Vocabulaire des affaires étrangères (liste de termes, expressions et définitions adoptés)

JORF n°215 du 16 septembre 2006 page 13668
texte n° 94



Vocabulaire des affaires étrangères (liste de termes, expressions et définitions adoptés)

NOR: CTNX0609522K
ELI: Non disponible


I. - Termes et définitions


1. appropriation, n.f.
Domaine : Relations internationales/Développement.
Définition : Participation active de la partie bénéficiaire à un projet de développement et volonté d'en assumer la responsabilité.
Équivalent étranger : ownership.
2. appropriation, n.f.
Domaine : Relations internationales/Négociations.
Définition : Adhésion à une proposition et volonté de la reprendre à son compte.
Équivalent étranger : ownership.
mémorandum d'entente
Domaine : Tous domaines.
Définition : Texte, dénué de valeur juridique contraignante, par lequel deux parties récapitulent leurs points de convergence dans le cours d'une négociation.
Équivalent étranger : memorandum of understanding (MoU).
obligation de rendre compte
Domaine : Relations internationales-Économie et gestion d'entreprise.
Définition : Devoir incombant à une personne physique ou morale responsable d'une tâche de répondre des résultats et du choix des moyens mis en oeuvre.
Note : Pour parler d'une personne assujettie à une telle obligation, on dira qu'elle est « comptable » de sa gestion, de son bilan, etc.
Équivalent étranger : accountability.
point récurrent
Domaine : Relations internationales/Droit international.
Définition : Point d'un ordre du jour susceptible d'être repris d'une réunion à l'autre.
Équivalent étranger : rolling agenda item.
pouvoir de contraindre
Domaine : Relations internationales.
Définition : Capacité d'un État ou d'un groupe d'États à imposer ses vues à un ou plusieurs autres en usant de divers moyens de pression et de coercition, sans exclure le recours à la force armée.
Voir aussi : pouvoir de convaincre.
Équivalent étranger : hard power.
pouvoir de convaincre
Domaine : Relations internationales.
Définition : Capacité d'un État ou d'un groupe d'États à rallier à ses vues un ou plusieurs autres États, grâce à l'influence prépondérante qu'il exerce dans divers domaines, à son rayonnement ou au prestige qui lui est reconnu.
Voir aussi : pouvoir de contraindre.
Équivalent étranger : soft power.
renforcement des capacités
Domaine : Relations internationales/Développement.
Définition : Effort consenti par un pays ou un organisme en vue de renforcer les moyens matériels et humains nécessaires à un programme de développement.
Équivalent étranger : capacity-building.


II. - Table d'équivalence
A. - Termes étrangers


Vous pouvez consulter le tableau dans le JO
n° 215 du 16/09/2006 texte numéro 94


B. - Termes français


Vous pouvez consulter le tableau dans le JO
n° 215 du 16/09/2006 texte numéro 94