Arrêté du 5 mai 2004 relatif au titre professionnel de technicien(ne) en menuiserie et agencement intérieurs




Arrêté du 5 mai 2004 relatif au titre professionnel de technicien(ne) en menuiserie et agencement intérieurs

NOR: SOCF0410892A
Version consolidée au 22 septembre 2019

Le ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale,

Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;

Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;

Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;

Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;

Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel de technicien(ne) métreur(se) en agencement et aménagements intérieurs ;

Vu le référentiel de certification du titre professionnel de technicien(ne) métreur(se) en agencement et aménagements intérieurs ;

Vu l'avis de la commission professionnelle consultative bâtiment et travaux publics du 25 novembre 2003,

Le titre professionnel de technicien(ne) en menuiserie et agencement intérieurs est créé (ancien intitulé : technicien métreur en menuiserie de bâtiment et d'aménagement).

Il est délivré dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.

Il est classé au niveau IV de la nomenclature des niveaux de formation, telle que définie à l'article R. 335-6 du code de l'éducation et dans le domaine d'activité 234 n (code NSF).

Il sera réexaminé par la commission professionnelle consultative compétente dans un délai de trois années.

Le référentiel d'emploi, d'activités, compétences et le référentiel de certification du titre professionnel de technicien(ne) en menuiserie et agencement intérieurs sont disponibles dans tout centre AFPA ou centre agréé.

Le titre professionnel de technicien en menuiserie et agencement intérieurs est composé des trois unités constitutives dont la liste suit :

1. Chiffrer une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.

2. Réaliser l'étude technique d'une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.

3. Suivre un chantier de menuiserie et d'agencement intérieurs.

Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé.

Les titulaires de certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la publication du présent arrêté sont réputés avoir obtenus les certificats de compétences professionnelles mentionnés à l'article 3 du présent arrêté selon le tableau de correspondance figurant ci-dessous :


TECHNICIEN MÉTREUR EN AGENCEMENT

et aménagements intérieurs

(arrêté du 5 mai 2004)


TECHNICIEN EN MENUISERIE

et agencement intérieurs

(présent arrêté)

Chiffrer une affaire d'agencement et d'aménagements intérieurs

Chiffrer une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs

Réaliser l'étude technique d'exécution d'une affaire d'agencement et d'aménagements intérieurs

Réaliser l'étude technique d'une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs

Réaliser le suivi et le contrôle d'un chantier d'agencement et d'aménagements intérieurs

Suivre un chantier de menuiserie et d'agencement intérieurs

L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.

NOTA :

Arrêté du 23 mars 2007 article 1er : L'arrêté est prorogé pour une durée de cinq ans à compter du 17 mai 2007.

La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que son annexe au Journal officiel de la République française.

  • Annexes

    INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES

    Intitulé : titre professionnel technicien en menuiserie et agencement intérieurs.
    Niveau : IV.
    Code NSF : 234 s-Travail du bois et de l'ameublement.

    Résumé du référentiel d'emploi

    Dans les entreprises, le technicien en menuiserie et agencement intérieurs détermine :
    -les principes techniques ;
    -le coût des projets ;
    -la mise en œuvre sur chantier.
    La gestion des dossiers tient compte des contraintes tant techniques que de qualité afin de répondre aux impératifs de résultat économique de l'entreprise.
    Le technicien en menuiserie et agencement intérieurs analyse le dossier de consultation ou la faisabilité de la commande. Ensuite vient l'étude et le chiffrage d'une offre recevable au regard d'un cahier des charges. La constitution d'un dossier technique d'exécution conforme à la commande lui incombe également. Enfin, il planifie les moyens techniques à mettre en œuvre pour l'exécution de la commande et réalise le suivi technique et administratif du chantier.
    L'emploi s'exerce le plus souvent sous couvert d'un responsable hiérarchique, principalement en bureau durant la phase chiffrage et étude d'une affaire, le suivi entraîne de nombreux déplacements sur chantier.
    Les horaires sont variables, certaines activités peuvent se prolonger tard le soir ou en fin de semaine. L'emploi nécessite autonomie et travail en équipe. L'aspect relationnel de l'emploi est aussi important que l'aspect strictement technique.

    Capacités attestées et descriptif
    des composantes de la certification
    1. Réaliser l'étude technique d'une affaire de menuiserie
    et d'agencement intérieurs

    Etablir un relevé sur site pour une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.
    Rassembler des informations techniques pour une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.
    Concevoir un projet pour une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.
    Produire des documents techniques pour une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.

    2. Chiffrer une affaire de menuiserie
    et d'agencement intérieurs

    Renseigner une banque de données de prix de référence pour une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.
    Analyser un dossier de consultation pour une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.
    Réaliser un métré pour une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.
    Calculer le coût et établir les devis pour une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.

    3. Suivre un chantier de menuiserie
    et d'agencement intérieurs

    Préparer l'intervention des équipes pour un chantier de menuiserie et d'agencement intérieurs.
    Réaliser le suivi et le contrôle d'une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.
    Effectuer une situation de travaux pour une affaire de menuiserie et d'agencement intérieurs.

    Secteurs d'activités ou types d'emploi
    accessibles par le détenteur du titre

    Les différents secteurs d'activités concernés sont principalement les entreprises d'agencement et de menuiseries intérieures.
    Type d'emplois accessibles :
    Assistant (e) de travaux agencement et menuiserie intérieurs ;
    Technicien (ne) d'études agencement et menuiserie intérieurs.
    Code ROME :
    F1104-Dessin BTP.
    Réglementation de l'activité :
    Néant.
    Autorité responsable de la certification :
    Ministère du travail, de l'emploi et de la santé.
    Liens avec d'autres certifications :
    Néant.
    Bases légales et réglementaires :
    Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
    Arrêté du 9 mars 2006 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministre chargé de l'emploi ;
    Arrêté du 8 décembre 2008 modifié relatif au règlement général des sessions de validation conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Pour le ministre et par délégation :

La déléguée générale à l'emploi

et à la formation professionnelle,

C. Barbaroux

NOTA :

NOTA : Arrêté du 23 mars 2007 article 1er : L'arrêté est prorogé pour une durée de cinq ans à compter du 17 mai 2007.