Arrêté du 9 décembre 2003 relatif au titre professionnel de technicien (ne) supérieur (e) gestionnaire exploitant (e) de ressources informatiques




Arrêté du 9 décembre 2003 relatif au titre professionnel de technicien (ne) supérieur (e) gestionnaire exploitant (e) de ressources informatiques

NOR: SOCF0311961A
Version consolidée au 17 février 2020


Le ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité,
Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;
Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;
Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel de technicien(ne) supérieur(e) gestionnaire de ressources informatiques ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de technicien(ne) supérieur(e) gestionnaire de ressources informatiques ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative gestion et traitement de l'information du 20 novembre 2003,
Arrête :

Le titre professionnel intitulé technicien (ne) supérieur (e) gestionnaire exploitant (e) de ressources informatiques est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de cinq ans, au niveau III et dans le domaine d'activité 326 u (code NSF), à compter du 18 décembre 2013.

Le référentiel emploi, activités, compétences et le référentiel de certification sont disponibles sur le site www.emploi.gouv.fr .

Le titre professionnel de technicien(ne) supérieur(e) gestionnaire exploitant(e) de ressources informatiques est composé des deux unités constitutives suivantes :

1. Exploiter et administrer les postes de travail, les serveurs et les réseaux.

2. Exploiter et administrer les services fournis par la production informatique.

3. Proposer et intégrer des solutions pour l'évolution du système informatique.

Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé.

Les titulaires des certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la publication du présent arrêté modificatif sont réputés avoir obtenu les certificats de compétences professionnelles du titre professionnel de technicien (ne) supérieur (e) gestionnaire exploitant (e) de ressources informatiques selon le tableau de correspondances figurant ci-dessous :

TITRE PROFESSIONNEL

Technicien(ne) supérieur(e)
gestionnaire de ressources
informatiques (arrêté
du 9 décembre 2003 modifié)

TITRE PROFESSIONNEL

Technicien(ne) supérieur(e)
gestionnaire exploitant(e)
de ressources informatiques
(présent arrêté)


Assurer l'administration et l'exploitation courantes d'un serveur, d'un réseau et des postes de travail connectés

Exploiter et administrer les postes de travail, les serveurs et les réseaux

Exploiter et mettre en exploitation les ressources d'un système informatique

Exploiter et administrer les services fournis par la production informatique

Proposer aux décideurs des solutions techniquement et financièrement valides lors des évolutions du système informatique

Proposer et intégrer des solutions pour l'évolution du système informatique


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que son annexe au Journal officiel de la République française.

INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES

Intitulé : technicien (ne) supérieur (e) gestionnaire exploitant (e) de ressources informatiques.

Niveau : III.

Code NSF : 326 u.

Résumé du référentiel d'emploi

Le (la) technicien (ne) supérieur (e) gestionnaire exploitant (e) de ressources informatiques (TSGERI) a pour mission d'assurer le bon fonctionnement du système informatique au niveau de service attendu par l'entreprise. Il (elle) est force de proposition et contribue aux évolutions du système informatique en s'appuyant sur ses compétences techniques et sa connaissance du métier de l'entreprise.

Il (elle) installe, met en exploitation et supervise le fonctionnement des ressources informatiques (postes de travail, serveurs, systèmes, réseaux, bases de données, applications).

Il (elle) organise et suit le déroulement des travaux de la production informatique.

Afin de fournir aux utilisateurs le service attendu, il (elle) maintient le système informatique en conditions opérationnelles, il (elle) diagnostique, résout ou fait remonter les incidents en sollicitant si nécessaire des intervenants internes ou externes.

Il (elle) intègre de nouvelles ressources en prenant les mesures nécessaires au maintien de la disponibilité, de la continuité et de la qualité de service.

Suite à une demande d'un utilisateur, ou dans le cadre d'une intervention planifiée, il (elle) réalise ou pilote des opérations de maintenance, et contrôle la conformité des interventions.

Il (elle) est disponible pour assurer l'assistance, le conseil, ou des formations courtes sur des outils informatiques auprès des utilisateurs.

Il (elle) applique la politique de sécurité informatique de l'entreprise et assure les sauvegardes et l'archivage des données.

Il (elle) effectue une veille technologique et préconise aux décideurs des choix techniques. Il (elle) propose des solutions pour faire évoluer le système informatique en prenant en compte les processus métiers, et participe à la mise en œuvre de ces évolutions en s'inscrivant dans une démarche projet.

Il (elle) exerce ses missions dans le respect des méthodes, des normes et standards du marché, des règles de sécurité, et des contrats de service.

Il (elle) peut être employé (e) dans une PME/ PMI, une grande entreprise, un service public, ou en SSII.

Il (elle) peut être amené à travailler les jours non ouvrés, avec des possibilités d'astreintes ou de travail en horaires décalés ainsi qu'à se déplacer sur différents sites.

Dans les petites structures et les PME/ PMI, ses missions peuvent couvrir l'ensemble des phases de l'exploitation et de la production informatique. Il (elle) présente un profil polyvalent et s'appuie, s'il y a lieu, sur des prestataires. Il (elle) peut occuper la fonction de responsable d'exploitation ou de production informatique.

Dans les grandes entreprises, il (elle) est encadré (e) par un responsable d'exploitation ou de production informatique.

Il (elle) est l'interlocuteur privilégié des clients (internes ou externes), des décideurs (maîtrise d'ouvrage), ainsi que des partenaires externes, prestataires et fournisseurs.

L'utilisation de l'anglais est nécessaire pour comprendre des documentations techniques et échanger avec des correspondants étrangers.

Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification

1. Exploiter et administrer les postes de travail, les serveurs et les réseaux

Installer et configurer un poste de travail

Installer et configurer un serveur

Exploiter et gérer le réseau local

Exploiter et gérer les infrastructures de télécommunications

Assister, conseiller et former les utilisateurs

Utiliser l'anglais dans son activité professionnelle en informatique

2. Exploiter et administrer les services fournis par la production informatique

Mettre en œuvre et exploiter les applications collaboratives

Mettre en œuvre et exploiter une base de données et manipuler les données

Mettre en œuvre et exploiter une application métier

Mettre en œuvre la protection du système d'information

Administrer et maintenir en conditions opérationnelles les services fournis par la production informatique

3. Proposer et intégrer des solutions pour l'évolution du système informatique

Gérer un projet simple en informatique

Evaluer et proposer une ressource informatique répondant à des besoins nouveaux

Réaliser l'intégration d'une ressource informatique

Participer à l'amélioration de la qualité de service et contribuer à la continuité informatique

Assurer la veille technologique en prenant en compte l'environnement métier

Secteurs d'activités ou types d'emploi accessibles par le détenteur du titre

Tous les secteurs d'activités sont concernés par ce métier qui peut s'exercer dans toute structure utilisatrice : entreprise, service public, collectivité territoriale, ou en SSII.

Les types d'emplois accessibles sont les suivants :

Technicien d'exploitation ;

Pilote d'exploitation ;

Analyste d'exploitation ;

Administrateur système et réseau.

Codes ROME :

M1801-Administration de systèmes d'information ;

M1810-Production et exploitation de systèmes d'information.

Réglementation de l'activité :

Néant

Autorité responsable de la certification :

Ministère chargé de l'emploi.

Liens avec d'autres certifications :

Néant

Bases légales et réglementaires :

Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6, R. 335-13 et R. 338-2 ;

Arrêté du 9 mars 2006 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministre chargé de l'emploi ;

Arrêté du 8 décembre 2008 modifié relatif au règlement général des sessions de validation conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

La réglementation applicable à ce titre professionnel est mise en œuvre à compter du 18 décembre 2013.


Fait à Paris, le 9 décembre 2003.


Pour le ministre et par délégation :

La déléguée générale à l'emploi

et à la formation professionnelle,

C. Barbaroux

NOTA :

Conformément à l'arrêté du 28 mai 2008, article 1-II, l'arrêté du 9 décembre 2003 est prorogé pour une durée de cinq ans à compter de la date d'entrée en vigueur du présent arrêté c'est-à-dire jusqu'au 18 décembre 2013.

Arrêté du 11 février 2013 article 1 : Le présent titre professionnel est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de cinq ans à compter du 18 décembre 2013.