Arrêté du 22 juillet 2003 relatif au titre professionnel de technicien(ne) d'assistance en informatique




Arrêté du 22 juillet 2003 relatif au titre professionnel de technicien(ne) d'assistance en informatique

NOR: SOCF0311062A
Version consolidée au 16 septembre 2019

Le ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité,

Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;

Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;

Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;

Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;

Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel de technicien(ne) d'assistance en informatique ;

Vu le référentiel de certification du titre professionnel de technicien(ne) d'assistance en informatique ;

Vu l'avis de la commission professionnelle consultative gestion et traitement de l'information du 18 juin 2003,

Le titre professionnel de technicien(ne) d'assistance en informatique est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles jusqu'au 1er septembre 2018, au niveau IV, et dans le domaine d'activité 324 t (code NSF), à compter du 1er août 2013.

Le référentiel emploi, activités, compétences et le référentiel de certification sont disponibles sur le site www.emploi.gouv.fr.

Le titre professionnel de technicien (ne) d'assistance en informatique est composé des trois unités constitutives suivantes :

1. Intervenir et assister sur poste informatique auprès des entreprises et des particuliers.

2. Assister en centre de services informatiques et numériques auprès des entreprises et des particuliers.

3. Intervenir et assister sur les accès et services de réseaux numériques auprès des entreprises et des particuliers.

Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé.

Les titulaires des certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté modificatif sont réputés avoir obtenu les nouveaux certificats de compétences professionnelles selon le tableau figurant ci-dessous :



TITRE PROFESSIONNEL

technicien (ne) d'assistance

en informatique

(arrêté du 22 juillet 2003 modifié)

TITRE PROFESSIONNEL

technicien (ne) d'assistance

en informatique

(présent arrêté)

Intervenir et assister sur poste informatique auprès des entreprises et des particuliers.

Intervenir et assister sur poste informatique auprès des entreprises et des particuliers.

Assister en centre de services informatiques et numériques auprès des entreprises et des particuliers.

Assister en centre de services informatiques et numériques auprès des entreprises et des particuliers.

Intervenir et assister sur les accès et les services de réseaux numériques.

Intervenir et assister sur les accès et services de réseaux numériques auprès des entreprises et des particuliers.

L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.

Le délégué adjoint à l'emploi et à la formation professionnelle est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexes

    INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES



    Intitulé :

    Titre professionnel " Technicien (ne) d'assistance en informatique "

    Niveau : IV.

    Code NSF : 326r-informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission.


    Résumé du référentiel d'emploi


    Le (la) technicien (ne) d'assistance en informatique assiste et dépanne les utilisateurs d'équipements informatiques et numériques en entreprise ou les particuliers.

    Il (elle) installe, met en service, diagnostique les dysfonctionnements et dépanne des équipements informatiques fixes ou mobiles (PC, périphériques et logiciels) et numériques (voix, images et données).

    Il (elle) assiste les utilisateurs et les clients, afin de résoudre leurs incidents et de les aider à utiliser au mieux les outils bureautiques, informatiques, téléphoniques et les services réseau.

    Il (elle) installe, met en service, diagnostique les dysfonctionnements et dépanne les accès et services réseau.

    Le (la) technicien (ne) d'assistance en informatique exerce son activité auprès de clients internes dans une entreprise utilisatrice de l'informatique ou de clients externes dans une société de services informatiques (SSII), une structure commerciale grand public ou en indépendant.

    Il (elle) peut donc intervenir soit sur site, dans des entreprises de tous secteurs d'activité, y compris à domicile auprès des particuliers, soit à distance au sein d'un centre de services, en communicant par téléphone et en prenant le contrôle des équipements informatiques.

    Sa responsabilité au sein d'un centre de services est délimitée par des consignes et des procédures établies en fonction des contrats de services. Dans le cadre d'interventions sur site, il (elle) travaille de façon autonome dans le respect de la commande et du contexte d'intervention, en rendant compte de façon formalisée de ses interventions, auprès du client et de son responsable.

    Certains postes peuvent comporter de nombreux déplacements et nécessiter un permis de conduire et d'autres, comme les technicien (ne) s en centre de services, sont sédentaires.


    Capacités attestées et descriptif des composantes

    de la certification

    1. Intervenir et assister sur poste informatique

    auprès des entreprises et des particuliers


    Assister les utilisateurs de bureautique :

    Préparer ou remettre en état un équipement informatique.

    Installer, déployer, configurer et mettre à jour un poste de travail informatique.

    Diagnostiquer et résoudre le dysfonctionnement d'un équipement informatique.

    Sécuriser un équipement informatique et ses données.


    2. Assister en centre de services informatiques

    et numériques auprès des entreprises et des particuliers


    Apporter un support technique dans un contexte commercial.

    Assister les utilisateurs d'informatique mobile.

    Traiter un incident dans un centre de services et participer au suivi du parc.


    3. Intervenir et assister sur les accès et services

    de réseaux numériques auprès des entreprises et des particuliers


    Intervenir sur une infrastructure réseau.

    Installer et configurer un service réseau.

    Intervenir sur un annuaire réseau et son environnement.

    Déployer des applications et personnaliser les postes client.

    Mettre en œuvre un accès haut débit et la téléphonie sur IP.

    Diagnostiquer et résoudre un dysfonctionnement d'accès à un réseau.


    Secteur d'activité ou types d'emploi

    accessibles par le détenteur du titre


    Tous les secteurs d'activités sont concernés.

    Les types d'emplois accessibles sont les suivants :

    -technicien (ne) d'assistance en informatique (ou help desk) ;

    -technicien (ne) de maintenance en informatique ;

    -technicien (ne) de déploiement ;

    -technicien (ne) d'assistance en clientèle ;

    -technicien (ne) de service après-vente (SAV) ;

    -technicien (ne) poste de travail.

    Code ROME :

    I1401-Maintenance informatique et bureautique.

    Réglementation de l'activité :

    Néant.

    Autorité responsable de la certification :

    Ministère chargé de l'emploi.

    Liens avec d'autres certifications :

    Néant.

    Bases légales et réglementaires :

    Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6, R. 335-13 et R. 338-2.

    Arrêté du 9 mars 2006 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministre chargé de l'emploi.

    Arrêté du 8 décembre 2008 modifié relatif au règlement général des sessions de validation conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

    La réglementation applicable à ce titre professionnel est mise en œuvre à compter du 1er août 2013.

Pour le ministre et par délégation :

Par empêchement de la déléguée générale

à l'emploi et à la formation professionnelle :

Le directeur, délégué adjoint,

S. Clement