Décision du 9 février 2004 interdisant, en application des articles L. 5122-15, L. 5422-12, L. 5422-14 et R. 5055 à R. 5055-6 du code de la santé publique, des publicités pour des objets, appareils ou méthodes présentés comme bénéfiques pour la santé lorsqu'il n'est pas établi que lesdits objets, appareils ou méthodes possèdent les propriétés annoncées

JORF n°65 du 17 mars 2004 page 5209
texte n° 17




Décision du 9 février 2004 interdisant, en application des articles L. 5122-15, L. 5422-12, L. 5422-14 et R. 5055 à R. 5055-6 du code de la santé publique, des publicités pour des objets, appareils ou méthodes présentés comme bénéfiques pour la santé lorsqu'il n'est pas établi que lesdits objets, appareils ou méthodes possèdent les propriétés annoncées

NOR: SANM0420527S
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decision/2004/2/9/SANM0420527S/jo/texte


Par décision du directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé en date du 9 février 2004 :
Considérant que la société Belafit, CH 1226 Thonex, a fait paraître une publicité en faveur de pansements bio-magnétiques, revendiquant les allégations suivantes :
- « (...) après quelques minutes déjà, la force magnétique chasse même les douleurs les plus aiguës » ;
- « (...) grâce aux aimants bio, hautement actifs, qui activent la circulation sanguine (...) » ;
- « Son application est réputée pour les problèmes de poids, crampes, problèmes de sommeil, accoutumance à la nicotine, troubles de la virilité, douleurs dorsales, problèmes de circulation sanguine » ;
Considérant qu'aucune preuve scientifique n'a été apportée par la société Belafit à l'appui de ces affirmations,
la publicité effectuée par la société Belafit, CH 1226 Thonex, sous quelque forme que ce soit, en faveur de pansements bio-magnétiques, reprenant les termes visés ci-dessus, est interdite.
La présente décision prendra effet trois semaines après sa parution au Journal officiel de la République française.