Vocabulaire de l'ingénierie nucléaire (liste de termes, expressions et définitions adoptés)

JORF n°140 du 18 juin 2004 page 10949
texte n° 115



Vocabulaire de l'ingénierie nucléaire (liste de termes, expressions et définitions adoptés)

NOR: CTNX0407375K
ELI: Non disponible


I. - Termes et définitions


antiréactivité, n.f.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Baisse de réactivité provoquée soit par des dispositifs conçus à cet effet, soit par des phénomènes physiques.
Note : Les barres de commande (dispositifs) ou les variations de températures (phénomènes), par exemple, peuvent provoquer de l'antiréactivité.
Équivalent étranger : deficit reactivity, negative reactivity.
assainissement radioactif
Domaine : Ingénierie nucléaire/Déconstruction.
Définition : Ensemble d'opérations visant à réduire la radioactivité d'une installation ou d'un site, notamment par décontamination ou par évacuation de matériels.
Voir aussi : décontamination radioactive.
Équivalent étranger : cleaning-up, clean-up, cleanup.
barre grise
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Barre de commande absorbant moins les neutrons qu'une barre noire, et qui permet le réglage fin de la puissance du réacteur nucléaire.
Voir aussi : barre noire.
Équivalent étranger : gray rod (EU), grey rod (GB).
barre noire
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Barre de commande constituée de matériaux absorbant les neutrons, et qui contribue au contrôle de la criticité du réacteur nucléaire.
Voir aussi : barre grise.
Équivalent étranger : black rod.
barrière de confinement
Domaine : Ingénierie nucléaire/Sécurité nucléaire.
Définition : Dispositif capable d'empêcher ou de limiter la dispersion des matières radioactives.
Voir aussi : confinement.
Équivalent étranger : confinement barrier, containment barrier.
barrière de diffusion
Domaine : Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition : Paroi poreuse utilisée pour la séparation des isotopes par diffusion gazeuse.
Voir aussi : diffusion gazeuse.
Équivalent étranger : diffusion barrier.
blocage de déchets radioactifs
Domaine : Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition : Immobilisation par prise en masse au sein d'un matériau de façon à obtenir un produit solide, compact et stable, physiquement non dispersable.
Voir aussi : enrobage de déchets radioactifs.
Équivalent étranger : embedding, encapsulation, radioactive waste immobilisation (GB), radioactive waste immobilization (EU), radioactive waste solidification.
cellule chaude
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Synonyme : cellule de haute activité.
Définition : Enceinte destinée au traitement de matières radioactives, et qui assure le confinement et la protection contre les rayonnements par des parois blindées.
Note : Cette enceinte est équipée d'éléments permettant la télémanipulation d'objets irradiants pour analyse et expérimentation.
Voir aussi : confinement, enceinte blindée.
Équivalent étranger : hot cell.
cellule de haute activité
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Voir : cellule chaude.
château de transport
Domaine : Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition : Conteneur blindé utilisé pour le transport et éventuellement l'entreposage de matières radioactives.
Équivalent étranger : cask.
circuit de refroidissement primaire
Forme abrégée : circuit primaire.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition : Système en boucle fermée ou ensemble de boucles fermées qui permet d'extraire la chaleur des éléments combustibles par circulation d'un fluide caloporteur en contact direct avec ces éléments combustibles.
Voir aussi : caloporteur, circuit de refroidissement secondaire.
Équivalent étranger : primary coolant circuit, primary coolant system.
circuit de refroidissement secondaire
Forme abrégée : circuit secondaire.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition : Système assurant la circulation du fluide caloporteur qui extrait la chaleur du circuit de refroidissement primaire.
Note : Dans les réacteurs à eau sous pression, ce circuit assure le transfert de la vapeur d'eau des générateurs de vapeur à la turbine.
Voir aussi : caloporteur, circuit de refroidissement primaire.
Équivalent étranger : secondary coolant circuit, secondary cooling system.
coefficient de puissance
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Rapport, dans un réacteur nucléaire ou tout autre milieu multiplicateur, de la variation de la réactivité à la variation de puissance qui la provoque.
Voir aussi : milieu multiplicateur.
Équivalent étranger : power coefficient, power coefficient of reactivity.
coefficient de température
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Rapport, dans un réacteur nucléaire ou tout autre milieu multiplicateur, de la variation de la réactivité à la variation de la température moyenne qui la provoque.
Voir aussi : milieu multiplicateur.
Équivalent étranger : temperature coefficient, temperature coefficient of reactivity.
contamination radioactive
Forme abrégée : contamination, n.f.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Présence indésirable, à un niveau significatif, de substances radioactives à la surface ou à l'intérieur d'un milieu quelconque.
Voir aussi : décontamination radioactive.
Équivalent étranger : contamination, radioactive contamination.
conversion, n.f.
1. Domaine : Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition : Transformation chimique de l'uranium en vue de son enrichissement, de son entreposage, ou pour la fabrication du combustible nucléaire.
Équivalent étranger : conversion.
2. Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Transformation par réaction nucléaire d'un nucléide fertile en un nucléide fissile.
Voir aussi : fertile, fissile.
Équivalent étranger : conversion.
critique, adj.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Se dit d'un milieu où s'entretient une réaction de fission en chaîne au cours de laquelle apparaissent autant de neutrons qu'il en disparaît.
Note : Le facteur de multiplication est alors strictement égal à 1 et la réaction est exactement entretenue.
Voir aussi : facteur de multiplication.
Équivalent étranger : critical.
débit de dose
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Quotient de l'accroissement de dose par l'intervalle de temps.
Voir aussi : dose.
Équivalent étranger : dose rate.
décontamination radioactive
Forme abrégée : décontamination, n.f.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Déconstruction.
Définition : Élimination partielle ou totale d'une contamination radioactive par des moyens permettant la récupération contrôlée des substances contaminantes.
Voir aussi : contamination radioactive.
Équivalent étranger : decontamination, radioactive decontamination.
défense en profondeur
Domaine : Ingénierie nucléaire/Sécurité nucléaire.
Définition : Ensemble de lignes de protection successives destinées à prévenir un accident nucléaire ou à en limiter les conséquences.
Note : Les défaillances susceptibles de conduire à un accident peuvent concerner les dispositifs, les équipements et les procédures.
Équivalent étranger : defence in depth (GB), defense in depth (EU).
diffusion gazeuse
Domaine : Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition : Procédé de séparation isotopique de l'uranium en phase gazeuse, basé sur la différence des vitesses de passage, à travers des parois poreuses, de gaz de masses moléculaires différentes.
Note : Dans l'industrie, ce procédé est appliqué à l'enrichissement de l'uranium en isotope 235. Le gaz utilisé est l'hexafluorure d'uranium, qui traverse un grand nombre de parois poreuses - dites « barrières de diffusion » - jusqu'à atteindre le taux d'enrichissement recherché.
Équivalent étranger : gaseous diffusion.
dose, n.f.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Quantité d'énergie communiquée à un milieu par un rayonnement ionisant.
Note : Ce terme général prend un sens particulier lorsqu'il est employé en association avec un ou plusieurs adjectifs qualificatifs tels que « absorbée », « collective », « efficace », « équivalente », « individuelle ».
Équivalent étranger : dose.
dose absorbée
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Énergie d'un rayonnement ionisant absorbée par unité de masse.
Note : L'unité de dose absorbée est le J.kg-¹. Le nom de cette unité est le gray (Gy).
Équivalent étranger : absorbed dose.
dose à l'organe
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Dose absorbée ou équivalente reçue par un organe ou un tissu.
Voir aussi : dose absorbée, dose équivalente.
Équivalent étranger : organ dose.
dose collective
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Dose reçue par une population, définie comme le produit du nombre d'individus par la dose moyenne équivalente ou efficace reçue par cette population.
Note : La dose collective s'exprime en homme.sieverts.
Voir aussi : dose efficace, dose équivalente.
Équivalent étranger : collective dose.
dose efficace
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Somme des doses équivalentes reçues par les différents organes et tissus d'un individu, pondérées par un facteur propre à chaque tissu ou organe.
Note :
1. L'unité de dose efficace est le sievert (Sv).
2. L'expression « dose effective » est impropre.
Équivalent étranger : effective dose.
dose équivalente
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Produit de la dose absorbée dans un tissu ou un organe par un facteur de pondération tenant compte de l'effet biologique lié à la nature et à l'énergie du rayonnement.
Note :
1. L'unité de dose équivalente est le sievert (Sv).
2. L'expression « équivalent de dose » est obsolète.
3. La dose équivalente résulte de rayonnements ionisants dont les sources peuvent se trouver à l'extérieur ou à l'intérieur du tissu ou de l'organe concerné.
Équivalent étranger : equivalent dose.
dosimètre, n.m.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Appareil permettant de mesurer une dose.
Équivalent étranger : dosemeter, dosimeter.
échelle internationale des évènements nucléaires
Domaine : Ingénierie nucléaire/Sécurité nucléaire.
Définition : Classement des évènements nucléaires par ordre croissant de gravité.
Note :
1. L'échelle internationale des évènements nucléaires, destinée à l'information du public, comporte sept niveaux de gravité définis conjointement par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et l'Agence pour l'énergie nucléaire de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).
2. On trouve également « échelle INES » d'après l'expression anglaise International Nuclear Event Scale.
Voir aussi : évènement nucléaire.
Équivalent étranger : International Nuclear Event Scale (INES).
enceinte blindée
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Cellule chaude permettant le traitement de matières de très haute activité.
Note : Les enceintes blindées sont utilisées notamment pour le conditionnement, l'analyse et l'expertise d'échantillons de combustibles irradiés.
Voir aussi : cellule chaude.
Équivalent étranger : shielded cell.
enrobage de déchets radioactifs
Domaine : Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition : Type de blocage satisfaisant à des tests spécifiques de confinement des radionucléides.
Voir aussi : blocage de déchets radioactifs, matrice de conditionnement.
Équivalent étranger : embedding, encapsulation, radioactive waste immobilisation (GB), radioactive waste immobilization (EU), radioactive waste solidification.
évènement nucléaire
Domaine : Ingénierie nucléaire/Sécurité nucléaire.
Définition : Écart, anomalie, incident ou accident dans le fonctionnement d'une installation nucléaire ou dans le transport de matières radioactives et susceptible d'en affecter la sûreté ou la radioprotection.
Voir aussi : échelle internationale des évènements nucléaires.
Équivalent étranger : nuclear event.
excursion de puissance
Domaine : Ingénierie nucléaire.
Définition : Augmentation très rapide et momentanée de la puissance d'un réacteur au-delà de la puissance de fonctionnement.
Note : Ce phénomène transitoire peut être provoqué dans des réacteurs expérimentaux.
Équivalent étranger : power excursion.
facteur de conversion
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Synonyme : rapport de conversion, taux de conversion.
Définition : Rapport, pour un intervalle de temps donné, du nombre de nucléides fissiles produits au nombre de nucléides fissiles détruits.
Voir aussi : conversion, fissile.
Équivalent étranger : conversion ratio.
facteur de multiplication
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Rapport, pour un intervalle de temps donné, du nombre de neutrons produits par fission au nombre de neutrons disparus.
Note :
1. Le facteur de multiplication est désigné généralement par le symbole k.
2. Ce rapport exclut les neutrons produits par une source externe.
Voir aussi : critique.
Équivalent étranger : multiplication constant, multiplication factor.
facteur de multiplication effectif
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Facteur de multiplication d'un milieu de composition et de géométrie données.
Note : Le facteur de multiplication effectif est désigné généralement par le symbole keff.
Voir aussi : facteur de multiplication.
Équivalent étranger : effective multiplication constant, effective multiplication factor.
facteur de multiplication infini
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Facteur de multiplication d'un milieu infini de composition donnée ou d'un réseau se répétant à l'infini.
Note : Le facteur de multiplication infini est désigné généralement par le symbole kNV.
Voir aussi : facteur de multiplication.
Équivalent étranger : infinite multiplication constant, infinite multiplication factor.
fonctionnement en base (langage professionnel)
Domaine : Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Définition : Production continue d'énergie électrique par une tranche nucléaire fonctionnant à puissance constante (en général à la puissance nominale du réacteur).
Équivalent étranger : base load operation.
fonctionnement en suivi de charge (langage professionnel)
Domaine : Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Définition : Production d'énergie électrique par une tranche nucléaire, obtenue en préréglant la puissance fournie en fonction de la consommation d'électricité prévue pour la journée concernée.
Équivalent étranger : load following operation.
masse critique
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Masse de matières fissiles qui rend critique un milieu de configuration géométrique et de composition déterminées.
Voir aussi : critique.
Équivalent étranger : critical mass.
matrice de conditionnement
Forme abrégée : matrice, n.f.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition : Matériau assurant l'enrobage ou le blocage de déchets radioactifs.
Voir aussi : blocage de déchets radioactifs, enrobage de déchets radioactifs.
Équivalent étranger : encapsulation matrix, immobilizing matrix, matrix.
milieu multiplicateur
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Milieu où peuvent se produire des réactions de fission en chaîne.
Équivalent étranger : multiplying medium.
poison neutronique
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Substance qui, introduite ou produite dans un réacteur nucléaire, contrarie la réaction de fission en chaîne, par absorption de neutrons émis dans le combustible nucléaire.
Note : L'expression « poison nucléaire » est à déconseiller.
Équivalent étranger : neutron poison, poison.
puissance résiduelle
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Puissance dégagée dans un réacteur nucléaire à l'arrêt ou dans un assemblage combustible irradié.
Note : Cette puissance est produite principalement par la radioactivité du combustible nucléaire et des autres matériaux, ainsi que par les fissions résiduelles.
Équivalent étranger : residual power.
rapport de conversion
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Voir : facteur de conversion.
réactivité, n.f.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Dans un milieu multiplicateur de neutrons, écart relatif, par rapport à 1, du facteur de multiplication effectif.
Note : La formule de la réactivité est :


r = keff - 1
keff - 1


r =


keff


La réactivité s'exprime en « pour cent mille » (pcm).
Voir aussi : facteur de multiplication effectif.
Équivalent étranger : reactivity.
séparation isotopique
Domaine : Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition : Procédé permettant de séparer partiellement ou totalement les isotopes d'un élément donné.
Note : Pour l'uranium, on peut mentionner les procédés électromagnétiques, chimiques, de diffusion gazeuse, d'ultracentrifugation et par lasers.
Voir aussi : enrichissement.
Équivalent étranger : isotopic separation.
sous-critique, adj.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Se dit d'un milieu dont le facteur de multiplication effectif est inférieur à 1.
Voir aussi : critique, facteur de multiplication effectif.
Équivalent étranger : sub-critical, subcritical.
sous-génération, n.f.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Mode de fonctionnement d'un réacteur nucléaire, en particulier d'un surgénérateur, dans lequel le facteur de conversion est inférieur à 1.
Voir aussi : facteur de conversion.
Équivalent étranger : low conversion.
surcritique, adj.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Se dit d'un milieu dont le facteur de multiplication effectif est supérieur à 1.
Voir aussi : critique, facteur de multiplication effectif.
Équivalent étranger : super-critical, supercritical.
surgénérateur, n.m.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Réacteur nucléaire pouvant produire plus de matière fissile qu'il n'en consomme.
Note :
1. « Surgénérateur » s'emploie également comme adjectif.
2. Le terme « surrégénérateur » est à déconseiller.
Voir aussi : réacteur à neutrons rapides.
Équivalent étranger : breeder, breeder reactor.
Attention : Ce terme annule et remplace celui publié au Journal officiel du 22 septembre 2000.
surgénération, n.f.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Mode de fonctionnement d'un réacteur nucléaire dans lequel le facteur de conversion est supérieur à 1.
Note :
1. Ce mode de fonctionnement est la caractéristique d'un surgénérateur.
2. La forme « sur-génération » ainsi que les mots « régénération » et « surrégénération » sont à déconseiller.
Voir aussi : facteur de conversion.
Équivalent étranger : breeder mode, breeding.
taille critique
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition : Dimension d'un assemblage de matériaux nucléaires permettant de le rendre critique pour une configuration géométrique et une composition déterminées.
Voir aussi : critique.
Équivalent étranger : critical size.
taux de conversion
Domaine : Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Voir : facteur de conversion.
tranche nucléaire
Domaine : Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Définition : Unité de production électrique comportant une chaudière nucléaire et un groupe turbo-alternateur.
Note : Une centrale nucléaire peut comporter plusieurs tranches.
Voir aussi : chaudière nucléaire.
Équivalent étranger : nuclear plant unit.
vitrification de déchets radioactifs
Forme abrégée : vitrification, n.f.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition : Fixation de déchets radioactifs dans la structure d'un verre lors de l'élaboration de celui-ci.
Équivalent étranger : radioactive waste vitrification, vitrification.


II. - Table d'équivalence
A. - Termes étrangers


Vous pouvez consulter le tableau dans le JO
n° 140 du 18/06/2004 texte numéro 115




B. - Termes français


Vous pouvez consulter le tableau dans le JO
n° 140 du 18/06/2004 texte numéro 115