Arrêté du 1er juin 2004 relatif au titre professionnel de technicien(ne) de laboratoire.




Arrêté du 1er juin 2004 relatif au titre professionnel de technicien(ne) de laboratoire.

NOR: SOCF0411177A
Version consolidée au 25 juin 2018


Le ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale,
Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;
Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;
Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel de technicien(ne) de laboratoire biologie/biochimie ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de technicien(ne) de laboratoire biologie/biochimie ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative autres industries du 2 octobre 2003,
Arrête :

Le titre professionnel de technicien(ne) de laboratoire est créé.
Il est délivré dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.
Il est classé au niveau IV de la nomenclature des niveaux de formation, telle que définie à l'article 2 du décret du 26 avril 2002 susvisé, et dans le domaine d'activité 222 r (code NSF).
Il sera réexaminé par la commission professionnelle consultative compétente dans un délai de cinq années.

Le référentiel d'emploi, d'activités, compétences et le référentiel de certification du titre professionnel de technicien(ne) de laboratoire sont disponibles dans tout centre AFPA ou centre agréé.

Le titre professionnel technicien de laboratoire est composé des trois unités constitutives dont la liste suit :

1. Prélever un échantillon et le conditionner.

2. Procéder à des essais (mesures, analyses) en microbiologie sur un échantillon.

3. Procéder à des essais (mesures, analyses) en chimie et biochimie sur un échantillon.

Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé.

Le titre professionnel de technicien(ne) de laboratoire peut être complété par les unités de spécialisation suivantes :
1. Procéder à des essais spécialisés en chimie et biochimie ;
2. Procéder à des essais spécialisés en biologie cellulaire et moléculaire et en immunologie.
Elles sont sanctionnées par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS) dans les conditions prévues à l'article 3, deuxième alinéa, du décret du 2 août 2002 précité (1).

NOTA :

(1) Le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 a été abrogé par l'article 15 du décret n° 2008-263 du 14 mars 2008.

Voir pour cet article 4, l'article 1er de l'arrêté du 25 mai 2009 modifiant l'arrêté du 1er juin 2004.


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que son annexe au Journal officiel de la République française.

INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL
AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES

Intitulé :
Titre professionnel : technicien (ne) de laboratoire.
Niveau : IV.
Code NSF : 222 r.


Résumé du référentiel d'emploi

Le (la) technicien (ne) de laboratoire procède à des mesures et analyses selon divers procédés : chimiques, physiques, biochimiques, biologiques et microbiologiques depuis la prise d'échantillon jusqu'à l'interprétation des résultats.
Il réalise ces analyses sur des produits chimiques, pharmaceutiques, agroalimentaires, ainsi que sur des échantillons d'environnement : eau, sol, air, boues, déchets.
Il utilise des équipements simples ou complexes, manuels ou automatisés ; il participe à leur entretien, à leur nettoyage et à leur contrôle.
Il prévoit les quantités des produits, des réactifs et des consommables qu'il utilise et peut les commander.
Généralement, le technicien de laboratoire applique des procédures selon des protocoles précis. Même s'il travaille en relative autonomie, il est sous la responsabilité de son supérieur hiérarchique, en général l'ingénieur ou le responsable de laboratoire qui est chargé de valider ses résultats, avant transmission de ceux-ci aux personnes ou services concernées.
Le technicien alerte son supérieur hiérarchique en cas de résultats aberrants mais il peut prendre l'initiative de refaire une série d'analyses pour confirmer ou infirmer un résultat.
L'emploi s'exerce principalement dans des laboratoires de contrôle, d'analyse ou de recherche et développement avec des horaires réguliers de jour. Néanmoins, il peut arriver que des techniciens soient postés ou aient des astreintes les week-ends.
Le titulaire de l'emploi travaille soit individuellement, soit au sein d'une équipe généralement de petite taille sous la responsabilité d'un ingénieur ou d'un chef de laboratoire.
Il doit respecter strictement les règles d'hygiène, de sécurité, d'environnement, de développement durable ainsi que d'assurance qualité.
L'emploi se réalise en stations debout et assise alternées. Il peut nécessiter des déplacements à l'extérieur pour effectuer des prélèvements. Il peut se dérouler en salles spécifiques et zones délimitées.
Les conditions d'environnement varient suivant les matières traitées et le milieu de travail.
Le port d'équipements de protection individuelle tels que blouse, gants, lunettes, est en général indispensable.

Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification


1. Prélever, conditionner et stocker un échantillon

Prélever et conditionner des échantillons d'origines diverses.
En laboratoire, stocker les échantillons en vue d'une analyse ultérieure ou d'une conservation en échantillothèque.

2. Procéder à des essais en microbiologie sur un échantillon

En laboratoire, préparer à des essais en microbiologie.
En laboratoire, identifier des bactéries par systématique bactérienne.
En laboratoire, rechercher ou dénombrer des microorganismes présents dans un échantillon.
En laboratoire, identifier des parasites et des champignons microscopiques dans un échantillon.

3. Procéder à des essais en chimie et biochimie sur un échantillon

En laboratoire, préparer à des essais en chimie et biochimie.
En laboratoire, quantifier une substance par des méthodes volumétriques.
En laboratoire, caractériser ou quantifier une substance par spectrophotométrie d'absorption UV visible.
En laboratoire, séparer ou purifier les constituants d'un échantillon pour les identifier par des méthodes physico-chimiques.
En laboratoire, déterminer les constantes physico-chimiques d'une substance.
En laboratoire, réaliser des dosages enzymatiques.
Certificats complémentaires de spécialisation (CCS).

4. Procéder à des essais spécialisés en chimie et biochimie

En laboratoire, effectuer des synthèses organiques.
En laboratoire, identifier, caractériser ou quantifier une substance par des méthodes de spectrométrie d'absorption atomique ou infrarouge.
En laboratoire, séparer ou purifier un échantillon pour l'identifier par des méthodes de chromatographie.

5. Procéder à des essais spécialisés en biologie végétale, cellulaire et moléculaire et en immunologie

Multiplier et analyser des organismes végétaux.
En laboratoire, analyser le génome et son expression fonctionnelle.
En laboratoire, appliquer des techniques d'immunologie directes et indirectes.
En laboratoire, mettre en culture et entretenir des cellules.

Secteurs d'activités et types d'emploi accessibles par le détenteur du titre

L'industrie, la recherche et l'enseignement dans les domaines de la chimie, de l'environnement, de l'agroalimentaire, de la pharmacie, de la cosmétique, de la biologie.

- technicien en contrôle qualité ;
- technicien ou adjoint de recherche/ développement ;
- technicien ou aide technique dans l'éducation nationale (préparateur de travaux pratiques).

Codes ROME :
H1210-Intervention technique en études, recherche et développement ;
H1303-Intervention technique en hygiène sécurité environnement-HSE-industriel ;
H1503-Intervention technique en laboratoire d'analyse industrielle.
Réglementation de l'activité :
Néant.
Autorité responsable de la certification :
Ministère chargé de l'emploi.
Bases légales et réglementaires :
Articles L. 335-5 et suivants et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait à Paris, le 1er juin 2004.


Pour le ministre et par délégation :

La déléguée générale à l'emploi

et à la formation professionnelle,

C. Barbaroux

NOTA :

Arrêté du 25 mai 2009 article 2 : L'arrêté du 1er juin 2004 est prorogé pour une durée de cinq ans à compter du 5 juin 2009.