Décision du 18 décembre 2006 interdisant, en application des articles L. 5122-15, L. 5422-12, L. 5422-14 et R. 5122-23 à R. 5122-26 du code de la santé publique, la publicité pour un objet, appareil ou méthode présenté comme bénéfique pour la santé lorsqu'il n'est pas établi que ledit objet, appareil ou méthode possède les propriétés annoncées

JORF n°50 du 28 février 2007 page 3752
texte n° 73




Décision du 18 décembre 2006 interdisant, en application des articles L. 5122-15, L. 5422-12, L. 5422-14 et R. 5122-23 à R. 5122-26 du code de la santé publique, la publicité pour un objet, appareil ou méthode présenté comme bénéfique pour la santé lorsqu'il n'est pas établi que ledit objet, appareil ou méthode possède les propriétés annoncées

NOR: SANM0720287S
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decision/2006/12/18/SANM0720287S/jo/texte


Par décision du directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé en date du 18 décembre 2006 :
Considérant que la SARL PYMED, 14, rue Garet, 69001 Lyon, a fait paraître une publicité, diffusée sur le site internet www.noklops.com, en faveur de la méthode de sevrage tabagique « Noklops » revendiquant notamment les allégations suivantes : « Noklops la méthode naturelle pour arrêter de fumer » ; « En portant le Noklops (...) l'arrêt du tabac se fait sans difficulté et sans effet secondaire » ; « (...) prévenant ainsi le risque fréquent de rechute lors de la première année » ; « (...) limite les effets négatifs du sevrage et permet ainsi de s'arrêter de fumer plus facilement » ; « les personnes qui ont arrêté de fumer avec l'aide de Noklops n'ont pas ressenti les conséquences habituelles du sevrage, ce qui leur a permis de s'arrêter beaucoup plus facilement que sans aide » ; « Pas ou peu de prise de poids car ils n'ont pas eu la sensation de manque à compenser par l'absorption de nourriture » ; « Pas ou peu de stress ni d'état constant d'énervement » ; « en cas de rechutes, celles-ci sont plus brèves et le recours au Noklops est de nouveau efficace » ; « le bijou de santé pour arrêter de fumer » ; « pouvoir porter le Noklops sur une longue période (...) limite les risques de rechute » ; Gabriela S. : « Noklops (...) depuis j'ai arrêté de fumer (...) J'utilise Noklops. La première semaine, tout va bien, c'est même facile. 3 semaines après (...) (je porte toujours mon collier). En prenant une taffe, j'éprouve une sensation horrible, la fumée brûle ma gorge et je ne supporte pas l'effet du tabac. La cigarette me dégoûte. Le massage que vous conseillez m'apaise vraiment. (...) Maintenant je n'éprouve pas le besoin, et surtout pas l'envie de fumer quotidiennement » ; Pierre P. : « J'ai donc utilisé Noklops (...) Depuis le premier jour je n'ai plus fumé » ; Frank B. : « C'est la première fois que j'arrête de fumer aussi facilement sans prendre aucun "calmant et en étant aussi calme » ; Béryl D. : « Je fume l'équivalent d'un paquet de 20 cigarettes au moins par jour (...) le Noklops m'a aidé à passer à 3 cigarettes par jour en moyenne, parfois moins ou pas du tout, et parfois 5 ou 6... sans frustration » ; FR : « C'est la première fois que je m'arrête de fumer si facilement. Grâce à Noklops. Cette fois je n'ai pas rechuté au bout de trois semaines comme les autres tentatives. Après 3 mois avec Noklops, je n'ai plus du tout envie de fumer » ; Pierre R. : « (...) je m'en sers pour arrêter de fumer quand j'ai une bronchite, pour les longs voyages en avion ou en voiture. Une soirée où je n'ai pas envie de fumer. Je tiens sans stress (...) » ; « Une nouvelle méthode pour arrêter de fumer » ; « le résultat (...) est probant : ils s'arrêtent plus facilement de fumer et avec moins de stress » ; « vous remplacez votre geste du fumeur (une cigarette à la main) par le geste anti-tabac » ; « Le Noklops est né suite à l'expérience réussie d'un médecin-acupuncteur (...). Ce dernier propose à certains de ses patients ou de ses amis, lassés de leurs échecs de leurs diverses tentatives de sevrage, d'essayer le Noklops. Le résultat pour une majorité d'entre eux est probant : ils arrêtent plus facilement de fumer avec moins de stress » ; « (...) prévenant ainsi les fréquentes rechutes lors de la première année » ; « le geste anti-tabac » ; « à chaque envie de fumer (...) ce geste (...) permet de passer ces quelques secondes de tentation » ; « votre partenaire anti-tabac » ; « méthode efficace (...) pour arrêter de fumer » ;
Considérant que le dossier justificatif fourni par la SARL PYMED se limite à une description de la méthode « Noklops » et de son mode d'action, sans qu'aucune démonstration scientifique et/ou clinique de ses effets bénéfiques dans le sevrage tabagique ne soit apportée,
la publicité effectuée par la SARL PYMED, 14, rue Garet, 69001 Lyon, sous quelque forme que ce soit, en faveur de la méthode de sevrage tabagique « Noklops », reprenant les termes visés ci-dessus, est interdite.
La présente décision prendra effet trois semaines après sa parution au Journal officiel de la République française.