Avis n° 2005-23 de la Commission consultative des trésors nationaux

JORF n°296 du 21 décembre 2005 page 19722
texte n° 165



Avis n° 2005-23 de la Commission consultative des trésors nationaux

NOR: MCCF0500871V
ELI: Non disponible


Saisie par le ministre de la culture et de la communication en application de l'article 7 du décret n° 93-124 du 29 janvier 1993 modifié relatif aux biens culturels soumis à certaines restrictions de circulation,
Vu le code du patrimoine, notamment ses articles L. 111-2 et L. 111-4 ;
Vu le décret n° 93-124 du 29 janvier 1993 modifié relatif aux biens culturels soumis à certaines restrictions de circulation, notamment son article 7 ;
Vu la demande de certificat d'exportation déposée le 12 octobre 2005 relative à un « coffre de voyage de forme rectangulaire », attribué à Jean-Henri Riesener, placage d'acajou, amarante, sycomore, bronzes ciselés et dorés, époque Louis XVI,
La commission régulièrement convoquée et constituée, réunie le 12 décembre 2005,
Après en avoir délibéré,
Considérant que l'oeuvre pour laquelle le certificat d'exportation est demandé est un coffre remarquable attribué à Jean-Henri Riesener (1734-1806), maître incontesté du meuble d'époque Louis XVI ; qu'en effet ce meuble s'avère caractéristique du style de cet ébéniste, notamment par sa grande qualité d'exécution, le raffinement de ses bronzes et son double fond secret ; qu'il peut être daté des années 1785 du fait de la présence d'une marqueterie de sycomore à décor de losanges, spécifique des productions de Riesener de cette période ; qu'en outre ce meuble rare et atypique bénéficie d'un historique bien documenté et d'une provenance prestigieuse ; qu'il a, en effet, été offert par la duchesse d'Angoulême à Louis-François Turgy, serviteur de la famille royale, fait baron en 1814 par Louis XVIII en remerciement de son dévouement, et conservé ensuite longtemps dans sa descendance ; que des recherches récentes ont permis de retrouver la description du coffre dans le testament de Pierre-Charles Bonnefoy Duplan, chef du garde-meuble privé de la reine, et d'en découvrir l'origine royale ainsi que l'appartenance à Marie-Antoinette, dont les meubles encore conservés en France sont très rares ;
Qu'en conséquence cette oeuvre présente un intérêt majeur pour le patrimoine national du point de vue de l'histoire et de l'art et doit être considérée comme un trésor national,
Emet un avis favorable au refus de certificat d'exportation demandé.


Pour la commission :

Le président,

E. Honorat