Arrêté du 23 juillet 2001 portant nomination des stagiaires du cycle préparatoire au deuxième concours d'accès à l'Ecole nationale de la magistrature (première et seconde série)

JORF n°175 du 31 juillet 2001 page 12340




Arrêté du 23 juillet 2001 portant nomination des stagiaires du cycle préparatoire au deuxième concours d'accès à l'Ecole nationale de la magistrature (première et seconde série)

NOR: JUSH0170030A
ELI: Non disponible

Par arrêté de la garde des sceaux, ministre de la justice, en date du 23 juillet 2001 :

Sont admis à suivre un cycle préparatoire au deuxième concours d'accès à l'Ecole nationale de la magistrature pour une durée d'une année, du 1er novembre 2001 au 31 octobre 2002, les candidats reçus au titre de la première série dont les noms suivent :

Mlle Allouet (Anne-Marie) ;

Mlle Badri (Béatrice), épouse Blondel ;

Mlle Baghdassarian (Sophie) ;

M. Bernard (François) ;

Mlle Chupin (Julia) ;

Mlle Fichel (Caroline) ;

M. Foltzer (Pierre) ;

Mlle Gaches (Anne) ;

Mlle Garcia (Sylvie) ;

M. Guerin (Olivier) ;

Mlle Hautbois (Brigitte) ;

Mlle Koltz (Juliette) ;

Mlle Lalaude (Christine) ;

M. Martin (Pascal) ;

M. Michelet (Olivier) ;

Mme Morel (Régine), épouse Gaillard ;

Mlle Nakhleh (Angélique) ;

Mlle Pliskine (Anne-Laure) ;

Mme Portier (Anne), épouse Lehmans ;

M. Rorato (Francisco).

Sont admis à suivre un cycle préparatoire au deuxième concours d'accès à l'Ecole nationale de la magistrature pour une durée de deux ans, du 1er novembre 2001 au 31 octobre 2003, les candidats reçus au titre de la seconde série dont les noms suivent :

Mlle Appolinaire (Aubierge) ;

M. Arlaux (Jean-Pascal) ;

M. Bentolila (Eric) ;

M. De Firmas de Peries (Patrick) ;

Mlle Long (Florence) ;

M. Maire (Luc) ;

M. Meneceur (Yannick) ;

M. Nael (Christian) ;

M. Petitjean (Damien) ;

M. Vuillet (Jacques).

La nomination des stagiaires précités est subordonnée :

- à la production d'un certificat administratif justifiant qu'ils sont en fonction au 31 octobre 2001 ;

- à l'obtention de leur détachement ou mise en congé sans traitement par leur administration d'origine pour la durée du cycle.