Arrêté du 7 janvier 2002 modifiant l'arrêté du 27 novembre 1998 fixant les conditions d'admission à l'Ecole normale supérieure


JORF n°34 du 9 février 2002 page 2658
texte n° 33




Arrêté du 7 janvier 2002 modifiant l'arrêté du 27 novembre 1998 fixant les conditions d'admission à l'Ecole normale supérieure

NOR: MENR0102868A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2002/1/7/MENR0102868A/jo/texte


Le ministre de l'éducation nationale,
Vu la loi du 23 décembre 1901 relative aux fraudes dans les examens et concours publics ;
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée relative aux droits et obligations des fonctionnaires, notamment ses articles 5 et 5 bis ;
Vu le décret n° 85-789 du 24 juillet 1985 portant création d'établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel ;
Vu le décret n° 87-695 du 26 août 1987 modifié relatif à l'Ecole normale supérieure, notamment son article 25 ;
Vu le décret n° 94-874 du 7 octobre 1994 relatif aux stagiaires de l'Etat et de ses établissements publics ;
Vu l'arrêté du 27 novembre 1998 modifié fixant les conditions d'admission à l'Ecole normale supérieure ;
Vu l'avis du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche du 19 novembre 2001,
Arrête :

Article 1


L'arrêté du 27 novembre 1998 susvisé est modifié comme suit :
A l'article 2, les dispositions :
« Les élèves de l'Ecole normale supérieure sont recrutés par la voie de trois concours donnant accès en première année aux groupes énumérés ci-dessous de la section des lettres et de la section des sciences :


1. Premier concours
(accès en première année)


Ce concours comprend cinq groupes :
Deux groupes rattachés à la section des lettres :
Le groupe lettres (A/L) ;
Le groupe sciences sociales (B/L) ;
Trois groupes rattachés à la section des sciences :
Le groupe mathématiques-physique-informatique (C/S) ;
Le groupe physique-chimie (D/S) ;
Le groupe biologie-chimie-physique-sciences de la Terre (BCPST). »
sont remplacées par les dispositions suivantes :
« Les élèves de l'Ecole normale supérieure sont recrutés par la voie de trois concours donnant accès en première année aux groupes énumérés ci-dessous de la section des lettres et de la section des sciences :
Nul ne peut être candidat dans deux groupes différents à la même session des concours d'entrée.


1. Premier concours
(accès en première année)


Ce concours comprend six groupes :
Deux groupes rattachés à la section des lettres :
Le groupe lettres (A/L) ;
Le groupe sciences sociales (B/L) ;
Quatre groupes rattachés à la section des sciences :
Le groupe mathématiques-physique-informatique (MPI) ;
Le groupe informatique (Info) ;
Le groupe physique-chimie (PC) ;
Le groupe biologie-chimie-physique-sciences de la Terre (BCPST). »
A l'article 4, les dispositions concernant la dérogation à la limite d'âge :


« 1. Premier concours


[...] En outre, elle peut être reculée, à titre exceptionnel, d'un an au plus par le recteur de l'académie dont dépend l'établissement fréquenté par le candidat, ou par le recteur de l'académie du domicile du candidat.


2. Deuxième concours


[...] En outre, elle peut être reculée, à titre exceptionnel, d'un an au plus par le recteur de l'académie dont dépend l'établissement supérieur où est inscrit le candidat. »
sont remplacées par :


« 1. Premier concours


[...] En outre, elle peut être reculée, à titre exceptionnel, d'un an au plus par le directeur de l'Ecole.


2. Deuxième concours


[...] En outre, elle peut être reculée, à titre exceptionnel, d'un an au plus par le directeur de l'Ecole. »
A l'article 6, les dispositions :
« L'information des candidats sur les modalités d'inscription aux concours d'entrée relève de la responsabilité de l'école. Les dates d'ouverture et de clôture d'inscription sont précisées par avis publié au Journal officiel de la République française.
Pour le premier concours, les candidats domiciliés hors de France doivent demander un dossier d'inscription au rectorat de Paris.
L'inscription des candidats aux deuxième et troisième concours s'effectue auprès de l'Ecole normale supérieure. »
sont remplacées par les dispositions suivantes :
« L'information des candidats sur les modalités d'inscription aux concours d'entrée relève de la responsabilité de l'école. L'inscription au concours s'effectue chaque année selon les modalités fixées dans la notice relative aux concours d'entrée, émise annuellement par les écoles normales supérieures. Les dates d'ouverture et de clôture d'inscription sont précisées par avis publié au Journal officiel de la République française.
Pour le premier concours, les candidats domiciliés hors de France doivent demander un dossier d'inscription à l'adresse mentionnée dans la notice.
L'inscription des candidats aux deuxième et troisième concours s'effectue auprès de l'Ecole normale supérieure. »
A l'article 10, les dispositions :
« La liste des candidats autorisés à concourir est arrêtée par le ministre chargé de l'enseignement supérieur. »
sont remplacées par les dispositions suivantes :
« La liste des candidats autorisés à concourir est arrêtée par le directeur. »
A l'article 14-I (6.5), les dispositions concernant l'épreuve d'histoire littéraire :
« Programme défini par arrêté du ministre et renouvelé chaque année, comportant une seule question d'histoire littéraire illustrée par quatre oeuvres d'auteurs différents. »
sont remplacées par les dispositions suivantes :
« Programme défini par arrêté du ministre et renouvelé chaque année, comportant une seule question d'histoire littéraire illustrée par trois ou quatre oeuvres d'auteurs différents. »
A l'article 14-II, les dispositions sur les épreuves orales du concours A/L :
« Chaque épreuve a une durée d'une demi-heure, comporte une préparation d'une durée d'une heure et est affectée d'un coefficient 2.
1. Explication d'un texte en français.
2. Interrogation de philosophie.
3. Interrogation d'histoire contemporaine.
4. Explication d'un texte latin ou grec.
5. Explication d'un texte littéraire de langue vivante étrangère.


6. Epreuve à option au choix du candidat (coefficient 5) »


sont remplacées par les dispositions suivantes :
« Chaque épreuve a une durée d'une demi-heure, comporte une préparation d'une durée d'une heure. Quatre des cinq épreuves communes sont affectées d'un coefficient 2 et une des épreuves communes est affectée d'un coefficient 3.
Cette dernière est choisie par le candidat au moment de son inscription :
1. Explication d'un texte en français ;
2. Interrogation de philosopphie ;
3. Interrogation d'histoire contemporaine ;
4. Explication d'un texte latin ou grec ;
5. Explication d'un texte littéraire de langue vivante étrangère.


6. Epreuve à option au choix du candidat (coefficient 3) »


A l'article 14-II (6.2) les dispositions sur l'épreuve orale de philosophie :
« 6.2. Interrogation à partir d'un texte sur un auteur philosophique.
Même programme que pour le commentaire d'un texte philosophique prévu au 6.4 des épreuves écrites d'admissibilité du groupe Lettres (A/L) (durée : trente minutes ; préparation : une heure). »
sont remplacées par les dispositions suivantes :
« 6.2. Interrogation à partir d'un texte sur un auteur philosophique. L'interrogation porte sur un texte tiré de l'ensemble de l'oeuvre de chacun des deux auteurs inscrits au programme de l'épreuve écrite d'admissibilité prévue à l'article 14-I (6.4) (durée : trente minutes ; préparation : une heure). »
A l'article 15-II, les dispositions sur les épreuves orales du concours B/L :
« Les épreuves orales d'admission comportent six épreuves communes et une épreuve à option. Chaque épreuve compte une heure de préparation et trente minutes devant le jury.


Epreuves communes


Chaque épreuve est affectée d'un coefficient 2.
1. Explication d'un texte français.
2. Interrogation sur la philosophie.
3. Interrogation sur l'histoire contemporaine. Programme défini en annexe.
4. Interrogation sur les mathématiques. Programme défini en annexe.
5. Compte rendu de documents suivi d'un entretien avec le jury en langue vivante étrangère.
6. Commentaire d'un dossier sociologique et/ou économique.


7. Epreuve à option, au choix du candidat (coefficient 4)


7.1. Explication d'un texte latin.
7.2. Explication d'un texte grec.
7.3. Explication d'un texte en langue vivante étrangère suivie d'un entretien avec le jury.
La langue doit être différente de celle choisie au titre de la cinquième épreuve orale commune d'admission.
7.4. Commentaire de documents géographiques. Même programme que le groupe A/L.
7.5. Epreuve de sciences sociales. Programme fixé par arrêté du ministre portant sur une question d'économie ou de sociologie.
Les épreuves de langues vivantes étrangères, pour l'admissibilité comme pour l'admission, portent au choix du candidat sur l'une des langues vivantes étrangères suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, grec moderne, hébreu, italien, japonais, polonais, portugais et russe. »
sont remplacées par les dispositions suivantes :
« Les épreuves orales d'admission comportent six épreuves communes et une épreuve à option. Chaque épreuve compte une heure de préparation et trente minutes devant le jury.


Epreuves communes


Cinq des six épreuves sont affectées d'un coefficient 2 et une des épreuves communes est affectée d'un coefficient 3. Cette dernière est choisie par le candidat au moment de son inscription.
1. Explication d'un texte français.
2. Interrogation sur la philosophie.
3. Interrogation sur l'histoire contemporaine. Programme défini en annexe.
4. Interrogation sur les mathématiques. Programme défini en annexe.
5. Compte rendu de documents suivi d'un entretien avec le jury en langue vivante étrangère.
6. Commentaire d'un dossier sociologique et/ou économique.


7. Epreuve à option, au choix du candidat (coefficient 3)


7.1. Explication d'un texte latin.
7.2. Explication d'un texte grec.
7.3. Explication d'un texte en langue vivante étrangère suivie d'un entretien avec le jury.
La langue doit être différente de celle choisie au titre de la cinquième épreuve orale commune d'admission.
7.4. Commentaire de documents géographiques. Même programme que le groupe A/L.
7.5. Epreuve de sciences sociales. Programme fixé par arrêté du ministre portant sur une question d'économie ou de sociologie.
Les épreuves de langues vivantes étrangères, pour l'admissibilité comme pour l'admission, portent au choix du candidat sur l'une des langues vivantes étrangères suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, grec moderne, hébreu, italien, japonais, polonais, portugais et russe. »
A l'article 17 (toutes les dispositions sont supprimées et remplacées par les dispositions suivantes) :
« Art. 17. - Les épreuves des groupes du premier concours :
Mathématiques-physique-informatique (MPI) ;
Informatique (Info) ;
Physique-chimie (PC) ;
Biologie-chimie-physique-sciences de la Terre (BCPST),
sont fixées comme suit :


I. - Epreuves écrites d'admission
Groupes MPI, PC
Epreuves communes


1. Epreuve de français (durée : quatre heures ; coefficient 8).
2. Première épreuve de langue vivante étrangère (durée : deux heures ; coefficient 3).
3. Deuxième épreuve de langue étrangère (durée : deux heures ; coefficient 3).


Groupe Info


1. Epreuve de français (durée : quatre heures ; coefficient 2).
2. Première épreuve de langue vivante étrangère (durée : deux heures ; coefficient 1,5).


II. - Epreuves écrites d'admission du groupe BCPST


1. Composition de mathématiques (durée : quatre heures ; coefficient 16).
2. Epreuve de français (durée : quatre heures ; coefficient 8).
3. Première épreuve de langue vivante étrangère (durée : deux heures ; coefficient 3).
4. Deuxième épreuve de langue étrangère (durée : deux heures ; coefficient 3).


III. - Epreuves écrites d'admissibilité
des groupes MP, Info, PC et BCPST
Epreuves écrites d'admissibilité du groupe MPI
Option mathématiques-physique


1. Première composition de mathématiques (durée : six heures ; coefficient 6).
2. Deuxième composition de mathématiques (durée : quatre heures ; coefficient 4).
3. Composition de physique (durée : six heures ; coefficient 7).


Option mathématiques-physique-informatique


1. Composition de mathématiques (durée : six heures ; coefficient 6).
2. Composition d'informatique (durée : quatre heures ; coefficient 5).
3. Composition de physique (durée : six heures ; coefficient 6).


Epreuves écrites d'admissibilité du groupe Info


1. Composition d'informatique (durée : quatre heures ; coefficient 4).
2. Composition de mathématiques-informatique (durée : quatre heures ; coefficient 4).
3. Composition de mathématiques ou physique ou chimie (durée : quatre heures ou cinq heures ; coefficient 4).


Epreuves écrites d'admissibilité du groupe PC


1. Composition de mathématiques (durée : quatre heures ; coefficient 5).
2. Composition de physique (durée : six heures ; coefficient 6).
3. Composition de chimie (durée : cinq heures ; coefficient 6).


Epreuves écrites d'admissibilité du groupe BCPST
Option biologie


1. Composition de biologie (durée : six heures ; coefficient 7).
2. Composition de chimie (durée : quatre heures ; coefficient 4).
3. Composition des sciences de la Terre (durée : trois heures ; coefficient 2).
4. Composition de physique (durée : quatre heures ; coefficient 2).


Option géologie


1. Composition de biologie (durée : six heures ; coefficient 4).
2. Composition de chimie (durée : quatre heures ; coefficient 3).
3. Composition de sciences de la Terre (durée : trois heures ; coefficient 5).
4. Composition de physique (durée : quatre heures ; coefficient 3).


IV. - Epreuves orales et pratiques d'admission
Epreuves orales et pratiques d'admission du groupe MPI
Option mathématiques-physique


1. Mathématiques (coefficient 40) ; cette épreuve comporte deux interrogations distinctes : mathématiques 1 (coefficient 25), mathématiques 2 (coefficient 15).
2. Sciences physiques (coefficient 30) ; cette épreuve comporte deux interrogations distinctes : physique 1 (coefficient 10), sciences physiques 2 (coefficient 20).
3. Langue vivante étrangère (coefficient 3).
4. Travaux d'initiative personnelle encadrés (coefficient 10).


Option mathématiques-physique-informatique


1. Mathématiques (coefficient 30) ; cette épreuve comporte deux interrogations distinctes : mathématiques 1 (coefficient 20), mathématiques 2 (coefficient 10).
2. Informatique (coefficient 20).
3. Sciences physiques (coefficient 20) ; cette épreuve comporte une seule interrogation, identique à l'interrogation physique 1 de l'option mathématiques-physique.
4. Langue vivante étrangère (coefficient 3).
5. Travaux d'initiative personnelle encadrés (coefficient 10).


Epreuves orales et pratiques d'admission du groupe Info


1. Interrogation d'informatique fondamentale (coefficient 4).
2. Epreuve pratique d'algorithmique et programmation (coefficient 4).
3. Interrogation de mathématiques ou de physique ou de chimie au choix du candidat (coefficient 4).
4. Langue vivante étrangère (coefficient 1,5).
5. Travaux d'initiative personnelle encadrés (coefficient 1,5).


Epreuves orales et pratiques d'admission du groupe PC
Option physique


1. Mathématiques (coefficient 20).
2. Physique (coefficient 28) ; cette épreuve comporte deux interrogations distinctes : physique 1 (coefficient 20), physique 2 (coefficient 8).
3. Physique (épreuve pratique ; coefficient 12).
4. Chimie (coefficient 20) ; cette épreuve comporte une seule interrogation, identique à l'interrogation chimie 1 de l'option chimie.
5. Chimie (épreuve pratique : coefficient 8).
6. Langue vivante étrangère (coefficient 3).
7. Travaux d'initiative personnelle encadrés (coefficient 10).


Option chimie


1. Mathématiques (coefficient 16).
2. Physique (coefficient 24) ; cette épreuve comporte une seule interrogation, identique à l'interrogation physique 1 de l'option physique.
3. Physique (épreuve pratique ; coefficient 8).
4. Chimie (coefficient 28) ; cette épreuve comporte deux interrogations distinctes : chimie 1 (coefficient 20), chimie 2 (coefficient 8).
5. Chimie (épreuve pratique ; coefficient 12).
6. Langue vivante étrangère (coefficient 3).
7. Travaux d'initiative personnelle encadrés (coefficient 10).


Epreuves orales et pratiques d'admission du groupe BCPST
Option biologie


1. Interrogation de biologie (coefficient 24).
2. Interrogation de chimie (coefficient 20).
3. Interrogation de sciences de la Terre (coefficient 10).
4. Interrogation de physique (coefficient 15).
5. Travaux d'initiative personnelle encadrés (coefficient 15).
6. Epreuve de travaux pratiques (coefficient 12).

7. Langue vivante étrangère (coefficient 4).


Option géologie


1. Interrogation de biologie (coefficient 17).
2. Interrogation de chimie (coefficient 14).
3. Interrogation de sciences de la Terre (coefficient 19).
4. Interrogation de physique (coefficient 19).
5. Travaux d'initiative personnelle encadrés (coefficient 15).
6. Epreuve de travaux pratiques (coefficient 12).
7. Langue vivante étrangère (coefficient 4).
L'interrogation en sciences de la Terre comporte notamment une phrase d'observation commentée d'objets ou de documents.
L'épreuve de travaux pratiques porte sur l'ensemble des disciplines du programme.
La première épreuve écrite de langue vivante étrangère pour l'admission aux groupes MPI, Info, PC et BCPST porte au choix du candidat sur l'une des langues vivantes étrangères suivantes : allemand, anglais, espagnol, italien et russe. Elle consiste en un exercice de version, éventuellement complété par un exercice d'expression dans la langue étrangère choisie, en réponse à des questions sur le texte.
La seconde épreuve écrite de langue vivante étrangère pour l'admission aux groupes MPI, Info, PC et BCPST porte au choix du candidat sur l'une des langues étrangères suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, grec ancien, italien, japonais, latin, portugais et russe. Elle consiste en un exercice de version, éventuellement complété par un exercice d'expression dans la langue étrangère choisie, en réponse à des questions sur le texte.
La langue de cette seconde épreuve doit être distincte de celle choisie pour la première épreuve.
L'épreuve orale de langue vivante étrangère pour l'admission aux groupes MPI, Info, PC et BCPST porte sur la même langue que celle choisie pour la première épreuve de langue vivante étrangère. Elle pourra comporter une interrogation en laboratoire de langues vivantes. L'usage d'un dictionnaire est interdit.
L'épreuve orale de physique 1 de l'option mathématiques-physique du groupe MPI porte uniquement sur le programme de physique. L'épreuve orale de sciences physiques 2 de l'option de mathématiques-physique du groupe MPI porte sur le programme de physique et sur les parties suivantes du programme de chimie : « Architecture de la matière (1re année) et thermodynamique (2e année) ».
L'épreuve écrite d'informatique de l'option mathématiques-physique-informatique du groupe MPI consiste en un problème illustrant un ou plusieurs points du programme de l'option en première ou seconde année. Le problème peut faire également appel aux connaissances du programme de mathématiques de ces classes. Le problème peut s'appuyer sur des programmes courts, fournis ou demandés aux candidats. L'épreuve ne favorisera pas un langage particulier, les candidats pourront utiliser n'importe lequel des langages autorisés, y compris les variantes d'interprétation immédiate. Les questions posées ne sont en aucun cas un exercice de programmation mais permettent aux candidats de structurer leurs réponses sous une forme précise et synthétique.
L'épreuve orale d'informatique de l'option mathématiques-physique-informatique du groupe MPI consiste soit en un seul, soit en plusieurs exercices. Elle porte sur le même programme que l'épreuve écrite et fait appel aux mêmes principes que cette épreuve pour l'utilisation des langages de programmation. Aucune machine ne sera disponible, mais les candidats pourront être amenés à préciser brièvement comment ils organiseraient l'implantation sur machine des solutions proposées.
Pour les épreuves du groupe Info, la composition de mathématiques-informatique porte sur l'intersection des programmes des classes MP* et PC* ; la composition de mathématiques ou physique ou chimie au choix du candidat porte pour les mathématiques sur le programme de MP* et pour la physique et la chimie sur le programme de PC*.
Pour l'épreuve orale des travaux d'initiative personnelle encadrés des groupes MPI, Info, PC et BCPST, un document rédigé par le candidat est remis au jury lors de l'établissement du calendrier d'interrogation au début des épreuves orales.
L'évaluation est effectuée à partir d'un discussion entre le jury et le candidat sur la base de ce rapport sans exposé préalable du candidat. Les rapports ne sont pas évalués en tant que tels. Suivant le domaine disciplinaire des travaux d'initiative personnelle encadrés choisi par le candidat, la taille des rapports doit être comprise dans les limites suivantes :
- mathématiques-informatique : 2 à 5 pages (soit au maximum 12 500 caractères), plus les illustrations ;
- physique-chimie : 2 à 5 pages (soit au maximum 12 500 caractères), plus les illustrations ;
- biologie-géologie : 6 à 10 pages par rapport (soit 25 000 caractères), illustrations comprises.
Les textes et figures sont l'oeuvre du candidat : les reproductions et les copies ne sont pas acceptées sauf, éventuellement, pour des documents servant de base à la question de départ. Les efforts de concision seront particulièrement appréciés. »

Article 2


Les dispositions concernant les concours scientifiques sont applicables dès la session 2002, les dispositions concernant les concours littéraires seront applicables à partir de la session 2003.

Article 3


La directrice de la recherche est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait à Paris, le 7 janvier 2002.


Pour le ministre et par délégation :

Par empêchement de la directrice de la recherche :

Le professeur des universités,

J.-F. Mela