Vocabulaire de la chimie physique, couches et films minces, liquides ou solides, et des interfaces (liste de termes, expressions et définitions adoptés)

JORF n°137 du 15 juin 2003 page 10077
texte n° 36



Vocabulaire de la chimie physique, couches et films minces, liquides ou solides, et des interfaces (liste de termes, expressions et définitions adoptés)

NOR: CTNX0306623X
ELI: Non disponible


I. - Termes et définitions


affaissement d'une monocouche
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Perte du caractère bidimensionnel d'une monocouche flottante sous l'effet d'une pression latérale excessive.
Voir aussi : monocouche flottante, séquence de Langmuir.
Équivalent étranger : monolayer collapse.
angle de contact
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Angle dièdre formé par deux interfaces contiguës à leur intersection apparente.
Note : L'expression « angle de raccordement » antérieurement utilisée n'est plus recommandée.
Équivalent étranger : contact angle.
autoassemblage bidimensionnel
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Réorganisation spontanée d'une monocouche composite en une monocouche recomposée.
Voir aussi : monocouche composite, monocouche recomposée.
Équivalent étranger : two-dimensional self-assembling.
bicouche, n.f.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film mince constitué de deux monocouches distinctes superposées.
Voir aussi : film, monocouche.
Équivalent étranger : bilayer.
bord de Plateau
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Région de l'espace à la périphérie des films de mousse ou des films de mouillage, qui assure la continuité entre le film et la phase liquide génératrice.
Note : Du nom du physicien belge Joseph Plateau (1801-1883).
Voir aussi : film de mouillage, film de mousse.
Équivalent étranger : Plateau border.
coétalement, n.m.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Action de déposer ensemble et simultanément, à la surface d'un liquide, deux espèces chimiques, l'une amphiphile et l'autre non amphiphile.
Voir aussi : amphiphile, composé semi-amphiphile, cuve de Langmuir, sous-phase.
Équivalent étranger : co-spreading.
composé semi-amphiphile
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Composé doué de propriétés amphiphiles, formé par combinaison de deux espèces chimiques, l'une amphiphile et l'autre non amphiphile.
Note : L'usage de cette expression est généralement restreint aux composés montrant une activité fonctionnelle spécifique liée à la présence de l'espèce non amphiphile.
Voir aussi : amphiphile.
Équivalent étranger : co-amphiphilic compound.
couche, n.f.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Faible épaisseur de matière à la surface ou au sein d'un film, d'un liquide ou d'un solide.
Note : Contrairement au film, la couche n'a pas nécessairement des limites physiques bien déterminées.
Voir aussi : couche interfaciale, film.
Équivalent étranger : layer.
couche adsorbée
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Ensemble d'entités moléculaires accumulées dans une région interfaciale et provenant des phases en contact.
Note : Les couches adsorbées peuvent être soit des monocouches, soit des multicouches.
Voir aussi : couche interfaciale, monocouche, multicouche.
Équivalent étranger : adsorbed layer.
couche interfaciale
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Couche non homogène de transition entre deux phases homogènes.
Voir aussi : couche.
Équivalent étranger : interfacial layer.
couche monomoléculaire
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Synonyme : monocouche, n.f.
Définition : Couche constituée d'une seule assise de molécules.
Note : L'expression « film monomoléculaire » est ambiguë pour désigner une couche monomoléculaire et ne doit pas être utilisée.
Équivalent étranger : monomolecular layer.
cristallite bidimensionnelle
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Portion d'une monocouche dont l'ordonnancement est analogue à celui d'un cristal.
Voir aussi : monocouche.
Équivalent étranger : two-dimensional crystallite.
cuve de Langmuir
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Récipient à compartiment opératoire unique qui permet de former une monocouche d'une espèce, soluble ou insoluble, à la surface de l'eau et de la transférer sur un support solide.
Voir aussi : film de Langmuir-Blodgett, méthode de Langmuir-Blodgett, séquence de Langmuir.
Équivalent étranger : Langmuir trough.
cuve de préparation en continu
Forme abrégée : cuve continue.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Récipient à plusieurs compartiments qui sert à préparer en continu une monocouche flottante et à la transférer sur un support solide pour former un film de Langmuir-Blodgett.
Note : Les différentes étapes de la préparation s'effectuent simultanément et en continu dans des compartiments spécifiques.
Voir aussi : film de Langmuir-Blodgett, monocouche flottante.
Équivalent étranger : continuous trough.
démouillage, n.m.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Processus spontané qui réduit l'aire de contact entre un solide et un film de mouillage.
Note : Ce terme désigne l'assèchement de la surface par rétraction du film, mais non par évaporation.
Voir aussi : film de mouillage.
Équivalent étranger : dewetting.
dépôt à la tournette
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Méthode de formation d'un film mince par dépôt d'une solution de la substance du film sur un plateau qui tourne à vitesse élevée.
Voir aussi : dépôt par étalement.
Équivalent étranger : spin coating.
dépôt par étalement
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Méthode de formation d'un film par dépôt d'une solution de la substance du film sur un support et évaporation du solvant.
Note : Cette expression convient aussi bien aux films solides qu'aux monocouches flottantes.
Voir aussi : dépôt à la tournette, monocouche flottante, séquence de Langmuir.
Équivalent étranger : spreading method.
dépôt par trempage
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Méthode de formation d'un film par immersion d'un support solide dans une solution ou une suspension de la substance du film, puis émersion et évaporation du solvant.
Voir aussi : autoassemblage bidimensionnel.
Équivalent étranger : dip coating.

désaccord de réseau
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Différence relative entre le pas du réseau du film cristallin formé par épitaxie et celui de la matrice cristalline sous-jacente.
Voir aussi : épitaxie.
Équivalent étranger : lattice mismatch.
double couche
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Couche que l'on peut décrire sous la forme de deux sous-couches adjacentes dissemblables, mais interdépendantes.
Note : Exemple : double couche électrique.
Voir aussi : couche, couche interfaciale.
Équivalent étranger : double layer.
effet Marangoni
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Phénomène dynamique au cours duquel un gradient de tension interfaciale provoque un mouvement des fluides adjacents et réciproquement.
Note : Du nom du physicien italien Carlo Giuseppe Matteo Marangoni (1840-1925).
Voir aussi : tension interfaciale.
Équivalent étranger : Marangoni effect.
empreinte moléculaire
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Site de reconnaissance moléculaire créé à l'interface d'une monocouche de Langmuir-Blodgett par la présence antérieure d'une entité moléculaire structurante.
Équivalent étranger : molecular print, molecular replica.
épaisseur critique d'un film
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Epaisseur d'un film liquide pour laquelle la probabilité de rupture spontanée est maximale.
Voir aussi : rupture spontanée d'un film.
Équivalent étranger : critical film thickness.
épaisseur efficace de la couche interfaciale
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Distance entre deux surfaces fictives décrivant les limites de la couche interfaciale.
Voir aussi : couche interfaciale.
Équivalent étranger : interfacial layer effective thickness.
épaisseur équivalente d'un film
Forme abrégée : épaisseur équivalente.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Epaisseur calculée d'une couche homogène fictive qui, pour une substance solide ou liquide donnée, aurait la même propriété que celle qui est effectivement mesurée pour un film ou une couche interfaciale.
Équivalent étranger : film equivalent thickness.
épitaxie, n.f.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Processus de croissance cristalline, couche par couche, l'organisation des entités moléculaires ou atomiques des couches étant déterminée par le réseau d'une matrice cristalline sous-jacente.
Note : Ce terme est défini avec un sens plus restreint dans le domaine des composants électroniques.
Voir aussi : hétéro-épitaxie, homo-épitaxie.
Équivalent étranger : epitaxy.
film, n.m.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Nom générique désignant toute pellicule de matière solide ou liquide.
Note : Le terme « film » est à déconseiller pour désigner une couche d'adsorption.
Équivalent étranger : film.
film asymétrique
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Tout film séparant deux phases différentes.
Voir aussi : film de mouillage, film symétrique.
Équivalent étranger : asymmetric film.
film d'émulsion
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film liquide séparant deux gouttelettes d'une émulsion.
Équivalent étranger : emulsion film.
film de Langmuir-Blodgett
Forme abrégée : film LB.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Tout film obtenu par la méthode de Langmuir-Blodgett ou par des méthodes dérivées.
Voir aussi : cuve de Langmuir, cuve de préparation en continu, méthode de Langmuir-Blodgett, multicouche, multicouche alternée.
Équivalent étranger : Langmuir-Blodgett film, LB film.
film de mouillage
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film liquide asymétrique formé par un liquide sur un support solide ou liquide et qui sépare le support d'une phase gazeuse.
Voir aussi : film asymétrique.
Équivalent étranger : wetting film.
film de mousse
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film liquide séparant deux phases gazeuses ou deux bulles d'une mousse.
Équivalent étranger : foam film.
film de suspension
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film liquide séparant deux solides ou deux grains d'une suspension.
Équivalent étranger : suspension film.
film noir
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Tout film liquide suffisamment mince pour apparaître noir par suite d'une très faible réflexion de la lumière visible.
Voir aussi : film noir de Newton, film noir ordinaire.
Équivalent étranger : black film.
film noir de Newton
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film noir ultramince qui se distingue des films noirs ordinaires par l'absence de coeur liquide.
Voir aussi : film noir, film noir ordinaire.
Équivalent étranger : Newton black film.
film noir ordinaire
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film noir d'épaisseur suffisante pour qu'il existe un coeur de liquide présentant un certain désordre moléculaire.
Voir aussi : film noir, film noir de Newton.
Équivalent étranger : common black film.
film plan
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film limité par deux faces planes et parallèles.
Équivalent étranger : planar film.
film symétrique
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film séparant deux phases identiques.
Voir aussi : film asymétrique, film d'émulsion, film de suspension.
Équivalent étranger : symmetric film.
fossette, n.f.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Dépression d'origine hydrodynamique à la périphérie d'un film liquide en cours d'amincissement.
Voir aussi : mode péristaltique d'un film.
Équivalent étranger : dimple.
hétéro-épitaxie, n.f.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Epitaxie dans laquelle la croissance du film cristallin s'effectue sur une matrice de nature chimique différente.
Voir aussi : épitaxie, homo-épitaxie.
Équivalent étranger : heteroepitaxy.
hétérofilm, n.m.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film constitué d'un empilement périodique ou non périodique de monocouches chimiquement différentes.
Note : En vue d'éviter toute ambiguïté, le terme « hétérocouche », utilisé dans cette acception, est déconseillé.
Voir aussi : monocouche.
Équivalent étranger : heterolayer.
homo-épitaxie, n.f.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Epitaxie dans laquelle le processus de croissance du film s'effectue sur une matrice de même nature chimique.
Voir aussi : épitaxie, hétéro-épitaxie.
Équivalent étranger : homoepitaxy.
homofilm, n.m.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film constitué de monocouches chimiquement identiques.
Note : En vue d'éviter toute ambiguïté, le terme « homocouche », utilisé dans cette acception, est déconseillé.
Voir aussi : monocouche.
Équivalent étranger : homolayer.
ligne de contact
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Ligne correspondant à l'intersection apparente de deux interfaces contiguës.
Note :
1. Dans le cas d'un film liquide, la ligne de contact le sépare de son bord de Plateau.
2. L'expression « ligne de raccordement » antérieurement utilisée n'est plus recommandée.
Voir aussi : angle de contact, bord de Plateau, tension de ligne.
Équivalent étranger : contact line.
longueur d'onde critique
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Longueur d'onde de la déformation périodique d'un film liquide en mode péristaltique, pour laquelle la probabilité de rupture spontanée est maximale.
Voir aussi : mode péristaltique d'un film.
Équivalent étranger : critical wavelength.
lubrifiant moléculaire
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Espèce chimique incorporée temporairement dans une monocouche pour favoriser son homogénéisation ou son organisation moléculaire.
Voir aussi : monocouche.
Équivalent étranger : molecular lubricant.
matrice moléculaire bidimensionnelle
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Arrangement spécifique des entités moléculaires d'une monocouche flottante ou de Langmuir-Blodgett devant servir de trame au cours de l'adsorption ou du dépôt ultérieurs d'entités moléculaires.
Voir aussi : épitaxie, film de Langmuir-Blodgett, monocouche flottante.
Équivalent étranger : template, two-dimensional molecular pattern.
méthode de Langmuir-Blodgett
Forme abrégée : méthode LB.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Méthode de préparation d'un film solide consistant à transférer une monocouche flottante sur un support solide par trempages répétés de celui-ci dans la sous-phase.
Voir aussi : monocouche flottante, sous-phase.
Équivalent étranger : Langmuir-Blodgett method, LB method.
mode de flexion d'un film
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Mode de couplage des ondulations simultanées des deux interfaces d'un film liquide, tel que son épaisseur reste constante.
Équivalent étranger : bending mode.
mode péristaltique d'un film
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Mode de couplage des ondulations simultanées des deux interfaces d'un film liquide, qui provoque des réductions locales de l'épaisseur du film, appelées aussi « pincements ».
Équivalent étranger : squeezing mode.
module d'élasticité d'extension de surface
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Coefficient qui lie, à forme géométrique invariable, une variation de la tension superficielle au taux de variation correspondante de l'aire d'une monocouche flottante ou d'une solution de substance tensio-active.
Équivalent étranger : dilational elasticity modulus.
module d'élasticité d'un film
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Coefficient qui lie la variation réversible de l'épaisseur d'un film liquide ou solide à la contrainte exercée perpendiculairement à ce film.
Équivalent étranger : film elasticity modulus.
module d'élasticité de Gibbs
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Coefficient qui lie la variation de la tension d'un film liquide à la variation correspondante de son aire, à courbure et forme invariables.
Équivalent étranger : Gibbs elasticity modulus.
module de cisaillement de surface
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Matrice de coefficients qui relient, à aire invariable, une contrainte tangentielle appliquée à un film ou à une monocouche flottante à la déformation correspondante.
Voir aussi : monocouche flottante.
Équivalent étranger : surface shear modulus.
monocouche, n.f.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Voir : couche monomoléculaire.
monocouche composite
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Monocouche formée de deux constituants ou plus.
Note : L'usage de l'expression « couche mixte » en ce sens est déconseillé.
Voir aussi : monocouche.
Équivalent étranger : mixed monolayer, multicomponent monolayer.
monocouche flottante
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Monocouche formée à la surface d'un liquide dans lequel elle est insoluble.
Note : La monocouche est dite « compacte » ou « lâche » selon la concentration moléculaire surfacique.
Voir aussi : couche adsorbée, cuve de préparation en continu, cuve de Langmuir, séquence de Langmuir, sous-phase.
Équivalent étranger : floating monolayer.
monocouche organisée
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Monocouche constituée d'entités conçues de manière à s'organiser spontanément à l'échelle moléculaire.
Voir aussi : monocouche.
Équivalent étranger : organized monolayer.
monocouche recomposée
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Monocouche composite dans laquelle l'association spécifique entre constituants différents conduit à la structure unique bidimensionnelle recherchée.
Voir aussi : monocouche composite.
Équivalent étranger : compound monolayer.
multicouche, n.f.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Film constitué de plusieurs monocouches distinctes superposées.
Voir aussi : couche, monocouche.
Équivalent étranger : multilayer.
multicouche alternée
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Tout empilement où alternent des monocouches solides chimiquement différentes.
Voir aussi : film, multicouche alternée deux par deux.
Équivalent étranger : alternate multilayer.
multicouche alternée centrosymétrique
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Multicouche solide alternée dans laquelle la disposition des monocouches possède un centre de symétrie.
Voir aussi : film de Langmuir-Blodgett, multicouche alternée.
Équivalent étranger : centrosymmetric multilayer.
multicouche alternée deux par deux
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Multicouche alternée centrosymétrique dans laquelle deux monocouches successives de même nature chimique sont en contact par les parties hydrophobes de leurs entités moléculaires.
Voir aussi : multicouche alternée, multicouche alternée centrosymétrique.
Équivalent étranger : paired multilayer.
paramètre d'étalement d'un liquide sur un support
Forme abrégée : paramètre d'étalement.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Différence entre les énergies de l'unité de surface d'un support solide ou liquide, respectivement avant et après son contact avec un liquide donné, dans des conditions expérimentales déterminées.
Note : Cette grandeur physique permet de prévoir si un liquide donné est susceptible de s'étaler à la surface d'un support solide ou liquide.
Équivalent étranger : spreading parameter.
pression de disjonction
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Pression interne exercée par un film mince sur ses interfaces et tendant à les écarter.
Note : On a employé également ce terme lorsque cette pression est négative et tend à rapprocher les interfaces.
Équivalent étranger : disjoining pressure.
pression de Laplace
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Différence entre les pressions de deux fluides séparés par une interface courbe sous tension.
Note : L'expression « pression capillaire » antérieurement utilisée n'est plus recommandée.
Équivalent étranger : Laplace pressure.
rupture spontanée d'un film
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Rupture d'un film liquide provoquée par un amincissement local excessif dû à des ondulations d'origine exclusivement thermique.
Voir aussi : mode péristaltique d'un film.
Équivalent étranger : film spontaneous rupturing.
séquence de Langmuir
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Procédé discontinu qui sert à préparer des monocouches flottantes et à les empiler sur un support solide pour former un film de Langmuir-Blodgett.
Note : La séquence de Langmuir se compose de quatre étapes successives : l'étalement de la solution, l'évaporation du solvant, la compression latérale de la monocouche et son transfert.
Voir aussi : dépôt par étalement, film de Langmuir-Blodgett, méthode de Langmuir-Blodgett, monocouche flottante.
Équivalent étranger : Langmuir sequence.
sous-phase, n.f.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Liquide sur lequel flotte une monocouche ou un film.
Voir aussi : monocouche flottante.
Équivalent étranger : subphase.
super-réseau, n.m.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Multicouche périodique formée par la répétition d'un motif élémentaire constitué de couches successives chimiquement différentes.
Note : Les couches successives peuvent être constituées soit d'atomes, soit de molécules.
Équivalent étranger : superlattice.
surface de tension
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Membrane fictive dont les propriétés mécaniques seraient équivalentes à celles d'une couche interfaciale ou d'un film liquide.
Note : La surface de tension est située à l'intérieur de la couche interfaciale ou du film liquide.
Voir aussi : couche interfaciale, tension d'un film, tension interfaciale, tension superficielle.
Équivalent étranger : surface of tension.
taux de transfert
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Dans la méthode de Langmuir-Blodgett, rapport entre la diminution de l'aire de la monocouche flottante et l'aire réceptrice du support solide du film.
Voir aussi : méthode de Langmuir-Blodgett, monocouche flottante, transfert horizontal d'une monocouche, transfert vertical d'une monocouche.
Équivalent étranger : transfer ratio.
tension d'un film
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Rapport entre le travail réversible fourni pour augmenter l'aire d'un film liquide et l'augmentation d'aire correspondante, toutes choses étant égales par ailleurs.
Note : Le qualificatif « dynamique » s'applique lorsque la mesure de la tension de film est effectuée sur un système hors équilibre.
Équivalent étranger : film tension.
tension de ligne
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Rapport entre le travail réversible nécessaire pour allonger une ligne de contact et l'allongement correspondant, toutes choses étant égales par ailleurs.
Note : Le qualificatif « dynamique » s'applique lorsque la mesure de la tension de ligne est effectuée sur un système hors équilibre.
Voir aussi : ligne de contact.
Équivalent étranger : line tension.
tension interfaciale
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Rapport entre le travail réversible fourni pour étendre une interface de séparation fluide-fluide et l'extension correspondante de l'interface, toutes choses étant égales par ailleurs.
Note : Le qualificatif « dynamique » s'applique lorsque la mesure de la tension interfaciale est effectuée sur un système hors équilibre.
Voir aussi : tension superficielle.
Équivalent étranger : interfacial tension.
tension superficielle
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Rapport entre le travail réversible fourni pour étendre une interface de séparation liquide-gaz et l'extension correspondante de l'interface, toutes choses étant égales par ailleurs.
Note : Le qualificatif « dynamique » s'applique lorsque la mesure de la tension superficielle est effectuée sur un système hors équilibre.
Voir aussi : tension interfaciale.
Équivalent étranger : surface tension.
transfert horizontal d'une monocouche
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Technique de transfert d'une monocouche flottante sur un support solide horizontal par une variante de la méthode de Langmuir-Blodgett.
Voir aussi : méthode de Langmuir-Blodgett, monocouche flottante, transfert vertical d'une monocouche.
Équivalent étranger : horizontal lifting.
transfert vertical d'une monocouche
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Technique de transfert d'une monocouche flottante sur un support solide vertical par la méthode de Langmuir-Blodgett.
Voir aussi : méthode de Langmuir-Blodgett, monocouche flottante, transfert horizontal d'une monocouche.
Équivalent étranger : vertical dipping.
viscosité d'extension de surface
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Matrice de coefficients qui lient, à forme géométrique invariable, une contrainte de surface aux vitesses relatives correspondantes des éléments de la surface d'une monocouche flottante ou d'une solution de substance tensio-active.
Note : On parle par exemple de « viscosité d'extension de surface » lorsqu'on étend une couche circulaire de manière à ce qu'elle reste circulaire.
Voir aussi : viscosité de cisaillement de surface.
Équivalent étranger : surface dilational viscosity.
viscosité de cisaillement de surface
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Matrice de coefficients qui lient, à aire invariable, une contrainte tangentielle aux vitesses relatives correspondantes des éléments de la surface d'une monocouche flottante ou d'une solution de substance tensio-active.
Note : On parle par exemple de « viscosité de cisaillement de surface » lorsqu'une contrainte déforme en un losange la surface carrée d'une monocouche flottante.
Voir aussi : viscosité d'extension de surface.
Équivalent étranger : surface shear viscosity.
zone de transition d'un film
Forme abrégée : zone de transition.
Domaine : Chimie/Chimie physique.
Définition : Région du bord de Plateau où peuvent exister des variations spatiales de certaines propriétés de surface.
Voir aussi : bord de Plateau.
Équivalent étranger : transition zone.


II. - Table d'équivalence
A. - Termes étrangers


Vous pouvez consulter le tableau dans le JO
n° 137 du 15/06/2003 page 10077 à 10084




B. - Termes français


Vous pouvez consulter le tableau dans le JO
n° 137 du 15/06/2003 page 10077 à 10084