble de la cage d'ascenseur et sa cabine ; ainsi que le sol de la parcelle 08-04 CL 7 sur laquelle l'immeuble est situé : inscription par arrêté du 9 décembre 2002.
Immeuble dit Hôtel de l'Impératrice Eugénie ou hôtel du Baron Hirsch, Elysée (rue de l') 2, en totalité (cad. 08-03 BP 11) : classement par arrêté du 30 octobre 2002.
Salle de concerts dite Salle Pleyel, Faubourg-Saint-Honoré (rue du) 252 : l'ensemble des toitures ; la façade sur la rue du Faubourg-Saint-Honoré ; les façades surmontant le puits de lumière ; le vestibule d'entrée ; la rotonde et ses dégagements ; la galerie-foyer ; le vestibule précédant les salles Chopin et Debussy (cad. AZ 04) : inscription par arrêté du 3 septembre 2002.
Paris 10. - Passage Brady : les façades et toitures de l'immeuble sis 33, boulevard de Strasbourg (cad. 10-02 AW 126) ; les façades et toitures de l'immeuble sis 33 bis, boulevard de Strasbourg (cad. 10-02 AW 24) ; le porche d'entrée et la grille de l'immeuble sis 46, rue du Fauboug-Saint-Denis (cad. 10-02 AW 15) ; l'ensemble des verrières, des sols et des façades intérieures de la partie couverte du passage (cad. 10-02 AW 15 (96-102, passage Brady), 16 (88-92, passage Brady), 17 (87-93, passage Brady), 18 (80, 82-86, passage Brady), 19 (83, 85, passage Brady), 20 (72, 74-78, passage Brady), 21 (71-75, 77, passage Brady), 22 (64, 66, 68, 70, passage Brady), 27 (65, 67, 69, passage Brady), 23 (58-62, passage Brady), 126 (59-61, passage Brady) : inscription par arrêté du 7 mars 2002.
Paris 11. - Ancienne faïencerie Loebnitz, Pierre-Levée (rue de la) 4 : l'ensemble des façades et toitures, y compris la charpente métallique, de l'atelier sis entre rue et cour (cad. AB 54) : inscription par arrêté du 27 mai 2002.


Seine-Maritime


Blainville-Crevon. - Domaine du château de Mondétour : voir commune de : Morgny-la-Pommeraye.
Croixdalle. - Manoir de Beauval : façades et toitures du logis, escalier, pièces du rez-de-chaussée et chapelle en totalité (cad. AK 38, 40) : inscription par arrêté du 19 novembre 2002.
Dieppe. - Eglise du Sacré-Coeur de Janval, Louis-Fromager (rue) : l'église en totalité, y compris son terrain d'assiette avec son mur de clôture et le presbytère, à l'exclusion de tout autre bâtiment (cad. BK 73) : inscription par arrêté du 29 avril 2002.
Mauny. - Domaine d'Yville : voir commune de : Yville-sur-Seine.
Morgny-la-Pommeraye. - Domaine du château de Mondétour (également sur commune de Blainville-Crevon) : l'ensemble du domaine comprenant : le parc et les cours en totalité, sols, plantations, murs, piliers, grilles et bassins, la perspective vers la chapelle de Vimont au nord jusqu'au ravin, et la perspective vers l'église de Morgny-la-Pommeraye au sud-ouest (cad. Morgny-la-Pommeraye A 25 à 27, 87 à 93, 144, 197, 198 ; AD 86, 97, 267, 296, 297 ; Blainville-Crevon E 114, 119 à 121, 123, 125 à 127, 129, 130, 132 à 137, 174, 177 à 179) ; l'emprise de l'avenue d'accès de part et d'autre du chemin vicinal n° 5 (cad. Morgny-la-Pommeraye A 84 à 86, 95, 200 ; Blainville-Crevon F 158) ; les façades et toitures de l'ancienne ferme du château, à savoir le logis, l'ancien pressoir, la grange et, en totalité, la charretterie (cad. Morgny-la-Pommeraye A 38) : inscription par arrêté du 30 mai 2002.
Neuf-Marché. - Manoir de Vardes, en totalité, soit l'ensemble du bâti organisé autour de l'enclos, de la clôture et des sols des parcelles A 137, A 138, A 167 et A 168, le grand logis central, ainsi qu'une bande de terrain de vingt mètres autour de l'enclos et l'avenue avec les sols et les alignements, les bornes et tables de pierre (cad. A 137, 138, 140, 166 à 169, 230, lieudit Ferme de Vardes) : inscription par arrêté du 24 juillet 2002.
Rouen. - Eglise Sainte-Jeanne-d'Arc, Vieux-Marché (place du) : l'église avec le mémorial à Jeanne-d'Arc, la croix du bûcher et la statue monumentale de Jeanne au bûcher (non cadastré, domaine public, figurant pour partie sous le numéro DP 280, section BD) : inscription par arrêté du 30 octobre 2002.
Hôtel particulier, Bouvreuil (rampe) 66 : l'hôtel en totalité, ainsi que le jardin et les murs d'enclos (cad. CH 129) : inscription par arrêté du 21 novembre 2002.
Yville-sur-Seine. - Domaine d'Yville (également sur communes de Barneville-sur-Seine (27) et Mauny (76) : le domaine en totalité, soit l'ensemble du bâti, de la clôture, le parc et ses perspectives (cad. Yville-sur-Seine D 65, 66, 77, 121, 122, 124 à 128, 130 à 132, 135 à 139, 240, 248, 249, 253, lieuxdits le Grand Jardin, Port d'Yville et Le Village ; C 162, lieudit la Grande Ferme ; Mauny C 5, 10, 11, 150, 156, 217, lieuxdits Cote d'Yville et Vente Saillot) ainsi que le parc à gibier (cad. Barneville-sur-Seine (27) C 35, 41 à 43, lieudit Le Parc) : inscription par arrêté du 19 novembre 2002.


Seine-et-Marne


Egligny. - Ancienne abbaye de Preuilly : le sol du domaine de l'abbaye clos de murs, ainsi que les façades et toitures des bâtiments qu'il comporte, situé sur les parcelles D 44, 45, 48, 51, 53, 126 à 130, 155 à 176 : inscription par arrêté du 17 septembre 2002.
Egreville. - Château : les douves, les terrasses, les murs de clôture et les vestiges de l'ancien château (cad. G 507, 1370, 1708, 1711, 1713) : inscription par arrêté du 9 décembre 2002.
Moret-sur-Loing. - Maison dite de François Ier ou Hôtel de Chabouillé, dans la cour de l'Hôtel de Ville, en totalité (cad. AH 23) : classement par arrêté du 24 avril 2002.
Nemours. - Musée de Préhistoire d'Ile-de-France, Etienne-Dailly (avenue) 48, en totalité (cad. AR 64 à 70) : inscription par arrêté du 21 octobre 2002.
Samois-sur-Seine. - Villa « Les Fontaines-Dieu », Franklin-Roosevelt (quai) 1 : la villa, y compris son jardin et son portail (cad. AR 7 à 9) : inscription par arrêté du 18 mars 2002.


Yvelines


Bougival. - Bâtiments de la machine de Marly : la rampe d'accès qui relie la cour des bâtiments administratifs de la Machine de Marly au quai Rennequin-Sualem (cad. non cadastré), ainsi que les parties suivantes des bâtiments administratifs de la Machine de Marly : le mur de clôture et les deux portes d'accès avec leurs vantaux (cad. AB 33) : inscription par arrêté du 27 mai 2002.
Jouars-Pontchartrain. - Place Foch, anciennement dite Place Ronde : le sol de la place (cad. non cadastré, domaine public) ; les façades et toitures donnant sur la place ainsi que l'amorce des voies adjacentes des immeubles suivants : 2, route du Pontel (cad. A 278), 1, rue Mazières (cad. A 3998), 2, rue Mazières (cad. A 288), 1, route de Paris et rue Saint-Frédéric (cad. A 308), 1, rue Sainte-Anne (cad. A 680) et le saut-de-loup ou haha (cad. A 3900) : inscription par arrêté du 9 juillet 2002.


Deux-Sèvres


Niort. - Ancien hôtel de La Marcardière, Jean-Jacques-Rousseau (rue) 13 : le portail, les murs de clôture ainsi que le petit pavillon annexe daté de 1878 (cad. BW 385) : inscription par arrêté du 12 décembre 2002.
Caserne Duguesclin ou centre Duguesclin : les façades et les toitures du bâtiment xviiie siècle (cad. CD 168) : classement par arrêté du 11 décembre 2002.


Somme


Foucaucourt-Hors-Nesle. - Domaine du château : le château, façades et toitures ; les ailes attenantes, façades et toitures ; la dépendance reliée au corps de logis, façades et toitures ; la grange, façades et toitures ; l'escalier en bois du xviie siècle ; le salon, la salle à manger, la chambre à coucher du premier étage ; la cour ; le jardin et ce qui reste de son hémicycle ; la pâture à l'est bordée d'une allée ancienne ; la parcelle boisée (cad. A 289 à 292) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.
Vauvillers. - Eglise Saint-Eloi : la nef (cad. AC 31) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.


Tarn


Puycelci. - Chapelle Saint-Julien-le-Vieux et son enclos sépulcral (cad. I 595, 596) : inscription par arrêté du 17 janvier 2002.
Sauveterre. - Le château et les sols de l'ancien castrum qui le portent, en totalité (cad. A 694) : inscription par arrêté du 31 juillet 2002.
Eglise Sainte-Croix, en totalité (cad. A 660) : inscription par arrêté du 31 juillet 2002.


Tarn-et-Garonne


Castelsarrasin. - Eglise Saint-Sauveur (cad. DE 307) : inscription par arrêté du 31 juillet 2002.
Finhan. - Château de Pérignon : les chapelles funéraire et néo-gothique du château (cad. A 702) : inscription par arrêté du 19 septembre 2002.
Nègrepelisse. - Eglise Saint-Pierre-ès-Liens (cad. G 428) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Villebrumier. - Château, Montauban (route de) : façades et toitures ; vestibule, escalier, pièce à l'italienne, salle à manger, salon situés au rez-de-chaussée (cad. C 2) : inscription par arrêté du 4 juillet 2002.


Var


Saint-Zacharie. - Domaine du Moulin Blanc, route nationale 560 : parc paysager (sol des parcelles B 961, 22, 23) ; château de Revoil : façades et toitures (cad. B 20) ; allée conduisant au château avec son portail d'accès et terrasse du château (sol de la parcelle B 20) ; dans l'ancienne ferme : chapelle et salle dite « des moulures » (cad. B 21) ; pigeonnier en totalité (cad. A 371) : inscription par arrêté du 18 janvier 2002.


Vaucluse


Apt. - Ancienne abbaye Saint-Pierre-des-Tourettes, au vieux château des Tourettes : la chapelle (cad. BT 98) : inscription par arrêté du 9 juillet 2002.
Avignon. - Ancienne chapelle des religieuses bénédictines de Notre-Dame, Ortolans (rue des) 1, en totalité (cad. DH 109) : inscription par arrêté du 2 septembre 2002.
Vaison-la-Romaine. - Villa dite « do mi si la do ré » ou « villa verte », Jules-Ferry (avenue) 43, en totalité (cad. AP 55) : inscription par arrêté du 2 septembre 2002.


Vienne


Antigny. - Château de Boismorand : le logis en totalité, la tour, le mur d'enceinte ainsi que la parcelle P 318 sur laquelle ils se situent : inscription par arrêté du 12 décembre 2002.
Archigny. - Maison n° 6 de la ligne acadienne (cad. AV 182) ainsi que le sol des parcelles AV 150, 152, 184, 148 : inscription par arrêté du 25 septembre 2002.
Aslonnes. - Ancien prieuré de Laverré : le logis en totalité et les terrains avec leurs douves et leurs ponts (cad. AC 99 à 103) : inscription par arrêté du 12 décembre 2002.
Availles-Limouzine. - Maison, Adrien-Veillon (rue), en totalité (cad. AC 178, 179, 384, 556, 177) : inscription par arrêté du 12 février 2002.
Beaumont. - Chapelle funéraire de la Madeleine, y compris son décor et son caveau, en totalité (cad. B 1230) : inscription par arrêté du 28 mai 2002.
Celle-Lévescault. - Logis de la Tiffanelière : l'ensemble des bâtiments en totalité (logis, communs, portail) ainsi que l'enclos attenant avec son cimetière (cad. B 942, 907) : inscription par arrêté du 12 décembre 2002.
Châtellerault. - Pont Camille-de-Hogues franchissant la Vienne (cad. domaine public, non cadastré) : classement par arrêté du 22 novembre 2002.
Coulonges. - Château du Pin : le logis, les communs et la terrasse (cad. AC 177) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002.
Poitiers. - Eglise Saint-Cyprien, Faubourg-Saint-Cyprien (rue du) 138, en totalité (cad. ES 94) : inscription par arrêté du 27 février 2002.
Puye (La). - Eglise Saint-Hilaire de Cenan, en totalité (cad. AC 41) : inscription par arrêté du 12 septembre 2002.
Usseau. - Eglise de Remeneuil, en totalité (cad. C 430) : inscription par arrêté du 12 février 2002.


Haute-Vienne


Saint-Yrieix-la-Perche. - Ancienne carrière de kaolin de Marcognac : l'ancienne carrière constituée par les bâtiments, structures et sols situés sur les parcelles YI 16, 26 à 29, l'emprise de la fosse située sur la parcelle YI 15 et les constructions situées sur les parcelles YI 34, 35 : classement par arrêté du 17 octobre 2002.


Vosges


Rambervillers. - Tour d'Anglemein, Docteur-Lardier (rue du) 13 : la tour en totalité, ainsi que les vestiges de courtine et de digue attenants (cad. AA 63) : inscription par arrêté du 5 novembre 2002.
Uxegney. - Fort dit d'Uxegney en totalité, y compris ses équipements et armements, l'égout, les glacis, le réseau de fils de fer et la batterie M 35 adjacente (cad. B 1599, 2049, 1602, 1598) : inscription par arrêté du 29 avril 2002.
Fort dit de Bois-l'Abbé en totalité (cad. B 1656) : inscription par arrêté du 29 avril 2002.


Yonne


Auxerre. - Ancien asile des aliénés, aujourd'hui Centre hospitalier spécialisé de l'Yonne, Charles-de-Gaulle (avenue) 2, 4 : au n° 4, avenue Charles-de-Gaulle : la chapelle de l'ancien hôpital général, en totalité ; les façades et toitures de l'ensemble des bâtiments hospitaliers construits au xixe siècle, y compris les dépendances : réservoir, ancien bûcher, pavillons du concierge et du jardinier-chef, morgue ; le portail et le mur sur rue ; les galeries de circulation reliant les bâtiments ; l'espace paysager inscrit à l'intérieur du périmètre, autrefois délimité par un saut-de-loup, du mur de clôture (cad. EV 119) ; au n° 2, avenue Charles-de-Gaulle : la maison du médecin directeur (cad. EV 42) : inscription par arrêté du 2 avril 2002.
Chablis. - Ancien prieuré Saint-Côme : la chapelle, y compris le bâtiment d'exploitation, le puits, les fossés et les murs de clôture (cad. AP 58, 59) : inscription par arrêté du 5 novembre 2002.
Champvallon. - Pressoir, Saint-Vincent (rue) : le pressoir et le bâtiment qui l'abrite (cad. B 127, 128) : inscription par arrêté du 26 juillet 2002.
Coulanges-la-Vineuse. - Pressoir, André-Vildieu (rue) 57 : le pressoir et le bâtiment qui l'abrite (cad. AB 473) : inscription par arrêté du 11 avril 2002.
Thorigny-sur-Oreuse. - Ancien château : le jardin de l'ancien château, y compris les murs de clôture, les pilastres en brique, les ponts, les allées d'eau et les bassins (cad. F 18, 463, 1044, 1045, 1061 à 1064) : inscription par arrêté du 25 mars 2002.


Territoire de Belfort


Belfort. - Epicerie du Lion, Porte-de-France (rue) 4, en totalité (cad. BI 101) : inscription par arrêté du 5 juin 2002.


Essonne


Bures-sur-Yvette. - Anneau de collisions d'Orsay, sis au Centre universitaire d'Orsay : l'anneau de collisions, y compris son socle, et les murs et toitures de la salle d'expériences en béton qui l'abrite (cad. A 1495) : inscription par arrêté du 7 mars 2002.
Longpont-sur-Orge. - Regard des Folies, Croix-Rouge-Fer (chemin de la) : le regard, composé d'un édicule et de la parcelle (cad. AK 228) : inscription par arrêté du 9 juillet 2002.
Saint-Chéron. - Maison Ciceri, Lamoignon (rue) 5 : les façades et toitures de la maison, ainsi que son parc (cad. AC 85 à 87) : inscription par arrêté du 12 juillet 2002.


Hauts-de-Seine


Malakoff. - Ancienne distillerie-usine de mise en bouteilles dite « usine Clacquesin », Maréchal-Leclerc (avenue du) 18 : le sol de la cour ; la cheminée ; à gauche de la cour en entrant : les façades et toitures des bâtiments de 1903 (bâtiment administratif et bâtiment de liaison) ; en fond de cour : les bâtiments centraux en totalité (laboratoires et chaufferie) ainsi que les deux cours couvertes (cad. D 32) : inscription par arrêté du 22 février 2002.
Suresnes. - Ecole de plein air, Landes (avenue des) 58-60 : les bâtiments de l'école, ainsi que le sol de la parcelle AK 3 sur laquelle ils sont situés : classement par arrêté du 24 avril 2002.


Seine-Saint-Denis


Drancy. - Cité de la Muette, dite aussi camp de Drancy, Jean-Jaurès (avenue) ; Arthur-Fontaine (rue) ; Auguste-Blanqui (rue) : le tunnel des déportés s'étendant sous l'ancien camp d'internement, situé sous les parcelles BZ 104, 54, 52, 103 : classement par arrêté du 6 mai 2002.
Raincy (Le). - Lycée Albert-Schweitzer, Valère-Lefébvre (allée) 6 : l'emprise au sol du parc du lycée, le bâtiment principal d'enseignement en totalité, le petit gymnase et son amphithéâtre de plein air en totalité, les façades et toitures du bâtiment du restaurant et ses extensions, et les façades et toitures de l'orangerie, ainsi que les portiques de liaison des bâtiments précités (cad. AB 346) : inscription par arrêté du 16 juillet 2002.


Val-de-Marne


Cachan. - Hôtel de ville, Camille-Desmoulins (rue) 8 : les façades et toitures ; le vestibule des pas perdus ; le grand escalier ; la salle des fêtes et des mariages ; la salle du conseil ; le square de la Libération ; le sol de la parcelle (cad. R. 181) : inscription par arrêté du 11 mars 2002.
Limeil-Brévannes. - Ancien château de Brévannes, groupe hospitalier Emile-Roux, Verdun (avenue de) 1 : l'ancien château de Brévannes en totalité, ainsi que ses douves ; l'allée perspective bordée de tilleuls ; les façades et toitures de l'orangerie ; les façades et toitures de l'ensemble des bâtiments hospitaliers formant l'ancien quartier des Ménages et l'ancien quartier des Chroniques ; les façades et toitures des bâtiments suivants de l'hôpital Léon-Bernard : pavillons Mary-Poppins, Paul-Barthez (sans l'extension INSERM), Jean-Monnet, Théophile-Roussel et Félix-Brun, loge de madame de Sévigné, logement et service des morts (cad. AM 121, 67) : inscription par arrêté du 3 septembre 2002.
Maisons-Alfort. - Groupe scolaire Jules-Ferry, Jean-Jaurès (rue) 216 bis-218 : en ce qui concerne les anciennes écoles des filles et des garçons (actuels collège et école primaire) sises 216 bis, rue Jean-Jaurès : les façades et toitures des écoles des filles et des garçons, à l'exception de celles de la cantine construite ultérieurement dans la cour de l'actuel collège, ainsi que l'escalier principal de chacune des deux écoles, y compris les deux peintures d'Emile Beaume au niveau des paliers du premier étage et les couloirs du rez-de-chaussée, du premier et du deuxième étages de l'école des garçons (cad. BG 111) ; en ce qui concerne l'école maternelle sise 218, rue Jean-Jaurès : les façades et toitures, le préau, le réfectoire, les couloirs du rez-de-chaussée et du premier étage et l'escalier principal de l'école maternelle (cad. BG 112) : inscription par arrêté du 12 juillet 2002.


Val-d'Oise


Pontoise. - Couvent des Carmélites ou du carmel, Pierre-Butin (rue) 55 : l'ermitage Saint-Joseph (cad. AK 855) : inscription par arrêté du 30 septembre 2002.
Us. - Château de Dampont : les façades et les toitures du château, y compris les charpentes ; les cuisines, le vestibule d'entrée, l'escalier principal dans la totalité de sa structure, les pièces de réception de l'étage d'apparat avec leur décor ; les façades et les toitures des écuries, la salle du manège dans sa totalité ; le parc dans sa totalité, y compris les murs (cad. AD 14 à 22, 26 à 29, 31 à 35) : inscription par arrêté du 24 octobre 2002.


Guadeloupe


Basse-Terre. - Ancienne glacière, L'Herminier (rue) ; Germain-Basse (rue) ; Général-de-Gaulle (boulevard du) : l'ancienne glacière (bâtiment octogonal couvert d'une coupole) en totalité, y compris ses glacis adjacents (cad. AM 625) : inscription par arrêté du 26 juillet 2002.
Maison Liensol, République (rue de la) ; Saint-François (rue) ; Léonard (rue), en totalité (cad. AM 443) : inscription par arrêté du 28 mars 2002.
Désirade (La). - Phare de l'îlet de Petite-Terre : le phare et son sol d'assiette comprenant son enclos en pierres sèches et les vestiges annexes : la citerne, les appentis servant d'habitat et de cuisine, un ouvrage circulaire en pierre (cad. AP 6) : inscription par arrêté du 28 mars 2002.
Saint-Barthélemy. - Ancien presbytère de Gustavia, Normands (rue des) ; sur l'île de Saint-Barthélemy-Gustavia : l'ancien presbytère de l'église catholique comprenant la terrasse maçonnée, les emmarchements, les bâtiments annexes et les jardins (cad. AL. 367) : inscription par arrêté du 28 mars 2002.


Martinique


Saint-Pierre. - Eglise du Fort : les ruines (cad. C 106, 107) : classement par arrêté du 4 juin 2002.


Guyane


Camopi. - La Roche-Crabe comportant des gravures amérindiennes et deux zones de polissoirs (cad. non cadastré ; coordonnées AX 300,000 ; AY 347,200) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
Cayenne. - Roches gravées de la Pointe-Marie-Galante, sur l'île Saint-Joseph, dans les îles du Salut : les cinq roches gravées comportant des gravures amérindiennes ou attribuées au bagne, y compris le terrain d'assise (cad. SH 2) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
Maripasoula. - Abri peint et abris avec restes archéologiques de l'Inselberg Susky : la face est de l'Inselberg Susky comprenant les différents ressauts comportant les abris A (couche archéologique), B (polissoirs et tessons de poteries) et F (peintures rupestres) (cad. non cadastré ; coordonnées AX 140,450 ; AY 280,505) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
Ouanary. - Sites de la Carrière et de l'Anse de la Montagne-d'Argent : les deux sites de roches gravées dits de la Carrière (cinq roches, coordonnées AX 422,700 ; AY 485,640) et de l'Anse (dix-sept roches, coordonnées AX 422,290 ; AY 486,000) comportant des gravures amérindiennes (cad. non cadastré) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
Remire-Montjoly. - Les dix-sept roches gravées de l'Abattis Evrard comportant des gravures amérindiennes (cad. AO 6) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
La roche gravée du Serpent de Pascaud comportant des gravures amérindiennes (cad. AP 191) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
La roche gravée de Grand-Beauregard Sud comportant des gravures (cad. AN 44) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
Les sept roches gravées de Palulu comportant des gravures amérindiennes (cad. AP 191) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
Les concentrations de polissoirs du site de Montravel, y compris les polissoirs réalisés sur des roches pouvant être ensablées, situées aux extrémités est et ouest de la parcelle AI 317 et sur une parcelle non cadastrée, section AI (domaine maritime) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
Les concentrations de polissoirs du site de Roche Caïa, y compris les polissoirs réalisés sur des roches pouvant être ensablées situées sur les parcelles AP 366 et 369 et sur une parcelle non cadastrée du littoral de l'Anse de Remire, section AP (domaine maritime) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
Les concentrations de polissoirs répartis sur l'ensemble des roches du lieudit Roche Piaie, y compris les polissoirs sur les roches pouvant être ensablées situées sur une parcelle non cadastrée du littoral de l'Anse de Remire, section AK (domaine maritime) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
Les concentrations de polissoirs du site de l'APCAT, y compris les polissoirs réalisés sur des roches pouvant être ensablées situées sur les parcelles AP 368 et 369 et sur une parcelle non cadastrée du littoral de l'Anse de Remire, section AP (domaine maritime) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.
Roura. - Les trois roches gravées des Montagnes Anglaises comportant des gravures amérindiennes et une fleur de lys (cad. non cadastré ; coordonnées AX 354, 140 ; AY 525, 340) : inscription par arrêté du 8 mars 2002.


Réunion


Avirons (Les). - Cheminée dite « Monjol-Mondon », Cheminée (rue de la) 18 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AS 873) : inscription par arrêté du 11 juillet 2002.
Petite-Ile. - Cheminée dite de « Manapany », Maxime-Payet (rue) 132 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AV 357) : inscription par arrêté du 11 juillet 2002.
Saint-André. - Cheminée dite « Le Colosse » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AK 482) : inscription par arrêté du 27 juin 2002.
Cheminée dite « le Désert », Gaillac (chemin) 237 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. BN 41) : inscription par arrêté du 27 juin 2002.
Cheminée dite de « Ravine Creuse », Ravine-Creuse (chemin) 970 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AW 689) : inscription par arrêté du 27 juin 2002.
Saint-Benoît. - Cheminée dite de « Beaufonds », Beaufonds (chemin de) : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AR 793) : inscription par arrêté du 27 juin 2002.
Cheminée dite de « Morange », Safer-Morange (chemin) 29 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. BV 123) : inscription par arrêté du 27 juin 2002.
Saint-Joseph. - Cheminée dite « Le Piton », Auguste-Brunet (rue) 29 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. BW 536) : inscription par arrêté du 18 juillet 2002.
Cheminée dite de « Langevin » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. BX 237) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Saint-Leu. - Cheminée dite « Le Portail » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. DC 1246) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Distillerie, 12 route nationale 1, la distillerie en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AV 1094) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Saint-Louis. - Cheminée dite « Gol-les-Hauts » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. DV 88) : inscription par arrêté du 10 juin 2002.
Saint-Paul. - Cheminée dite « Le Piton » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AC 3) : inscription par arrêté du 2 mai 2002.
Cheminée dite de « Bellemène » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. BW 125) : inscription par arrêté du 2 mai 2002.
Cheminée dite de « Grand-Fond », Théâtre (route du) : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. CY 605) : inscription par arrêté du 27 juin 2002.
Cheminée dite de « L'Eperon », Eperon (chemin de l') 38 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. CT 718) : inscription par arrêté du 27 juin 2002.
Cheminée dite de « Savanna », Jules-Thirel (rue) 124 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. BH 151) : inscription par arrêté du 27 juin 2002.
Cheminée dite de « Vue Belle » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. EO 249) : inscription par arrêté du 2 mai 2002.
Cheminées dites de « L'Hermitage » : les cheminées en totalité, y compris leur terrain d'assiette (cad. EV 130) : inscription par arrêté du 27 juin 2002.
Saint-Philippe. - Cheminée dite « La Trinité », Pompe (rue de la) 12 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AT 1041) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Cheminée dite « du Baril » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AY 83) : inscription par arrêté du 11 juillet 2002.
Saint-Pierre. - Cheminée de « Grand-Bois » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. ET 1155) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.
Cheminée dite « Isautier », plus connue sous la dénomination Distillerie Isautier, François-Isautier (rue) 2 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. DT 641) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Cheminée dite « Mon Repos 1 », Mon-Repos (allée de) : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. CS 318) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Cheminée dite « Mon Repos 2 » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. CS 360) : inscription par arrêté du 16 avril 2002.
Cheminée dite de « Basse-Terre », Poudriers (allée des) : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. IK 3) : inscription par arrêté du 10 juin 2002.
Cheminée dite de « La Vallée » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. CS 528) : inscription par arrêté du 11 juillet 2002.
Cheminée dite de « Mahavel », Bois-Noirs (allée des) 11 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. HR 172) : inscription par arrêté du 8 juillet 2002.
Cheminée dite de « Ravine-des-Cabris », Moulin-à-Café (chemin) : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette, dans l'emprise de la voirie publique, voisine de la parcelle HT 66 : inscription par arrêté du 10 juin 2002.
Cheminées de la « Rivière Saint-Etienne », Entre-Deux (route de l') : les trois cheminées en totalité, y compris leur terrain d'assiette (cad. CO 464) : inscription par arrêté du 11 juillet 2002.
Sainte-Marie. - Cheminée dite de « La Mare » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AC 1008) : inscription par arrêté du 2 mai 2002.
Cheminée dite de « La Réserve » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. BN 108) : inscription par arrêté du 27 juin 2002.
Sainte-Rose. - Cheminée dite de « Ravine Glissante », Badamier (chemin) 12 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. AM 328) : inscription par arrêté du 2 mai 2002.
Sainte-Suzanne. - Cheminée dite de « Quartier Français » : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. BC 511) : inscription par arrêté du 2 mai 2002.
Tampon (Le). - Cheminée dite « Etablissement du Tampon », Notre-Dame-de-la-Paix (chemin) 20 : la cheminée en totalité, y compris son terrain d'assiette (cad. CR 483) : inscription par arrêté du 10 juin 2002.


Radiation de l'inventaire supplémentaire
des monuments historiques
Moselle


Hambach. - Maison, 144, rue Principale (cad. 1 319) : inscription par arrêté du 3 mars 1993, radié de l'inventaire supplémentaire par arrêté du 18 décembre 2001.


Vosges


Plainfaing. - Scierie des Fougères, en totalité, avec ses installations mécaniques (cad. E3 339, 340) : inscription par arrêté du 24 février 1986, radié de l'inventaire supplémentaire par arrêté du 18 décembre 2001.


Additif à la liste des immeubles protégés au titre des monuments
historiques en 2001 parue au Journal officiel le 28 mars 2002
Aisne


Blérancourt. - Château : le pont, les douves et la terrasse du château, les murs de clôture des jardins qui entourent le château, les ruines des communs et les sols archéologiques (cad. A 495, 497 à 500, 502, 505, 506, 508, 509, 515, 518, 521, 522, 527, 528, 530, 531, 534, 535, 539, 545, 549 à 552, 554 à 556, 558, 559, 564, 1398, 1399, 1900, 1901) : inscription par arrêté du 28 septembre 2001.


Aude


Cascastel. - Château de Cascastel en totalité (cad. A 2431) : inscription par arrêté du 9 novembre 2001.


Indre-et-Loire


Esvres-sur-Indre. - Prieuré Saint-Pierre de Vontes : les vestiges subsistants de la chapelle, à l'exception de la partie ouest de l'édifice ; le hall d'entrée (cad. G 749) : inscription par arrêté du 16 novembre 2001.


Nord


Cateau-Cambrésis (Le). - Groupe scolaire Auguste-Herbin, place du 3-Septembre-1944 : la façade-pignon donnant sur la place du 3-Septembre-1944 (cad. AE 451) : inscription par arrêté du 28 décembre 2001.
Ecole Henri-Matisse, avenue Henri-Matisse : la totalité de la salle de jeux de l'école maternelle, ainsi que l'ensemble des façades-toitures du corps de bâtiment donnant sur l'avenue Henri-Matisse (cad. AK 59) : inscription par arrêté du 28 décembre 2001.


Oise


Senlis. - Ancien couvent de la Présentation : les façades et toitures de l'ancien couvent, ainsi que les caves situées sous l'aile du bâtiment du côté des numéros impairs de la rue de Meaux (cad. AH 124, 32) : inscription par arrêté du 10 décembre 2001.


Pas-de-Calais


Béthune. - Immeuble, 24, place du Beffroi : l'ensemble des façades et des toitures (cad. BE 478) : inscription par arrêté du 20 décembre 2001.