Arrêté du 4 septembre 1997 modifiant l'arrêté du 12 septembre 1988 modifié fixant les modalités des concours de l'agrégation


JORF n°227 du 30 septembre 1997 page 14157




Arrêté du 4 septembre 1997 modifiant l'arrêté du 12 septembre 1988 modifié fixant les modalités des concours de l'agrégation

NOR: SCOP9702241A
ELI: Non disponible
Le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie et le ministre de la fonction publique, de la réforme de l'Etat et de la décentralisation,
Vu le décret no 72-580 du 4 juillet 1972 modifié relatif au statut particulier des professeurs agrégés de l'enseignement du second degré ;
Vu l'arrêté du 12 septembre 1988 modifié fixant les modalités des concours de l'agrégation,
Arrêtent :

Art. 1er. - A l'article 1er de l'arrêté du 12 septembre 1988 susvisé, les termes : << Section Sciences sociales >> sont remplacés par les termes : << Section Sciences économiques et sociales >>.

Art. 2. - L'annexe I de l'arrêté du 12 septembre 1988 susvisé fixant les épreuves de certaines sections du concours externe de l'agrégation est modifiée ainsi qu'il suit :
a) Dispositions relatives à la section Lettres classiques :
1o Au A (5o) définissant la cinquième épreuve écrite d'admissibilité, les termes : << coefficient 12 >> sont remplacés par les termes : << coefficient 16 >> ;
2o Au B (1o) définissant la première épreuve orale d'admission, les termes : << coefficient 9 >> sont remplacés par les termes : << coefficient 10 >> ;
3o Au B (2o) définissant la deuxième épreuve orale d'admission, les termes : << coefficient 7 >> sont remplacés par les termes : << coefficient 9 >> ;
4o Au B (3o) définissant la troisième épreuve orale d'admission, les termes : << coefficient 4 >> sont remplacés par les termes : << coefficient 5 >>.
b) Les dispositions ci-après relatives aux agrégations d'italien et de russe sont insérées dans la section Langues vivantes étrangères, après les dispositions relatives à l'agrégation d'espagnol :

<< Italien


A. - Epreuves écrites d'admissibilité :
1o Composition en langue italienne sur un sujet de littérature italienne ou sur un sujet relatif à la civilisation italienne dans le cadre d'un programme (durée : sept heures ; coefficient 4) ;
2o Thème (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;
3o Version (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;
4o Composition en langue française sur un sujet de littérature italienne ou sur un sujet relatif à la civilisation italienne, dans le cadre d'un programme (durée : sept heures ; coefficient 4).
La maîtrise de la langue italienne et de la langue française est prise en compte dans la notation des épreuves d'admissibilité.
B. - Epreuves orales d'admission :
1o Leçon en langue française sur une question se rapportant au programme (durée de la préparation : cinq heures ; durée de la leçon : une heure maximum ; coefficient 4) ;
2o Leçon en langue italienne sur une question se rapportant au programme (durée de la préparation : cinq heures ; durée de la leçon : une heure maximum ; coefficient 4).
Un dictionnaire en langue italienne, indiqué par le jury, est mis à la disposition du candidat.
3o Explication en langue française d'un texte italien du Moyen Age ou de la Renaissance, inscrit au programme, accompagnée de la traduction de tout ou partie du texte et d'une interrogation de linguistique historique sur ce même texte (durée de la préparation : quarante minutes ; durée de l'épreuve :
trente minutes maximum ; coefficient 3).
Un dictionnaire en langue italienne et un dictionnaire latin-français,
indiqués par le jury, sont mis à la disposition du candidat. >> A compter de la session de l'an 2000 des concours, les dispositions du 3o ci-dessus seront remplacées par les dispositions suivantes :
<< 3o Explication en langue française d'un texte italien du Moyen Age ou de la Renaissance, inscrit au programme, complétée par :
- la traduction de tout ou partie du texte et une interrogation de linguistique historique sur ce même texte ;
- la traduction en français d'un texte latin inscrit au programme, suivie d'un bref commentaire grammatical laissé au choix du candidat et portant sur ce même texte (durée de la préparation : une heure ; durée de l'épreuve :
quarante minutes maximum ; coefficient 4).
Un dictionnaire en langue italienne et un dictionnaire latin-français,
indiqués par le jury, sont mis à la disposition du candidat ;
4o Explication en langue italienne d'un texte italien moderne ou contemporain, inscrit au programme (durée de la préparation : une heure ;
durée de l'épreuve : trente minutes maximum ; coefficient 3).
Un dictionnaire en langue italienne, indiqué par le jury, est mis à la disposition du candidat ;
5o Traduction improvisée (thème et version) (durée de l'épreuve : quarante minutes maximum ; coefficient 3) ;
6o A l'issue des épreuves orales, le jury attribue une note de maîtrise de la langue italienne et de la langue française, qui s'ajoute aux notes des épreuves d'admission (coefficient 3).
Le programme du concours fait l'objet d'une publication annuelle au Bulletin officiel de l'éducation nationale.

Russe


A. - Epreuves écrites d'admissibilité :
1o Composition en russe, dans le cadre d'un programme, sur un sujet de littérature russe ou de civilisation russe (durée : sept heures ; coefficient 4) ;
2o Thème (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;
3o Version (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;
4o Composition en français, dans le cadre d'un programme, sur un sujet de littérature russe ou de civilisation russe (durée : sept heures ; coefficient 4).
Lorsque la composition en russe a trait à la littérature, la composition en français a trait à la civilisation.
Lorsque la composition en russe a trait à la civilisation, la composition en français a trait à la littérature.
B. - Epreuves orales d'admission :
1o Résumé en russe d'un texte en langue russe, non littéraire, du xxe siècle, hors programme, suivi d'un entretien en russe (durée de la préparation : une heure ; durée de l'épreuve : quarante-cinq minutes maximum [résumé : trente minutes maximum ; entretien : quinze minutes maximum] ;
coefficient 3) ;
2o Leçon en russe, sur une question de littérature russe ou de civilisation russe se rapportant au programme de l'écrit, suivie d'un entretien en russe. Au moment de l'oral le jury, tire au sort le domaine de l'épreuve pour l'ensemble des candidats : littérature ou civilisation (durée de la préparation : quatre heures ; durée de l'épreuve : quarante-cinq minutes maximum [leçon : trente minutes maximum ; entretien : quinze minutes maximum] ; coefficient 3) ;
3o Interrogation de linguistique du russe, hors programme, suivie d'un entretien en français (durée de la préparation : une heure ; durée de l'épreuve : quarante-cinq minutes maximum [interrogation : trente minutes maximum ; entretien : quinze minutes maximum] ; coefficient 3) ;
4o Explication en français d'un texte littéraire, tiré du programme de l'écrit, suivie d'un entretien en français (durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : quarante-cinq minutes maximum [explication de texte : trente minutes maximum ; entretien : quinze minutes maximum] ;
coefficient 3) ;
5o Lecture et traduction commentée d'un texte vieux russe ou moyen russe,
hors programme, suivies d'un entretien en français.
Un dictionnaire indiqué par le jury est mis à la disposition du candidat pendant la préparation (durée de la préparation : une heure ; durée de l'épreuve : quarante-cinq minutes maximum [lecture et traduction : trente minutes maximum ; entretien : quinze minutes maximum] ; coefficient 3) ;
6o Epreuve de deuxième langue slave : lecture et traduction d'un texte biélorusse, bulgare, macédonien, polonais, serbo-croate (bosniaque, croate,
serbe), slovaque, slovène, sorabe, tchèque ou ukrainien au choix du candidat formulé lors de l'inscription.
La lecture et la traduction sont suivies d'un entretien en français (durée de la préparation : quinze minutes ; durée de l'épreuve : vingt-cinq minutes maximum [lecture et traduction : quinze minutes maximum ; entretien : dix minutes maximum] ; coefficient 1).
La maîtrise de la langue russe et de la langue française est prise en compte dans la notation des épreuves d'admissibilité et d'admission.
Le programme des épreuves fait l'objet d'une publication au Bulletin officiel de l'éducation nationale. >> c) Les dispositions ci-après relatives à l'agrégation de sciences physiques sont introduites entre les dispositions relatives à la section Langues vivantes étrangères et les dispositions relatives à la section Sciences de la vie et de la Terre :

<< Section Sciences physiques


Les candidats à l'agrégation externe de sciences physiques ont le choix entre quatre options :
- option A : Physique ;
- option B : Chimie ;
- option C : Physique et électricité appliquées ;
- option D : Procédés physico-chimiques.
Le choix de l'option est formulé au moment de l'inscription.
Les candidats proposés par les jurys pour l'admissibilité et pour l'admission font l'objet de classements distincts selon l'option choisie.
Les épreuves des quatre options sont déterminées ainsi qu'il suit :

Option A : Physique


A. - Epreuves écrites d'admissibilité :
1o Composition de physique (durée : cinq heures ; coefficient 2) ;
2o Composition de chimie (durée : cinq heures ; coefficient 2) ;
3o Problème de physique (durée : six heures ; coefficient 2).
B. - Epreuves orales et pratiques d'admission :
1o Leçon de physique (coefficient 4) ;
2o Leçon de chimie (coefficient 3).
A l'issue de chacune des deux leçons, le jury peut poser quelques questions sur ce que le candidat a dit, écrit et présenté. La conversation éventuelle est de courte durée ;
3o Montage de physique composé d'expériences illustrant l'enseignement donné à tous les niveaux dans les lycées d'enseignement général et technologique (coefficient 3).
Le candidat doit choisir l'un des deux montages qui lui sont proposés. A l'issue de cette épreuve, le jury peut interroger le candidat sur le sujet qu'il a choisi.
Chacune des épreuves orales et pratiques d'admission a lieu après quatre heures de préparation surveillée.
Durée de chaque épreuve : une heure vingt minutes.

Option B : Chimie


A. - Epreuves écrites d'admissibilité :
1o Composition de chimie (durée : cinq heures ; coefficient 2) ;
2o Composition de physique (durée : cinq heures ; coefficient 2) ;
3o Problème de chimie (durée : six heures ; coefficient 2).
B. - Epreuves orales et pratiques d'admission :
1o Leçon de chimie (coefficient 4) ;
2o Leçon de physique (coefficient 3).
A l'issue de chacune des deux leçons, le jury peut poser quelques questions sur ce que le candidat a dit, écrit et présenté. La conversation éventuelle est de courte durée ;
3o Montage de chimie composé d'expériences illustrant l'enseignement donné à tous les niveaux dans les lycées d'enseignement général et technologique (coefficient 3).
Le candidat doit choisir l'un des deux montages qui lui sont proposés. A l'issue de cette épreuve, le jury peut interroger le candidat sur le sujet qu'il a choisi.
Chacune des épreuves orales et pratiques d'admission a lieu après quatre heures de préparation surveillée.
Durée de chaque épreuve : une heure vingt minutes.

Option C : Physique et électricité appliquées


A. - Epreuves écrites d'admissibilité :
1o Composition de physique (durée : cinq heures ; coefficient 2) ;
2o Composition d'électronique, d'électrotechnique et d'automatique (durée : cinq heures ; coefficient 2) ;
3o Problème d'électronique, d'électrotechnique et d'automatique (durée : six heures ; coefficient 2).
B. - Epreuves orales et pratiques d'admission :
1o Leçon d'électronique, d'électrotechnique et d'automatique (coefficient 4) ;
2o Leçon de physique (coefficient 3).
A l'issue de chacune des deux leçons, le jury peut poser quelques questions sur ce que le candidat a dit, écrit et présenté. La conversation éventuelle est de courte durée ;
3o Montage d'électronique, d'électrotechnique et d'automatique (coefficient 3).
A l'issue de cette épreuve, le jury peut interroger le candidat sur le sujet du montage.
Chacune des épreuves orales et pratiques d'admission a lieu après quatre heures de préparation surveillée.
Durée de chaque épreuve : une heure vingt minutes.

Option D : Procédés physico-chimiques


A. - Epreuves écrites d'admissibilité :
1o Composition de physique (durée : cinq heures ; coefficient 2) ;
2o Composition de modélisation et commande de procédés (durée : cinq heures ; coefficient 2) ;
3o Problème de chimie, génie chimique et de procédés physico-chimiques (durée : six heures ; coefficient 2).
B. - Epreuves orales et pratiques d'admission :
1o Leçon de génie chimique et de procédés physico-chimiques, de modélisation et de commande (coefficient 4) ;
2o Leçon de physique (coefficient 3).
A l'issue de chacune des deux leçons, le jury peut poser quelques questions sur ce que le candidat a dit, écrit et présenté. La conversation éventuelle est de courte durée ;
3o Montage de génie chimique et de procédés physico-chimiques, de modélisation et de commande (coefficient 3).
A l'issue de cette épreuve, le jury peut interroger le candidat sur le sujet du montage.
Chacune des épreuves orales et pratiques d'admission a lieu après quatre heures de préparation surveillée.
Durée de chaque épreuve : une heure vingt minutes.
Dans chaque option, des livres, y compris les manuels du second cyles et des documents d'intérêt général, agréés par le jury, imprimés ou dactylographiés et ne comportant aucune annotation manuscrite, sont mis à la disposition des candidats pour les épreuves orales et pratiques d'admission. Ils sont rassemblés au centre d'examen avant le début de ces épreuves et ils peuvent être examinés par les candidats après le tirage au sort de leur série.
En outre, un préparateur présent pendant toute la durée des épreuves orales est à la disposition des candidats pour leur apporter l'aide qu'il donne habituellement aux professeurs lors de la préparation de leurs classes.
Le programme sur lequel portent les épreuves des options est publié au Bulletin officiel de l'éducation nationale. >> d) Les dispositions relatives à la section Sciences sociales sont modifiées ainsi qu'il suit :
1o L'intitulé : << Section Sciences sociales >> est remplacé par l'intitulé suivant : << Section Sciences économiques et sociales >>.
2o Au B (1o) définissant la première épreuve orale d'admission, les dispositions suivantes : << (y compris sur le programme d'enseignement de la spécialité en classe de terminale ES) >> sont remplacées par les dispositions ci-après : << (y compris sur le programme de l'option Sciences économiques et sociales en première ES et sur celui de l'enseignement de spécialité en classe de terminale ES). >>
Art. 3. - L'annexe II de l'arrêté du 12 septembre 1988 susvisé fixant les épreuves du concours interne de l'agrégation est modifiée ainsi qu'il suit,
en ce qui concerne la section Sciences sociales :
L'intitulé : << Section Sciences sociales >> est remplacé par l'intitulé suivant : << Section Sciences économiques et sociales >>.

Art. 4. - Sont abrogées :
a) A compter de la session de 1998 des concours :
- les dispositions des arrêtés des 8 août 1938 et 9 mars 1939 modifiés concernant l'agrégation d'italien.
b) A compter de la session de 1999 des concours :
- les dispositions de l'arrêté du 29 juillet 1938 modifié concernant l'agrégation de russe ;
- les dispositions de l'arrêté du 27 février 1964 modifié concernant l'agrégation de sciences physiques.

Art. 5. - Le présent arrêté prendra effet à compter de la session de 1998 des concours, à l'exception des dispositions relatives aux agrégations de lettres classiques, de russe et de sciences physiques qui prendront effet à compter de la session de 1999 des concours.

Art. 6. - Le directeur des personnels enseignants des lycées et collèges est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 4 septembre 1997.

Le ministre de l'éducation nationale,

de la recherche et de la technologie,

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur des personnels enseignants

des lycées et collèges,

G. Septours

Le ministre de la fonction publique,
de la réforme de l'Etat et de la décentralisation,
Pour le ministre et par délégation :
Par empêchement du directeur général de l'administration et de la fonction publique :
Le sous-directeur,
C. Nigretto